Aller au contenu
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


energio_enmagazenigi

Comment creuser une canalisation sous sa maison pour stockage de chaleur intersaisonnier?

Messages recommandés

Bonjour,

 

je souhaite stocker la chaleur de surchauffe estivale pour l'automne voir pour l'hiver sous ma maison. Pour cela il faudrait que je creuse un passage/canalisation ou circulera l'air chaud. Cette canalisation n'a pas besoin d'être grande mais il me semble nécessaire qu'un homme puisse y ramper pour pouvoir la creuser, à moins que d'autres solutions techniques existent... Il faudrait aussi qu'elle soit suffisamment solide pour que la maison ne bouge pas lors des travaux de creusement, puis dans le temps. Elle serait à 4m de profondeur, débuterait dans un puits touchant le mur de façade. A l'autre bout, elle pourrait ne pas déboucher, l'air refroidi étant évacué par un forage vertical de 10 ou 20 cm de large débouchant sur la canalisation. La difficulté étant de réussir à viser correctement la canalisation lors du forage. Le sous-sol serait composé de limon.

 

Je n'ai aucune notion en terme de creusement de tunnel, maçonnerie de leurs parois ni en creusement de forage vertical. Pouvez-vous me donner des indications :

 - quels matériels et matériaux utiliser?

 - quelle matériaux pour les parois, en terre cuite, en ciment?

 - quels éléments de parois? A sceller au mortier ou à emboiter?

 - quelles précautions de sécurité à prendre de façon générale pendant les travaux?

 - quelles sont les techniques de forage vertical?

 - quelles sont les techniques de mesure de position pour viser correctement la canalisation avec le forage vertical?

 

Merci

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


il y a 20 minutes, Lucailloux a dit :

Pas la peine de vous embêter, la chaleur ça ne se stocke pas, surtout sur les temps de plusieurs mois envisagés...

 

Je me suis dit exactement la même chose.

 

Je rajoute que creuser un tunnel sous sa maison en ne connaissant rien est une entreprise bien dangereuse, sinon suicidaire.

Le minimum pour un truc aussi risqué (pour la maison et pour ses habitants, voire aussi pour les voisins..... en fait c'est complètement irresponsable comme entreprise !) est de faire appel à un pro qui sait ce qu'il fait et qui pourra voir sa responsabilité engagée en cas de désordre (cf. responsabilité décennale des constructeurs).

 

Pour info, un tel travail nécessite obligatoirement un permis de construire qui vous sera sans doute refusé par la mairie...

Sans permis, la construction illégale et si la mairie s'en rend compte (par dénonciation d'un voisin par exemple), il faudra tout remettre en l'état.... bonjour les frais et les emmerdes. Enfin, ça c'est si vous êtes encore vivant d'ici là :( 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour.

Tout est dit, la chaleur comme envisagé ne se stocke pas, pour le reste, le puit provençal existe depuis des lustres, et enfin, le pseudo de l'auteur du post me fait penser à une pub déguisée..

Attendons la suite...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avant de dire que ce n’est pas faisable, il faudrait quand même se renseigner.

Mais franchement, sans l’aide d’un bureau d’ingénierie spécialisé, c’est courir au désastre technique et financier.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Stockage_intersaisonnier_de_chaleur

http://www.lemoniteur.fr/article/stockage-de-chaleur-solaire-quelle-technique-4439445

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tu es à la retraite, tu as aussi vite et bien fait d'aller mettre tes os au chaud dans l'hémisphère sur quand c'est l'hiver ici !

Sinon, pompe à chaleur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L’énergie des beaux jours est stockée dans la nature sous forme végétale, en matière organique dans le sol réchauffé par la décomposition bactérienne pendant l’hiver et de calories dans les eaux souterraines.

 

Du coup :

=> sois tu fais réaliser un forage géothermique par un professionnel

=> un réseau de captage à l’éthanol dans un jardin

en faisant appel à un vrai thermicien car ton entreprise est vraiment très périlleuse pour ton habitation ! Telle que tu la décris, dans l’hypothèse plus qu’improbable où tu parviennes à stocker plusieurs mois cette chaleur... tu chaufferas ta maison quelques minutes.

 

Par curiosité racontes le temps de chauffage si tu insistes pour disuader quelqu’un d’autre de le refaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Energio enmagazenigi signifie "stocker l'énergie" en espéranto, ce n'est pas une société.

