Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Principaux sujets de Géoforum.


CarionplusCarion Minéraux.
CarionplusCarion : vente de minéraux de sytématique, rares ou anciens

jjnom

Membre
  • Content Count

    2,281
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About jjnom

  • Birthday 09/14/1952

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    59

Recent Profile Visitors

9,752 profile views
  1. Bonsoir. Les mâcles de l'olivine sont rares et génèrent un angle de 30 ou 60° entre les axes des 2 individus. Ici, ça ressemble plutôt à deux cristaux accolés sans relation géométrique. Quasiment toujours. Cependant, le gradient de température peut générer des textures variables. La bordure d'un pillow lava de basalte ne va montrer que du verre et, en allant vers l'intérieur du pillow on voit apparaitre les microlithes de plagioclases sous forme de baguettes.
  2. C'est donc la suite du post du mois de Mai. Pourquoi en avoir créé un nouveau? Et on avait déjà parlé d'iddingsite. Et déjà trouvé que la texture de la mésostase n'était pas banale, etc... Iddingsite, spinelles, auréole réactionnelle... tout est possible à ce niveau d'observation. Juste qu'on pense vite à la première possibilité avec cette teinte orangée. Il faut passer sur des lames professionnelles pour trancher. Vues en lumière non analysée?
  3. Question préliminaire: C'est sensé être quoi, cet échantillon? En lame mince, on voit bien les olivines automorphes et puis un fond qui apparait comme un brouillard cristallin coloré. Ca vient d'où? J'espère que ce n'est pas encore un truc volant ramassé au bord du chemin ou en rivière.
  4. Bonjour. J'aurais besoin d'un petit coup... d'oeil pour ces 3 gastéros de Fleury/Damery. Ne serait-ce que des pistes. 1. Tout petit. Spire bien conique, lisse. Parfois un petit reflet vert qui fait penser à la nacre. Edit: en fait, après examen à la loupe, on distingue, sur 2 individus, des cordonnets sur la fin du dernier tour et sur la base. Ce qui pourrait correspondre à des juvéniles d'Elanchus sulcatus. 2. Une ornementation qui rappelle les Rimella. L'individu du milieu a des côtes nettement + serrées. 2 espèces? Edit: Se pourrait-il qu'il s'agisse de jeun
  5. La cascade= cascade de La Fare près Vaujany (38)?
  6. Bonsoir. La notice de la carte géol mentionne des métaconglomérats dans le "grès" de Châtres.
  7. C'est ça. Une formule comme Ca2 (Fe2+ 4Al)(Si7Al)O22(OH)2 correspond à un cas très particulier (sans K, sans Na, Si pile poil à 7, ..) à l'intérieur du champ des hornblendes, lui-même à l'intérieur du champ(représenté par le diagramme du site de Strekeisen) des amphiboles calciques dont la formule est (Ca, Na, K)2-3(Mg,Fe2+,Fe3+,Al)5[Si6(Al,Si)2O22](OH,F)2. Wikipedia donne les formules des cas particuliers (espèces IMA) pour edenite ou trémolite mais la formule donnée pour hornblende est celle des amphiboles calciques car considérant que l'edenite, par exemple, est une hornble
  8. Bah... c'est surtout qu'il faut se méfier des formules. Dans le premier exemple de JF, on trouve ceci: Ce sont les formules complètes des 2 trémolites analysées. Par rapport à la formule "officielle", tous les atomes en faible quantité sont absents mais on remarque qu'il y a dans la réalité des substitutions de Si par Al. Comme Al est inférieur à ...???, on affiche Si8 mais la réalité est (Si8-x, Alx). Même remarque pour Ca,Na,K tous 3 présents. Et donc écrire (Ca, Na, K) pour une hornblende n'est pas une erreur sauf qu'on ne dit pas que Na et K sont très minor
  9. Pour revenir sur "la" hornblende: l'IMA ne connait pas ce nom mais reconnait la ferro-hornblende avec la formule suivante: Ca2 (Fe2+ 4Al)(Si7Al)O22(OH)2. Pas de Na. Idem pour la magnésio-hornblende. Le Silicium est en quantité fixe: 7 Formule Strekeisen pour les hornblendes: (Ca, Na, K)2-3(Mg,Fe2+,Fe3+,Al)5[Si6(Al,Si)2O22](OH,F)2. Avec du Na! En contradiction avec l'IMA et Si peut varier entre 6 et 8. Formule Strekeisen et IMA pour l'edenite: NaCa2Mg5(Si7AlO22)(OH,F)2 Si est fixé à 7. Mais le diagramme montre que pour l'edenite comme pour les hornblendes Si peut va
  10. Pas du verre banal. Il y a des plages vitreuses dans une matrice cristalline. Des sphères alignées, des cristaux aciculaires. Trop complexe pour du verre. Voir plutôt côté métallurgie.
  11. Oui, juste à l'oeil, c'est casse gueule. Juste une indication quand même: le granite des aiguilles de Bavella est un granite tardif, alcalin, très riche en orthose qui, par altération, prend une teinte rosée. Donc, localement, plus c'est rose et plus il est probable que ce soit du granite de Bavella. Dans le secteur se trouvent d'autres granites et granodiorites qui sont plus riches en plagioclases et qui, généralement, ont une coloration + blanche ou + grise. Mais bon, il y a une telle variété de granitoïdes en Corse...
  12. Autour de l'aéroport, il n'y a que la craie... C'est probablement juste un refus industriel échappé d'un remblais.
  13. Crypto-pub mobilière! Pas bien ça, Msieur Kayou. Bien vu pour le petit cristal noir. Si c'est bien un pyroxène, avec cette couleur sombre de l'ensemble, le style de cassure, la résistance aux chocs, ça nous enverrait vers un basalte ou une dolérite. N.B.: Si d'aventure le contrôle de densité pouvait se faire, ça devrait se situer du côté de 3.
  14. Fayalite est, minéralogiquement, une olivine mais c'est le pôle Fe d'une série Fe-Mg. Dans la nature, elle est très rare. Par contre, dans la métallurgie, elle est très fréquente. Dans une scorie, elle n'est pas l'héritage d'une formation géologique + ou - proche, c'est un minéral néoformé par réaction entre le fer du minerai et une gangue de minérai siliceuse. Les grès ferrugineux du sidérolithique périgourdin pourraient tout à fait produire ce résidu après fusion. Pour fabriquer du fer, au Moyen Age, il fallait 15 tonnes de bois pour 200 kg de minerai! Des fois, il valait
  15. Des p'tits trous: Un "gros" trou: Eclats faisant plutôt penser à un silicate. Densité proche de 4. Dureté proche de celle du quartz. On peut valablementt envisager un résidu de métallurgie riche en fayalite (qui est un Fe (quelque chose)!!!)
×
×
  • Create New...