Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2024, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 26>30 juin 2024

Spiriféridés du Lias


Recommended Posts

J'ai besoin de vos connaissances pour mettre un nom sur ces 2 échantillons.

 

Ils proviennent du Pliensbachien de l'Indre.

 

Ces formes sont très courantes et souvent silicifiées (ce qui permet de mettre en évidence l'appareil brachial spiralé caractéristique par dissolution à l'acide).

 

Pour le genre, j'hésite entre Callospiriferina et Liospiriferina (je n'ai pas les diagnoses de ces 2 genres, aussi, je suis dans le flou).

 

Pour l'espèce (ou les espèces) je crois que ça va être plus difficile. Les variations individuelles sont très importantes chez ces formes : rostrata, tumida, pinguis, autre ?

 

Dans les ouvrages anciens, ils sont nommés Spiriferina pinguis.

 

 

Exemplaire 1 : largeur 43 mm

 

Ech_1.thumb.jpg.fc0055e3d01440b43583614812b6ee68.jpg

 

 

Exemplaire 2 : largeur 42 mm

 

Ech_2.thumb.jpg.029669e59b88ee1ac9a50acfafa34248.jpg

Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, geopas a dit :

Dans les ouvrages anciens, ils sont nommés Spiriferina pinguis.

Problème: Spiriferina pinguis est devenu Callospiriferina tumida et caractérise le... Sinémurien.

Si tu es vraiment dans le Pliensbachien, les Callospiriferina sont dans le Pl. inf. (Carixien) et les Liospiriferina dans le Pl. sup. (Domérien).

Vu la grosseur des spécimens, ce sont probablement des Liospiriferina rostrata du Domérien.

Link to comment
Share on other sites

Je suis certain d'être dans le Pliensbachien et fort probablement dans le Domérien. On peut donc partir sur Liospiriferina.

 

Pour ce qui est du nom pinguis, c'est une appellation qu'on retrouve plusieurs fois dans les ouvrages des années 30 (mais rédigés par des amateurs locaux, et sans argumentation).

 

Merci pour les précisions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...

Bonsoir,

 

J'avais oublié de préciser que ces fossiles étaient silicifiés !

 

L'échantillon photographié ici  a été traité à l'acide chlorhydrique jusqu'à dissolution complète de la gangue calcaire. Cela permet de mettre en évidence l'incroyable structure interne spiralée : il s'agit de l'appareil brachial porté par la valve ventrale (ou dorsale, je ne sais plus). Dans cet exemplaire, seule une moitié est bien conservée.

 

Liospiriferina rostrata
Pliensbachien de l'Indre
Stack de 277 clichés


Largeur de la photo 38 mm

Liospiriferinarostrata-Hfov38mm-5000.thumb.jpg.32a69e4b76c12eb3a7b591df6510ed09.jpg

Link to comment
Share on other sites

Et voilà, c'est fait.

 

Le plus remarquable : l'articulation entre les 2 valves est fonctionnelle ! Pour passer de la photo 1 à la 2, j'ai juste refermé doucement la coquille avec un pinceau fin.

 

De la mécanique de 180 Ma en parfait état.

 

1 - Valves ouvertes (largeur de la photo 38 mm)

Lio_1.thumb.jpg.ac4acb445ef9b61ce5828b117208d933.jpg

 

2 - Valves fermées

Lio_2.thumb.jpg.1db629633a5d89e8dfb9dfcab3a0b8af.jpg

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, geopas a dit :

Oui, bien sûr.

 

Par curiosité, pour faire quoi ?

Comme prof en cours de svt ou de licence.

 

En Licence plutôt pour les copains, je ne fais pas la paléo, mais pas de problème bien sur pour te citer (bien au contraire) on peut même essayer un tous droits réservés. Ça m'ennuierait que ce travail magnifique soit récupéré par des margoulins !

 

Serge

Link to comment
Share on other sites

 

Il y a 5 heures, elasmo a dit :

et de la préparation

 

Il y a 3 heures, Gratophil a dit :

Il faudra nous donner ta recette

 

C'est très simple à préparer : il suffit de faire tremper les échantillons dans de l'acide chlorhydrique standard du commerce jusqu'à disparition du dégagement de CO2, en renouvelant l'acide régulièrement (et en diluant si le dégagement gazeux est trop intense car il risque de casser les plus fines structures).  Le plus difficile est de manipuler les fossiles dégagés sans rien casser : ils sont alors très fragiles.

