Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2019, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 27>30 juin 2019

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse aux minéraux et cristaux de Bourg d'Oisans (Isère).
Fête des minéraux et bijoux de l'Oisans du 3 au 5 mai à Bourg d'Oisans (Isère)

Daniel Gol

Membre
  • Content Count

    467
  • Joined

  • Last visited

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.danielgol.com
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Tarn - France

Recent Profile Visitors

10,367 profile views
  1. Contribution ! http://danielgol.com/souvenirs.php
  2. Bonjour, Je n'ai jamais eu ce type d'échantillon à nettoyer mais les hématites alpines ou du Tarn supportent bien et donnent de bon résultat avec l'HMPS . Mais cela concerne les argiles. Pour les oxydes de fer, évidemment le produits n'est pas adapté. Dans les préparations risquées (attention, c'est du Haut Nettoyage ! ), on peut utiliser la méthode au dithionite mais il faut sérieusement surveiller l'évolution du traitement car bien évidemment enlever des oxydes de fer sur des... oxydes de fer (l'hématite !) n'est pas sans risque. La méthode repose sur le fait que l'hématite cristallisée "résiste" davantage qu'à l'état de limonite. Ce que je ferai : 1. bien faire sécher l'échantillon (au dessus d'un radiateur par exemple ou au four à 50°C) 2. immersion au moins 1 h dans de l'eau tiède (40-50°C) pour voir comment se comporte l'échantillon 3. Si ok nouveau séchage au dessus du radiateur 4. immersion dans un bain d'HMPS chaud (50 °C au moins) 24 à 48 h. Éventuellement renouveler si il reste des argiles. 5. traitement au dithionite tiède (25/30 °C) quelques dizaines de minutes (en surveillant bien les hématites) 6. Rinçage sérieux puis séchage rapide (au sèche cheveux par exemple) 6. Si au bout de quelques heures ou jours se forment des efflorescences blanches (sidérotile) sur l'hématite, immersion 1 ou 2 minutes dans l'HCl dilué. Rinçage sérieux + séchage rapide. Bien évidemment, si après HMPS l'échantillon est nettoyé, inutile de pousser davantage. Voilà, pas mieux à proposer !
  3. Complexe la réaction des fluorites aux UV.... Ce que je peux te dire, c'est que d'abord il y a toutes sortes d'UV selon leur fréquence. En général on les classe en 3 catégories A, B et C. Les premières sont les plus longues et les dernières (C) les plus courtes. Plus la fréquence des UV est courtes plus elles sont "agressives". En général, ce que l'on appelle lumière noire ce sont des UV de type A. Rentre aussi en considération la puissance des lampes UV. Ceci posé, les fluorites violettes ou jaunes du Tarn ne s'altèrent pas à des expositions prolongées (plusieurs heures) ce qui n'est pas le cas de certaines bleues. Il y a des bleu ciel qui résistent bien à une exposition d'une à deux heures voire plus alors que celles plutôt bleu nuit se "décolorent" en quelques dizaines de minutes. Dans la pratique, et hormis les considération d'énergie, il semblerait que l'on peut faire un parallélisme entre UV et exposition solaire c'est-à-dire que la "résistance" (comprendre la décoloration des fluorites) aux UV est sensiblement la même que celle de la lumière solaire. Quant aux autres fluorites d'autres provenance....
  4. Globalement il faut éviter ou du moins être attentif à l'effet sur tous les secondaires contenant du plomb, du zinc, du cuivre, du cobalt (cérusite, malachite, azurite, rosasite, cobaltocalcite, etc..). La calcite y est aussi sensible ainsi que certaines zéolithes (heulandite par exemple). Bref, en la matière et comme toujours, il est conseillé de faire des tests préalables sur des morceaux sans valeur. Sinon, aucun souci avec les minéraux primaires courants comme la fluorite, le quartz, la baryte, les sulfures, les minéraux alpins, etc.
  5. Bonjour, Je découvre un peu tardivement ce sujet. Désolé. Effectivement vu l'importance de l'encroutement il vaut mieux faire une attaque à l'acide chlorhydrique. Quand l'acide est froid, il agit moins bien mais il agit quand même. Tu peux laisser tremper ton cailloux des jours (ou des semaines !!) jusqu'à disparition complète de l'encroutement. Au besoin remettre de l'acide frais. Rinçage/trempage abondant. A la suite de quoi au séchage ton caillou va jaunir. Faire alors un traitement au dithionite pour éliminer le jaune. Voilà !
