Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

Géologiste

Membre
  • Content Count

    521
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Géologiste

  1. Et un simple accolement de 2 baguettes de faldspath, avec des impuretées au niveau de la zone de contact ? genre micas noirs, si c'est une roche granitique ? c'est quoi la paragenèse autour ?
  2. Bonjour, Les spécimens de calcite du 59 m’intéressent, pourrais-tu m'envoyer plus d'infos en MP ? Merci beaucoup
  3. Bonjour, Il faudrait une petite photo de l'échantillon si c'est possible, histoire de voir à quel type de roche ultramafique on a à faire. Si c'est du cumulatif comme tu dis, ça peut pencher vers le gabbro, avec un peu de présence de feldspath interstitiel (parfois invisible) qui peut expliquer la présence d'Al. Et en général avec le cumulatif, il y a pas mal de pyroxènes aussi. Une idée de la paragenèse précise de ta roche ou pas du tout ? ++
  4. 5, on dirait un bloc de dunite (serpentinée) à chromite (le noir brillant) : ça doit être assez dense si je ne me trompe pas. 6, ça pourrait ressembler à... des dépôts de minéraux secondaires de cuivre ?? 7, on peut penser à qqchose du genre quartz ou calcédoine qui remanie une veine de garniérite. On appelle ça chrysoprase en général. 5 et 7 pourraient venir de Nouvelle-Calédonie ? Sinon, pour aider les gens et avoir des réponses cohérentes, il faudrait déjà penser à éviter de lancer 15 échantillons en même temps, non numérotés, et à minima donner quelques infos sur les échantillons (provenance, description, taille, tests basiques acide/dureté/densité...). Bon courage
  5. Exact esor6, je ne voulais pas influencer l'identification, mais je pensais également à de la serpentine en voyant le dos de la pièce. Les tests ne permettent pas d'être catégorique, mais en tout cas ne démentent pas cette impression. ++
  6. C'est marrant comme des fois on s'accroche à des détails qui ne sont pas vraiment le sujet de départ... Soit. Concernant la pierre, c'est toujours un peu compliqué.Ceci dit, de ce que je peux voire de la "iolite" ça a quand même tendance à être assez franchement violet. Les photos que tu nous montre j'y vois plutôt du vert. Tu confirmes ? Pourrais tu nous décrite un peu la couleur et la texture de la roche ? J'ail'impression d'y voir une sorte de "litage" marqué par des minéraux plus sombres. Il nous faudrait au moins la dureté aussi (cf. tutoriel). Je sais que ce n'est pas évident sur un pendentif, mais si tu le fait discrètement sur un bord, ça devrait aller. Avec un peu plus d'infos, il sera plus facile d'identifier ton échantillon.
  7. bonjour, Quand vous dîtes "ça ressemble"... à quel niveau ? Nan parce que si c'est juste pour la couleur, va falloir creuser un peu plus !! Des machins jaunes y'en a un paquet. Sinon, sans même parler de tests simples, qu'il faudra quand même essayer de réaliser (le guide est trouvable facilement sur le forum ^^), déjà une simple description détaillée de la forme des cristaux serait un bon début (forme des prismes, des faces, des terminaisons... rien de bien compliqué). Et des photos nette, tant qu'à faire. ++
  8. On a donc UNE ROCHE trouvée à Nante. Trouvée en place ? ou en déblais ? si c'est en place, c'est important, une petite visite sur la carte géologique pourra donner plein d'infos. Une roche, c'est un assemblage de minéraux. Il serait utile que tu puisses nous dire combien de phases minérales il y a, incluant la veine blanche. Décrit nous ces différentes phases : taille, couleurs, formes particulières, débit, cassure, éclat, etc... Si en plus tu arrives a estimer la dureté de chaque phase minérale, c'est le top. Après on pourra discuter sur de bonnes bases.
