Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


icarealcyon

Dents d'élasmobranche toarcien non identifié

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Ces dents ont été trouvées dans le Toarcien moyen du Causse de Mende (zone à variabilis, horizon à phillipsi). Malgré toutes mes recherches, je n'arrive pas à identifier leur(s) propriétaire(s). Il me semble pourtant que, malgré des variations de détail,  elle se rattachent toutes à un même animal.  Leur taille est très bien calibrée: entre 1.3 et 1.5 mm de plus grande dimension. La position de la partie basale (visible sur l'exemplaire n°3) montre un axe  très incliné pour les cuspides. L' émailloïde est épais et très brillant; la compacité de la structure globale de ces dents a aidé à leur bonne conservation sur les différents spécimens trouvés à ce jour, au nombre de six, figurés ci-après.

Je remercie tous ceux qui voudront bien m'apporter leurs lumières, ne serait-ce qu'une piste de recherche !

20190512_143217.jpg

20190512_150055.jpg

20190602_222005.jpg

20190608_152529.jpg

20190610_124342-1-1.jpg

20190610_155823-1.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites


Bonsoir

 

Je pense qu'il faut chercher du côté des orectolobiformes, et possiblement vers la famille des Hemiscylliidae

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup pour cette idée Elasmo ! En la suivant, j'ai trouvé un intéressant article belge de Herman JACQUES et Hilde Van Waes (2014) (ici: https://docplayer.fr/16725887-Geominpal-belgica-2-observations-diverses-et-deductions-concernant-l-evolution-et-la-systematique-de-quelques.html )qui présente une étude comparée de ces requins actuels et fossiles (mais pas toarciens). Il semble effectivement qu'on doive chercher parmi les Hemiscylliiformes pour cerner les propriétaires des dents ci-dessus, ainsi que d'autres, un peu plus fréquentes, mais de même longueur (soit typiquement autour de 1.5mm ) bien caractérisées par la forme de leur base et leurs cuspides latérales. En voici quelques-unes, qui mériteraient de meilleures photos, je m'en excuse... Mon matériel de prise de vues est des plus sommaires :fache:

 

20190608_180541.thumb.jpg.f91dbd7ac6ebfba673cddc596ead6907.jpg14.thumb.jpg.be2db0c072c2042089070e914b22416f.jpg17.thumb.jpg.42f556ef917d5fc459ea7be61d65bbd5.jpg20190501_161008-1.thumb.jpg.4d60a972945afa94368e247d7ab1300f.jpg

 

 

Sur ces deux planches, tirées de l'article ci-dessus, on peut se figurer l'agencement de telles dents sur les mâchoires et le palais.1688918271_hemiscilliiformesmachoires.thumb.JPG.a840380947ac5626d31fa290878a704d.JPGhemiscylliidae.thumb.JPG.a057aac63c318abaa0ddefee43b1f1e3.JPG

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai bien l'impression que les sélaciens du Toarcien des Causses n'ont jamais été étudiés. Je me trompe?

Si ça se trouve, les dents des lumachelles sont passées inaperçues jusqu'à présent.

Tu ferais peut-être un heureux en contactant dominique.delsate@skynet.be au Museum de Luxembourg.

Si quelqu'un sait parler des sélaciens toarciens, c'est bien lui et il sera peut-être bien content qu'on lui amène tout cuit un nouveau terrain de jeu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Jjnom, oui, il semble bien que ces formations n'aient jamais étudiées, c'est d'ailleurs ce qui en fait tout leur intérêt pour moi. Elles ne font jamais l'objet de mentions, même dans les articles comparant des gisements français de sélaciens toarciens. Je suis d'autant plus étonnée de cette impasse que le professeur Henri CAPETTA enseignait à Montpellier. Il est vrai que ces formations lumachelliques toarciennes sont dispersées, aléatoires dans leur occurrence et toujours de très faible ampleur/épaisseur, du moins pour celles que je connais. Elles peuvent parfaitement passer inaperçues.

Donc, je crois effectivement qu'il me faut contacter les spécialistes français, à voir s'ils veulent bien communiquer avec une "non-universitaire": outre le professeur DELSATTE, je pense à Gilles CUNY et Henri CAPETTA.

Le livre d'Henri CAPETTA Handbook of paleoichthyology Vol. 3. - E (2012) Chondrichthyes. - Mesozoic and Cenozoic Elasmobranchii m'aiderait sans doute, mais son prix est... rédhibitoire. 

