Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


icarealcyon

Membre
  • Content Count

    699
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by icarealcyon

  1. Bonjour Jeando, belle et bonne idée de créer un sujet "Tsumeb" On se lance ?
  2. De Tsumeb aussi: voici une calcite en intercroissance avec de la mottramite (11 X 7,5 cm)
  3. Tout-à-fait d'accord avec Jjnom et Fifbrindacier. Il s'agit sûrement d'un fossile provenant d'un déblai issu des anciennes mines de charbon du secteur cévenol (Alès-La Grand'Combe ?) et répandu sur du Jurassique inférieur ! Cet aspect "rouge brûlé" des fossiles végétaux carbonifères se rencontre souvent là-bas.
  4. De Lozère, voici trois pièces de barytine qui proviennent du même niveau stratigraphique (Hettangien dolomitique, dit "calcaire capucin") mais de 3 sites différents: - Bordure nord du Goulet, partie de géode naturellement ouverte, 8 X 5 cm (exemplaire gris à nombreuses micro-inclusions de sulfures) -Montmirat, 10 X 7cm, à deux générations -Cham des Bondons, 5 X 4 cm, partie barytique de nodule calcitisé dégagé à l'acide.
  5. Oui Chantal , bien sûr que c'est du domaine de la bino De l'Hettangien de la Cham des Bondons, mais d'aucun des gisements classiques (je tiens à le préciser) voici des pièces qui étaient prises dans d'épaisses concrétions karstiques. Au menu, après un certain temps de trempette dans HCL: quartz (le plus souvent biterminé) barytine en lames, sulfures divers bien oxydés (il s'agirait essentiellement d'ancienne chalcopyrite). L'intérêt de ces spécimens est que l'encroûtement calcaire a bien protégé des cristaux et structures très fragiles. -Quartz à inclusions d'hématite (65 X 45 mm environ) -Association quartz-barytine en 3 phases: barytine, puis quartz en recouvrement quasi-complet, puis re-barytine (25 X 13 cm) -Barytine en lames-tabulaires (11 X 10 cm) -Association quartz-barytine en 4 phases: barytine>quartz>barytine>quartz (16 X 9 cm) avec photo avant HCL et après... là j'ai pensé à la faire, la photo
  6. Bonjour Antakari, merci pour ces compliments ! La Lozère comporte de nombreuses mines anciennes (de l'époque pré-romaine, à 1961 pour la fermeture de la dernière mine de plomb-zinc, Ramponenche). Cette dernière a fermé quand je suis née: son état actuel est un bon repère pour moi . Nous sommes loin des conditions arides du Chili, la nature et l'agriculture ont largement repris leur droits dans la plupart des sites anciens, certains ont complètement disparu. Sur les mines de plomb antique, la pauvreté de la végétation, en particulier en cas de reboisement, trahit la contamination du sous-sol. Seules des mines d'uranium ont été exploitées jusque vers la fin des années 1980, mais elles ont été volontairement complètement annihilées du paysage suite à leur cessation. Comme j'ai une force de frappe bien limitée, je prospecte essentiellement les anciens déblais et les talus de route, pistes ou de chemin de fer. Je ne m'aventure jamais dans les quelques galeries encore accessibles. Ce que j'arrive à dénicher sous le ciel suffit largement à mon bonheur ! La barytine est présente en d'innombrables occurrences et sous des aspects très variés (c'est le minéral-roi du Massif Central, avec la fluorine). Trouver une jolie pièce ici ou là est toujours possible. On a même un mini-Katanga (tout relatif et pour la micro, bien sûr !): malachite en aiguilles, pinceaux et oursins dans des micro-géodes de quartz, champ filonien PGCB d'Eygas-Le Beyrac (et champ des images 5 à 6 mm), récolte de cet été:
  7. Merci Lucailloux ! Une autre jolie petite hémimorphite du Bleymard de cet été ( 35 X 40 mm) qui a la particularité de montrer un arrangement en roues complètes de ses cristaux. Une question aux spécialistes : s'agit-il de macles dans ce cas ?
  8. Si vous cherchez des réponses à vos questions, compte-tenu de vos "références" citées plus haut, vous n'êtes vraiment pas au bon endroit ici pour débattre de vos "vaisseaux sanguins de titans". Pour nous autres, pauvres limités rationnels, évolutionnistes et franc-maçons (au choix: cumul possible) , qui nous interdisons de penser, car qui sait, on pourrait ainsi rencontrer le Créateur (!) ce sont des figures caractéristiques d'érosion karstique: des lapiaz. Point barre.