  9. Difficile de ne pas réagir lorsque l'on voit tant de condescendance et de propos outrancièrement à côté de la plaque. Philippe Duboeuf, que vous ne soyez pas en accord avec la politique éditoriale de la revue, cela peut tout à fait se comprendre et s'argumenter. Rappelons que c'est une revue de MINERALOGIE, et pas de géologie. Cependant les articles sont toujours orientés pour apporter bon nombre d'informations sur la géologie du secteur qui est décrit. Il convient donc de rappeler que c'est une revue GRAND PUBLIC, la géologie qui y est développée se doit d'être un tant soit peu accessible à tout le monde. Que ce soit parmi les contributeurs, ou au final parmi l'équipe de rédaction, tous les articles passent par les mains de géologues de formation. Mais il est difficile d'être un spécialiste de tout les domaines des sciences de la terre ou de tous les contextes géols qui sont évoqués, surtout au rythme de plusieurs articles tous les 2 mois, ils doivent se fier à la biblio existante et disponible. Ce ne sont pas des chercheurs ! Cordialement (de la part d'un géologue).
  10. Je ne comprend pas bien les remarques qui ont été faites au sujet de cette éclogite. "Un amalgame type pouddingue de grenat auréolé" ? Euh... le poudingue étant une roche sédimentaire, je ne vois pas trop ce que cela représente dans le cas présent. "Le vert n'apparait sur ta photo qu'en enrobage des grenats" : il y a pour moi 2 phases vertes, une vert foncé, en texture corronitique autour des grenats. Je parierai sur de la chlorite ? Mais il y a clairement aussi une phase plus verte, quasiment emeraude, dans la masse. Omphacite ? "Les pyropes ont tendance a se former a des pressions bien supérieures aux eclogites" : de mémoire, le faciès eclogitique est le plus haut en terme de pression, il n'y a rien après. A quoi est-il fait référence ici ? ++
  11. Je me joins aux félicitation, j'adore ce sujet Grenat et vous presentez des pièces qui font baver. J'aurai d'ailleurs quelques echantillons a soumettre à votre sagacité prochainement,dès que j'auraie le temps de leur tirer le portrait. Pour ne pas rester dans la guimauve, je me permettrai juste une toute petite critique que j'espère constructive sur certaines de tes photos Grenadof. Le fond noir que tu utilises ne rend pas toujours le meilleur de tes pièces, je pense notamment à cette dernière spessartine du pakistan sur schorl, qui aurait mérité un fond plus clair pour faire bien ressortir les contrastes. ++ les grenatophiles ^^
  12. C'est tout ce qu'il me fallait ^^. Merci beaucoup pour les infos et les photos. ++
  13. Excellent 3frangin, merci pour les photos. Je suis fan des magnesites, elles ne sont jamais exprimées en Nouvelle-Calédonie qu'en masses blanches globuleuses. Vous auriez un peu de precision sur le contexte geol du coin ? Elles viennent d'ou les serp ? Et le métam ? ++
  14. les amphiboles calciques trémolite/actinolite peuvent avoir le faciès amiante, bien bien fibreux. D'ailleurs, en toute rigueur, si la phase fibreuse associée aux talcschistes est bien une variété d'amphibole, il n'y a pas de raison que ce soit de la trémolite alors que la version en baguette macro est de l'actinolite. Il y a de forte chances que le tout soit de l'actinolite. En tout cas j'ai hate de voir d'autres photo du contexte géol et de la minéralo associée ^^
  15. Excellentes ces actinolites, on dirait trait pour trait ce qu'on peut trouver en Nouvelle-Calédonie ! Les associations minéralogiques de ce genre de géologie m'intéressent au plus haut point, j'espère que vous aurez d'autres photos à partager avec nous. ++
