Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente aux enchères de minéraux.
Vente aux enchères de minéraux le 24 septembre à 14h15

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Vente aux enchères de minéraux le 24 septembre à 14h15
Vente aux enchères de minéraux le 24 septembre à 14h15

icarealcyon

Membre
  • Posts

    1,166
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by icarealcyon

  1. Trois rhodo mythiques ! En voici une modeste (92 X 52 mm X 30 mm environ) sur manganite, bien représentative de sa noble origine: la mine de Nchwaning I, Kalahari Manganese Fields, Afrique du Sud. C'est une pièce ancienne, sans doute des années 60. Les cristaux sont des scalénoèdres aux terminaisons complexes et variées; ils sont petits, de 1 à 2 mm libres, mais la couleur dominante de l'ensemble est unique parmi mes rhodo: c'est un rouge-rose "coulis de framboise", bien saturé !
  2. On est bien d'accord, c'est pourquoi nous livrons nous aussi notre impression première en l'absence de toute autre donnée, à commencer, tout bêtement, par les dimensions du spécimen. Pas sûre de bien comprendre ce que vous entendez par là. Pour ma part, je connais personnellement au moins 7 ou 8 occurrences françaises où des spécimens ressemblants à cet objet peuvent être trouvés ("superficiellement" donc, faute de données sûres). Il s'agit dans tous les cas, sauf 1, de pyrite cubique plus ou moins épigénisée en oxydes de fer, issue de milieux sédimentaires marneux. Les échantillons sont centimétriques, cristaux 2-5 mm d'arrête. Dans 1 cas unique, il s'agit de galène en amas de cristaux cubiques, entièrement recouverte d'oxydes de fer noirs à brun foncé, arrêtes des cristaux 1.5 mm ou moins.
  3. +1 ! Non, la forme des cristaux (cubiques) exclut la chalcopyrite.
  4. Bonjour, je pense à 3 dents d'Otodus obliquus, de l'Yprésien marocain. Probablement des phosphatières de Khourigba. La photo ne permet pas de s'en assurer, mais le plus grand spécimen me parait avoir perdu ses cuspides latérales.
  5. Bonjour, ni corail ni graine mais des nummulites, des foraminifères géants typiques de l'ère tertiaire.
  6. Je suis retournée à l'ancienne carrière de pegmatite qui m'a offert le spécimen de quartz fumé en page 11 du présent fil. 23 ans ont passé sans que j'y remette les pieds. Première surprise: l'endroit autrefois si effacé, sur le point de disparaitre du paysage, a été copieusement retourné récemment, avec en plus un trou de plus d'un mètre de profondeur - un terrier instable et dangereux- foncé en plein milieu des vieux déblais et l'arène granitique de la carrière. Seconde surprise: j'y ai retrouvé du quartz fumé de la même facture que mon vieux spécimen, dans les rejets de ces "creuseurs fous". Etait-ce donc ça qui était recherché ? Pourquoi faire de tels dégâts et courir le risque de tout se prendre sur la g... ? Assez consternant de stupidité (je pense à un mot moins poli). Ces pièces ont été pignées, mais elles présentent ces quartz torturés étranges, comme des lattes hexagonales empilées ou emboitées les unes dans les autres. La croissance épitaxique du quartz sur l'orthose est peu apparente, mais la couleur fumée à morion est bien présente. Et toujours, ces hachures, entres lesquelles le quartz a cristallisé en peigne. Un spécimen de 17 X 13 cm, ingrat dans l'ensemble, mais avec des zones intéressantes et épargnées par les chocs: Une autre avec un recouvrement partiel d'oxydes de fer: Un minéral noir très dur (>6) à aspect de concrétion recouvre certains cristaux. Je penserais à des oxydes de manganèse mêlés ou recouverts de calcédoine ou opale. Je préfèrerais ça à de la pechblende... Si c'était cette dernière, je suppose que le quartz serait bien bronzé au contact et aux abords, ce qui n'est pas spécialement le cas. Quelques très rares écailles d'autunite, minuscules, sont uniquement révélées aux UV, surtout sur l'orthose, au revers des pièces.
  7. Merci à vous 2 pour vos réponses ! J'étais sans doute trop conditionnée par le bleu turquoise franc des aurichalcites congolaises de ma collection pour y penser, mais ça se tient: l'éclat soyeux est vraiment comparable. Trop "bleu" et pas assez "vert" pour de la brochantite ou de la malachite, ça c'est sûr. Ravie de ton approbation, ce sont de petites raretés... pas si petites finalement: les rosettes font entre 2 et 2.5 mm de diamètre sur ce spécimen. A la bino, c'est du très beau spectacle. Dommage que mon système sommaire de prises de vues ne m'autorise aucune profondeur de champ.
  8. Autre petite Ojuela, autre mystère ! Sur une zone de 4X2 cm, on observe des rosettes de cristaux en fines tablettes translucides qui changent un peu de couleur selon l'éclairage: de noir-bleu en lumière naturelle, à noir-bleu-vert sous les leds de ma bino. Après avoir épluché les photos des minéraux d'Ojuela sur Mindat, je ne retiendrais que 2 candidats: la köttigite ou la parasymplesite. Si quelqu'un a un avis sur ces cristaux ?
  9. Voici un petit spécimen de Ojuela (66 X 45 X 35 mm environ) qui héberge un peu partout des cristaux d'espèces assez variées. A vrai dire, je n'en reconnais que 2 : l'azurite, en rosettes, et la calcite incolore en agrégat de rhomboèdres. Revers: Une idée pour ces jolis petits pinceaux vert bleuté pâle ? L'azurite est d'un bleu splendide Et quid de ces cristaux bruns translucides qui tirent un peu sur le jaune, ou le rouge, selon les endroits? J'ai pensé à de la descloizite, mais sans aucune certitude.
