Jump to content

zéolite

Membre
  • Content Count

    886
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Aveyron

Recent Profile Visitors

10,668 profile views
  1. intéressant, ce n'est que la seul que j'ai observé jusqu'à ce jour, dans mes échantillons, sans doute du à leur fragilité. lactéale à cause de la faiblesse des racines?
  2. Bonjour Molaire inférieur gauche en vue linguale, bien que complète elle est sans émaille, ce n'est pas une dent de lait, et je ne crois pas à une prédation vu que les racines sont encore là, mais sait-on jamais? est-ce une pathologie?
  3. certes mais pour savoir quoi faire mieux, il faut des pistes pertinentes, comparer et savoir ce que l'on voit, ce qui n'est pas simple pour moi, il m'est arrivé bien des fois ne pas prêter une attention particulière à des aspects, et qui avec du recul m'ont semblé dignes d'intérêt, l'astragale du périssodactyle que j'ai présenté précédâmes en est un bonne exemple, il est resté plusieurs années dans mes numérisations sans même une échelle. et à la 150 -ème consultation de la classification phylogénétique du vivant, "lecture que je conseil vivement même si au départ c'es
  4. mon souci c'est que je suis à presque 4000 échantillons numérisé, parfois avec plusieurs prise de vue et en solo. c'est pas toujours simple. instructif ta remarque sur la nomenclature, pas sur que tous le monde pisse en apprécié la portée c'est des sujets qu'il serait bien de développé. sur ton échantillon le talonide est plus large que le trigonide et ne présente pas d'hypocônulide, il n'y a pas non plus de cuspide entre l'entoconide et le métaconide, la crête oblique rencontre le protoconide labialement, il n'y a pas de cingulum lingual. les cuspides sont
  5. oui c'est le but que je poursuit, même si je l'exprime souvent maladroitement. insectivore? quel genre?
  6. Mille merci pour le lien aux fabuleuses vidéos. je n'ai encore vu que la première mais je suis enchanté. p4 ? forme primitive? je proposerais une diagnose des cuspides.
  7. Je donne ma langue au chat. un cingulum lingual?
  8. Merci et peut-on dire si c'est inférieur ou supérieur?
  9. Bonjour, peut-on préciser la position de cette dent? à priori je dirais inférieur sans garantie.
  10. Bonjour, pareil peut-on avoir l'autre face, et les 2 photos en JPG ou JPEG merci.
  11. sur le site précisément non, mais de la région sans doute mais je ne sais pas trop où aller la pêcher. voici le comparatif, les deux échantillons ne sont pas dans un état de conservation parfait. à gauche un astragale de cheval récent.
  12. c'est sans doute très juste, et très riche d'implications évolutives. (je vous remercie infiniment pour ces précisions) le détail en plus qui me brancherais bien, c'est le niveau de parenté avec Equus cabalus. cousin, ancêtre, convergence… ? mais je peux en resté là de ma demande, plus que satisfaite. encore merci. A S A P pour le comparatif.
  13. bonjour Xiphodon gracil, plagiolophus, palaeotherium, microchoerus, gliravus, adelomys, … et autres en cours d'interprétation y compris poisson. pour le lieu "molasse" du Lot et Garonne (pas phosphorites du Quercy je précise) . ce n'est pas un fœtus. vous avez déjà montrez que l'idée d'une forme de "cheval" n'était pas absolument exclus, ce qui pour moi est une avancée.
  14. Pour Ursus l'articulation avec le naviculaire est convexe.
  15. Bonjour là chapeau à vous deux, oui je pense aussi que c'était un coureur, et karoo tu vise dans le mille à mon humble avis, oui pour l'herbivore , le cheval c'est mon idée que tu confirme, et effectivement l'articulation naviculaire ne colle pas avec rhinocéros. car elle est subrectiligne sur mon échantillon. ce qui est déroutant c'est que cette astragale est éocène, et mesure 15mm de large environ, maintenant je peux le dire. je montrerais un comparatif.
×
×
  • Create New...