Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

Principaux sujets de Géoforum.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

Formation géologique très étrange


le géologue du 35
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous coucou!.gif

Un ami me sollicite, et je vous sollicite à mon tour car il souhaiterai faire identifier cette formation géologique.

Il pense l'avoir trouvée dans le beaujolais.

La gangue semble être un grès ou calcaire(il n'a plus de vinaigre ni d'HCl pour faire les test).

Et les petites boules sont de l'ordre de 1à 2cm de diamètre.

Mes premières impressions se sont tournées vers des coprolithes ou alors des nodules de marcassite.

Je vous joint toutes les photos que j'ai à disposition, en espérant que cette formation vous parle ;):help1:

Merci

886050dscf3051.jpg

807312dscf3052.jpg

568846dscf3053.jpg

497783dscf3054.jpg

Link to comment
Share on other sites

j'ai vu un truc similaire en forage mais les elements arrondis etaient calcaires empatés sans une matrice argileuse,

ici origine fossile pourquoi pas mais aussi envisager possibilité d'un remaniement de roches .... graviers

echelle ? complement descriptif sur les elements sombres ?

la densité parait tres importante pour qu'il s'agisse de coprolithes sans avoir de trace de son proprio

qui ne manquera pas de se manifester en grattant un peu

Link to comment
Share on other sites

tres "joli"

deux pistes a explorer : une lithologie organique remaniee ou une lithologie ferrugineuse remaniee

c'est geologiquement un truc assez joli car renseigne sur le remaniement d'une roche plus ancienne dans un sediment plus recent

ton pote pourrait nous raconter l'age, le contexte, le bassin sed et en qq clics on doit pouvoir retrouver si c'est connu

coprolithe encore possible mais j'u crois de moins en moins

l'aspect lustré est du au transport des éléments

tu peux chercher aussi a pellets qui se trouvent en contexte carbonaté mais evidement sans HCl on va pas aller tres loin

Link to comment
Share on other sites

Merci de vous pencher sur ce problème d'identification.

Malheureusement ces pièces ont été découvertes il y a une vingtaine d'années. Mon ami pense qu'elles ont été trouvées dans les monts du Beaujolais mais ce n'est pas sûr. Et il n'a aucune connaissance en paléonto et encore moins en étude de terrain :triste:

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

Je penche également vers un remaniement d'oolithes ferrugineuses issues des cuirasses d'altération du "sidérolithique" (Tertiaire) emballées dans un sédiment plus jeune (oligocène ou miocène ?)...On peut aussi voir du coté des oolithes du Crétacé inférieur remainées dans un Crétacé sup ou plus tardif...Donc comme l'a dit Next50MY, une description, même sommaire, des environs de la découverte demeure nécéssaire (voir carte géol ?)...

EricT

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

Je penche également vers un remaniement d'oolithes ferrugineuses issues des cuirasses d'altération du "sidérolithique" (Tertiaire) emballées dans un sédiment plus jeune (oligocène ou miocène ?)...On peut aussi voir du coté des oolithes du Crétacé inférieur remainées dans un Crétacé sup ou plus tardif...Donc comme l'a dit Next50MY, une description, même sommaire, des environs de la découverte demeure nécéssaire (voir carte géol ?)...

EricT

Salut et bonne année à vous tous,

plusieurs hypotheses, ces nodules me font egalement penser à des nodules ferro-manganique bien connus des pédologues et des géologues africains travaillant sur les altérites. Donc l'hypothèse d'Eric T est interessante.

Cependant, des nodules très ressemblant à ceux ci ont été découvert au 19 e siecle par des scientifiques embarqués sur la frégate anglaise "Challenger" dans leur drague depuis les profondeurs du Pacifique des boules noirâtres

voir les liens ci dessous:

http://www.ifremer.fr/exploration/enjeux/nodules/

http://paul.jean.pagesperso-orange.fr/Dossiers%20pedagogiques%20%20nodules%20polymetalliques.htm#hdp

Link to comment
Share on other sites

Salut et bonne année à vous tous,

plusieurs hypotheses, ces nodules me font egalement penser à des nodules ferro-manganique bien connus des pédologues et des géologues africains travaillant sur les altérites. Donc l'hypothèse d'Eric T est interessante.

Cependant, des nodules très ressemblant à ceux ci ont été découvert au 19 e siecle par des scientifiques embarqués sur la frégate anglaise "Challenger" dans leur drague depuis les profondeurs du Pacifique des boules noirâtres

voir les liens ci dessous:

http://www.ifremer.fr/exploration/enjeux/nodules/

http://paul.jean.pagesperso-orange.fr/Dossiers%20pedagogiques%20%20nodules%20polymetalliques.htm#hdp

Bonjour et également Bonne Année à tout le monde.