  6. Bonjour, Comme largement dit et redit le nettoyage est une opération qui consiste à enlever "quelque chose" (généralement une autre espèce minérale) que l'on considère comme étant de la saleté et recouvrant le minéral que l'on veut nettoyer. Ce n'est donc pas un procédé qui consiste à modifier un état de surface et rendre "brillant" un minéral qui ne l'est pas. Ce qui semble être le cas de ta fluorite qui semble très corrodée. De ce que l'on peut voir de tes photos, il ne semble pas qu'il y ait "quelque chose" (argile, oxydes de fer ou de Mn, etc) à enlever. Peut être un brossage modéré sous l'eau ou au "pistolet"(voir dans les sujet épinglés) pourrait apporter un (très) léger plus. Pour bien comprendre cette histoire entre "état de surface" et "nettoyage" tu peux regarder là : http://danielgol.com/fiche_tech.php?fiche=eclat#fiche Pour le quartz hématoïde, il est fréquent que ce type de croûte rosée soit de l'argiles silicifiée. Pas grand chose à faire dans ce cas là. Fais quand même un test avec un acide pour vérifier quand même que ce n'est pas de la calcite. Pour cela soit mettre quelques gouttes d'acide sur l'encroutement (n'importe lequel mais l'acide chlorhydrique est le plus facile à se procurer) soit immerger complètement l'échantillon. Si rien ne se passe inutile d'insister. Si au contraire il y a un bouillonnement, laisser l'acide agir jusqu'à la fin du bouillonnement et bien rincer par la suite. Voilà !
  7. Bonjour, Si vous avez bien nettoyé vos minéraux à l'eau +brosse, le seul moyen pour (éventuellement !) enlever le "jaune" est de procéder en utilisant la méthode au dithionite. Mais il serait vraiment judicieux de savoir à quelles espèces avons-nous affaire ! L'utilisation de la méthode est déconseillé par exemple sur la pyrite, ce qui pourrait être le cas de la photo 3 en bas. Pour le rouge de la photo 4 on dirait du jaspe. Autrement dit c'est la couleur naturelle de ces veines. Pour en savoir plus sur le nettoyage faites un tour sur le post nettoyage de mineraux.
  8. Pas grand chose à rajouter si ce n'est: bien faire attention aux secondaires qui contiennent du Cu, du Pb ou du Zn (azurite, malachite, cérusite, aurichalcite, adamite etc...), la plupart de supporte pas le dithio, d'ailleurs ils ne supportent rien !! Des pistes sont cependant en cours ....
  9. Bonjour, Malheureusement je n'ai aucune idée du résultat et de la résistance de cette espèce au Cristocline et manifestement vous n'avez même pas un petit bout sans valeur pour qu'on se fasse une idée ! Si vous tentez l'aventure un retour d'expérience serait très apprécié !
  10. Désolé pour ma réponse tardive ! Pour l'acide phosphorique "mettre beaucoup d'acide" cela veut dire largement submergé l'échantillon, 5, 10, 20 fois et même plus, le volume de l'échantillon. Ne pas avoir peur de mettre le paquet ! Il n'y a pas de risque de gaspillage car si il y a trop d'acide il ne sera pas saturé en phosphate de calcium et sera récupérable autant pour être ré-utilisé pour enlever des carbonates que des oxydes de fer (dans ce dernier cas très long à agir à température ordinaire, voir les commentaires précédents). On remarque qu'il se forme des phosphates de calcium quand il commence à se former une sorte de laitance blanchâtre en suspension. Ne plus laissser l'échantillon dans le bain. L'acide est alors saturé et donc inutilisable par la suite. Pour le Cristocline c'est la même chose que l'acide phosphorique : ne pas hésiter à mettre la totalité du produit. Le produit est de toute les façons récupérable jusqu'à ce qu'il soit saturé. En général on arrive à le réutiliser 10 à 20 fois selon l'importance des encroutements. Pour le dithio, par contre mieux vaut bien charger en minéraux le récipient car le bain de dithio est "mort" quoi qu'on fasse au bout de 48/72 heures (oxydation à l'air). Voilà ! Jamais testé mais à priori cela devrait marcher, comprendre que Cristocline et le dithio devrait être inerte vis à vis de la cire. Reste à savoir quelle cire aussi . Désolé de ne pouvoir dire mieux. Un retour d'expérience serait le bienvenu !
  11. Si HCl ne fait rien, rien d'autre de simple ne fera quelque chose ! Ne pas perdre de vu que HCl est un produit puissant qui certes ne donne pas une belle finition au nettoyage mais reste un produit particulièrement efficace pour dissoudre une flopée d'espèces. Cet encroutement peut être aussi bien des quartz cryptocristallins que de la baryte que... ! Un coup d'oeil à la bino permet souvent d'y voir plus clair sur la nature de ces dépôts.