Si vous connaissez un produit de consolidation adapté, je suis prenejur.

 

Il y a 1 heure, trenen23 a dit :

Comme prof en cours de svt ou de licence.

Compris, tu peux faire ce que tu veux de ces photos, me citer importe peu.

Pour les margoulins, je ne sais pas ces photos peuvent les intéresser ? De toute façon, en cas de procès avec des millions d'Euros en jeu, j'ai les originaux !

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, geopas a dit :

 

 

Compris, tu peux faire ce que tu veux de ces photos, me citer importe peu.

Pour les margoulins, je ne sais pas ces photos peuvent les intéresser ? De toute façon, en cas de procès avec des millions d'Euros en jeu, j'ai les originaux !

 

 

 

 

Serge a raison !

 

J'ai bien retrouvé des photos de fossiles déposées ici même (je veux dire sur Géoforum) sur un autre site...

Et cela sans aucune autorisation ni même d'indications de sources.

Tout peut être copiés 

 

Philippe

Link to comment
Share on other sites

Merci.

@gryph58

Comme tu es de la Nièvre je crois, retrouve-t-on dans cette région des brachiopodes silicifiés ?

Dans l'Indre, le niveau s'étend sur une vingtaine de km (et, malheureusement, pas d'affleurements).

 

Pour changer, mais en moins spectaculaire, voici l'intérieur d'une Zeilleria cornuta, toujours du Pliensbachien de l'Indre.

Dans ce cas, l'appareil brachial est conservé sans aucun déplacement et attaché à la valve supérieure. Le bas de la coquille est formé d'un résidu non calcaire qui ne s'est pas dissous, ce qui a permis de maintenir le brachidium parfaitement en place.

 

Largeur de la photo 38 mm

Zeilleria-Hfov38mm.thumb.jpg.22a26ee6fe91ffc1ebfc79e7839b2045.jpg

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir Géopas,

Oui j'habite dans la Nièvre et on y trouve de nombreux Liospiriferina rostrata et aussi des Spiriférina walcotti mais pas silicifiés. Ils sont plutôt en calcite donc je n'ai jamais essayé de les dissoudre dans l'HCL pour voir l'appareil brachial mais j'en ai trouvé quelques uns où il était en partie naturellement dégagé.

 

Link to comment
Share on other sites

Le 06/03/2023 à 11:45, geopas a dit :

Et voilà, c'est fait.

 

Le plus remarquable : l'articulation entre les 2 valves est fonctionnelle ! Pour passer de la photo 1 à la 2, j'ai juste refermé doucement la coquille avec un pinceau fin.

 

De la mécanique de 180 Ma en parfait état.

 

1 - Valves ouvertes (largeur de la photo 38 mm)

Lio_1.thumb.jpg.ac4acb445ef9b61ce5828b117208d933.jpg

 

2 - Valves fermées

Lio_2.thumb.jpg.1db629633a5d89e8dfb9dfcab3a0b8af.jpg

Pièce magnifique !

Tout comme les autres intervenants : Les dégagements et les photos sont de toute beauté. Quelle patience et quelle minutie, bravo !

Link to comment
Share on other sites

Le 06/03/2023 à 11:45, geopas a dit :

Et voilà, c'est fait.

 

Le plus remarquable : l'articulation entre les 2 valves est fonctionnelle ! Pour passer de la photo 1 à la 2, j'ai juste refermé doucement la coquille avec un pinceau fin.

 

De la mécanique de 180 Ma en parfait état.

 

1 - Valves ouvertes (largeur de la photo 38 mm)

Lio_1.thumb.jpg.ac4acb445ef9b61ce5828b117208d933.jpg

 

2 - Valves fermées

Lio_2.thumb.jpg.1db629633a5d89e8dfb9dfcab3a0b8af.jpg

Wouhaou , ça c'est supertop ! Génial 

Link to comment
Share on other sites

Les 2 spires était originellement attachées à la valve dorsale (la valve supérieure de la photo) par deux fines lamelles qui ont été brisées sur l'échantillon (contrairement à la Zeilleria qui est parfaite). On voit d'ailleurs le reste de l'une d'elles dans le fond de la coquille, dans la partie gauche.

J'ai un exemplaire en cours de traitement dont la coquille est absolument intacte, ne présentant ni ouverture ni fracture. Théoriquement, les spires doivent être dans leur position exacte d'origine. Mais je ne sais pas encore si je pourrai l'ouvrir sans tout casser. A suivre ... et encore merci pour vos commentaires.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...