Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

energio_enmagazenigi

Membre
  • Content Count

    3
  • Joined

  • Last visited

  1. l'idée était donc d'utiliser le sol comme stockage. Le 11/11/2017, 1GM a dit : En l’occurrence, pourquoi le faire sous la maison ? L'idée était que le chauffage se fasse par conduction grâce au déphasage saisonnier. Cependant il s'avère que le delta de température entre la surface et 8m de profondeur ainsi que le gradient de température sont faibles. Pour augmenter le delta il faudrait augmenter le volume pour conserver un gradient (c'est à dire des pertes) faible(s). Et alors les dimensions ne sont plus en rapport avec la largeur utile (maison + serre) de 8m. Du coup les solutions envisageables sont celles ont déjà été mise en pratique : Soit un stockage haute température dans des réservoires d'eau très bien isolés en surface. Avec un système de chauffage qui ne peut plus être une serre mais un capteur thermique à air ou à eau. Soit un stockage profond dont la restitution est active (circulateur) et qui peut être installé à côté de la maison comme le suggére 1GM. L'énergie pouvant toujours provenir des surfauches estivales. Reste pour le deuxième cas à évaluer : la problématique radon (faisable sur une installation déjà existante de pompe à chaleur à échangeur vertical) et la chaleur effectivement disponible.
  2. Bonjour, Energio enmagazenigi signifie "stocker l'énergie" en espéranto, ce n'est pas une société. Une conférence à Tours traitait d'une technique de stockage particulière. Un "bac à sable" sec profond de quelques mètres (1 ou 2?) était construit sous la maison. Il était parcouru d'un tube de drainage alimenté par la chaleur collecté sous le faitage de la couverture d'ardoise en été. Cela donnait une inertie tiède mais importante qui "chauffait" la maison une partie de l'hiver. Cette technique lourde en terme de travaux à deux avantages : l'air entre les grains de sable doit avoir un effet d'isolant, l'humidité diffusant très rapidement les calories est absente par la conception même du "bac à sable". Je ne compte pas raser ma maison donc je dois faire sans ces deux avantages cependant les données de Bruno Herzog dans son livre "Le puits canadien" auraient tendances à me rassurer. De souvenir, il donne une température quasi constante sur l'année à 8m sous terre en été comme en hiver et le déphasage entre la température de surface et la température en profondeur augmente avec la profondeur et se compte en mois. Une chauffe à 4m serait déjà intéressant (je vais rouvrirais ce bouquin pour confirmer). La question est que faire de la surchauffe estivale de ma future serre bioclimatique. La réponse des vitriers est simple : pas de serre bioclimatique. Ils ont créés des verres qui minimisent l'effet de serre. - Habituellement on prévoit des trappes sur le toit de la serre et la chaleur part dans l'atmosphère, - on peut aussi l'utiliser pour chauffer une piscine (on en fait des naturelles) mais ce sont de gros travaux et de l'entretien. La déposer sous terre sous la maison me semble le plus judicieux, en construction neuve ça ne pose pas de problème. (J'ai le souvenir d'une entreprise dont l'unique moyen de chauffage est ce type de stockage intersaisonnier à partir de capteur solaire à air installé en toiture). Dans l'ancien la solution théorique la plus efficace serait celle que je vous ai proposée. Cependant vous semblez unanimes à me dire que pratiquement elle est irréaliste sauf à faire effectuer étude et travaux par des pros mais qui? Ou? Si c'est le cas, il reste une solution moins efficace mais probablement techniquement plus réaliste. Une canalisation isolée enterrée à faible profondeur parcours la maison dans sa longueur, à intervalles réguliers cette canalisation plonge dans des forages de 6m (pas plus car la largeur de la maison plus celle de la serre feront entre 7 et 8m). La canalisation ne sera pas isolée dans les forages. Inconvénients : - un minimum de diffusion de chaleur à proximité de la surface; il n'y en avait aucune dans la première solution, - une résistance supplémentaire à la circulation de l'air due aux multiples coudes, - une répartition irrégulière de l'apport de chaleur (en forme de haricot grain) si on réduit le nombre de forages, qui pour masse équivalente chauffée, d'une part augmente les pertes au droit des forages (partie extérieure des grains du haricot) et d'autre part diminue la masse inertielle utilisée (zone non chauffée entre les grains). En terme d'apport d'énergie je n'ai pas fais le calcul mais je ne doute pas qu'une serre de 15m de long sur 5m de haut, capte quelques kWh auxquels on peut ajouter ceux de la surchauffe des combles sous ardoises. Cependant même pour la deuxième solution, y a t'il une solution technique? Car les forages devront être fait par une machine. Ca existe pour les PAC géothermiques mais pour une circulation d'air et en intérieur qui plus est... Si vous avez un carnet d'adresses de professionnels pour la première solution je suis preneur. Merci pour votre aide
  3. Bonjour, je souhaite stocker la chaleur de surchauffe estivale pour l'automne voir pour l'hiver sous ma maison. Pour cela il faudrait que je creuse un passage/canalisation ou circulera l'air chaud. Cette canalisation n'a pas besoin d'être grande mais il me semble nécessaire qu'un homme puisse y ramper pour pouvoir la creuser, à moins que d'autres solutions techniques existent... Il faudrait aussi qu'elle soit suffisamment solide pour que la maison ne bouge pas lors des travaux de creusement, puis dans le temps. Elle serait à 4m de profondeur, débuterait dans un puits touchant le mur de façade. A l'autre bout, elle pourrait ne pas déboucher, l'air refroidi étant évacué par un forage vertical de 10 ou 20 cm de large débouchant sur la canalisation. La difficulté étant de réussir à viser correctement la canalisation lors du forage. Le sous-sol serait composé de limon. Je n'ai aucune notion en terme de creusement de tunnel, maçonnerie de leurs parois ni en creusement de forage vertical. Pouvez-vous me donner des indications : - quels matériels et matériaux utiliser? - quelle matériaux pour les parois, en terre cuite, en ciment? - quels éléments de parois? A sceller au mortier ou à emboiter? - quelles précautions de sécurité à prendre de façon générale pendant les travaux? - quelles sont les techniques de forage vertical? - quelles sont les techniques de mesure de position pour viser correctement la canalisation avec le forage vertical? Merci
×
×
  • Create New...