Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Nettoyage de minéraux


Daniel Gol
 Share

Recommended Posts

  • 1 month later...

Bonjour,

J'ai enlevé à l'acide chlorhydrique de la calcite qui masquait des cristaux de baryte sur un lit de pyrite/marcassite. Nettoyage parfait, baryte blanche et pyrite brillante, sauf que, le lendemain, mes cristaux blancs sont devenus jaunes et  certaines parties de la gangue rouille. Ca part en quelques secondes à l'acide oxalique mais revient inexorablement.Comment faire pour y remédier ? J'ai essayé de tremper dans du bicarbonate, sans succès. Rinçage et trempage à l'eau claire: non plus !

Le phénomène s'aggrave dans les jours suivants puis stoppe.

Quelqu'un aurait-il la solution ?

Merci d'avance.

Link to comment
Share on other sites

Le 24/10/2018 à 19:09, Midge a dit :

Bonjour,

J'ai enlevé à l'acide chlorhydrique de la calcite qui masquait des cristaux de baryte sur un lit de pyrite/marcassite. Nettoyage parfait, baryte blanche et pyrite brillante, sauf que, le lendemain, mes cristaux blancs sont devenus jaunes et  certaines parties de la gangue rouille. Ca part en quelques secondes à l'acide oxalique mais revient inexorablement.Comment faire pour y remédier ? J'ai essayé de tremper dans du bicarbonate, sans succès. Rinçage et trempage à l'eau claire: non plus !

Le phénomène s'aggrave dans les jours suivants puis stoppe.

Quelqu'un aurait-il la solution ?

Merci d'avance.

Je te conseil l'acide phosphorique pour neutralisé le chlorhydrique, depuis que je fait ça plus aucun retour d'acide ou de rouille sur mes minéraux, le processus est simple après une bonne journée dans le bains, il suffit de bien rincer (en insistant) la pièce à grand jet d'eau, voila tu n'a plus qu'a la mettre dans la vitrine.

Pour info l'acide phosphorique est utilisé en mécanique ou pour la rénovation de la ferronnerie, c'est le principe de la "passivation" pour se prémunir de la corrosion. L'autre avantage c'est un acide qui a une longue durée de vie. Le  dithionite ça marche mais beaucoup trop chère juste pour neutralisé du chlorhydrique.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos réponses.

J'ai peut-être trouvé un début de solution avec une pièce qui avait été traitée il y a quelque temps et qui était stabilisée.

Je l'ai laissé tremper une demi-journée dans l'acide oxalique à froid, suivi d'un rinçage et il semblerait que la pièce n'ai pas rejauni. A confirmer dans les prochains jours.

Link to comment
Share on other sites

Le 24/10/2018 à 19:09, Midge a dit :

Bonjour,

J'ai enlevé à l'acide chlorhydrique de la calcite qui masquait des cristaux de baryte sur un lit de pyrite/marcassite. Nettoyage parfait, baryte blanche et pyrite brillante, sauf que, le lendemain, mes cristaux blancs sont devenus jaunes et  certaines parties de la gangue rouille. Ca part en quelques secondes à l'acide oxalique mais revient inexorablement.Comment faire pour y remédier ? J'ai essayé de tremper dans du bicarbonate, sans succès. Rinçage et trempage à l'eau claire: non plus !

Le phénomène s'aggrave dans les jours suivants puis stoppe.

Quelqu'un aurait-il la solution ?

Merci d'avance.

 

Le 25/10/2018 à 23:35, benoit07 a dit :

Je te conseil l'acide phosphorique pour neutralisé le chlorhydrique, depuis que je fait ça plus aucun retour d'acide ou de rouille sur mes minéraux, le processus est simple après une bonne journée dans le bains, il suffit de bien rincer (en insistant) la pièce à grand jet d'eau, voila tu n'a plus qu'a la mettre dans la vitrine.

Pour info l'acide phosphorique est utilisé en mécanique ou pour la rénovation de la ferronnerie, c'est le principe de la "passivation" pour se prémunir de la corrosion. L'autre avantage c'est un acide qui a une longue durée de vie. Le  dithionite ça marche mais beaucoup trop chère juste pour neutralisé du chlorhydrique.

 

Effectivement l’acide phosphorique est un bon produit pour enlever les “retours” jaunes  que donne l’acide chlorhydrique ou dans une moindre mesure l’acide oxalique.

