Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Géologiste

Membre
  • Content Count

    518
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Géologiste

  1. Superbe dégagement !! c'est pas fréquent de les trouver comme ça Pour la synthèse, nous avons déjà pris des photos de Caterpillar, mais n'hésitez pas à rajouter, un peu de Calédonie sur le forum ne fait pas de mal ^^ Merci
  2. Zéolites quelconques, carbonates quelconques, là c'est compliqué. Une photos un peu plus explicite des phases cristallisées, une description des formes des cristaux (décrire une forme en 3 dimensions, c'est du niveau CM2...), voire même une petite description de la gangue qui a l'air très typée, ça pourrait déjà aider un minimum avant d'envisager des tests... ++
  3. Merci Daniel et Lionel pour vos réponses et informations très intéressantes. Si mon bain de vinaigre donne quelque-chose, je mettrai les photos du résultat ^^ ++
  4. Bonjour à tous les accros aux acides ^^ J'ai besoin une fois de plus de vos lumière. je suis tombé en bord de mer sur des hématites un peu genre "rose de fer", bien brillantes, dans des veines hydrothermales au sein de métabasaltes. Les veines sont à hématite, albite et quartz, avec parfois remplissage de calcite qui bouche les veines ouvertes. Ma question est simple : comment je peux virer la calcite, sans altérer le reste de la paragenèse ? J'ai l'impression que HCl n'est pas super copain avec l'hématite, le vinaigre blanc ça va être loooooonnnnnng, et pour le reste mes connaissances commencent à faire défaut. Merci
  5. Bonjour à tous, Dans le cadre d'un projet de publication d'une synthèse géologique sur la Nouvelle-Calédonie, un collègue aurait besoin d'une illustration d'une ammonite très spécifique à notre chère île, la Cadelonites Neocaledonicus Collignon, du crétacé sup. Y-aurait-il par hasard des collectionneurs qui fréquentent ce forum, et qui auraient des spécimens bien photogéniques de cette espèce ? Merci beaucoup.
  6. Je comprends, et chapeau d'avoir obtenu ce resultat c déjà énorme. Mais c vrai, on se rend vite compte que le litholamellage est un vrai savoir faire. Bon courage
  7. Auréole d'altération supergène de ce qui semble être une péridotite indifférenciée. Rien d'hydrothermal là dedans. Tes structures marrons, en vague, sont probablement la même chose, l'altération (iddengsitisation, hydrolyse...) qui se diffuse via les fractures ou les bordures de grain. Niveau analyse, je salue l'effort de produire des choses, mais il faut rappeler qu'une lame mince (et ça a déjà été fait dans ce post) doit faire 30 microns, sinon elle n'est pas vraiment exploitable. Idem, une analyse XRF c'est sympa, mais ça ne vaut pas grand chose sans le contexte, la méthode. XRF de labo ? de paillasse ? portable ? sur roche, sur poudre, sur pastille ? Les calibrations de ce genre d'appareil sont faites en général pour une cible bien particulière, rarement pour les majeurs en roche totale. Les méthodes dites "sol" sont calibrées pour chercher des polluants, des traces, souvent des métaux, les méthodes "métaux" sont plutôt pour de la prospec minière, ou des alliages. Des teneurs trop fortes, ou des éléments rarements pris en compte comme la silice, sont souvent sur- ou sous-estimés. Et je ne parle même pas des effets de matrice... Si tu souhaites persévérer dans l'identification de ta roche, pour moi il faut commencer par la base : une lame mine propre, nette, dans les règles de l'art, accompagnée d'une identification des phases minéralogiques majeures au microscope polarisant (il y en a plein les facs de géoscience, avec encore quelques profs compétents dans ce genre d'exercices). ça permet d'y voir beaucoup plus clair... ensuite seulement, si ce n'est pas suffisant, tu pourras aller plus loin avec une analyse chimique roche totale (ICPMS par exemple...) Bon courage.
