Jump to content

Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais.
Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais les 30 et 31 mars

Principaux sujets de Géoforum.


Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais.
Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais les 30 et 31 mars

Hexagones


Recommended Posts

il y a 21 minutes, alkimik a dit :

et dans ce cas qu'adviendrait-il des ions titane? oO

comme ici il passerait en rutile ?

https://christoetlesmineraux.blog4ever.com/rutile-sur-hematite-pseudomorphose-apres-ilmenite-zambie

Je vous avoue que je ne sais pas...mais le fait est que ces pseudomorphoses existent Je vais sans doute dire encore une bêtise mais il me semble qu'une pseudomorphose ne résulte pas nécessairement d'une transformation à partir de tous les éléments du cristal initial mais peut aussi résulter du remplissage d'une cavité laissée par un minéral disparu par autre chose en conservant tout, partie ou rien des constituants du cristal initial. Il faudrait demander l'avis des spécialistes intervenant sur  ce forum.

S'agissant de la croissance en épitaxie, il s'agit d'un phénomène complexe: j'ai lu sur FMF en anglais un topic sur le sujet (pub). Les intervenants, dont certains étaient des scientifiques n'étaient pas d'accord entre eux ni même sur la définition d'une épitaxie. Il y a eu un spécimen de cette pseudomorphose à vendre chez un négociant catalan dont je tairai le nom 🤐

Link to comment
Share on other sites

en minéralogie je sais pas plus, en littérature ou autre domaine "science humaine" ça désigne une croissance dans le même sens et entremelée, avec l'image du cordage où deux cordes se mèlent, j'imagine que c'est similaire avec notions de macle/symétrie

par contre il y a l'épigènisation qui désigne la naissance d'un cristal postérieur au premier, cas (j'imagine) de l'ilménite se transformant en hématite et en rutile

enfin la pseudomorphose, un minéral présentant les caractéristiques physiques d'un autre minéral

d'où ma question, de curiosité, si il y a épigènisation, le titane serait lui au sein des "boulons" ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, Hugo Duby a dit :

Ah oui carrément, Ilmenite a donc une variable de densité relativement importante.

Je pensais déjà qu'on pourrait pas départager les 2 avec la densité. 

Peut on confirmer ma conviction qu'on est en présence d'une forme d' Ilmenite?

Certe inhabituelle, mais il existe des images  ressemblantes même ci c'est pas de mada.

Faut rappeler quant même la nature sauvage de Madagascar ou, il y existe de terres et forêts primaires ou l'homme n'a jamais mis ses pieds. Donc, les nouveautés sont fréquentes en sciences de la vie et de la terre.

 

Oui la composition chimique de l'Ilménite s'écarte souvent de la formule idéale Fe2+TiO3. D'abord le rapport [Ti]/[Fe] peut fluctuer significativement autour de 1, avec des Ilménites plus riches en titane ou plus riches en fer. En outre l'Ilménite peut contenir du magnésium, du manganèse, du chrome ou du Fe3+ en quantités significatives.

D'ailleurs, au sein du groupe de l'Ilménite, il existe deux séries continues entre l'Ilménite et la Pyrophanite (MnTiO3), et entre l'Ilménite et la Geikielite (MgTiO3).

Ces variations de composition chimique influent évidemment sur la densité. Par exemple densité plus faible si [Ti] > [Fe], plus élevée dans le cas contraire. De même la substitution d'une partie du fer par Mg ou Mn fait baisser la densité.

 

Quoiqu'il en soit la forme de certains cristaux, en "écrous" avec un trou hexagonal au centre, me semble peu courante. J'ai peine à imaginer que les cristaux se soient formés directement avec cette forme: sans doute y avait-t-il quelque chose au milieu, qui est parti.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir les amis,

Bon voilà,  ça fais râler ma femme que le test du trait n' est pas accepter ou mis en doute.

Elle a fais ce test sur différentes matières, Jaspe et verre lors du test de dureté. 

On a pas de porcelaine.

Elle a trouvée un truc blanc pour prouver que son test de trait n'est ni marron, ni rougeâtre foncé. 

On voit pas super bien mais, pour moi c'est noir. 

Elle est gentille quant même et s'arrache pour prouver ce qu'elle m'a déclarée. 

Je l'adore.

