Jump to content
Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

Géologiste

Membre
  • Posts

    526
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Géologiste

  1. Bonjour, A première vue, il n'y a rien de bitumeux là dedans. Qu'est ce qui vous a orienté vers cette identification ? ça pourrait bien ressembler à de la goethite mamelonnée. Le test de la trace sera très utile pour vérifier ça. ++ PS : dsl pour la réponse en doublon, elles n'étaient pas encore affichées ^^
  2. Allez hop, je déterre le sujet Nouvelle-Calédonie de temps en temps, histoire de le dépoussiérer :-) Hydrotalcite de type Iowaite (Mg6Fe2(OH)16-4H2O), sur hydromagnésite fibroradiée (roche mère : dunite à chromite). Koumac, massif de Tiébaghi. Le champ des photos est vraiment petit, genre 0.5 cm, d’où la qualité assez faible des photos ^^ L'identification a été réalisée au RAMAN, avec un bon indice de confiance, mais il faudra que je creuse un peu au MEB pour avoir la chimie de ces petites bêtes. Il semble y avoir une zonation/périmorphose/pseudomorphose (rayez la mention inutile ^^) qui forme cette couronne blanche sur certains des cristaux. Et vu le gisement et la présence de chromite, ça m'étonnerai pas qu'il y ai du Cr qui traine dans la formule.
  3. diopside chromifère ???? Probablement actinolite, ça en a la tronche. Mais il faudrait quelques descriptions et/ou test sur minéraux et gangues. ++
  4. Bonjour, As tu fais un petit test à l'acide, ou un test de dureté sur ta roche pour déterminer le quartz ? A première vue, ça me fait plus penser à un carbonate. Pour le nettoyage, brosse, savon, cure dent, de l'huile de coude, peut être un jet d'eau ? un petit passage au bas à ultrason pour fignoler ? Je laisse les gens un peu plus calés développer ce point ^^ ++
  5. PaléoBird, tu devrais écouter les gens qui savent, et qui ont potassé le sujet depuis un petit moment. La paléontologie n'est pas concernée par le code minier ! Les fossiles n'ont rien à voir avec les "substances fossiles" ! En gros, si tu pas avec le code minier comme base d'argumentation, tu seras hors sujet. Libre à toi de ne pas profiter de l'expérience des gens que tu as interrogé et qui t'ont répondu assez clairement, avec des références biblio et des textes clairs. ++
  6. Bonjour, C'est toujours un peu compliqué de lancer un résultat d'analyse sans un peu de contexte. Le spectre représente quoi ? une analyse ponctuelle ? est-ce représentatif de la roche ou d'un seul élément ? comment a-t-elle été préparée (Lame mince ? ça serait utile...) Des photos en lumière naturelle seraient bien plus parlantes, si possible vue globale (d'une cassure fraîche) et des vues rapprochées. Nombre de phases minérales, leur description, etc... L'approche minéralo de la densité et de la dureté n'apportent au final pas grand chose tant qu'on a pas tout ça. Bon courage.
  7. Merci Canada pour ta réponse. Et chapeau pour les photos. ++
  8. Bonjour Canada, Superbe pièce tout d'abord. L'identification magnésite a été confirmée par analyse pour cet échantillon, ou c'est par analogie avec d'autres pièce que le nom a été donné ? Je pose la question, non pas pour mettre en doute l'identification (je ne connais pas du tout le site ni la région), mais je me débat avec des carbonates en lamelles, et plus je potasse, plus je trouve que les carbonates à base de Mg, Fe et/ou Ca ont tendance à se ressembler. ++
  9. Si tu as des doutes pyrite arsénopyrite pour le premier, l'odeur devrait être discriminante. Si tu gratte un peu, la pyrite a une odeur souffrée, l'arséno a une odeur qui rappelle l'ail. Les cubes violets, ça rappelle bien de la fluorite quand même (dommage d'avoir quasiment toutes les clés d'identification et de dire que c'est de l'améthiste...) Pour le dernier, je me demandais : ça veut dire quoi "densité estimée [...] en comparaison de la galène et du coltan". Tu sors un chiffre au pif en comparant 2 cailloux, ou tu as mesuré cette densité ?