  16. Je confirme les dires de Gaeldeploeg, il aurait suffit d'une échelle sur la photo mystère que tu as ajouté pour voir qu'il y avait une incompatibilité entre les deux. Je persiste et signe pour une magnésite (giobertite), c'est certain. Sur cette photo, j'ai entouré une zone qui me parait intéressante. On y voit des "structures". Tu pourrais nous les décrire ? est ce que par hasard ça pourrait ressembler à des fentes de retrait/dessiccation, un peu comme une grosse flaque de boue en train de sécher ? Et juste pour comparaison, j'ajoute une magnésite de ma collection, une photo pour l'aspect de surface, l'autre pour l'aspect scié. Ah, et avec tout le respect que j'ai pour les lapidaires, il faut voir aussi qu'ils racontent souvent pas mal de conneries sur les matériaux qu'ils travaillent. Le seul truc fossile en Nouvelle-Calédonie qui pourrait avoir plus ou moins ce genre de couleur et taille, ce serait du bénitier. Mais on aurait un aspect plus nacré, on devrait pouvoir distinguer des stries de croissances sur la face sciée, et on retrouverai les irrégularité du coquillage sur l'extérieur de la pièce. Hors là ce n'est pas le cas. En espérant vous avoir convaincu :-) ++
  17. Bonjour. Je rejoins Dorian sur le fait qu'il s'agisse de masses très riches en oxydes de fer. Difficile d'en dire plus sans un contexte géologique et sans avoir le caillou en main. Pour le côté magnétique par contre, je ne vois pas en quoi la teneur en fer aurait un role a jouer. L'important est surtout de savoir sous quelle forme est présent le fer. Si c'est du fer métal (fer pur) alors il est attiré par l'aimant. Si le fer est sous forme d'oxy-hydroxydes, comme ça semble être le cas ici, alors ça dépent de la variété minérale. Les oxydes les plus courant, à savoir goethite, hématite et limonite (au sens large de toutes les formes chelou que ce terme recouvre), alors il n'y a pas de réaction à l'aimant. Si par contre on est en presence de magnétite, un oxyde un peu moins frequent, alors il y aura une attirance à l'aimant. Ce sont des généralités, il y a bien entendu des exeptions, mais le but etait juste de rebondir sur l'évocation de la teneur en fer. Cordialement
  18. Les masse de magnésite qu'on trouve en Nouvelle-Calédonie sont poreuses à la cassure fraiche. La comparer avec une boule polie d'une origine différente n'est pas concluant. Pour la dureté, le test n'est pas évident non plus. Même si la magnesite est supposée avoir une dureté de 4, en l'occurrence est est finement mélangée avec de la silice, ce qui peut parfois donner une fausse apparence de dureté. Pour le coup, je suis assez sur de moi pour cette identification, le faciès est très particulier. Pour ton autre cailloux, rien de métamorphique là dedans, je t'ai répondu un peu avant dans ton autre sujet de demande d'identification. ++
  19. On dirait un faciès très spécial de veine siliceuse que j'ai déjà croisé, mais dont je ne comprend pas encore bien la formation. Quelques questions : est ce qu'il y a bien des nuances de vert dans la masse claire ? J'ai l'impression de voir des petites cavités, elles sont cristallisées ? Quelle est la forme des cristaux ? Les zones brun-rouge sont elles une sorte de jaspe ? Il serait possible d'avoir une photo nette de tres près des supposées bioturbation ? Si c'est bien ce que je connais, aucune chance d'y voir une quelconque bioturbation. Il s'agirait plus probablement d'une brèche siliceuse tardive, supergène, dans les roches ultrabasiques (avec quelques traces de nickel). Il faudrait dans un premier temps confirmer que tout ça est siliceux, et si un souvenir, même vague, du lieu de recolte vous revenait, ça apporterait beaucoup. ++
  20. En complément, pour en apprendre un peu plus sur la géologie du caillou. https://www.youtube.com/watch?v=dvD1raSoH9s ++
  21. C'est très certainement de la magnesite (appelée giobertite parfois). Lieu de la decouverte ? En général ça se trouve au pied des massifs miniers, ou dans les conglomerats de Népoui. Il y a un sujet complet sur les minéraux de Nouvelle-Calédonie ;-) n'hesitez pas à y participer. http://www.geoforum.fr/topic/6864-mineraux-de-nouvelle-caledonie/page-1