 

 

received_412375097630179.jpeg

received_1873626432969652.jpeg

received_1719894858380347.jpeg

Link to comment
Share on other sites

Cela me rappelle une vieille chanson de Johnny.

A noter que la couleur du trait est également la couleur du minéral réduit en poudre fine. Si le trait n'est pas dans les tons rouge, rouge-brun ou brun rouille, ce n'est pas de l'Hématite, ni une pseudomorphose de quoi que ce soit par de l'Hématite.

Le rasoir d'Occam nous oriente alors vers l'Ilménite.

Bien sûr il y a d'autre minéraux noirs à éclat métallique, cristallisant dans le système rhomboédrique ou hexagonal, dans cette gamme de densité et de dureté: par exemple dans le groupe de la Crichtonite ou de la Batiferrite. Mais ce sont des espèces beaucoup plus rares, qui souvent n'ont été trouvées qu'en très petits cristaux jusqu'ici, et qui de toute manière ne peuvent être déterminées avec les tests élémentaires.

Link to comment
Share on other sites

Aussi,

Elle a fais un test de chauffe.

Après une longue chauffe avec un bricket, l'échantillon n'a aucune odeur remarquable, genre souffre.

 

Je suis dubitatif quant au fait que ce minéral absorbe énormément la lumière artificielle.

Il est impossible de voir autre chose qu'un écrou noir même avec un LED puissant. contrairement aux photos, en plein soleil du sud de l'île, des prospecteurs.

Une sorte de propriété de ce minéral peut être ?

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

Bonsoir l'équipe Geo,

 

Je rentre de Madagascar et j'ai ramener un échantillon de ces prismes pentagonaux plutôt étonnants.

J'ai pris le temp de l'étudier de près aujourd'hui.

 

-C'est un heptaèdre plutôt beau, le reflet metalique est noir/argent. Il présente une rainure parfaite sur une face.

On le dirais sorti d'une usine de boulon de mécanique de précision. 

 

-Le trait est noir/brun

 

-La densité est légèrement au-dessus de 5 avec 3 essais 5,13 précisément.

-Il raye le verre  mais pas le quartz

 

-il est très légèrement magnétique sûrement électromagnétique mais j'ai pas de boussole pour le vérifier. 

 

Conclusion : ce truc regroupe toutes les caractéristiques pouvant en faire une HÉMATITE. 

J'ai du mal encore à y croire car je connais l'hématite mais pas avec cet aspect. 

Ci quelqu'un un a une pièce d' hématite de de ce genre merci de me la montrer.

A très bientôt et bonne soirée 

Hugo

 

 

 

 

20230401_201356.jpg

20230401_183449.jpg

20230401_183435.jpg

20230401_183420.jpg

20230401_183411.jpg

20230401_183334.jpg

Link to comment
Share on other sites

Le 01/11/2022 à 20:22, BUT a dit :
  • Allez sur Mindat, à la page Corundum. Allez sur la banque de photos. Faites un filtrage en cochant la rubrique "Associated with:  --> Hematite". Vous allez tomber sur deux pages de photographies de spécimens provenant de plusieurs localités allemandes, où le Corindon fait des manchons ou des surcroissances autour de prismes hexagonaux d'Hématite. La légende de certaines photos évoque bien une épitaxie.
  • Donc si l'épitaxie de Corindon en manchon autour d'une Hématite existe, pourquoi pas l'épitaxie d'Hématite en "boulon" autour d'un Corindon?

Après relecture de toutes les hypothèses, je pense que celle ci colle bien.

Merci Monsieur But

Link to comment
Share on other sites

Bonjour. Heureux d'avoir un  suivi sur ces cristaux.

L'Hématite donne une trace rouge-brun; donc si trace noir-brun --> pas Hématite.

La trace noire, la forme cristalline et l'éclat métallique seraient compatibles avec l'Ilménite; mais celle-ci est quand même significativement moins dense (#4,7). Peut-être une Ilménite un peu plus riche en fer, ou autre chose...

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, BUT a dit :

Bonjour. Heureux d'avoir un  suivi sur ces cristaux.

L'Hématite donne une trace rouge-brun; trace noir-brun --> pas Hématite.

La trace noire, la forme cristalline et l'éclat métallique seraient compatibles avec l'Ilménite; mais celle-ci est moins dense (#4,7). Peut-être une Ilménite un peu plus riche en fer, ou autre chose...