  10. Bonjour, c'est un Hyphalosaurus du Jehol Biota, Yixian Formation, du Liaoning (entre 128 et 122 MA). A 13 cm il était à peine plus qu'un nouveau-né. Beau fossile !
  11. La roche est différente pour le Lubéron: plus pâle, plate, nettement feuilletée, pas granuleuse et irrégulière, légèrement gréseuse comme le gisement brésilien. Ces petits poissons fossiles brésiliens ont été importés par milliers pour les boutiques à cailloux. Maintenant ces gisements sont protégés, comme ceux du Lubéron.
  12. Bonjour, pour moi, c'est un juvénile Dastilbe crandalli, à cause de la structure du museau et l'emplacement et la forme des nageoires (hélas incomplètes). Il est un peu tordu sur la gangue. Provenance: Chapada do Araripe, Cearà, Brésil; âge: étage Albien, 110 MA
  13. Bonjour, il faudrait une vue ventrale pour en être certain mais pour la vue de face, c'est similaire à une D. pseudoradiosa.
  14. Bonjour, +1 pour la ressemblance avec l'objet de Caterpillar ! Ce qui me gêne pour attribuer ce vestige à un poisson ou un sélacien c'est tout bêtement la couleur. Les restes de ceux-ci sont invariablement de couleur ambre à brun-rouge, jamais noire, du moins sur les sites que je connais. Ce qui est noir: les végétaux, et les crochets de bélemnites.
  15. +1 avec 1frangin ! Ces galets ressemblent vraiment beaucoup au matériau vendu ailleurs sous l'appellation "purple lepidolite', en provenance de la mine Bikita au Zimbabwé. Il s'agit certainement d'une roche (= plusieurs minéraux) qui en contient beaucoup; ça a l'air de pouvoir bien se tailler et sculpter, ce qui est étonnant compte-tenu de la nature feuilletée du minéral lépidolite. Un exemplaire brut :
  16. Deux jours que je rentre trop tard du boulot pour de bonnes photos. En fait, je pense que c'est inutile: vous avez sans doute identifié ces petites choses, et leurs deux faces se ressemblent fort... Je vous remercie tous pour votre perspicacité !
  17. Bonjour Caterpillar, c'est identique me semble-t-il, mais je vais refaire une photo de l'autre face de ces objets en fin d'après-midi.
  18. Bonjour à tous ! Dans le Toarcien supérieur, j'ai trouvé dans un amas de débris de crinoïdes et d'oursins ces petits éléments (en bas sur la photo) : Qui nous dira ce que c'est ?
  19. Merci beaucoup à tous pour cette identification express ! Le dessous de la citerne doit lui offrir un logis bien protégé des prédateurs. Hé non Amédé, je ne suis pas en Creuse; mais mon époux doit s'y rendre souvent pour sa maman. Perso, je n'aime pas trop ce coin-là de la Creuse (qui en a évidemment de bien plus jolis) où elle a choisi d'habiter: rien que des étangs et des forêts sombres et humides. Je préfère la lumière et la steppe des Causses !
  20. Voici un amphibien très coloré (triton ou salamandre ? Un idée de l'espèce ?) trouvé par mon mari chez sa mère dans la Creuse, près de Sardent, en déplaçant une citerne de recueil des eaux pluviales. La petite bête a retrouvé son domicile après réinstallation de ladite citerne. Il y a des étangs et zones humides partout autour, dans un rayon de 200m de la maison.
  21. Voici un modeste caillou, qui m'a tapé dans l'oeil: une pyrite qui héberge dans un creux des cristaux prismatiques allongés d'arsénopyrite arrangés en "flocons de neige", en plusieurs groupes, de la mine Julcani, Pérou. Malgré mes recherches, je n'ai pas trouvé d'autres spécimens semblables sur le net. L'arsénopyrite peut donc constituer des macles réticulées comme la cérusite ?
  22. Bonjour, c'est du lignite (bois fossile carbonisé).
  23. Bonjour, j'observe ce phénomène sur des barytines jaunes atypiques de Montmirat, Lozère. Les barytines blanches/incolores du même secteur ne réagissent pas aux UV. Je peux compter jusqu'à 3 avant disparition de la phosphorescence. La nuance verte y est présente, quoique moins prononcée. Sous UV longs, la fluorescence est blanc-jaune. La forme, les proportions et l'arrangement des cristaux de ces barytines est identique à celle des spécimens de Machow; sans l'arborescence des cristaux de Lubin.
  24. Bonjour Hugo, oui ça existe, c'est souvent très beau, et ce n'est pas "bidouillé". La taille en sphère est ce qui le met le plus en valeur. Les quartz roses étoilés malgaches peuvent être de couleur rose bien marquée, comme la petite sphère le plus à droite sur la photo. Ton interlocuteur pourrait peut-être te faire une video de ces pierres en plein soleil, bien orientées, car l'astérisme ne se voit pas n'importe où à la surface des sphères. On perçoit généralement mieux l'astérisme sur les pierres de couleur soutenue, mais certaines l'ont plus intense que d'autres. Cela dépend de la densité et de l'orientation des cristaux de rutile en inclusions inframicroscopiques, à l'origine du phénomène. L'astérisme à 6 branches n'est bien visible que sur un seul axe; si on regarde la sphère ailleurs que sur cet axe, on voit uniquement un effet oeil-de-chat (une ligne lumineuse claire qui départage deux zones de tonalité distincte). Ce qui est assez spectaculaire sur certains quartz roses étoilés malgaches, c'est cette impression étrange que l'étoile "flotte" au-dessus de la surface de la pierre. Pure illusion d'optique, bien sûr.
×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.