Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

jjnom

Membre
  • Content Count

    2,192
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About jjnom

  • Birthday 09/14/1952

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    59

Recent Profile Visitors

9,470 profile views
  1. Il y a des rhyolites porphyriques mais aussi des rhyolites aphyriques. Et puis, ce n'est pas parce qu'e les cristaux de F ou de Q ne nous apparaissent pas sous un facès habituel, qu'ils ne sont pas présents. Notamment, dans les roches magmatiques orbiculaires, les feldspaths présentent une forme aciculaire. Pour ce qui est de l'étiquette du musée de l'école des mines, on n'a aucune info sur les investigations qui ont précédé sa rédaction ni sur la provenance du matériel. Réseau fissural de retrait? Les rhyolites de Scandola développent de très beau prismes, identiques à ceux des basaltes. Un gradient de température important génère des prismes en surface de la coulée et ils se propagent en profondeur. Ici, on n'a pas de prismes. On a bien plus l'image d'un matériau dans un certain équilibre tridimensionnel. L'analogie de l'occupation de l'espace par les bulles de savon est intéressante. On peut fort bien s'imaginer un caractère mousseux à une rhyolite riche en gaz... mais pas avec une obsidienne. Il y a les phénomènes de recristallisation à partir de matériel ancien mais, dans les verres comme l'obsidienne, on voit plutôt arriver des sphérules (sphériques donc) plutôt que des polyédres. Je r'garde et j'm'interroge.
  2. Là, la ressemblance est parfaite. Mais je n'aurais pas parié un cent sur une origine magmatique. Même si les sphérules sont des choses relativement fréquentes dans les laves acides, celles-ci sortent vraiment de l'ordinaire.
  3. Bois fossiles? Ben... Ce serait un exercice intéressant que d'essayer de rattacher ce qu'on voit ici à des structures de tige. Avec section polyédrique, qui plus est.
  4. Dommage qu'on puisse pas le vérifier sur le montage photo mais il ne semble pas y avoir de quartz dans cette roche. Les plages blanches pourraient être des feldspaths. Les plages sombres pourraient bien correspondre à des minéraux ferro-magnésiens altérés en chlorite. La texture semble être finement grenue. Au total, une roche basique, possiblement microgrenue, ce qui fait penser à une dolérite ou quelque chose d'approchant. Origine possible (entre autres): le massif de la Dent Blanche.
  5. Pas de coraux ici. Probablement le résultat d'une silicification mais avec une structure très originale. Dommage qu'on ne saura jamais sa provenance
  6. Ben, si Essor n'avait pas déterré le sujet... J'ai la même pièce à la maison et ça remonte à ... une éternité. Me souvenait que c'était brésilien. Ce sont des almandins sur une association à biotite et sillaminite et parfois cordiérite (iolite des anglo-saxons). Provenance: Itabira, Brasil (Minas Gerais) https://www.mineralminers.com/html/almmins.stm#almm152
  7. Un autre possible serait la hornblende, beaucoup plus fréquente. Mais bon, à l'oeil, pour faire la différence...
  8. La seconde pourrait aussi bien être une microdiorite. Pour la 1°, il faudrait un peu + d'infos: Texture microlithique confirmée? Nature + précise des feldspaths? Minéraux sombres: amphibole? Sans idée + précise des minéraux et de leurs pourcentages, les possibilités vont de dacite à trachyte en passant par less rhyolites.
  9. Salut JF. Amphibole oui mais gédrite, pourquoi? Faudrait mettre en évidence une ambiance magnésienne ou une cristallo orthorombique.
  10. Faute de tests, je voudrais proposer une autre piste: celle du Chrome. Je pense qu'on a bien affaire à un objet issu de la métallurgie: voir les stalactites au plafond de vacuoles et un aspect de verre fondu ici: Dans le district de Syssertsk on a exploité des amas de chromite (FeCr2O4 ou, en formule spinelle Fe0. Cr2O3) accompagné de mica fuschite contenus dans des serpentines. On y a signalé aussi la Kammererite (synonyme de Chrome Chlinochlore). Dans le cadre de la métallurgie, il faut donc s'attendre à des silicates et éventuellement des oxydes. Les 3 couleurs observées correspondent bien à des composés du chrome (vert de la matrice, rose violacé des cristaux, jaune sur le torchon). Après reste à mettre des noms sur les composants. Quelques possibles à vérifier: Matrice vert sombre: Chrome diopside (voir les cristaux verts sombre dans les nodules de péridotite). Cristaux rose-violacés: Chrome Clinochlore. Silicate hydraté de Mg et Cr. L'hydratation aurait été réalisée par le gaz contenu dans les vacuoles. La cristallisation en prismes n'est pas la plus fréquente mais elle est bien connue: prismes avec stries longitudinales comme sur l'échantillon. Quant au jaune du torchon: l'oxyde de Chrome Cr0: CrO + H2O = Cr(OH)2 , hydroxyde de chrome de couleur jaune. Pour ce qui est des cristaux plats à croissance zonée, ça n'est peut-être pas la signature du corindon mais celle d'un bain fondu avec un niveau de surfusion prononcé. (cf cristaux hopper des anglo-saxons). A suivre...
  11. Ca ne me semble pas très naturel non plus. Mais on peut peut-être espérer remonter aux origines de l'objet. On voit 3 phases différentes: - des plages d'aspect métallique, avec cristaux striés: métal ou pas (conductivité électrique)? dureté? trace? action d'HCl? - une gangue majoritairement vert sombre avec des parties roses - des cristaux violet/rose: dureté? trace? action HCl? NB: action HCl à court terme et à long terme (24h). Coloration de l'acide?
  12. Pourrait aussi être une scorie. Peut-être qu'une cassure fraiche en dirait plus? Et vérifier la dureté sur la cassure.
  13. Je n'avais pâs vu le post du 8 Juin. Pas de spicule à quatre branches, donc OK aussi pour pour rhizomorine. Après, si on s'en tient à la thèse de Moret, Jereica est bien plus probable sur le territoire français.
  14. Le trait jaune/marron serait alors bien la trace propre du minéral non altéré. Ce qui pourrait aussi laisser penser qu'il y a du fer dans la composition de celui-ci. Compte tenu du contexte métamorphique, des figures d'allongement du minéral, de la dureté proche de celle du verre, de la densité (bien que forcément très approximative, elle ne devrait pas beaucoup dépasser 3) et de la couleur du trait, je pense qu'on pourrait envisager une amphibole.
  15. C'est clair! Si on mélage tests d'un minéral sain et tests d'un produit d'altération, on a de bonnes chances de s'égarer. Cependant: le trait de l'andalousite est blanc et les traits des produits d'altération de l'andalousite (gibbsite, boehmite, diaspore) sont aussi blancs. Rien de jaune/marron...
×
×
  • Create New...