Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2024, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 26>30 juin 2024

jjnom

Membre
  • Posts

    2,926
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About jjnom

  • Birthday 09/14/1952

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    59

Recent Profile Visitors

11,754 profile views

jjnom's Achievements

  1. Compte tenu qu'il y a manifestement des baguettes de feldspath (plagios)qui ont de bonnes chances d'être automorphes, microgranite me semble plus approprié. Dommage que les prises de vue soient trop lointaines.
  2. Mon souci est que densité et dureté (si les mesures sont correctes) cadrent bien avec dolomite et qu'à part ça, les propositions ne se bousculent pas. Pour éviter de chauffer, on peut encore essayer de vérifier le système cristallin. Si tu prélèves une partie cristallisée et que tu la fragmentes, observes-tu des éléments avec cette forme?: Après, tu peux écraser les fragments pour les réduire en poudre fine et tester à nouveau avec HCl
  3. Erreur votre honneur! Seul a été fait le test à froid. "la dolomie est un carbonate double de calcium et magnésium : (CaMg) (CO3)2. Les roches dolomitiques sont rarement composées de dolomie pure ; elles contiennent le plus souvent un certain pourcentage de CaCO3. La dolomie fait effervescence à chaud avec l'acide chlorhydrique. On peut rechercher sa présence en récupérant l'échantillon qui a subi le test à l'acide froid et en le chauffant dans un tube à essais contenant un peu d'acide. Arrêter le chauffage à l'ébullition : si des bulles continuent à se dégager, c'est qu'il y a présence de dolomie."
  4. Entre pH 6 et 10 la solubilité max de la silice est entre 100 et 200 mg/litre ou mg/kg. Soit 0,01 à 0,02% ...
  5. Ce que je vois sur la droite de la dernière photo, celle où les fossiles sortent en relief, me pousse à penser à des Spongiaires.
  6. La structure faite de prismes de carbonate (calcite ou aragonite) perpendiculaires aux surfaces est celle des coquilles des mollusques. Cf les fragments des gros inocerames du Crétacé.
  7. Ben, il y a à boire et à manger dans tout ça. Moyen-Age, c’est une très longue période de temps qui va de la disparition de l’empire romain d’Occident (5° s.) au milieu du 15° s. (soit, si on veut, la disparition de l’empire romain d’Orient). En outre le Moyen-Age d’Occident n’a rien à voir avec celui d’Orient. Le premier a subi les invasions barbares, le second a tenu le coup. Si on en reste à la partie occidentale, le haut Moyen-Age correspond bien à un recul à tous points de vue par rapport à la période romaine. On en revient au bois et au torchis pour l’habitat, même celui des puissants. Les quelques parties d’église mérovingiennes subsistantes aujourd’hui sont bâties avec des petits moellons. Si l’époque carolingienne a un peu secoué l’endormissement généralisé, c’est autour de l’an mille que s’est produit le réveil avec l’architecture romane et le retour en force de la pierre de taille. Entre une construction mérovingienne et une construction gothique, c’est la nuit et le jour mais c'est toujours le Moyen-Age. Les sociétés étrusques et romaines étaient très perméables entre elles. Au début de leurs histoires, romains et étrusques vivaient dans des cabanes de bois et torchis sauf fondation et soubassement en pierres. Mais les Etrusques avaient de très fortes connexions avec la civilisation grecque et avaient de hautes connaissances en hydraulique. C’est grâce à eux que le site du forum romain a pu être drainé. Je dirais volontiers que la civilisation étrusco-romaine a évolué sous influence grecque. Et ça se traduit en final par le temple de Jupiter sur le Capitole. Pour revenir au béton romain, c’est quand même une sacrée réussite. C’est le matériau qui constitue le dôme du Panthéon de Rome. 43m de diamètre et presque 2000 ans ! Mais la pouzzolane ne semble pas présente. On