  8. Merci pour les nouvelles photos. Première impression, je ne vois qu'une seule partie, il n'y a rien de coquiller dans cet échantillon. Vu le contexte, il pourrait s'agir d'un remplissage dans une lave vacuolaire. Une fois la roche altérée, la vacuole est dégagée et peut se retrouver sur la plage. Calcedoine ? Ou remplissage par des zeolites ? Je ne connais pas specialement la geol de la region, je laisse les experts trancher ^^ ++
  9. Bonjour, Je vais me répéter une fois encore, mais avant de sortir les batteries de tests à l'acide, les balances, etc., on pourrait déjà peut être reprendre les bases. Carlito91, pourrais tu nous en dire un peu plus sur tes échantillons : - Si tu as l'info, d’où viennent-ils ? Pays, région, contexte géologique... tout ce que tu as même si ce n'est pas grand chose. - Pourrais tu nous les décrire plus précisément ? la taille, l'aspect, la densité relative, la cassure, la forme des cristaux, des faces... tout ce que tu pourras nous dire après une simple observation à l'oeil nu. ++
  10. Bonjour Martin, Je pense qu'il n'y a pas trop de réaction car, ne le prend pas mal, ton échantillon est assez mal présenté et pour le moment on ne peut pas en dire grand chose. Pour que l'identification avance, il faudrait si tu le veux bien : - Des photos un peu plus parlantes, qui montreraient bien la forme de l'objet en question. - Tu parles d'une partie en corail/coquillage, et une autre partie indéterminée. Tu pourrais les identifier clairement sur les photos ? là je ne vois pas trop la partie coquillage. - Pourrais tu essayer de faire quelques tests à l'acide ? Tu trempe un coton tige dans l'acide chlorhydrique, et tu frotte le coton contre la partie "opalisée". Observes tu des bulles, un dégagement gazeux, etc. Idem sur la partie en corail/coquillage. - un petit test de dureté ne ferait pas de mal, sur les deux parties également. Avec tout ça, on devrait déjà plus facilement avancer sur une identification possible. ++
  11. Le cadastre est bien à jour, informatisé, géré sous SIG, et rempli quasiment en temps réel par les équipes de la DITTT (vive le progrès !). Et de fait, je n'ai pas besoin d'avoir de nom de propriétaire quand il est clair que la parcelle de la mine appartient à ... la Nouvelle-Calédonie ^^ Il ne fallait pas le prendre mal quand je parlais d'enfumage, c'est un grand classique ici, toute personne qui se ballade un minimum a déjà été confrontée à ça. Tchuss
  12. Si je prends le cas de la Nouvelle-Calédonie que je connais un peu, le métamorphisme de Haute Pression/Basse température (HP/BT, pas UHP) qui est présent est surtout du à la subduction. Il résulte principalement de la transformation progressive de la plaque plongeante, puis des morceaux du prisme d'accrétion qui sont embarqués dans cette subduction jusqu'à des grandes profondeurs (50 à 80km pour la NC, max mesuré). L'association qui en est faite avec l'obduction à mon sens, vient du fait qu'il faut souvent un gros changement de régime tectonique pour décider ces paquets de roches à remonter à la surface, comme par exemple un blocage de subduction à cause de l'arrivée d'une portion de croute continentale. Vu que le moteur de l'enfouissement s'arrête, tout ça peut tranquillement être exhumé, stabilisé et mis à l'affleurement. C'est pour ça que ce genre de contexte se retrouve un peu de la même manière, avec les mêmes roches, en Oman, en Nouvelle-Calédonie, en Papouasie-Nouvelle Guinée, etc... Tout ceci est extrêmement schématisé bien sur, les processus d'exhumation sont loin d'être totalement compris. Par contre, juste pour être précis sur les termes, pour moi la ultra haute pression (UHP) c'est encore autre chose, un cran au dessus, d'autres contextes géodynamiques (collision, impactite, etc.).
  13. Bon, je ne souhaite pas épiloguer, mais ça sent un peu l'enfumage ce que raconte le supposé proprio, le cadastre est formel là dessus. Soit, en tout cas, j'ai hâte de voir les photos des petites cérusites de mérétrice ^^
  14. Super Greg07, un bel extrait de la minéralogie typique du col d'Amos ! Si tu as un peu de masse dans ton chloritoschiste à magnétite, ça vaut le coup de bosser un peu le dégagement, il y en a souvent qui se planquent à l'intérieur. Et c'est très facile à dégager. La pièce que tu présentes en recto verso, ça a bien la tronche de glaucophane (amphibole bleue) plutôt qu'actinote. Sinon c'est intéressant ce que tu dis sur le "proprio", et assez nouveau. C'est la maison qui est juste au niveau de la bifurcation vers la mine ? ++
  15. Pourquoi pas une orientation dans la péridotite primaire ? un "litage magmatique" ? ou même juste une microfracturation ? Après tout, la serpentinisation n'est rien d'autre qu'une sorte de pseudomorphose, on peut conserver les textures et structures de la roche initiale. ++
  16. Si c'est bien une serpentinite (ou une péridotite serpentinisée), les parties les plus sombres devraient aussi légèrement dévier un aimant au bout d'un fil (ou une boussole qu'on approche assez près). On attend les résultats ^^
  17. J'aime bien le concept de voit des "INclusions" à "l'EXtérieur". Je sais pas si ça peut coller avec le contexte, mais au premier abord comme ça, on dirait une serpentinite. Ceci étant dit, quelques infos complémentaires auraient été les bienvenues, disons des choses un peu plus concrètes (et pas forcément plus compliquées) que "c'est lourd". Dureté ? magnétisme ? test à l'acide ? nombre de phases minérales observées ? formes, tailles, tecture, etc.