L’utilisation de la méthode au dithionite (et surtout pas du dithionite tout seul) n’est pas vraiment indiqué pour enlever ces “produits” jaunes car les traces d’acide qui pourraient subsister dans l’échantillon risque de créer des complications. C’est une méthode qui a été pensée pour être utiliser directement pour enlever les oxydes de fer et non pas pour enlever ces traces jaunes, même si cela peut se faire !

Largement expliqué précédemment, l’acide chlorhydrique et l’acide oxalique sont des produits efficaces pour enlever les oxydes de fer (et autres !) mais inadapté à la problématique du nettoyage qui consiste à obtenir un beau résultat.

De plus ces produits sont illusoirement économiques car la plupart du temps, on jette les bains après une ou deux utilisations car totalement pollués sans parler de leurs effets sur les poumons et tout ce qui est ferraille dans son environnement (pour le chlorhydrique) ou des risques de calcul rénaux pour l’oxalique !

Comme le souligne Benoit 07 l’acide phosphorique a de belles vertus en matière de nettoyage mais ce produit est terriblement long à agir (plusieurs semaines à froid). Il y a bien la solution de le faire chauffer mais on se confronte alors aux vapeurs corrosives et toxiques.

Reste les produits étudiés pour le nettoyage des minéraux : méthode au dithionite,  Cristocline, etc. ;)

 

En ce qui concerne les pyrites/marcassites, attention aux acides de toutes sortes qui favorisent leur décomposition plus ou moins rapidement. Il est impératif de bien neutraliser toutes traces d’acides par des bains prolongés de bicarbonate de soude et de sécher très rapidement l’échantillon (au sèche cheveux par exemple). Traitement ensuite classique soit à l’alcool soit à l’éthanolaminethioglycolate, sans jamais vraiment être sûr de la stabilité dans le temps .

:sourire:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, zeff85 a dit :

je n'ai toujours pas de réponse pour désoxyder mes magnétites et les rendre plus brillantes...

 

 

Il n'y a pas vraiment de solutions chimiques car la magnétite est un "oxyde" de fer et les produits cités sont justement fait pour enlever les oxydes de fer ! 

D'autre part, il faut bien comprendre que le nettoyage n'est pas une opération pour rendre "brillants" les minéraux mais c'est une opération qui consiste à enlever une substance que l'on considère être de la saleté. De ce fait en enlevant cette "couche" indésirable, on ne fait que révéler le minéral qui est en dessous comme la Nature l'a faite, comprendre brillant ou ... pas !

J'ai rédigé une fiche pour bien comprendre cet aspect des choses : http://danielgol.com/fiche_tech.php?fiche=eclat#fiche

 

Dans le cas de cette magnétite, il est clair qu'il ne s'agit pas d'un dépôt mais d'une altération de surface de la magnétite en hématite (rougeâtre) c'est à dire que la partie superficielle de la magnétite s'est transformée en hématite, autrement dit en enlevant l'hématite on enlève une partie de la surface de la magnétite...  Autrement dit encore aucune chance d'avoir des cristaux brillants hormis les re-surfacer et les polir mécaniquement. Mais ça, ce n'est plus du nettoyage !

Maintenant pour enlever l'hématite rougeâtre tous les produits peuvent le faire. Il faut juste jouer sur la vitesse d'attaque : l'hématite se dissoudra  plus rapidement que la magnétite qui somme toute résiste assez bien aux produits. J'aurai cependant une préférence pour du Cristocline ou de l'acide phosphorique (si les cristaux blancs et la gangue résistent aux acides ). L'idéal serait bien sûr de pouvoir faire des tests préliminaires avec des échantillons sans valeur afin d'estimer la durée du bain et sa température avant que les magnétites encore brillantes ne perdent leur éclat. Pour les autres cristaux "hématisés", comme dit plus haut, aucune chance qu'ils redeviennent lisses et brillants. On peut juste espérer leur redonner leur "couleur" métallique.

:sourire:

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Daniel Gol,
 

Citation


Comme le souligne Benoit 07 l’acide phosphorique a de belles vertus en matière de nettoyage mais ce produit est terriblement long à agir (plusieurs semaines à froid). Il y a bien la solution de le faire chauffer mais on se confronte alors aux vapeurs corrosives et toxiques.

 

Il est vrai qu'il est long à agir pour la fonte ou certain nettoyage mais pas pour neutralisé le chlorhydrique c'est très rapide même a froid, pour les vapeurs l'idéal c'est d'être à l'extérieur mais tout le monde n'a pas cette chance de vivre à la campagne. (même si ça fait beaucoup moins de vapeurs que le chlorhydrique ça en fait quand même.)