  12. Difficile à partir d'une photo de savoir ce que sont ces enduits blancs. La première des opérations dans le nettoyage est d'identifier les espèces que l'on veut enlever (et ce que l'on considèrera comme de la saleté) et ce que l'on veut garder. 3 espèces sont susceptibles de former ces enduits : de la baryte ou du quartz cryptocristallin et si c'est le cas, rien n'y fera sans passer par l'acide fluorhydrique mais comme trop dangereux mieux vaut oublier ! Par contre si c'est de la calcite, l'acide phosphorique en viendra facilement à bout ! Ne pas hésiter à mettre une grande quantité d'acide car il peut se former des phosphates de calcium peu solubles si il n'y a pas assez d'acide. Pour le reste la méthode au dithionite est la plus indiquée pour rapidement enlever les enduits d'oxydes de fer. Pas besoin d'eau déminéralisée ou distillée pour le dithionite. L'eau du robinet va très bien ! Attention aussi aux chocs thermiques avec la fluo. Il faut se débrouiller pour que l'eau des bains et de rinçage soit a peu près à même température.
  13. Pour les gros encroûtements, il n'est pas conseillé d'utiliser Cristocline car la calcite va neutraliser le produit. L'intérêt du Cristocline d'un point de vue économique (parce qu'il n'y a pas que la qualité obtenu mais aussi combien ça coute !) et de pouvoir le réutiliser un grand nombre de fois, ce qui au final le rend aussi économique que des produits que l'on jette après chaque bain. Mais cet avantage est bien entendu perdu si on le neutralise. Pour ton problème, une attaque comme tu l'a fait est une réponse adaptée (bien que des acides plus faibles auraient mieux convenu) sachant que tu serais confronté au problème de la "finition" au phosphorique ou au Cristocline (dithionite inadapté dans ce cas là ).
  14. Il ne s'agit pas de neutraliser des traces d'acide avec du phosphorique. Il s'agit de passiver le fer qui "traine" dans la pièce. Explications (simplifiée !) Le chlorhydrique va dissoudre les "oxydes" de fer pour donner (abusivement) des chlorures de fer qui resteront sous forme d'ions car très soluble. Une grande partie de ces chlorures de fer sera éliminée en jetant le bain mais il y aura toujours des chlorures qui se seront infiltrés dans les micros fissures. Un rinçage abondant peut parvenir à "étendre" la concentration de chlorure mais la pratique montre qu'il en reste toujours quelques traces qui finissent par précipiter en reformant des composés ferreux (les traces jaunes). La passivation à l'acide phosphorique va consister à "fabriquer" avec le fer (des traces jaunes) une couche de phosphates de fer extrêmement fine et qui a pour caractéristique d'être transparente et insoluble. En fait on n'élimine pas ces dernières traces de fer mais on les transforme !
  15. Il n'y a pas vraiment de solutions chimiques car la magnétite est un "oxyde" de fer et les produits cités sont justement fait pour enlever les oxydes de fer ! D'autre part, il faut bien comprendre que le nettoyage n'est pas une opération pour rendre "brillants" les minéraux mais c'est une opération qui consiste à enlever une substance que l'on considère être de la saleté. De ce fait en enlevant cette "couche" indésirable, on ne fait que révéler le minéral qui est en dessous comme la Nature l'a faite, comprendre brillant ou ... pas ! J'ai rédigé une fiche pour bien comprendre cet aspect des choses : http://danielgol.com/fiche_tech.php?fiche=eclat#fiche Dans le cas de cette magnétite, il est clair qu'il ne s'agit pas d'un dépôt mais d'une altération de surface de la magnétite en hématite (rougeâtre) c'est à dire que la partie superficielle de la magnétite s'est transformée en hématite, autrement dit en enlevant l'hématite on enlève une partie de la surface de la magnétite... Autrement dit encore : aucune chance d'avoir des cristaux brillants hormis les re-surfacer et les polir mécaniquement. Mais ça, ce n'est plus du nettoyage ! Maintenant pour enlever l'hématite rougeâtre tous les produits peuvent le faire. Il faut juste jouer sur la vitesse d'attaque : l'hématite se dissoudra plus rapidement que la magnétite qui somme toute résiste assez bien aux produits. J'aurai cependant une préférence pour du Cristocline ou de l'acide phosphorique (si les cristaux blancs et la gangue résistent aux acides ). L'idéal serait bien sûr de pouvoir faire des tests préliminaires avec des échantillons sans valeur afin d'estimer la durée du bain et sa température avant que les magnétites encore brillantes ne perdent leur éclat. Pour les autres cristaux "hématisés", comme dit plus haut, aucune chance qu'ils redeviennent lisses et brillants. On peut juste espérer leur redonner leur "couleur" métallique.
×
×
  • Create New...