Jump to content

BUT

Membre
  • Posts

    277
  • Joined

  • Last visited

2 Followers

About BUT

  • Birthday 06/16/1954

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Sud-Est
  • Intérêts
    MONTAGNE - RANDONNEE - MINERALOGIE - GEOLOGIE - Musique - Philosophie - Cosmologie - Mathématiques - Physique-Chimie

Recent Profile Visitors

1,615 profile views

BUT's Achievements

  1. Possiblement Galène avec Quartz et Pyrite (ou Chalcopyrite) provenant de Madan en Bulgari
  2. En plus ils sont sortis avec un minimum d'épaufrures, ce qui ne va pas de soi pour des Grenats enchassés dans du Quartz.
  3. Stibine: trait couleur gris de plomb et dureté 2 sur l'échelle de Mohs (rayé par l'ongle). Hématite: trait brun-rouge à rouge et dureté 5-6.
  4. Bonjour Pour confirmer ou infirmer le Corindon, il faudrait le tester sur une Topaze ou un Béryl. Sinon, le Zircon, le Spinelle, certains Grenats et certaines Tourmalines rayent le Quartz.
  5. Il faut en garder une part pour Cyril Lignac.
  6. Ce serait utile d'avoir une idée de la dureté: raye (ou rayé par) l'ongle, le verre, le quartz? Sur le premier spécimen, tester les parties grises et les cristaux blanc jaunâtre. Pour le second spécimen, Quartz pas impossible mais cela reste à prouver. Cela pourrait tout à fait être du Gypse limpide, ou autre chose encore.
  7. Du très haut niveau: la prospection, et le résultat.
  8. C'est vrai que Séricite-Illite en mélange peuvent remplacer toute une kyrielle de minéraux: Cordiérite, Andalousite, Feldspath, Schorl, Scapolite et j'en passe.
  9. Je pensais à une Muscovite bien altérée au vu des couleurs. Mais s'il n'y a pas de clivage en lamelles, même vestigial, alors pas Muscovite, effectivement.
  10. Effectivement. En tout cas cela collerait avec la trace couleur gris clair. J'avais pensé également à un Pyroxène pas trop magnésien, type Ferrosilite (répertorié d'ailleurs dans le secteur).
  11. Bonjour Je dirais Muscovite, plutôt que Chlorite. Indice de pegmatite --> prometteur pour d'autres découvertes... Et pour le matériau talqueux, la même chose, variété Séricite?
  12. J'étais parti dans mon post précédent sur l'hypothèse d'un contexte de pegmatite plutôt que de skarn. Mais si ces échantillons proviennent d'une excavation pour le Grossulaire, il faudrait se réorienter vers les minéraux des skarns. Par ailleurs, c'est vrai que les échantillons ne présentent pas de trace de mica semble-t-il, ce qui affaiblit l'hypothèse "pegmatite", sans l'exclure complètement. D'autant que les fragments présentés mesurent seulement quelques centimètres: y avait-il du mica dans les déblais où vous avez trouvé ces spécimens? En ce qui concerne le Schorl (qui supposerait également un contexte pegmatitique), prenons par exemple la dernière photo: si les cristaux plus ou moins enchevêtrés qu'on y voit sont des baguettes, le Schorl est possible; il en existe des faciès d'aspect fibreux, et même à l'aspect de feutre. Mais si ce sont des lamelles ou des écailles, comme le suggèrent d'autres photos, en particulier l'avant-dernière, alors ce n'est pas du Schorl.
  13. Bonjour Encore de la belle Minéralogie! Mais il y a à boire et à manger là-dedans. Parmi les cristaux clairs, il y en a de couleur plutôt "crème" et d'autres de couleur plutôt "gris-bleu-jaunâtre" (pour simplifier, et en faisant l'impasse sur les nuances orange-rouille imputables à des "oxydes"). Les cristaux "crème" ont un éclat un peu nacré et présentent souvent des faces pseudo-losange (en fait des parallélogrammes). Cela pourrait être de l'Albite, comme les "calissons" de l'autre fois. Sont-ils rayés par l'Orthose? par le Quartz? Certains cristaux gris-bleu-jaunâtre prismatiques m'intriguent, et me font penser à du Béryl, mais je n'arrive pas à distinguer s'ils ont une section hexagonale: si oui voir s'il rayent le Quartz. Mais pour que le Béryl soit possible, il faudrait envisager un contexte de pegmatite et non de skarn! Est-ce envisageable? Parmi les cristaux noirs, certains montrent des espèces de pyramides effilées à quatre pans (semble-t-il), compatibles avec les systèmes quadratique et orthorhombique (voire monoclinique). D'autres se présentent en écailles aplaties dont la forme est difficile à cerner. Sur la photo 14 (l'avant-dernière), ces écailles se présentent sur leur grande face et non sur leur tranche: on voit des angles droits. Les "pointes" et les "écailles sont-elles constituées du même minéral, qui aurait deux habitus différents sur le même site, voire sur le même bloc? Parmi les minéraux répertoriés sur Collioure, noirs à éclat submétallique et rayant le verre, il y a la Tapiolite qui est quadratique et peut donner des espèces de pointes un peu effilées. Mais le trait est noir-brunâtre. Pour les écailles, il y aurait l'Ixiolite (je n'ai pas trouvé la couleur du trait). Ces minéraux supposent eux-aussi un contexte de pegmatite.
  14. Bonjour. Voilà une pause déjeuner bien naturaliste! Pour le premier caillou, ce serait utile de faire le test de dureté, à plusieurs endroits et sur les différentes parties (blanches, roses): rayé par le verre? raye le verre? rayé par le quartz? raye le quartz? Pour la réaction à l'acide, aviez-vous nettoyé les pierres avant de les tester? Parce que des restes de terre adhérant à la roche peuvent donner l'impression d'une légère réaction. Enfin, en ce qui concerne les formes cristallines, on distingue en partie haute de la photo une forme - peut-être octogonale - qui pourrait être une section de cristal rosé. Ce détail mériterait un gros plan. De même on voit une belle arête rectiligne dans la moitié inférieure de la photo. Mais ce qui est à droite de l'arête est dans l'ombre: cette partie mériterait également des photos sous plusieurs angles. Pour le deuxième caillou, il y a probablement de l'Hématite et peut-être de la Goethite dans les parties rouges et les parties gris-noir à éclat métallique. Trace rouge-brun sur la porcelaine non émaillée: Hématite; trace brun-noir: Goethite. Après, dans le détail, il y a peut-être aussi des oxydes de manganèse mélangés aux oxydes de fer; car dans votre région, les minerais de fer contiennent très souvent quelques pourcents de manganèse (c'est une des raisons de la réputation des aciers catalans dans l'ancien temps). Pour le troisième caillou, il faudrait faire les tests de réaction à l'acide, de dureté, et de couleur de trace, méthodiquement, sur chacun des trois minéraux visibles: le minéral beige rosé pâle avec des clivages, le minéral blanc et le minéral gris-noir. Le minéral beige-rosé à clivages pourrait être un Feldspath et le minéral blanc du Quartz; mais ces minéraux ne réagissent pas à l'acide chlorhydrique. Pour le minéral noir et les parties vertes, des photos en gros plan seraient bienvenues.
×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.