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir midge

 

Si je me souviens bien, tes pièces à traiter sont des barytes sur pyrite .

Je ne prétends pas avoir des années d'expérience de nettoyage derrière moi mais j'essais de tenir compte

de l'expérience des vieux briscards .

Sans vouloir faire de pub à qui que soit, il existe un excellent produit pour les minéraux qui résistent aux acides et c'est

le cristoclean .

Quand j'ai vu le prix du litre la première fois, j'ai eu un temps de recul.....Mais, en effet, j'ai pu utiliser le même bain un grand nombre de fois sur des quartz et des barytes

totalement encroutés d'oxyde de fer . ( pas bon sur la fluo, sur la pyro...)

Plus rapide que l'acide phosphorique et pas de taches jaunes . Sans parler des litres d'acide chlorhydrique qu'il faut pouvoir se débarrasser après 1 ou 2 utilisations .

Finalement un produit qui ne revient pas beaucoup plus cher à l'usage que l'acide chlo ou le phosphorique .

 

Expérience vécue , après chacun fait comme il veut .

 

Link to comment
Share on other sites

Le 27/10/2018 à 20:23, lolo et thalie a dit :

Bonsoir midge

 

Si je me souviens bien, tes pièces à traiter sont des barytes sur pyrite .

Je ne prétends pas avoir des années d'expérience de nettoyage derrière moi mais j'essais de tenir compte

de l'expérience des vieux briscards .

Sans vouloir faire de pub à qui que soit, il existe un excellent produit pour les minéraux qui résistent aux acides et c'est

le cristoclean .

Quand j'ai vu le prix du litre la première fois, j'ai eu un temps de recul.....Mais, en effet, j'ai pu utiliser le même bain un grand nombre de fois sur des quartz et des barytes

totalement encroutés d'oxyde de fer . ( pas bon sur la fluo, sur la pyro...)

Plus rapide que l'acide phosphorique et pas de taches jaunes . Sans parler des litres d'acide chlorhydrique qu'il faut pouvoir se débarrasser après 1 ou 2 utilisations .

Finalement un produit qui ne revient pas beaucoup plus cher à l'usage que l'acide chlo ou le phosphorique .

 

Expérience vécue , après chacun fait comme il veut .

 

Bonsoir,

Mes pièces étaient encroûtées par de la calcite, avec parfois près de deux cm d'épaisseur. C'est pour ça que j'avais attaqué direct au chlorhydrique.....qui a laissé des traces jaunes.

Le cristoclean sera t-il aussi efficace pour virer la calcite sans laisser de traces ? Histoire de faire d'une pierre deux coup !

Mon problème au départ était (est toujours) seulement d'enlever ces satanées traces.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir Midge,

Pour dissoudre de la calcite, il n'y a que le chlorhydrique et ensuite après disparition complète, un rinçage et il faut laisser sécher la/les pièces 24h, une fois sèche(s) et bien jaune(s), on passe à l'étape de neutralisation avec du carbonate de sodium en immergeant la/les pièce(s) dans la solution 24h, on laisse sécher 24h et on recommence s'il le faut jusqu'à disparition complète soit au moins 4 fois suivant la taille.

C'est long mais c'est bon, comme dirait l'autre..:rigoler:

Link to comment
Share on other sites

Le 27/10/2018 à 19:47, lolo et thalie a dit :

Neutraliser de l'acide chlorhydrique avec de l'acide Phosphorique ?? !!

J'avoue ne pas bien comprendre le principe 

On neutralise un acide avec une base et en aucun cas avec un autre acide .

Enfin... il me semble

perso, étant très déçus des résultats du bicarbonate et de sont processus de neutralisation plutôt chronophage, je me suis pencher sur la solution du phosphorique et de sont utilité dans dans la mécanique et la rénovation de la ferronnerie d'art, une fois le fer dérouillé il suffit juste de laisser sécher et de brosser, contrairement au chlorhydrique, le phosphorique  va éviter une apparition prématuré de la rouille c'est le principe de la "passivation", ce qui ma donner l'idée de l'utilisé pour les minéraux. J'ai des minéraux qui ont était traiter au phosphorique  il y a 4 ans de ça, je n'ai eu aucun retour d'acide ou de rouille, même sur des minéraux comme les pyrites, les chalcopyrite etc... elles reste stable et brillante.

Le 27/10/2018 à 19:48, Midge a dit :

Merci à tous.