 

Une conférence à Tours traitait d'une technique de stockage particulière. Un "bac à sable" sec profond de quelques mètres (1 ou 2?) était construit sous la maison. Il était parcouru d'un tube de drainage alimenté par la chaleur collecté sous le faitage de la couverture d'ardoise en été. Cela donnait une inertie tiède mais importante qui "chauffait" la maison une partie de l'hiver. Cette technique lourde en terme de travaux à deux avantages : l'air entre les grains de sable doit avoir un effet d'isolant, l'humidité diffusant très rapidement les calories est absente par la conception même du "bac à sable".

 

Je ne compte pas raser ma maison donc je dois faire sans ces deux avantages cependant les données de Bruno Herzog dans son livre  "Le puits canadien" auraient tendances à me rassurer. De souvenir,  il donne une température quasi constante sur l'année à 8m sous terre en été comme en hiver et le déphasage entre la température de surface et la température en profondeur augmente avec la profondeur et se compte en mois. Une chauffe à 4m serait déjà intéressant (je vais rouvrirais ce bouquin pour confirmer).

 

La question est que faire de la surchauffe estivale de ma future serre bioclimatique. La réponse des vitriers est simple : pas de serre bioclimatique. Ils ont créés des verres qui minimisent l'effet de serre.

 - Habituellement on prévoit des trappes sur le toit de la serre et la chaleur part dans l'atmosphère,

 - on peut aussi l'utiliser pour chauffer une piscine (on en fait des naturelles) mais ce sont de gros travaux et de l'entretien.

 

La déposer sous terre sous la maison me semble le plus judicieux, en construction neuve ça ne pose pas de problème. (J'ai le souvenir d'une entreprise dont l'unique moyen de chauffage est ce type de stockage intersaisonnier à partir de capteur solaire à air installé en toiture). Dans l'ancien la solution théorique la plus efficace serait celle que je vous ai proposée. Cependant vous semblez unanimes à me dire que pratiquement elle est irréaliste sauf à faire effectuer étude et travaux par des pros mais qui? Ou?

 

Si c'est le cas, il reste une solution moins efficace mais probablement techniquement plus réaliste. Une canalisation isolée enterrée à faible profondeur parcours la maison dans sa longueur, à intervalles réguliers cette canalisation plonge dans des forages de 6m (pas plus car la largeur de la maison plus celle de la serre feront entre 7 et 8m). La canalisation ne sera pas isolée dans les forages.

Inconvénients :

 - un minimum de diffusion de chaleur à proximité de la surface; il n'y en avait aucune dans la première solution,

 - une résistance supplémentaire à la circulation de l'air due aux multiples coudes,

- une répartition irrégulière de l'apport de chaleur (en forme de haricot grain) si on réduit le nombre de forages, qui pour masse équivalente chauffée, d'une part augmente les pertes au droit des forages (partie extérieure des grains du haricot) et d'autre part diminue la masse inertielle utilisée (zone non chauffée entre les grains).

 

En terme d'apport d'énergie je n'ai pas fais le calcul mais je ne doute pas qu'une serre de 15m de long sur 5m de haut, capte quelques kWh auxquels on peut ajouter ceux de la surchauffe des combles sous ardoises.

 

Cependant même pour la deuxième solution, y a t'il une solution technique? Car les forages devront être fait par une machine. Ca existe pour les PAC géothermiques mais pour une circulation d'air et en intérieur qui plus est...

 

Si vous avez un carnet d'adresses de professionnels pour la première solution je suis preneur.

 

Merci pour votre aide

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ecoutes 2sec, on est nombreux sur le forum à savoir ce qu’est un forage et les risques géotechniques générés par une cavité sous fondations alors :

Trouves et contactes une société qui réalise des petits forages dirigés pour captages géothermiques :

intérêt : peu de risque pour l’ouvrage, utilisation rentable à discuter.

sinon tu vas affaisser ta maison et ça va te couter cher

 

l’énergie écologique c’est bien mais faut pas se lancer dans un délire de ce type tête baissée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

d'accord avec Next.

 

C'est pas le tout de vouloir essayer de faire écologique, il faut le faire intelligemment. Des moyens d'emmagasiner de l'énergie ( et donc pourquoi pas de la chaleur ) cela existe, et certain sont à l'échelle industrielle ( barrage de Grande Maison par exemple, qui en cas de creux dans la consommation électrique va pomper de l'eau du barrage du dessous pour pouvoir la turbiner à nouveau quand il y aura un pic. )

 

Faire des trous sous une maison c'est jamais une bonne idée si on ne sais pas ce que l'on fait. En l’occurrence, pourquoi le faire sous la maison ? peut être que le trou fait à coté de la maison avec les caloducs adéquats est plus approprié ( et moins risqué pour la maison ).

