Jump to content
Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2019, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 27>30 juin 2019

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse aux minéraux et cristaux de Bourg d'Oisans (Isère).
Fête des minéraux et bijoux de l'Oisans du 3 au 5 mai à Bourg d'Oisans (Isère)

Lionel-R

Membre
  • Content Count

    2,616
  • Joined

  • Last visited

2 Followers

About Lionel-R

  • Birthday 03/01/1983

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Bordeaux
  • Intérêts
    Chimie, Minéralogie, Musique, Danse

Recent Profile Visitors

13,679 profile views
  1. J'ai mal compris le message et me suis trompé, j'ai compris l'inverse à savoir qu'il fallait utiliser le dithionite sur les argiles.
  2. Et encore une remarque désagréable et sans fondement qui ne fait rien avancer et qui pousse trois personnes honnêtes à se justifier, c'est d'un pénible ces remarques inutiles venant d'un intervenant qui avait dit qu'il ne dirait plus rien après une vexation puérile. On peut revenir à la minéralogie ? Après on s'étonne que tout le monde aille ailleurs. J'aime ce fil, on y a eu de beaux échanges, j'aimerai bien que ça continue avec courtoisie, respect et politesse.
  3. Ce n'est pas vrai et la dithionite c'est de doute façon pour les oxydes de fer, pas les argiles. Quand on fait correctement son bain de dithionite on utilise la méthode avec solution tampon, on n'a donc absolument aucun problème d'acidité car cette dernière est nivelée par le tampon. Bien utilisée la dithionite est redoutablement efficace sur les oxydes de fer, mais il faut impérativement la solution tampon !
  4. Merci, mais mon rôle était très marginale lors de cette exposition car limitée à deux vitrines et uniquement les visuels. Tout le reste repose essentiellement sur le travail d'Alain, de Dominique et des personnels des musées qui avaient prêté leurs échantillons. Néanmoins, merci pour le compliment qui arrose toute l'équipe.
  5. Super ! je pensais que la sensibilité des galène de Trepça était due à la teneur en bismuth ou en argent, heureux de savoir qu'il s'agit d'un cas général et d'en apprendre plus sur la préparation des galènes noyées dans la calcite, vraiment merci ! Les phosphate de calcium sont une vraie plaie en laboratoire et pour les enlever il faut utiliser un acide dont on ne veut pas ici, merci pour le rectificatif ! L'hématite est un solide assez covalent, dont un acide aussi faible que le vinaigre (en présence d'eau sinon ça change absolument tout !!!) ne devrait pas lui faire grand mal même sur des temps "longs" (en jours) cela dit il faudrait tester. Invoquer un complexe est fin, c'est tout à fait possible en utilisant les doublets non liants de l'oxygène (complexe à trois acétates en symétrie octaédrique), mais en milieu très acide faut voir si le complexe est stable. Attention au vinaigre à 80% ça pique le nez et c'est agressif peut-être même qu'il dimérise, attention aux doigts ! Encore un exemple de progrès pas l'erreur, la contradiction et l'expérience, la base quoi ! Merci !
  6. L'hématite n'aime pas l'acide chlorhydrique c'est clair, mais si la calcite est rapidement dissoute, la casse peut-être limitée et tout est une question d'espèce et d'état de surface, par exemple la galène de Trepca ne supporte pas l'acide chlorhydrique alors qu'il me semble que ça ne dérange pas trop les galènes de Durfort ou de Planiole (il faudra me contredire si je me trompe). Il faut faire un test avec un échantillon bidon et décider ensuite de la marche à suivre. Sinon ça ne se fera qu'avec beaucoup de patience ; pour aller plus vite que le vinaigre blanc : acide phosphorique à 85%.
  7. J'ai identifié une fois ces encroûtement jaune à blanc cassé comme de la smithsonite alors qu'il s'agit en fait de sphalérite. La correction a été faite par des personnes dont on ne peut douter du sérieux analyses et photos à l'appuie.
  8. Dis donc ! On peut en savoir plus ? Quelle carrière ? Sinon en MP.
  9. Je ne vois que des macles, c'est à se demander s'il y a un seul cristal non maclé suivant la loi de la Gardette sur cette pièce (presque tous les quartz sont maclés, mais ce n'est pas toujours visible.)
  10. Alors là je suis impressionné ! Je ne savais pas que ça pouvait exister !!! Une idée de la loi d'épitaxie ?
  11. Je n'ose même pas y penser, sans DRX (et encore !) et sans Raman donner des noms c'est comme deviner le prénom de chez qui on sonne au hasard.
  12. Je viens de parcourir le fil à la recherche de photos et je suis tombé sur celle-ci, cependant elle ne vient pas de Trepça. Il s'agit bien de chalcopyrite mais sur un lit d'ankérite de la mine de Dreilar en Allemagne. La pièce est suffisamment typique pour ne pas laisser de doute. Bon après, on peut toujours tomber sur des échantillons pathologiques, je ne fais que donner l'avis que j'aurai si j'avais possédé la pièce.
  13. Du coup je relance avec une pièce nette : spessartine sur quartz fumé, classique aussi, Tongbei, Chine
×
×
  • Create New...