  22. Lily, votre 2nde pierre ressemble a un stockwork de silice dans une roche quelconque, que l'on ne peut identifier ici sur photo (exercice toujours difficile, surtout lorsque c'est aussi altéré). Pour définir rapidement et simplement un stockwork, il faut imaginer une roche initiale, bourrée de fractures. Ces fractures sont parcourues par des fluides minéralisateurs, ici de la silice je pense, qui viennent "remplir" les vides. Lorsque la roche s'altère, il ne reste qu'une sorte de squelette plein de trous. Il faudrait juste tester si les parties blanches rayent le verre pour confirmer la silice. Perso je ne vois pas d'intéret à la casser, si je ne me trompe pas, ce sera pareil a l'interieur. PS : je ne voulais pas trop polluer le sujet, mais là c'est trop. Loic en Morbihan, sérieux vous trouvez vos 2 derniers messages ici utiles ? Constructifs ? Diplomates ? Qui vous a demandé un avis de valeur ?? Et en plus, vous êtes à coté de la plaque, vous parlez d'un echantillon sur lequel ne porte même plus la discussion. Après le sketch que vous avez fait sur d'autres sujet, ce genre d'intervention est juste risible et surtout pleine de condescendance. Venant de quelqu'un qui pronait un meilleur accueil pour les nouveaux (et j'étais assez d'accord sur pas mal de point), c'est d'une tristesse crasse. Fin du HS
  23. Une chose que l'on oublie souvent de mentionner (en dehors de faire des clins d'oeil moisis à un sujet polémique qui n'a rien a voir avec le sujet ici, petite dédicace) c'est s'il est possible de distinguer une forme pour ces cristaux. Damien, avec une loupe, arrives tu à distinguer des formes géométriques que tu pourrais nous décrire ? Des terminaisons de cristaux avec des faces triangulaires par exemple ? Ou des rhombohèdres ? Ensuite, en effet un test de dureté sera discriminant. Si tes petits cristaux rayent le verre, alors c'est du quartz. Et enfin si ce n'est pas le cas, une petite goutte d'acide chlorhydrique dans un coin. Si ça fait effervescence, alors c'est bien de la calcite. Bonne identification ++
  24. Surely not. Halite = cubique. Ici point de symétrie cubique. Gypse pour moi, en attendant que le propriétaire se laisse pousser un ongle pour faire le test fatidique et ô combien chronophage de la dureté.
  25. Bonjour Fixide, Tout d'abord, navré pour votre perte. Il ne faut pas s'offusquer de la méfiance un peu brusque de certains, qui voient peut être le mal partout. L'aspect pécunier des roches et minéraux est un sujet très sensible sur ce forum. Mais bon, pour paraphraser Mik du Tarn, faut pas systématiquement prendre les gens sur le net pour des menteurs et escrocs non plus. Quoi qu'il en soit, je trouve la démarche plutôt intéressante, dans le sens ou on entend trop souvent des histoire de collections jetées, perdues ou abandonnées parce qu'un collectionneur qui quitte ce monde n'a pas d'héritier qui ai le même intérêt et ne voit là dedans qu'un tas de nids à poussière qui finit en gravat dans une poubelle. Pour vos identifications, je vous conseillerai d'essayer de faire ça 1 par 1, ou au pire 2 par 2, ça sera plus facile. Là, il y a bcp d'échantillons, des doublons de photos, des photos floues... et en plus elles ne sont pas postées sur le forum mais en lien. Difficile de s'y retrouver. Qui plus est, y aller doucement permettra aux membre de vous proposer des tests simples pour valider les identifications des pièces les moins caractéristiques. A part ça, pour la pièce avec des baguettes bien rouge, c'est assurément une crocoïte de Tasmanie (Dundas) comme l'a précisé JLOUIS, et concernant la grosse pièce, ce n'est assurément pas du quartz, je suis 100% d'accord avec l'identification de pablo (à savoir, du gypse). Cordialement
×
×
  • Create New...