Déjà, avec l'aide d'Elasmo, on peut mettre en évidence la présence de requins au mode de vie benthique (les hémiscylliiformes: dont les actuels représentants sont le requin chabot et le requin carpette). Ajoutés aux raies (Toarcibatis), ça fait beaucoup de monde sur un fond réputé anoxique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Après avoir vu la liste des genres cités par Delsatte dans le Toarcien luxembourgeois, je suis allé voir via Google les dents de Hétérodontus (requin dormeur, benthique également). Les dents antérieures présentent aussi 2 cuspides latérales très marquées comme certaines des tiennes. Une piste?

https://www.google.fr/search?q=Heterodontus+teeth&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=3mxOv8wdWjkH9M%3A%2CLqzUF-J8-tjjHM%2C_&vet=1&usg=AI4_-kTr7SvpNymhM_9jooJk37BiLayspA&sa=X&ved=2ahUKEwjB953S3u3iAhWCyIUKHXWtAVwQ9QEwAHoECAYQBA#imgrc=_&vet=1&spf=1560679087062

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le tri continue sur le matériel accumulé, assez important. La période actuelle de confinement est mise à profit au maximum. En temps normal, comme vous tous j'imagine, quand j'ai un peu de temps libre je préfère le terrain au classement :desole:.

En dégrossissant mes morceaux de lumachelle, je découvre sans cesse de nouvelles dents, c'est une histoire sans fin !

J'ai entamé un dénombrement par forme de dent selon les horizons de récolte. Il apparait que la forme "Dent-en-Etoile" est restreinte de l'horizon à semipolitum à l'horizon à phillipsi. La forme effilée avec cuspides latérales n'a pas tout-à fait une répartition temporelle équivalente. Celle-ci parait un peu plus étendue dans le temps, au début et à la fin, mais elle non plus ne franchit pas le passage au Toarcien supérieur, qui semble montrer une faune de sélaciens nettement appauvrie en nombre et variété.

 

Photos de quelques nouvelles découvertes:

Nouvelles "dents-en-étoile" à trois ou 5 pointes:

20200406_181538.thumb.jpg.d0078550e4c020927ed3056e5ca2fa6d.jpg

 

20200410_121149.thumb.jpg.86d366b8ecd49da157c465f03b301e24.jpg

 

20200417_111738.thumb.jpg.250332ee95b284e7880ae52bc7651508.jpg

 

20200422_171125.thumb.jpg.2112177aa8d65a001b7a1f801ee32421.jpg

 

Du type "effilé": 

20200420_142645.thumb.jpg.82ee17cc378cb51f43ef12b40f38cdbc.jpg

 

20200417_115721.thumb.jpg.c6d57f38230e3f6d40dea84a6aa10f06.jpg

 

Pour le plaisir: dent d'orthacodonte avec sa racine robuste, rarement conservée. La pointe principale de la dent (placée perpendiculairement à la surface du bloc), dépassait de 1mm; elles sont d'une résistance phénoménale !

 

20200420_141155-1.thumb.jpg.895ae20ebe2cdb017f3faa7e42351436.jpg

 

Belle dent de synechodus à 8 cuspides

20200417_111251.thumb.jpg.65d16fa937bad672b4c82561f6412a63.jpg

 

Pour le contexte intéressant:

dent à 6 cuspides associée à des fragments de bois réduits à l'état pelliculaire, et une gastrolithe. 

20200420_141929.thumb.jpg.c6637414e1569753493fa1943274a03b.jpg

 

Dent "forme effilée" (à droite) avec gastrolithes (à gauche, et juste au-dessus de la marque bleue)

20200417_115437.thumb.jpg.e57fcc29f9f490e152555c27aaa9b0fe.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Bravo pour ces nouvelles découvertes, notamment l'Orthacodus, il faut voir dans le Cappetta de 2012 pour connaître les formes de l'époque et leurs répartitions géographiques

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vos encouragements !

 

Ma progéniture s'est chargée de réaliser la plaque professionnelle apposée à l'entrée de mon antre:

 

IMG_9117.thumb.jpg.0bad626ba9c835e1b606404c03319910.jpg

 

Plus sérieusement, les dents "forme effilée" ainsi que la deuxième dent en photo en haut de cette page semblent confirmer la présence de l'orectolobiforme Annea, mais une espèce différente d' Annea maubeugii.  annea maubeugii description et dents.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici une des dernières dents étranges trouvées dans l'horizon à semipolitum. Elle mesure environ 0.7 mm de long , a un aspect de "molaire", en tout cas une dent vraisemblablement broyeuse. Pour une meilleure perception de son relief, voici des photos prises sous des angles divers.