  9. Retour à l'ancienne mine de plomb-zinc de Ramponenche. Comme dans toutes les vieilles exploitations de ce type, la recherche de pièces pas trop massacrées dans les déblais est réellement ingrate, mais c'est surtout pour la balade et l'endroit, particulièrement beaux. Les rescapées ci-après possèdent un cachet bien "cévenol" avec la présence de l'ankérite. - Ankérite en rhomboèdres roux, à éclat nacré, composant des écailles, avec semis de petits cristaux de chalcopyrite, cuivre gris et barytine (65 X 35 mm) - Même chose, sans doute issue du même bloc fracassé il y longtemps (40 X 42 mm environ) - Barytine jaunie en deux générations (lamellaire puis tabulaire en surcroissance (3 X 1cm environ) - Petit cocktail bien typique de ce site pour finir: barytine deux générations, ankérite avec pyrite et cuivre gris, galène patinée (47 X 27 mm). Zoom sur la barytine et ses hôtes
  10. Un hétéroptère de l'ambre crétacé birman, plutôt hirsute
  11. C'est qu'il est parfois (souvent) difficile de donner une identification sur une photo. Vos photos sont nettes, mais dans le cas de la 7, on a une difficulté à appréhender la nature du minéral en octaèdres, qui apparait en différentes nuances de gris sur mon écran. Parfois recouvert d'un dépôt blanchâtre. certaines fluorines lozériennes octaédriques anthozonites (violet-noir), partiellement recouvertes d'une fine couche de quartz peuvent avoir cet aspect en photo mais la gangue n'est pas aussi poreuse d'aspect. Certaines galènes octaédriques un peu oxydées (avec dépôts blancs) ressemblent également beaucoup à votre spécimen, et la gangue peut être poreuse (c'est le cas par exemple des galènes du secteur du Bleymard pour ce que je connais). Mais faire la différence entre galène et fluo, rien de plus facile pour vous, qui l'avez en mains: la très forte densité et l'aspect métallique de la galène, son clivage cubique, sont bien différents du clivage octaédrique, et de l'aspect translucide violet foncé de la fluorine sur une fine écaille à prélever dans un endroit discret.
  12. C'est très probablement une améthyste mexicaine ancienne, possiblement de Amatitlan, Guererro. Vues beaucoup moins souvent à présent que les "Veracruz".
  13. Dans la bordure sédimentaire nord du Goulet, la barytine blanche et la bleue peuvent à l'occasion coexister en petites géodes libres dans les niveaux marneux de la série dolomitique hettangienne. Voici deux trouvailles de ce dimanche 17 août, découvertes naturellement ouvertes. 75 X 55 mm pour la blanche et 45 X 43 mm pour la bleue. Pour cette dernière: la nuance bleue, subtile, est surtout visible sur les petits côtés des tablettes.
  14. Merci pour toutes ces lectures instructives Gaël, je vais potasser tout ça. Voici une de ces inclusions "médusoïdes" à structure radiale que je pensais être une moisissure. Elles ne sont pas si rares dans cet ambre, mais celle-ci possède un cerne coloré particulier. Pour les mini-cauchemars....une tique bien gonflée avec un petit coléoptère qui a laissé une onde de choc dans le matériau
  15. Le Buisson, un bon classique lozérien ! En voici un autre. En fait, il s'agit des deux faces d'une géode (7 X 5 cm environ) que j'ai trouvée hier dans des déblais récemment remués de l'ancienne mine de plomb et zinc du Mazel du Bleymard. Cassée sur place et négligée par mes prédécesseurs, tant mieux pour moi Barytine tabulaire blanche, incolore aux terminaisons, et hémimorphite vert olive bien transparente et très brillante. A la bino, on observe des sphérules noires incluses plus ou moins profond dans l'hémimorphite. Oxydes de fer, manganèse, hydrocarbures ?
  16. Un Psychodidae (sandfly, phlébotome)..probable, en effet. La trompe piqueuse est courte, avec deux longs palpes. Je n'ai pas encore trouvé sa description dans la littérature... Je n'arrive pas à suivre Et quand il y en a plein c'est encore plus drôle, mais les pattes sont moins bien peignées :
  17. Cette histoire d'inclusions endolithiques n'est pas claire... Certaines inclusions considérées jusqu'alors comme des champignons (mycellium ou fructifications) sont à revoir. Sur ce spécimen d'ambre birman, en plus d'une belle larve d'alienoptera (la bien nommée !) accompagnée de quelques silhouettes fantômes de larves de cafards, j'ai eu la surprise de trouver un certain nombre d'inclusions liquides à bulle mobile.