Les liens que tu donnes Quaternaire sont très intéressants ! Je voyais ces nodules beaucoup plus gros ... Donc l'hypothèse de nodules polymétalliques est sérieusement à envisager. Cependant, la section (sur un des liens) d'un de ces nodules montre qu'il s'agit de "concrétions" concentriques d'oxydes métalliques (fer, nickel, manganèse, cuivre etc) alors que les boules montrées semblent (d'après la photo seulement, c'est certain qu'une analyse serait bienvenue) être très riches en fer et très homogènes...

En tout état de cause, je crois que l'on tient là deux hypothèses assez vraisemblables pour cet échantillon très intérresant !

EricT

Link to comment
Share on other sites

Bonjour et bonne :trinquer: a ceux qui :vivelageologie: qui :jaimelesfossiles: et qui :jaimelesmineraux:

assez d accord avec l option siderolithique avec d'autres metaux - dans ce cas : age des nodules +/- Lutetien

on rencontre des cas similaires dans le BP - DANS ARGILES MARNES ET CALCAIRE

il existe de l'Eocene et du siderolithique dans les Monts du Lyonnais

comme dans beaucoup d'endroits en peripherie du massif central

pour les prospecteurs, je connais un site ou nos anciens ont egalement signalé 'Au' dans ces pisolithes. Ce qui renforce l'idée d'apports physico chimiques en provenance du massif central pour cette unite siderolithique.

mais curieusement, site tombé dans l'oubli... enfin je connais au moins un universitaire qui a demandé des analyse RX

il y a 15ans, mais toujours pas de mine ouverte.

le BRGM a probablement du se pencher sur le sujet (ou le BRGGM de l'epoque....)

Link to comment
Share on other sites

tous d'abord, je vais m'excuser pour cette intervention qui est hors sujet

je viens de m'inscrire a ce forum, cette inscription est suite a une question qui mes restée sans réponse

il y a sur la surface du globe terrestre deux failles qui lui permettent de respirer, c'est a dire évacuer des gazes qui viennent des profondeurs terrestre

je voudrai savoir quel est le nom de ces deux failles et leurs localisation géographique

merci d'avance pour votre réponse dans les plus brefs délais.

Link to comment
Share on other sites

Dans le secteur de Lyon voici le Siderolithique decrit par le BRGM:

extrait de la feuille 1/50.000 Lyon (n°698)

Sidérolithique : p. Pliocène ; m. Miocène ;e. Éocène. Le résidu de l'érosion des

séries sédimentaires secondaires se retrouve en remplissage des réseaux karstiques creusés

dans les barres calcaires. Ceci est le résultat de la longue période d'émersion du

Crétacé et du début des temps tertiaires : les phénomènes d'érosion ont été considérables

puisque toutes les karstification régionales remontent à cette époque et que les

surfaces d'érosion acquises alors sont proches des surfaces actuelles.

Quelques témoins de ces remplissages karstiques ont été découverts :

• e — Des fentes et poches karstiques creusées dans les calcaires bathoniens du lambeau

de Civrieux, à Lissieu-la-Clôtre ont été remplies par des argiles et sables ferrugineux

renfermant des fossiles d'âge lutétien : Lophiodon rhinoceroides, Chasmotherium

cartieri, Propalaeotherium isselanum,P. parvulum... ; Planorbispseudoammonius.

L'âge approximatif serait de 42 MA.

• m — Au mont Cindre, dans les calcaires aaléniens, la fente dite de Vieux-Col longes

était remplie d'une argile ferrugineuse exceptionnellement riche en Vertébrés d'âge

miocène dont les associations caractéristiques sont : Procervulus, Micromeryx,

Cainotherium, Eotragus pour les gros Mammifères ; Peratherium, Melissiodon,

Cricetodon, Neocometes, Sphermophilinus pour les Micromammifères. L'âge approximatif

du gisement serait de 18 MA.

A Lissieu (lambeau de Civrieux) une autre fente dans le calcaire bathonien (carrière

supérieure) a livré des Vertébrés miocènes bien que nettement plus récents :

Apodemus primaevus, Muscardinus vireti, Glirulus lissiensis, Kowalskia lavocati.

L'âge serait voisin de 7,5 MA.

Link to comment
Share on other sites

Le Siderolithique est deja un theme abordé sur Geoforum.

Il correspond dans le bassin de Paris au Lutetien mais on peut associer son histoire a celle de la periode 'Nummulitique'

personnellement je placerais la base du Nummulitique a la limite Ilerdien / Cuisien... mais ce serait un debat interminable ici, on va dire Eocene pour etre simple.

L'histoire du Tertiaire est liée aux evolutions climatiques. Les organismes terrestres et marins ont été très sensibles aux evolutions de la temperature.

Il existe une succession d'apparitions aux optima climatiques et de disparitions d'especes synchrones. La paléogeographie est tres variable et les espèces marines ou terrestres migrent d'un ocean a un autre et d'un continent a un autre.