Mes pièces ont jauni encore un peu, moins qu'avant, mais quand même...

Je vais donc faire un passage à l'acide phosphorique, juste le temps d'enlever les traces, neutraliser au bicarbonate, rincer et sécher. 

 

 

tu peut faire un bain d'eau clair puis rincer abondamment ta pièce, mais perso t'embête pas a utiliser du bicarbonate après un bains de phosphorique.

 

Link to comment
Share on other sites

Le 27/10/2018 à 19:47, lolo et thalie a dit :

Neutraliser de l'acide chlorhydrique avec de l'acide Phosphorique ?? !!

J'avoue ne pas bien comprendre le principe 

On neutralise un acide avec une base et en aucun cas avec un autre acide .

Enfin... il me semble

 

Il ne s'agit pas de neutraliser des traces d'acide avec du phosphorique. Il s'agit de passiver le fer qui "traine" dans la pièce.

Explications (simplifiée !)

Le chlorhydrique va dissoudre les "oxydes" de fer pour donner (abusivement) des chlorures de fer qui resteront sous forme d'ions car très soluble. Une grande partie de ces chlorures de fer sera éliminée en jetant le bain mais il y aura toujours des chlorures qui se seront infiltrés dans les micros fissures. Un rinçage abondant peut parvenir à "étendre" la concentration de chlorure mais la pratique montre qu'il en reste toujours quelques traces qui finissent par précipiter en reformant des composés ferreux (les traces jaunes). La passivation à l'acide phosphorique va consister à "fabriquer" avec le fer (des traces jaunes) une couche de phosphates de fer extrêmement fine et qui a pour caractéristique d'être transparente et insoluble. En fait on n'élimine pas ces dernières traces de fer mais on les transforme !

:sourire:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, Midge a dit :

Bonsoir,

Mes pièces étaient encroûtées par de la calcite, avec parfois près de deux cm d'épaisseur. C'est pour ça que j'avais attaqué direct au chlorhydrique.....qui a laissé des traces jaunes.

Le cristoclean sera t-il aussi efficace pour virer la calcite sans laisser de traces ? Histoire de faire d'une pierre deux coup !

Mon problème au départ était (est toujours) seulement d'enlever ces satanées traces.

 

 

 

Pour les gros encroûtements, il n'est pas conseillé d'utiliser Cristocline car la calcite va neutraliser le produit. L'intérêt du Cristocline d'un point de vue économique (parce qu'il n'y a pas que la qualité obtenu mais aussi combien ça coute !) et de pouvoir le réutiliser un grand nombre de fois, ce qui au final le rend aussi économique que des produits que l'on jette après chaque bain. Mais cet avantage est bien entendu perdu si on le neutralise.

Pour ton problème, une attaque comme tu l'a fait est une réponse adaptée (bien que des acides plus faibles auraient mieux convenu) sachant que tu serais confronté au problème de la "finition" au phosphorique ou au Cristocline (dithionite inadapté dans ce cas là ).

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous,

Bonsoir Daniel,

j'ai sorti quelques petites pièces de fluo à Fontsante, Mardi aprèm ,mais elles sont recouvertes d'un dépôt blanc et d'oxyde  de fer (je suppose?).

Quel est le produit le plus adapté pour les traiter, dithionite ,ou  acide  phosphorique ?(j'ai commandé les 2 sur votre site ce matin:super:)

Je met quelques photos pour que vous puissiez voir. Certes c'est loin d'être des pièces de musée, mais elles me plaisent bien (surtout que c'est les premières que je trouve!) et je voudrais les faire propres.

IMG_2377.thumb.JPG.88dcfe7d0510ce6889775ffdb64fbf52.JPGIMG_2382.thumb.JPG.14b746d76b1e612dfd84711a4d3208e0.JPGIMG_2385.thumb.JPG.8a6b27bb45c5e9aa3de2da02dda6b6bb.JPGIMG_2394.thumb.JPG.f4bdfbdfa94e39e17691db8194046052.JPGIMG_2398.thumb.JPG.f4abe48da652005311b08059383ad783.JPGIMG_2399.thumb.JPG.7e560146ec21546fe0ec7f76832099df.JPGIMG_2400.thumb.JPG.6087793edf00be9522da847b51ca280a.JPG

 

Et pour le dithionite est ce qu'il vaut mieux utiliser de l'eau distillée, ou l'eau courante convient? 