  18. 21 autunite sur granite, beaucoup de sites possibles 22 autunite ou pyromorphite, je n'arrive pas à distinguer les cristaux. Si vous avez une lampe UV, l'autunite réagit en vert-jaune. Si cx en tonnelets: pyro, si en tablettes ou lamelles, autunite 23 soufre sur aragonite de Sicile 26: aragonite, Lozère possible 7: fluorine variété anthozonite, octaédrique si minéral violet-noir, ou bien galène si gris métallique et très dense
  19. Le Piboul, pourtant minuscule gisement, a révélé tant des surprises, des spécimens atypiques. L'hiver 1994, après un épisode cévenol ayant entraîné de fortes crues, j'ai trouvé dans le ruisseau en fond de vallée un spécimen très peu érodé, portant quelques cristaux octaédriques vert émeraude, centimétriques, parfaitement bien formés, sans sur-cristallisation. Du jamais vu à la mine, ni dans ses filons satellites affleurant. Je l'ai conservé...II se trouve quelque part dans mes cartons. Aujourd'hui, nous sommes allés en famille à un vide-grenier à Marvejols, où une dame vendait quelques minéraux et fossiles récoltés par son fils il y a au moins une trentaine d'années, avant que cette passion ne lui passe.... Il n'a prospecté apparemment que dans les environs proches de Marvejols. Parmi ces pièces, modestes mais clairement locales, une m'a particulièrement attiré l'oeil. C'est un granite rosé portant une face minéralisée en quartz hématoïde/fumé, avec des pyrites octaédriques plus ou moins oxydées, quelques enduits noirs (coffinite? avec écailles de torbernite), une plage jaune/orange vif, et de la torbernite en cristaux millimétriques très bien formés. Ce spécimen m'a aussitôt fait penser à un indice situé à Antrenas, aujourd'hui inaccessible. C'est la probabilité la plus forte. Il y a aussi une autre possibilité, aux alentours de Ste Lucie (mais pas le Val d'Enfer), où ce granite rose affleure brièvement par endroits. De gros blocs de granite posés sur la rive de la Crueize à St Léger de Peyre, il y a une vingtaine d'années, pour freiner l'érosion des berges, étaient constitués de ce même granite rose avec de la torbernite cristallisée bien visible dans quelques veines et géodes quartzeuses. Donc, de l'uranium lozérien, oui à 100%, mais pas trop sûre de l'endroit exact, même si c'est clairement aux environs de Marvejols.
  20. Merci Kayou pour ce compte-rendu magnifiquement illustré d'une expo à laquelle je n'ai pu aller faute d'un moyen de transport. Les calcedoines/améthystes en boules indonésiennes me plaisent toujours beaucoup, il me semble qu'elles sont de plus en plus belles. Et a ton retour, l'image des brebis qui chaument montre que la canicume a déjà bien commencé ce week-end.
  21. Bonjour Sacha, la latitude et la longitude sont données sur la capture d'écran d'Antakari en bas à droite !
  22. Bonjour Jérémy et Ludo ! Une grande passion se doit de bien commencer, en s'alimentant régulièrement avec tous ces petits trésors de découvertes personnelles. Ma mère a agi de même avec moi il y a 5 décennies (au début j'étais même plus jeune que Ludo) et c'est resté pour toujours . Merci du partage !
  23. Phrase incomplète, la faute au clavier du portable ...Je voulais dire qu'en cas d'enchères avec prix de départ à 0.01 US $, ce sont les acheteurs qui fixent les prix. Ces vendeurs sont vite repérés, et les enchères pour certaines pièces particulièrement convoitées peuvent rapidement monter très haut. Mais généralement le prix final reste moindre que pour des pièces de qualité comparable proposées à prix fixe. Toutefois, depuis qu'une option "offre directe" a été introduite, celles-ci peuvent dans certains cas devenir réellement intéressantes, si des rabais conséquents sont consentis par le vendeur. Il y a aussi des annonces qui demeurent ignorées, suite à mauvais mots-clés, non-identification de l'objet, et... là, de très belles opportunités sont possibles.C'est ainsi que j'ai obtenu mon premier mécoptère dans l'ambre birman, décrit comme un simple moucheron.
  24. Bonjour, intéressant ce sujet des acquisitions, du point de vue de ceux qui sont privés de bourses pour cause éloignement et/ou pas de moyen de transport -ce qui est mon cas aussi. Personnellement je partage ton analyse: C'est par ce moyen que j'ai acquis peu à peu un ensemble représentatif d'ambre fossilifère birman de l'Albien-Cénomanien, source inépuisable d'intérêt paléontologique, esthétique, de questionnement, de recherches, etc... Compte-tenu de mon isolement, je n'aurais jamais pu l'obtenir autrement. Le prix de départ de ces pièces aux enchères est souvent fixé à 0.01 US $. Donc, si on l'obtient Les photos sont généralement d'une qualité suffisante pour se faire une opinion sur la pièce. Dans le doute, je m'abstiens toujours. Sur plus de 350 pièces acquises ainsi, jamais de courrier perdu ni d'arnaque ( à ce jour...). Parfois, un assez long délai de réception, mais les vendeurs n'y sont pour rien.
×
×
  • Create New...