  10. Superbe dégagement !! c'est pas fréquent de les trouver comme ça Pour la synthèse, nous avons déjà pris des photos de Caterpillar, mais n'hésitez pas à rajouter, un peu de Calédonie sur le forum ne fait pas de mal ^^ Merci
  11. Zéolites quelconques, carbonates quelconques, là c'est compliqué. Une photos un peu plus explicite des phases cristallisées, une description des formes des cristaux (décrire une forme en 3 dimensions, c'est du niveau CM2...), voire même une petite description de la gangue qui a l'air très typée, ça pourrait déjà aider un minimum avant d'envisager des tests... ++
  12. Merci Daniel et Lionel pour vos réponses et informations très intéressantes. Si mon bain de vinaigre donne quelque-chose, je mettrai les photos du résultat ^^ ++
  13. Bonjour à tous les accros aux acides ^^ J'ai besoin une fois de plus de vos lumière. je suis tombé en bord de mer sur des hématites un peu genre "rose de fer", bien brillantes, dans des veines hydrothermales au sein de métabasaltes. Les veines sont à hématite, albite et quartz, avec parfois remplissage de calcite qui bouche les veines ouvertes. Ma question est simple : comment je peux virer la calcite, sans altérer le reste de la paragenèse ? J'ai l'impression que HCl n'est pas super copain avec l'hématite, le vinaigre blanc ça va être loooooonnnnnng, et pour le reste mes connaissances commencent à faire défaut. Merci
  14. Bonjour à tous, Dans le cadre d'un projet de publication d'une synthèse géologique sur la Nouvelle-Calédonie, un collègue aurait besoin d'une illustration d'une ammonite très spécifique à notre chère île, la Cadelonites Neocaledonicus Collignon, du crétacé sup. Y-aurait-il par hasard des collectionneurs qui fréquentent ce forum, et qui auraient des spécimens bien photogéniques de cette espèce ? Merci beaucoup.
  15. Je comprends, et chapeau d'avoir obtenu ce resultat c déjà énorme. Mais c vrai, on se rend vite compte que le litholamellage est un vrai savoir faire. Bon courage
  16. Auréole d'altération supergène de ce qui semble être une péridotite indifférenciée. Rien d'hydrothermal là dedans. Tes structures marrons, en vague, sont probablement la même chose, l'altération (iddengsitisation, hydrolyse...) qui se diffuse via les fractures ou les bordures de grain. Niveau analyse, je salue l'effort de produire des choses, mais il faut rappeler qu'une lame mince (et ça a déjà été fait dans ce post) doit faire 30 microns, sinon elle n'est pas vraiment exploitable. Idem, une analyse XRF c'est sympa, mais ça ne vaut pas grand chose sans le contexte, la méthode. XRF de labo ? de paillasse ? portable ? sur roche, sur poudre, sur pastille ? Les calibrations de ce genre d'appareil sont faites en général pour une cible bien particulière, rarement pour les majeurs en roche totale. Les méthodes dites "sol" sont calibrées pour chercher des polluants, des traces, souvent des métaux, les méthodes "métaux" sont plutôt pour de la prospec minière, ou des alliages. Des teneurs trop fortes, ou des éléments rarements pris en compte comme la silice, sont souvent sur- ou sous-estimés. Et je ne parle même pas des effets de matrice... Si tu souhaites persévérer dans l'identification de ta roche, pour moi il faut commencer par la base : une lame mine propre, nette, dans les règles de l'art, accompagnée d'une identification des phases minéralogiques majeures au microscope polarisant (il y en a plein les facs de géoscience, avec encore quelques profs compétents dans ce genre d'exercices). ça permet d'y voir beaucoup plus clair... ensuite seulement, si ce n'est pas suffisant, tu pourras aller plus loin avec une analyse chimique roche totale (ICPMS par exemple...) Bon courage.