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 09/11/2017 à 21:37, Christophe B a dit :

Quel matériau pour le stockage des calories estivales?

l'idée était donc d'utiliser le sol comme stockage.

 

Le 11/11/2017, 1GM a dit :

En l’occurrence, pourquoi le faire sous la maison ?

L'idée était que le chauffage se fasse par conduction grâce au déphasage saisonnier. Cependant il s'avère que le delta de température entre la surface et 8m de profondeur ainsi que le gradient de température sont faibles. Pour augmenter le delta il faudrait augmenter le volume pour conserver un gradient (c'est à dire des pertes) faible(s). Et alors les dimensions ne sont plus en rapport avec la largeur utile (maison + serre) de 8m.

 

Du coup les solutions envisageables sont celles ont déjà été mise en pratique :

  • Soit un stockage haute température dans des réservoires d'eau très bien isolés en surface. Avec un système de chauffage qui ne peut plus être une serre mais un capteur thermique à air ou à eau.
  • Soit un stockage profond dont la restitution est active (circulateur) et qui peut être installé à côté de la maison comme le suggére 1GM. L'énergie pouvant toujours provenir des surfauches estivales.

Reste pour le deuxième cas à évaluer :

  • la problématique radon (faisable sur une installation déjà existante de pompe à chaleur à échangeur vertical)
  • et la chaleur effectivement disponible.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la problématique Radon...

ca vas être simple : tu veux faire ca ou ? ( grosse maille )

 

Du radon il n'y en as pas partout, il faut une certaine géologie pour éventuellement qu'il y ai une possibilité potentielle qu'il y ai une formation suffisante de Radon pour que cela puisse devenir un problème.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, 1GM a dit :

la problématique Radon...

 

Si vous vous posez la question sur la présence ou non de radon dans votre commune allez faire un tour sur cette page : http://www.irsn.fr/FR/connaissances/Environnement/expertises-radioactivite-naturelle/radon/Pages/5-cartographie-potentiel-radon-commune.aspx?dId=9aef83d8-dab7-4201-beed-16551b10812c&dwId=2c2a9274-9106-41cf-b110-445981d4784e#.WoSbx3wiHIU

Entrez le nom de votre commune sue la case recherche de la carte et vous serez fixés.

 

Au sujet du sable pour garder la chaleur, c'est une aberration! C'est la roche qui la garde le moins... Quand vous êtes à la plage l'été (dans le sud, pas dans le nord:clin-oeil:) vous ne tenez pas en place sur le sable tant il est brûlant, et si vous enfoncez votre main à juste 15cm de profondeur, c'est tout de suite bien moins chaud.

 

Pour économiser le chauffage l'hiver, le principe du "puits canadien" est très efficace. L'air arrive à environ 12°C et pour le chauffer jusqu'à 20°C environ il n'y a plus que 8°C à corriger.

Et l'été, de l'air à 12°C envoyé dans la pièce à vivre, ça rafraichi bien!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai pas besoin d'aller sur le site, je sais ou potentiellement il peut y en avoir, et je sais ou il y en as... C'est une évidence pour pratiquement tout le monde ici.

 

Donc la question reste : tu veux faire ça ou ? dans une zone jaune ou dans une zone rouge ?

Et si c'est dans une zone rouge à quel endroit ?

Parce que, pour prendre un exemple bien connus par ici, au nord de Limoges dans les Monts d'Ambazac, c'est clair qu'il y as du radon en quantité suffisantes pour que cela puisse représenter un risque.  mais 50km plus loin ( toujours en zone rouge ) il n'y as pas de risques.

 

Faut arrêter de psychoter sur la radio-activité... c'est comme tout, il en faut un certain niveau pour que cela soit dangereux... mais l'eau également est dangereuse à boire en certaine quantités...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord avec toi, c'est pas la peine de psychoter!

Mais c'est bien de savoir plus exactement le risque potentiel là où l'on habite; on évitera ainsi de faire des pièces (ou caves) trop peu ventilées, juste pour être tranquille...

La semaine prochaine je serai entre Limoges et Poitiers, j'adorerai prospecter mais je n'y vais pas par loisir.

Sûr que les Monts d'Ambazac ça radone grave, mais faut pas en avoir peur plus que ça!

Par chez nous, autour de Saint Pons de Thomières, on pourrait chercher les cèpes avec un compteur Geiger!  :mortderire:

 

Mais je reviens sur l'idée du sable : à mon avis c'est pas une bonne idée!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.



×
×
  • Créer...