Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2019, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 27>30 juin 2019

jjnom

Membre
  • Content Count

    1,843
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About jjnom

  • Birthday 09/14/1952

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    59

Recent Profile Visitors

7,982 profile views
  1. Pour ce qui est du Miocène belge, aller sur le site vliz.be puis dans Core collection puis Open Marine Archive. Lancer une recherche sur Faune malacologique du Miocène de la Belgique. Repérer les 2 volumes 1. Pélécypodes (les bivalves) et 2. Gastropodes. Cliquer sur les "download pdf" et patienter (c'est du lourd). Ces ²docs commencent à dater et il y a probablement des noms qui ont été révisés mais au moins ça te donnera des pistes. Les sables de Zonderschot seraient un équivalent latéral des sables d'Anvers ("Anversien"); Miocène moyen. Bonnes recherches.
  2. Genre La Madrague, hein? Sur la plage abandonnée Coquillages et crustacés Qui l'eût cru déplorent la perte de l’ammonite Qui depuis s’est envolée... Je sais: faut pas être tout jeune pour comprendre; mais c'est presque dans le patrimoine.
  3. Ah non! Pas d'encrine ici. Faut pas s'imaginer que tous les bryozoaires du Paléozoïque ressemblent à des Fenestella. La preuve: https://www.researchgate.net/profile/Caroline_Buttler/publication/301478973_Premiers_Bryozoaires_de_l'Ordovicien_du_Massif_Armoricain/links/5716256a08ae6177286db700/Premiers-Bryozoaires-de-lOrdovicien-du-Massif-Armoricain.pdf?origin=publication_detail
  4. @KLOKLO81 Attention avec les noms. Par exemple, C. elliptica a été signalée à Sougraigne mais avec 5 autres espèces de Cyclolites... Eupsammia trochiformis ressemble mais c'est un gros classique du Lutétien du bassin parisien. Il n'y a apparemment pas d'Eupsammia sur le site de Sougraigne: http://jubilotheque.upmc.fr/fonds-bulsgf/GB_000115_001/document.pdf?name=GB_000115_001_1_pdf.pdf voir pp 3 à21 et p. 160-161. Quant à la dernière photo, ça n'est pas un Pectinidae. Plutôt un Limidé. Ceci pourrait t'intéresser: https://carnetsnatures.fr/volume5/gasteropodes-corbieres_chaix.pdf
  5. Bonsoir. Pour JF: 35% de Si, OKi, c'est très bas... et 16% de Fe c'est très haut. C'est pour ça que j'ai pensé qu'il ne s'agissait pas d'une composition originelle. En plus, en lame mince, on ne distingue quasiment plus les microlites. Une picrite? C'est lardé d'olivine. Par exemple: http://christian.nicollet.free.fr/page/enseignement/LicenceSN/picrite.html. Une basanite? Akira confirme pas de feldspathoïde et Na+K à 2, ça n'est pas vraiment un indice d'alcalinité. Pour Akira: l'analyse n'est pas forcément incohérente. A voir comment et où elle a été faite mais en refaire une sur une partie la moins altérée possible aiderait. Par contre, la façon dont les résultats d'analyse sont exprimés est curieuse. Fe: C'est la somme de FeO+Fe2O3, je suppose? MgO: c'est bien 8%? Pas 0,8? Pareil pour Ti: 4%?
  6. Basalte. Mais basalte altéré. Minéralo: les olivines sont transformées en iddingsite pour une grande partie. Analyse: Perte au feu=> minéraux hydratés. La silice se fait évacuer, le taux baisse. Fe et Al restent sur place; leur taux augmentent. Bizarrement, celui du Ca aussi...
  7. Ca vient de Herr Blau, 1998. voir pp 205 et 206 :https://www.staff.uni-giessen.de/~gg13/VON_MIR/ABSTRACT/BLAU_(1998)_AMMONITEN_LIENZ.PDF Dommergues 1993 est bien cité dans l'article. Vient de voir que j'ai bugué dans le message précédent: lire raricostatoïdes au lieu de crassicostatoïdes. Sorry
  8. Bonjour, Pas spécialiste de ces bestioles mais au vu de ces docs: https://www.researchgate.net/publication/327880017_Sinemurian_biostratigraphy_of_the_Tannscharten_section_near_Reichraming_Lower_Jurassic_Schneeberg_Syncline_Northern_Calcareous_Alps/fulltext/5baae188299bf13e604c9315/327880017_Sinemurian_biostratigraphy_of_the_Tannscharten_section_near_Reichraming_Lower_Jurassic_Schneeberg_Syncline_Northern_Calcareous_Alps.pdf?origin=publication_detail page 102 et: http://www.gfej.asso.u-psud.fr/wp-content/uploads/2018/09/Cariou-et-Hantzpergue-1997-Biostratigraphie-du-Jurassique-ouest-européen-et-méditérranéen.pdf page 113 crassicostatum a une costulation super balèze rhodanicum a été mise en synonymie avec quendstedti qui a un ventre arrondi et une costulation resserrée (27 côtes/tour) crassicostatoïdes est assez semblable à quendstedti mais avec une costulation moins dense (20 côtes/tour) raricostatum a un ventre plat. Ici, le ventre est arrondi et les côtes au nombre de 27/tour donc plutôt quendstedti. A te faire confirmer par + spécialiste.