  17. Merci pour les nouvelles photos. Première impression, je ne vois qu'une seule partie, il n'y a rien de coquiller dans cet échantillon. Vu le contexte, il pourrait s'agir d'un remplissage dans une lave vacuolaire. Une fois la roche altérée, la vacuole est dégagée et peut se retrouver sur la plage. Calcedoine ? Ou remplissage par des zeolites ? Je ne connais pas specialement la geol de la region, je laisse les experts trancher ^^ ++
  18. Bonjour, Je vais me répéter une fois encore, mais avant de sortir les batteries de tests à l'acide, les balances, etc., on pourrait déjà peut être reprendre les bases. Carlito91, pourrais tu nous en dire un peu plus sur tes échantillons : - Si tu as l'info, d’où viennent-ils ? Pays, région, contexte géologique... tout ce que tu as même si ce n'est pas grand chose. - Pourrais tu nous les décrire plus précisément ? la taille, l'aspect, la densité relative, la cassure, la forme des cristaux, des faces... tout ce que tu pourras nous dire après une simple observation à l'oeil nu. ++
  19. Bonjour Martin, Je pense qu'il n'y a pas trop de réaction car, ne le prend pas mal, ton échantillon est assez mal présenté et pour le moment on ne peut pas en dire grand chose. Pour que l'identification avance, il faudrait si tu le veux bien : - Des photos un peu plus parlantes, qui montreraient bien la forme de l'objet en question. - Tu parles d'une partie en corail/coquillage, et une autre partie indéterminée. Tu pourrais les identifier clairement sur les photos ? là je ne vois pas trop la partie coquillage. - Pourrais tu essayer de faire quelques tests à l'acide ? Tu trempe un coton tige dans l'acide chlorhydrique, et tu frotte le coton contre la partie "opalisée". Observes tu des bulles, un dégagement gazeux, etc. Idem sur la partie en corail/coquillage. - un petit test de dureté ne ferait pas de mal, sur les deux parties également. Avec tout ça, on devrait déjà plus facilement avancer sur une identification possible. ++
  20. Le cadastre est bien à jour, informatisé, géré sous SIG, et rempli quasiment en temps réel par les équipes de la DITTT (vive le progrès !). Et de fait, je n'ai pas besoin d'avoir de nom de propriétaire quand il est clair que la parcelle de la mine appartient à ... la Nouvelle-Calédonie ^^ Il ne fallait pas le prendre mal quand je parlais d'enfumage, c'est un grand classique ici, toute personne qui se ballade un minimum a déjà été confrontée à ça. Tchuss
  21. Si je prends le cas de la Nouvelle-Calédonie que je connais un peu, le métamorphisme de Haute Pression/Basse température (HP/BT, pas UHP) qui est présent est surtout du à la subduction. Il résulte principalement de la transformation progressive de la plaque plongeante, puis des morceaux du prisme d'accrétion qui sont embarqués dans cette subduction jusqu'à des grandes profondeurs (50 à 80km pour la NC, max mesuré). L'association qui en est faite avec l'obduction à mon sens, vient du fait qu'il faut souvent un gros changement de régime tectonique pour décider ces paquets de roches à remonter à la surface, comme par exemple un blocage de subduction à cause de l'arrivée d'une portion de croute continentale. Vu que le moteur de l'enfouissement s'arrête, tout ça peut tranquillement être exhumé, stabilisé et mis à l'affleurement. C'est pour ça que ce genre de contexte se retrouve un peu de la même manière, avec les mêmes roches, en Oman, en Nouvelle-Calédonie, en Papouasie-Nouvelle Guinée, etc... Tout ceci est extrêmement schématisé bien sur, les processus d'exhumation sont loin d'être totalement compris. Par contre, juste pour être précis sur les termes, pour moi la ultra haute pression (UHP) c'est encore autre chose, un cran au dessus, d'autres contextes géodynamiques (collision, impactite, etc.).
  22. Bon, je ne souhaite pas épiloguer, mais ça sent un peu l'enfumage ce que raconte le supposé proprio, le cadastre est formel là dessus. Soit, en tout cas, j'ai hâte de voir les photos des petites cérusites de mérétrice ^^
  23. Super Greg07, un bel extrait de la minéralogie typique du col d'Amos ! Si tu as un peu de masse dans ton chloritoschiste à magnétite, ça vaut le coup de bosser un peu le dégagement, il y en a souvent qui se planquent à l'intérieur. Et c'est très facile à dégager. La pièce que tu présentes en recto verso, ça a bien la tronche de glaucophane (amphibole bleue) plutôt qu'actinote. Sinon c'est intéressant ce que tu dis sur le "proprio", et assez nouveau. C'est la maison qui est juste au niveau de la bifurcation vers la mine ? ++
  24. Pourquoi pas une orientation dans la péridotite primaire ? un "litage magmatique" ? ou même juste une microfracturation ? Après tout, la serpentinisation n'est rien d'autre qu'une sorte de pseudomorphose, on peut conserver les textures et structures de la roche initiale. ++
  25. Si c'est bien une serpentinite (ou une péridotite serpentinisée), les parties les plus sombres devraient aussi légèrement dévier un aimant au bout d'un fil (ou une boussole qu'on approche assez près). On attend les résultats ^^
×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.