Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente aux enchères de minéraux.
Vente aux enchères de minéraux

Lucailloux

Membre
  • Content Count

    3,919
  • Joined

  • Last visited

6 Followers

About Lucailloux

  • Birthday 03/28/1997

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Lyon (69), Besançon (25)
  • Intérêts
    Les minéraux ! Ceux d'Europe de l'Est en particulier, et ceux que je trouve !

Recent Profile Visitors

12,965 profile views
  1. J'envisage l'achat d'un perfo, et ce sera avec groupe pour moi. Il y a des petits groupes faciles à transporter maintenant, et je pense pas que la différence de poids avec l'emport de 3 batteries de rab ne permettre de contrebalancer la grosse différence de puissance entre les filaires et portatifs... Du genre 2 fois plus puissants (6J au lieu de 3J grand max chez les portatifs).
  2. J'aime bien la sphalérite, mais je manque clairement d'objectivité sur ce minéral.
  3. J'approuve totalement ! On peut encore trouver sur de nombreux sites français, avec un peu de persévérance et sans ménager ses efforts bien sûr... Sans compter les sites qui restent encore à découvrir.
  4. J'ai retrouvé un échange qui a quelques années avec @montroc81 qui disait avoir eu quelques déboires sur des micas passés au dithionite et qui deviennent verts. Eh bien j'ai exactement le même souci sur des pièces de pegmatites oxydées ; les micas blancs ont pris une teinte d'un vert-jaune "apatite". D'autres retours sur ce genre de cas ? Pour l'explication, je pense que c'est à chercher du côté des capacités d'adsorbtion et d'échange cationique des micas, qui sont très forts pour pomper les cations en solution... Je soupçonne en particulier l'adsorbtion interfoliaire de cations ferreux ou ferriques, qui sont déjà responsables de la coloration verdâtre dans les micas blancs porteurs de Fe (glauconite) où ils sont en revanche constituants dans les sites octaédriques. Si c'est le cas, je ne vois pas comment inverser le procédé.
  5. La première d'une longue série si tu continues à ouvrir les yeux lors de tes balades ! Les merveilles minérales sont en fait nombreuses autour de nous...
  6. Excellente cette kutnohorite aussi ! Wessels c'est très fin en général... Il y en a de très belles à Cavnic également, en gerbes de type "nœud papillon" sur quartz, dolomite et chalcopyrite. J'en avais une il y a quelques années, je regrette de ne plus l'avoir !
  7. Collector's Edge gère en fait plusieurs projets sur des gisements producteurs de rhodocrosite de top qualité mondiale. Leur site est très bien fait et tu en apprendras beaucoup sur leurs techniques de prospection et d'exploitation, empruntées à la géologie minière. Ils ont d'ailleurs récemment commencé l'exploitation d'une mine chinoise (Wutong, dans le Guangxi) analogue à Sweet Home, et ont sorti des rhodocrosites en association avec fluorite violette et kutnohorite (rare carbonate du groupe de la dolomite) inédites et qui surpassent selon moi les meilleures combinaisons rhodo-fluo de Sweet Home.
  8. Non, en règle général il ne faut pas fermer hermétiquement les récipients dans lesquels des réactions chimiques sont en cours (certaines réactions peuvent produire du gaz qui peut s'accumuler et monter en pression). Et toujours dans un local aéré.
  9. Visuellement, oui c'est de la calcite. 1frangin et moi avons voulu te faire faire quelques tests plutôt que te donner bêtement la réponse. Le critère discriminant ici c'est les plans de clivage rhomboédriques bien visibles dans les cristaux jaunes, en plus de leur aspect radié. Il restera quand même à vérifier avec une goutte d'acide un peu plus fort (chlorhydrique) ou concentré (vinaigre ménager), pour le fun.
  10. Oui, c'est clair ! Mais pour le coup on voulait pas mettre 150€ dans du dithionite pour nettoyer des pièces qui les valent pas, alors elles sont passées dans des bains de phospho. J'avoue qu'il y a également eu des morceaux quelques peu oubliés dans des bains, en plein été (au moins 30°C)... Sur ceux-ci la dissolution était la plus flagrante, avec des crêtes de baryte qui s'effritent sous le doigt voire des plaques un peu fines trop fragilisées et qui cassent. Hum un peu dubitatif là-dessus, en revanche je suis d'accord pour dire que dans une fente remplie (de calcite ou d'autre chose), il y a plus de chances que des fractures tectoniques tardives traversent les cristaux que dans une fente libre ! @Homer 66 Je crois que pour ce type de pièce, tu peux tout à fait les tremper dans un bain d'acide chlorhydrique. Ne le met peut-être pas en plein soleil et surveille l'évolution du nettoyage si tu veux garder ta baryte assez intacte, contrairement à moi
  11. Tous les sulfates sont sensibles aux acides, dont la baryte. Après une courte recherche sur internet, la réaction entre le sulfate de barium (baryte) et l'acide chlorhydrique est en fait assez connue : BaSO4 + HCl = BaCl2 + H2SO4 Les produits sont des chlorures de barium et de l'acide sulfurique, la baryte est donc dissoute. Mais elle est probablement très lente à basse température, donc difficile de s'en rendre compte. Réaction potentiellement similaire avec les autres acides, pour former des phosphates, acétates, oxalates (etc..) de barium en plus de l'acide sulfurique. Pour la réaction avec l'acide sulfurique, c'est : BaSO4 + H2SO4 ⇄ Ba(HSO4)2 (entre 20°C et 50°C) La baryte est également dissoute pour donner un dihydrosulfate de barium. Je pense que l'équilibre se déplace nettement vers la gauche en-deçà de 20°C, donc la baryte doit rester stable à basse température. Ça dépend quelle épaisseur et quel type d'oxyde tu as dessus ! Certains encroûtements épais sur fluo-baryte du Sud mettent des semaines à partir.
  12. Tu as utilisé quoi comme détartrant ? S'il est à base de vinaigre, il faut faire bien attention, la réaction peut-être difficile à voir. Par exemple sur tes cailloux, la zone blanche est constituée de microcristaux de calcite, qui réagissent très vite et qui crépitent donc bien. En revanche, la partie jaune est constituée de gros cristaux, qui réagissent beaucoup plus lentement et peuvent donc crépiter beaucoup moins fort... Il faut avoir l’œil
×
×
  • Create New...