 

Merci d'avance pour vos précieux conseils

 

J.Michel

Link to comment
Share on other sites

Il y a 22 heures, jmc83 a dit :

Bonsoir à tous,

Bonsoir Daniel,

j'ai sorti quelques petites pièces de fluo à Fontsante, Mardi aprèm ,mais elles sont recouvertes d'un dépôt blanc et d'oxyde  de fer (je suppose?).

Quel est le produit le plus adapté pour les traiter, dithionite ,ou  acide  phosphorique ?(j'ai commandé les 2 sur votre site ce matin)

Je met quelques photos pour que vous puissiez voir. Certes c'est loin d'être des pièces de musée, mais elles me plaisent bien (surtout que c'est les premières que je trouve!) et je voudrais les faire propres.

 

 

Et pour le dithionite est ce qu'il vaut mieux utiliser de l'eau distillée, ou l'eau courante convient? 

 

Merci d'avance pour vos précieux conseils

 

J.Michel

 

Difficile à partir d'une photo de savoir ce que sont ces enduits blancs. La première des opérations dans le nettoyage est d'identifier les espèces que l'on veut enlever (et ce que l'on considèrera comme de la saleté) et ce que l'on veut garder.

3 espèces sont susceptibles de former ces enduits : de la baryte ou du quartz cryptocristallin et si c'est le cas, rien n'y fera sans passer par l'acide fluorhydrique mais comme trop dangereux mieux vaut oublier ! Par contre si c'est de la calcite, l'acide phosphorique en viendra facilement à bout ! Ne pas hésiter à mettre une grande quantité d'acide car il peut se former des phosphates de calcium peu solubles si il n'y a pas assez d'acide.

Pour le reste  la méthode au dithionite est la plus indiquée pour rapidement enlever les enduits d'oxydes de fer.

Pas besoin d'eau déminéralisée ou distillée pour le dithionite. L'eau du robinet va très bien !

Attention aussi aux chocs thermiques avec la fluo. Il faut se débrouiller pour que l'eau des bains et de rinçage soit a peu près à même température. 

:sourire:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Daniel Gol a dit :

 

Difficile à partir d'une photo de savoir ce que sont ces enduits blancs. La première des opérations dans le nettoyage est d'identifier les espèces que l'on veut enlever (et ce que l'on considèrera comme de la saleté) et ce que l'on veut garder.

3 espèces sont susceptibles de former ces enduits : de la baryte ou du quartz cryptocristallin et si c'est le cas, rien n'y fera sans passer par l'acide fluorhydrique mais comme trop dangereux mieux vaut oublier ! Par contre si c'est de la calcite, l'acide phosphorique en viendra facilement à bout ! Ne pas hésiter à mettre une grande quantité d'acide car il peut se former des phosphates de calcium peu solubles si il n'y a pas assez d'acide.

Pour le reste  la méthode au dithionite est la plus indiquée pour rapidement enlever les enduits d'oxydes de fer.

Pas besoin d'eau déminéralisée ou distillée pour le dithionite. L'eau du robinet va très bien !

Attention aussi aux chocs thermiques avec la fluo. Il faut se débrouiller pour que l'eau des bains et de rinçage soit a peu près à même température. 

:sourire:

Bonsoir Daniel merci pour votre réponse ,ben je pense que je vais essayer avec l' acide phosphorique sur un échantillon pour voir ce ça donnes. Si c'est concluant je traiterais le reste, puis je passerais tout au dithionite, dés que je les reçois.

 

Merci ,bonne soirée

Il y a 2 heures, roc provencal a dit :

Ces fluos de fonsante 

Viennent du mur entre le filon blanc et le filon paulette 

Leurs couleurs de grises à légèrement violettes sont dues à un environnement riche en oxyde de fer

Par le passé ai tenté de les nettoyer en vain

Ai préfère les laisser ainsi

Cordialement roc

Bonsoir Roc provencal

ces fluo proviennent du sud tout en bas prés de l'autoroute, je suis tombé sur une petite veine affleurante ,en la descendant j'ai trouvé une toute petite poche d'où viennent ces fluo.

cordialement

 

J.Michel

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, roc provencal a dit :

Ok désolé pour mon erreur

Félicitations pour ces decouvertes

Merci:super: mais c'est plutôt la chance du débutant qu'il faut félicité § suis tombé sur la veine au sens propre et figuré!!

Me suis pris les pied dans les ronce et me suis vautré ,quand j'ai relevé la tête j'avais la veine sus le nez!!

C'est loin d'être les techniques habituelles je pense!!:siffler::rigoler:

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.