Jump to content

Épidote et minéraux de ce groupe : photo de cristaux


 Share

Recommended Posts

quand j'observe certains cristaux d'épidote, il est relativement facile d'obtenir de faux octaèdres si les cristaux sont trapus (et biterminés) avec des formes simples..

généralement, les faces du prisme sont plus allongées mais ici, elles ont les mêmes proportions que les faces du sommet du cristal :

les faces vertes sont les faces sommitales vues sous un certain angle, ce ne sont pas des termes scientifiques mais vous devriez comprendre de quoi il s'agit

post-138-0-68703400-1352146903_thumb.jpg

Link to comment
Share on other sites

Oui c'est exactement ça !!! c'est l'octaèdre de la méthode 2 !!! et les plans jaunes sont les (-1,0,1) et (1,0,-1) XD

Bref, donc pas une pseudomorphose et octaèdre fait par la méthode 2. J'adore ce forum !!! c'est fou comme tous ensemble et avec des méthodes différentes on arrive à des réponses plus facilement :D

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
  • 2 months later...
  • 1 year later...
  • 2 years later...
  • 2 weeks later...
  • 1 month later...
  • 3 weeks later...

Bonjour

 

En matière d'épidote, voici une curiosité.

Cette carotte de gneiss amphibolitique fut extraite - en 1992 - d'un forage de reconnaissance pour le suréquipement de l'usine hydro-électrique de Kinguélé au Gabon, sur la rivière Mbei (suréquipement non réalisé à ce jour).

Le massif rocheux a été fracturé par la tectonique, et certaines fissures se sont ouvertes par dilatance (le concept de dilatance exprime le fait qu'une fracture non plane ne peut jouer sans s'ouvrir à certains endroits). Et si la roche est suffisamment résistante, ces ouvertures ne se referment pas sous l'effet des contraintes régnant dans le massif. Des circulations hydrothermales ultérieures ont déposé de l'épidote dans certaines fissures.

La carotte figurée sur les photos est traversée par une petite fissure tapissée de minuscules cristaux d'épidote: l'ouverture de la fissure mesure 22mm par 6mm environ; les cristaux d'épidote ont une longueur de 1 à 2mm.

Le plus intéressant de mon point de vue est l'âge de la roche: le gneiss en question (qui fait partie de l'unité géologique des Monts de Cristal) a été mis en place sous forme de granite entre 3,9 et 3,6 milliards d'année, et l'épisode de métamorphisme qui a transformé le granite en gneiss s'est produit vers 3,15 milliards d'année. Je ne connais pas l'âge des phénomènes hydrothermaux qui ont déposé l'épidote, mais celle-ci pourrait être très âgée.                                          [[KINGUELE3.jpg|250px]][[KINGUELE2.jpg|250px]]

KINGUELE 001.JPG

Link to comment
Share on other sites

@BUT Jolie carotte ! Mais j'ai pas compris l'explication...

Si c'est une fracture, alors le plan ne joue pas et le déplacement est infinitésimal, sinon c'est une faille auquel cas effectivement il peut exister des zones en tension et d'autres en compression (ex: releasing et restraining bends des strike-slips).

L'effet de dilatance est connu en mécanique des sols, mais jamais entendu parler dans le cadre de la méca des fractures dans une roche considérée isotrope ? Pourquoi est-ce que ça ne serait pas une fente de tension (tensile fracture) ?

Link to comment
Share on other sites

UN peu plus compliqué Lucailloux

les circulations de fluides hydrothermaux réagissent avec les feldspaths pour cristalliser l’épidote.

L’épidote est opportuniste et profite de la fracture en distension et de la dissolution physico-chimique.

pas besoin de gros déplacement pour l’épidote

 

forget mecanique des sols

c’est de la mecanique des roches, alteration hydrothermale et chimie des silicates

Il y a 1 heure, Lucailloux a dit :

@BUT Jolie carotte ! Mais j'ai pas compris l'explication...

Si c'est une fracture, alors le plan ne joue pas et le déplacement est infinitésimal, sinon c'est une faille auquel cas effectivement il peut exister des zones en tension et d'autres en compression (ex: releasing et restraining bends des strike-slips).

L'effet de dilatance est connu en mécanique des sols, mais jamais entendu parler dans le cadre de la méca des fractures dans une roche considérée isotrope ? Pourquoi est-ce que ça ne serait pas une fente de tension (tensile fracture) ?

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.