Le rechauffement principal a lieu entre l'Ypresien et le Lutetien avec probablement des precipitations abondantes au niveau du Massif Central qui lui donnent des caracteristiques pedologiques similaires a celles des sols tropicaux. Selon la synthese géologique du bassin de Paris l'Ilerdien / Sparnacien qui etait caractérisé par des l'ancetre du cheval = Hyracotherium et Coryphodon (Lignites du Soissonnais a ambres, falun de Pourcy, Conglomerat de Meudon ...) laisse place par la suite a Lophiodon avec des Nypa, Sabalites et mangroves tropicales. C'est a partir de ce moment que se developpe Nummulites dans un climat chaud et humide et les sols lessivés du Siderolithique.

Le Siderolithique constitue un gisement d'oxydes métalliques peu étudié et sera probablement exploité un jour pour des métaux a usage indutriel.

Link to comment
Share on other sites

Salut, tu m'a devancé Next50MY mais j'avais fait egalement ma peite enquete que voici:

Apres enquête, il est fort probable que cet echantillon provienne effectivement de calcaire du facies siderolithique a pisolithe de fer. Ce facies datant de l'eocene en majorité mais pas seulement a été exploité dans de nombreuses région francaise notamment en Franche-Comte.

siderolithique en FC

Il est également présent dans les monts du Beaujolais sous la forme d'une argile, de conglomérats remplissant les fractures du calcaire du J3 (Pierre de lissieu et de lucenay) et datant de l'oligocene.

Comme tu l'as suggéré, c'est dans ce genre de formation que la pédologie rejoint la géologie ;)

Le sidérolithique est en effet en liaison avec une latéritisation entrainant une migration du fer et de l'aluminium comme cela se passe actuellement sous les tropiques.

Link to comment
Share on other sites

Alors là je dis chapeau :beta:

Même si quelques notions évoquées ici m'échappent, je comprends bien l'essentiel de cette formation.

J'ai eu confirmation que cet échantillon à été trouvé dans les monts du Beaujolais. Et le lien de quaternaire montre un échantillon qui ressemble très fortement à celui à identifier. :o

Alors les experts, peut-on en déduire que ceci est du minerai de fer sidérolithique?

ou avez-vous encore quelques doutes sur l'identification?

Mais encore merci beaucoup à vous tous pour votre aide :super: :super: :super:

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

ben ... là je crois que tu as tout et on est à peu près tous OK : oolithes ferrugineuses (pisolithes) du Sidérolitique remaniées dans une formation probablement d'âge Eocène (mais plus tardif possible : Oligocène notamment) souvent en remplissage des paléokarsts du Jurassique supérieur ou du Crétacé des bordures Sud et Est du Bassin parisien ainsi que du couloir entre le "BP" et le bassin du sud-Est (Baujolais notamment) ... CQFD ...

EricT

Link to comment
Share on other sites

La forme et la taille ne sont pas sans rappeller les formations que l'on rencontre dans les calcaires pisolithiques du bassin parisien.

Elasmo

tu as raison, et tu peux regarder qq m au dessus des sables cuisiens que tu tamises... ils sont partout ces pisolithes.... et de maniere assez correlative avec les nonos... trouves les pisolithes et tu trouveras les nonos .... on en causera + tard

par ailleurs si tu veux passer le stade 'j'ai un nonos qu'est ce donc ?' je te conseille de t'inscrire a la bibliotheque du Museum avec le parrainnage d'un pro, tu trouveras ce qui te manque et beaucoup de reponses a tes questions que l'on trouve sur le net: d'ici qq temps tu devrais etre en mesure de donner toi meme des noms aux betes tertiaires a mammelles.

en tout cas bravo pour ta devotion a la cause paleontologique et pour tes images qui reconcilient 2 univers, qui se sont longtemps boudés

Link to comment
Share on other sites

Notons que les pisolithes de fer-manganèse se forme dans les niveaux de battement de nappes aquifères.

En fait, le processus de cuirassement se fait par concretionnement de cristaux d'hématite qui se concentre de manière centripète. Ce processus commence par la formations de taches, puis de nodules pour former ensuite une cuirasse ferrugineuse.

Reste a savoir si ici ce sont des nodules primaires ou bien des "galets de cuirasse" :siffler:

Link to comment
Share on other sites

Notons que les pisolithes de fer-manganèse se forme dans les niveaux de battement de nappes aquifères.

Les concretions d'hématite peuvent se former dans ces niveaux de battement car ce sont des fronts d'oxydo-réduction. Les concrétions d'hématite sont d'ailleurs des indices de prospection pour l'Uranium au Niger (Car l'uranium, aprés transport en milieu réducteur, précipite en milieu oxydant).

;)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...