Oui , c est l hématite que je connais :trait franchement rouge

Ce trait et noir/brun pour pas dire: Marron très foncé 

Et puis y a cette possibilité de mélange avec le corindon qu'on peut deviné sur d'autres échantillons. 

Échantillons que j'ai pas eu d'ailleurs "les troués".

Pfff, ils ont juger bon de m'envoyer que les plus complets.

Je vais les recontacter et essayer d'avoir un échantillon complet...

Il y aura une suite.

Mais je fais pas de promesse pour la date.

Link to comment
Share on other sites

Ou alors une pseudomorphose de Magnétite après Hématite ("Mushketovite").

En effet le magnétisme, la couleur du trait, la dureté et la densité sont compatibles avec celles de la Magnétite (dureté # 5,5-6,5 / densité = 5,18). En revanche la Magnétite cristallise dans le système cubique, ce qui exclut le prisme hexagonal. D'où l'idée d'une pseudomorphose, totale ou partielle, qui conserverait la forme initiale des cristaux d'Hématite.

Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, BUT a dit :

Ou alors une pseudomorphose de Magnétite après Hématite ("Mushketovite").

En effet le magnétisme, la couleur du trait, la dureté et la densité sont compatibles avec celles de la Magnétite (dureté # 5,5-6,5 / densité = 5,18). En revanche la Magnétite cristallise dans le système cubique, ce qui exclut le prisme hexagonal. D'où l'idée d'une pseudomorphose, totale ou partielle, qui conserverait la forme initiale des cristaux d'Hématite.

Peut être,  mais j'arrive pas à trouver de photo ou ça me saute au yeux. 

Screenshot_20230401_221818_Google.jpg

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, jjnom a dit :

Bonjour.

Avez-vous remarqué ces stries (de croissance?). Il y en a 3 groupes. Avec un angle au sommet qui doit être vers les 30°.

Croissance.thumb.JPG.7a096b9697db3fa73a50a7955afe1197.JPG

Peut-on avoir une idée du contexte géol. Ca sort d'une gangue de quel type? Calcaire, pegmatite, ...?

Bonjour, 

Je sais pas, ça viens du fin fond du sud de Madagascar. 

C'est tout ce que je sais sur la provenance. 

Je me suis rapprocher de mon contact sur place ce matin.

Il va nous faire bientôt parvenir des échantillons complets        ( avec les minéraux associés au centre de l'écrou)

J'ai demander les écrous avec les boulons ,mais aussi, les baguettes , cristaux carrés et rectangles que l'on voit traîner sur la photo de groupe de la trouvaille.

Oui, bien vue ces stries.

J'ai deja vus ce genre de choses sur le Corindon.

 

Bon Dimanche

Hugo

 

 

 

 

 

Il y a 2 heures, BUT a dit :

Ces stries - trois familles faisant entre elles des angles de 60° - sont caractéristiques des faces (00.1) des tablettes ou barillets hexagonaux d'Hématite et de Corindon (ces deux espèces étant isostructurales).

Sur ceux ci, les stries sont très présentes. 

Screenshot_20210707_182851.jpg

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Hugo Duby a dit :

e sais pas, ça viens du fin fond du sud de Madagascar. 

C'est tout ce que je sais sur la provenance. 

Bonjour à tous et merci pour cette discussion à rebondissements.

Ce serait intéressant de demander à vos contacts si ces prismes ne sont pas associés à de l'apatite, par hasard.

Il existe dans la vaste catégorie des anorthosites quelques roches un peu étranges riches en Titane et en Phosphore. On parle de jotunites, voire de nelsonites.

Certaines sont d'ailleurs exploitées pour Ti. Le minéral porteur de Ti est souvent une solution solide ilmenite-hematite, on parle de titanohématite (hematite avec typiquement 10-20% d’ilménite en solution solide, qui s'exsolve partiellement en refroidissant).

Comme Mada est notoirement connue pour ses labradorites qui font partie de la famille des anorthosites, on pourrait peut-etre y trouver aussi ces petites bêtes riches en Ti et P.

 

Une reference pour qui veut creuser dans la famille anorthosite.

 

En Europe, ca a surtout ete etudie par les chercheurs de l'Université de Liege (JC Duchesne sur le Rogaland).

 

smp-001_1995_75__9_d.pdf

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...