Jump to content
Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2019, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 27>30 juin 2019

Lucailloux

Membre
  • Content Count

    3,759
  • Joined

  • Last visited

5 Followers

About Lucailloux

  • Birthday 03/28/1997

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Lyon (69), Besançon (25)
  • Intérêts
    Les minéraux ! Ceux d'Europe de l'Est en particulier, et ceux que je trouve !

Recent Profile Visitors

12,521 profile views
  1. Merci ! J'essaie ça tout de suite... J'ai Zotero mais je ne l'utilise pas. Certains préfèrent Cite This For Me, sans téléchargement. Avis aux heureux détenteurs, je cherche : GEFFROY, J. (1963): La brannérite du filon aurifère de la Gardette (Isère) et sa signification métallogénique. Bulletin de la Société française de Minéralogie et Cristallographie. 86, 129- 132.
  2. Un petit fil pour : - permettre à tous ceux qui n'y ont pas accès de consulter librement des publis scientifiques - s'échanger les publis anciennes introuvables car non numérisées - diffuser l'information scientifique en général Attention aux : - liens directs vers des sites ou des moteurs de recherche alternatifs pirates, ce forum est public... (passer par la messagerie privée) - documents non libres uploadés sur le fil (idem) Comment trouver des références bibliographiques en géologie ? Le plus simple reste les moteurs de recherche spécialisés : Google Scholar (index et métriques Google, possibles restrictions géographiques), Scopus et ScienceDirect (index et métriques Elsevier, login possible via le CAS du Renater pour accéder à de nombreuses publis), HAL et Thèses.fr (thèses), FreeFullPDF (recherche tous les documents libres par Google Custom Search), ResearchGate (réseau social, login possible via le CAS également), le catalogue du Sudoc (collection des bibliothèques universitaires, avec des documents rares parfois disponibles en physique uniquement). Cependant la consultation gratuite de certaines publications demeurera impossible (péage de 30 ou 40$). Des sites pirates de partage en p2p/webscraping permettent toutefois d'outrepasser cette restriction, on peut notamment citer Sci-Hub et le moteur LibGen parmi les plus célèbres.
  3. En remontant les pages, il y a plusieurs jolis exemples (pages 72, 74 et sûrement bien d'autres).
  4. Salut, la bienvenue ! Hésite pas à montrer tes découvertes.
  5. Pfiou ! J'avais jamais vu une bournonite aussi brillante des Malines...
  6. Ok, je tente un correctif dans les prochains jours... C'est un post assez long à rédiger, il faut que je reprenne mes cours étant donné que je ne suis pas spécialiste de la pétro métam (contrairement à ceux qui partagent leurs connaissances sur des sites perso, forcément spécialistes en la matière...). Quoi qu'il en soit, avec mon faible niveau de licence, il y a des affirmations qui m'ont écorché les yeux. J'ai pas tout lu, les équations sont probablement justes. Il y a des choses intéressantes, comme le répertoire des réactions thermobarométriques. Les fautes de français, bon... C'est surtout pour les novices qui liraient cette page : il y a un risque qu'ils aient du mal à être assez critiques pour ne pas prendre pour argent comptant tout ce qu'il y est écrit.
  7. Globalement intéressant, dommage que ce soit bourré d'erreurs (pour être sympa) dans le détail... Restons plutôt sur les sites universitaires, dont celui de C. Nicollet, qui sont tenus par de vrais pétrologues. Sinon il y a les bouquins : http://christian.nicollet.free.fr/page/LivreMetam/MetamGeodyn.html
  8. Bonjour, Non, ce n'est pas une météorite. Si tu veux savoir ce que c'est : http://www.geowiki.fr/index.php?title=Détermination_des_roches http://www.geowiki.fr/index.php?title=La_détermination_des_minéraux
  9. On a déjà répondu aux questions de pétrographie dans les sujets précédents (et j'ai aucune envie de les chercher), une explication de la texture particulière de ces pyroxènes a été avancée, elle a une conséquence très importante sur le taux de fusion partielle nécessaire pour constituer ce genre de matériau (à partir d'une roche naturelle) et apporte un enième argument pour l'origine très probablement non naturelle de ces pyroxénites (non, ce ne sont pas des basaltes). Il y a aussi un cumulat des gros cristaux à section rectangulaire, avec une auréole réactionnelle typique de cristaux en non-équilibre avec le liquide. On a donc un scénario de type cristallisation S1 depuis un liquide L1 des cristaux à section rectangulaire, et cristallisation S2 depuis un liquide L2 différent de L1 des pyroxènes en plume. L'ouverture d'un nouveau sujet n'annule pas ce qui a déjà été dit et ne dispense pas de tenir compte des remarques précédentes. C'est pas le système judiciaire là, on fait pas appel d'une identification en reprenant toute la réflexion (s'il y en a eu une du côté du demandeur) de 0. Entre parenthèses, je ne vois franchement aucune ressemblance avec les cailloux d'Apollo, qui sont des basaltes à olivine. @romt20, ta démarche n'a (plus) rien de scientifique, tu es coincé dans l’écueil de la certitude absolue et irrationnelle, par conséquent j'estime que ça ne sert à rien de perdre trop de temps à te convaincre. Bon courage pour la suite.
  10. Les nodules sont pas tellement fragiles, surtout très légers, c'est super bizarre. Ceux que j'ai pu tâter venaient de la ride océanique indienne, ils avaient pas l'air d'avoir bougé depuis leur extraction. Mais bon ils n'ont pas été sortis de l'eau depuis très longtemps, 2 ans et demi tout au plus.
  11. C'est bien, on est plusieurs ! Bienvenu !
  12. Ouais, je pense qu'on peut miser sur la titanite (ou sphène pour les franchouillards).
×
×
  • Create New...