lui a substitué des fragments de terres cuites (tuiles, briques) qui jouent le même rôle que la pouzzolane. C’est le béton de tuileau. Dans la région où j’habite (près de Lille) se trouvent plusieurs églises rurales en partie érigées à l’époque romane (10°-11° siècles). Des éléments de matériaux romains ont souvent été réemployés à cette époque dans les murs. On y trouve des blocs de béton de tuileau. Autant ces blocs sont durs et sains, autant le mortier roman autour (chaux +sable) est pulvérulent. Au moins en surface. En fait, ce béton romain a des caractéristiques de vieillissement particulières. S’il se fissure, l’eau va réagir avec le matériau et génère des sels qui colmatent les fissures. Ce qu’il fait que c’était le matériau de choix pour les sols et les ouvrages hydrauliques. Le béton/mortier de tuileau n’a pas disparu avec la fin de l’empire romain. Il s’est perpétué bien au-delà mais s’est fait plus rare. Un papier intéressant : https://books.openedition.org/cths/10932?lang=fr
  8. Bon, ben, pas beaucoup de littérature sur le net concernant les coraux de l'Ilerdien. Pas Synastrea qui serait un genre uniquement du Secondaire. Trouvé ceci: https://www.zobodat.at/pdf/Ber-Inst-Erdwiss-Univ-Graz_7_0005.pdf Il y a des adresses mail. Tu pourrais tenter ta chance (en anglais) auprès des auteurs.
  9. C'est un autre type de colonie de polypiers. Et ce sont bien les septes qu'on distingue mais ici chaque polype n'est pas individualisé par une cloison et les septes des individus voisins peuvent fusionner. Ca correspond à la famille des Siderastreidae. Pour le genre et l'espèce faut voir ce que dit la biblio.
  10. Exemple plus local, à Périgueux: la porte de Mars du 4° siècle, made by Rome. Sismicité du secteur: très faible (comme aux Eyzies). Pas la moindre trace de faille. Grand appareil. Pas de mortier mais des agrafes. Alors? Parasismique? Monumentalité? Objectif défensif? Autre chose? Tout à la fois? https://www.youtube.com/watch?v=aRo4IWUuxd8 Là, c'est la structure qui commande avec les contre-butées des coupoles périphériques. Ce qui ne veut pas dire que les matériaux ne participent pas, notamment par l'abondance du mortier de chaux qui donne une certaine plasticité au monument.
  11. Mais rien de cette époque n'apparaît sur la photo ci-dessus. Aux 11°-12° siècles, les murs été montés derrière des échafaudages de bois ancrés dans la maçonnerie. Après démontage, les bois étaient enlevés et laissaient des orifices appelés trous de boulin. Voir les murs du 12° siècle de la nef de l'église St Martin du village (laquelle ne s'est pas fissurée le moins du monde en 9 siècles). Ici, pas de trou de boulin. En outre, à l'époque romane, les 2 fenêtres du bas, contemporaines de la construction des murs d'origine, n'auraient pas été de forme rectangulaire. Il est bien plus probable que cette tour a été élevée bien plus tard, au XVI° siècle, après les guerres de 100 ans. Pour info: https://www.persee.fr/doc/pal_1145-3370_1990_num_2_1_985 Remarque: être fondé sur le rocher est déjà un élément très favorable pour la résistance aux séismes!
  12. Ca pourrait, théoriquement, provenir de Corse car à un moment de l'histoire géologique, Maures-Esterel et Corse ça a été un seul ensemble. Maintenant, rien à voir avec Aleria et le Fiumorbo qui font partie la Corse alpine. Les "pyromérides" corses se trouvent sur la côte Ouest, dans la Corse cristalline. Normal: habituellement elles ont une taille inférieure au mm avec une structure radiée dans les Maures-Esterel. Par contre, en Corse (Galéria), elles peuvent atteindre plusieurs cm et généralement ont une structure concentrique. C'est là qu'on est frustré de ne pas connaître avec précision la patrie d'origine du caillou avec ses sphérules d'une taille intermédiaire. On ne voit pas non plus, sur l'échantillon, trace d'un débit en plaquettes. Peut-être l'indice d'un gîte de filon...
×
×
  • Create New...