20200425_122908.thumb.jpg.d30d9ab437bbbe5a1fe189c26058d7a8.jpg

 

20200425_123939.thumb.jpg.3a024bbd84d5d80e1325e632ae25dc69.jpg

 

20200425_124429.thumb.jpg.e9d1a785eee704b10dc64b89184ac456.jpg

 

Elle présente des similitudes avec les plus petites dents broyeuses d'un pycnodonte récemment décrit (2017) à partir de dents trouvées en Poméranie, Grimmenodon aureum

toarcian pycnodont.pdf

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a 18 heures, caterpillar a dit :

Elle est en place dans la mandibule?

Non, c'est du débris de bois carbonisé qui se trouve à proximité. Ce bois est courant dans la L1.

Les dents de mes lumachelles sont généralement isolées, quelques cas de regroupement sur un ou plusieurs centimètres de distance, laissant penser que le propriétaire a perdu plusieurs ratiches en même temps (sphénodus: 4 dents proches dans la L 21 mais bloc malheureusement disloqué, Annea: 2,  L21 aussi.)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette micro-faune de vertébrés toarciens des Causses était restée inconnue des spécialistes, c'est confirmé maintenant, et son étude scientifique va commencer.

De quoi être encore plus occupée dans les mois qui viennent. J'en suis ravie ! :yahoo:

 

Pour ma première sortie post-confinement, sur un sol bien rincé par les récentes pluies, j'ai déniché une 23ème lumachelle, qui promet. Située à la base de l'horizon à variabilis, sur quelques fragments centimétriques elle a fourni entre autres cette belle dent d'hybodonte (1 mm environ de hauteur pour 2 mm de largeur), et d'étranges denticules dermiques. Malheureusement, je n'arrive pas à photographier correctement ces derniers avec mon matériel plus que sommaire, leur taille étant inférieure à un demi-millimètre.

 

20200518_120616.thumb.jpg.fe0e6cf4014085ec85dea902327cec81.jpg

 

Située environ 1,20 mètre en dessous de celle-ci, au sommet de l'horizon à semipolitum, dans la lumachelle n°21 : une très jolie dent d'orectolobiforme, cf. Annea (1mm environ)

20200520_093104.thumb.jpg.676f6606c63bc55477f168a821a29bbc.jpg

 

Par ailleurs, mes "dents-en-étoile" montrées plus haut ressemblent singulièrement à celles du Ginglymostomatidae Delpitoscyllium africanum du Thanétien... et cette famille n'est répertoriée dans le registre fossile qu'à partir de l'Albien. Peut-être un cas de convergence morphologique ? Une autre ressemblance troublante avec des représentants de cette famille, cette étrange dent coupante, du même niveau que les dents-en-étoile: 

 

1615064666_neoselacien7.thumb.jpg.e4ae638afa75bfc2c431feb8907fe0b5.jpg

 

Du côté des poissons osseux qui sont bien représentés dans ces assemblages, mes approches d'identification sont tout aussi ardues :question:

dent cf Dapedium (2.5 mm), h. à semipolitum.

20200516_122229.thumb.jpg.85c1afa3b2838a39e5a7f956c4481804.jpg

 

Cf Birgeria

283520154_cfbirgeria.thumb.jpg.f308bcdd9b7304a88d12f15300b0c86c.jpg

 

Pour ces dents élancées à l'émail profondément plissé, je "sèche" complètement, ainsi que pour cette forme en aiguille. Pour les premiers, je ne suis même pas sûre qu'il s'agisse d'un poisson osseux :surpris:.

429847797_dentactinoni0.thumb.jpg.f4d0c72ea69649123744824837038914.jpg1025868104_dentactinoni.thumb.jpg.404456427c14c22e1ab89831f4633d0d.jpg1144296001_dentactinoni8.thumb.jpg.68f36f872a076e2b67dc78c9fff1feb7.jpg

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a 8 heures, icarealcyon a dit :

Cette micro-faune de vertébrés toarciens des Causses était restée inconnue des spécialistes, c'est confirmé maintenant, et son étude scientifique va commencer.

 

C'est une formidable nouvelle !  :applaudir: Un super exemple de partenariat amateur-pro !

Merci de nous faire profiter de tes recherches en partageant tes photos. Que de variétés de formes pour ces dents Toarciennes !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super! mais sur Géoforum il n'y a pas le bouton "j'aime" ou "wouah!'.

Passionnant et motivant cet alliage de connaissances et modestie/simplicité: bravo!

:applaudir:

:bravo:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...