  9. Photos pas top mais je n'irais pas sur Pholadomya. Notamment à cause de l'absence de stries radiaires. Avec les crochets déportés, ça me fait plus penser à Ceratomya.
  10. Il ne me semble pas que quelqu'un ait ici publié sur ce sujet. In extenso : Le texte d'introduction rédigé par la Société Géologique de France. Puis le lien permettant d'accéder au programme, par département. Chaque 22 avril depuis 1970 a lieu, aux Etats-Unis, la Journée de la Terre ; date reprise par les Nations-Unies dès 1990 pour en faire la Journée Internationale de la Terre. Depuis cette date, cet événement mobilise plus de 200 millions de personnes dans environ 140 pays. Son objectif est de sensibiliser le public aux défis auxquels est confrontée notre planète tout en nous rappelant que la Terre et ses écosystèmes soutiennent et nourrissent l’humanité. Cette année, le 22 avril tombe le lundi de Pâques et la Société Géologique de France vous propose que la communauté des géologues et des amis de la géologie se mobilise pour faire découvrir au public quelques aspects de notre environnement terrestre, au travers de la Journée Nationale de la Géologie. Avec des événements locaux, afin de faire découvrir au plus grand nombre la géodiversité de nos paysages, de nos côtes et mêmes de nos villes. Ces événements ont différentes formes : excursions/sorties de terrain, balades géologiques pour découvrir les pierres du bâti de votre ville, conférences, projections de film, expositions, ouvertures exceptionnelles d’un musée… Les possibilités sont nombreuses et nous comptons sur vous pour participer à la valorisation du patrimoine de notre Terre. Sur l’ensemble du territoire français, nous souhaitons sensibiliser le public à la compréhension des phénomènes géologiques et à la protection de notre patrimoine géologique. Grâce aux différents partenaires locaux, ce projet se développe avec pour l’instant près de 60 manifestations partout en France. https://www.geosoc.fr/liens-docman/telechargements-articles-agenda-actualites/1350-programme-journee-nationale-de-la-geologie-2019/file.html
  11. Ni l'un ni l'autre à mon avis. D'après ce qu'on voit ici: http://societegeolardeche.com.pagesperso-orange.fr/CR/2018-06-09/SGA9juin2018.xht et là: http://www.lucvincent.fr/SORTIES/SORTIE2018/arrets.html on se trouve sur la colline de Chatelard à Châteauneuf sur Isère, où ce genre de "cellule" semble apparaître plusieurs fois sur les parois des anciennes carrières. La molasse est jaunâtre et constitue l'essentiel du front. Au dessus se trouve une autre formation, moins homogène avec des grésifications irrégulières, qui s'est déposée au-dessus d'une ligne qui semble tirée au cordeau. Cette formation, c'est en fait des colluvions. La ligne est donc une limite d'érosion... et les sommets des cellules sont en concordance avec cette limite d'érosion. Les figures qu'on observe ne sont certainement pas reliées à une stratification miocène mais ont probablement une histoire assez récente. D'autres vues avec la superposition colluvions sur molasse:
  12. Quelques pistes: Photo 2 Pseudopecten aequivalvis possible Photos 3-4: Le gros: Lobothyris sinemuriensis. Le petit, large, est certainement un Spiriféridé car il a l'air d'avoir une area bien haute. Le troisième est difficile à typer sur ces photos. Photo 7: Entolium corneolum
  13. J'irai plutôt chercher du côté de Rhynchostreon (Ostréidé). Fréquent dans le Cénomanien. Et pour les Placentyceras, elles signalent plus souvent la présence du Santonien...
  14. @trenen23Barre de calcaire du Turonien. Je n'ai pas encore vu de construction algaire avec une striation longitudinale aussi serrée et aussi continue. Par contre une coquille d'Hippurites montre le même genre de treillis (stries ou côtes longitudinales et stries de croissance). Je pense qu'en fait, on voit ici une coupe longitudinale et donc la face interne d'un rudiste; comme si on se trouvait dans la cavité interne dégagée de tout sédiment. Ce qui explique l'aspect "en creux" de la forme.
  15. Cet aspect réticulé fait plus structure organique que figure d'érosion. Mais plutôt à mettre en relation avec les rudistes qu'avec les stromato.
×
×
  • Create New...