  18. La première impression sur la deuxième série de cailloux, on dirait des jaspes/argilites bathyaux, des sédiments de grands fonds marins. ça peut souvent être associé à de l'hydrothermalisme, et donc des métaux. Mais vu le type de découverte, il n'est même pas sur que ces cailloux soient directement liés les uns aux autres. La valeur de densité semble poser problème si on considère des oxydes de fer, comme ça semble bien l'être. As tu refais la mesure ? pour bien la confirmer ? Quelle méthode as tu utilisé ?
  19. Wow, Népoui, pas forcément le meilleur coin pour voir du joli cailloux en NC :-) J'y traine pas mal, certains week end. MP pour en discuter ^^ ++
  20. Jusqu'à ce que tes cristaux semblent débarrassés de l'encre Et pour le rinçage, l'acétone étant assez volatile, un simple séchage suffit à s'en débarrasser. Il n'a pas besoin d'être "neutralisé", il n’interagit pas avec les cristaux, mais avec l'encre. Quoi qu'il en soit, un rinçage à l'eau ne peut de toute façon pas faire de mal je pense ^^ Bon nettoyage
  21. Pas de soucis Michel, je comprends qu'au bout d'un moment, ça devient lassant de rabâcher la même chose. Au final, je trouve même la démarche de tourner ça à l'humour plus saine que de simplement être sec et condescendant, comme ça arrive aussi malheureusement (et en plus, la dragée de verdun, c'est culturel !! Patrimoine culturel immatériel quand même ^^). Bien entendu, quand je dis qu'il ne répond qu'aux imbéciles, ce n'est que pour rebondir sur son propos, en aucun cas je ne te considère comme tel. Bon, pour pas être totalement hors sujet, et sur la base des uniques photos que l'on a (vu que les tests sont inexistants), je propose : une balle de pingpong fossile !!
  22. Bonjour, Ce qui est surréaliste, c'est que tu dises ne pas vouloir parler aux "imbéciles" comme tu les appelles, pourtant ils sont les seuls à qui tu t'adresses pour le moment. Par contre, tu te pares (je te cite) d'un "profond respect pour le sérieux", et tu ne fais rien pour répondre aux personne qui te demandent d'aller un peu plus loin dans ta demande, avec des arguments, exemples et conseils on ne peut plus sérieux. Au point ou tu en es, c'est à dire juste avec une photo..., tout ce qu'il est possible de te dire avec le plus de sérieux possible, c'est que ce que tu nous présente est une boule blanche de 5cm de diamètre environ. Tout autre réponse ne peut être que supputation basée sur rien du tout de concret !! Une toute dernière chose, traiter les personnes de "gens ennuyeux" en allemand ne rend pas la démarche moins injurieuse, mais juste une peu plus pédante. Par contre, il semble que ça reste plus facile que de mettre un petit "merci" ou "s'il vous plait" dans ta demande initiale. Cordialement
  23. Pour continuer dans les grenats, voici une petite plaque (11.5 cm de + grande longueur) d'éclogite rétromorphosée. En vert émeraude, des reliques d'omphacite, les vert-foncé/noir c'est de l'actinote, les baguettes blanches sont des zoïsites, les petites boules oranges/rouge des grenats (plutôt spessartine si j'en crois mes analyses RAMAN, mais je n'ai pas de chimie), et quelques pointements de rutile qui sont difficiles à voir sur le photo. Provenance : presqu'île de Pam, Ouégoa. J'ai exagéré un peu le vert de l'omphacite, sinon il ne ressortait pas sur la photo. ++
  24. La Nouvelle Calédonie est une collectivité suis generis, donc ni un DROM ni un COM. La mine (nickel +/- cobalt) est la principale ressource du pays, même si le nickel n'est pas au top de sa forme, avec 20-25 sites miniers actifs, et 3 usines métallurgiques. Les nouveaux développement se situent principalement sur la valorisations de co-produits du nickel, sinon il n'y a quasiment rien d'autre à exploiter en NC. Ceci dit il faut savoir que sur le sujet, la NC est indépendante de la France : il y a un code de l'environnement calédonien, un service des mines calédonien, qui applique un code minier calédonien. On est très loin de la problématique Française. Et pour ce qui est de l'indépendance prochaine... pas de polémique, mais va falloir passer par le referendum d'abord cette année. Essayons de ne pas mettre la charrue avant les bœufs...
×
×
  • Create New...