Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Cedrick

Membre
  • Content Count

    2,362
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Cedrick

  1. On s'est visiblement mal compris, lnfoterre est très bien, capturer les couches de données Infoterre est encore mieux. Pour les pros c'est plus intéressant de télécharger ces même données que de les utiliser sur Infoterre. Cela permet notamment d'ajouter des données personnelles sur les cartes, de les mettre en forme, etc.. Les 'gisements même inconnus du public' s'ils sont sur la BSS sont par définition dans le domaine public...
  2. Infoterre est une adaptation tout public d'un SIG et c'est effectivement très frustrant de ne pas pouvoir télécharger les données pour en disposer hors-ligne et les triturer soi même. La localisation des données n’arrête pas de changer, et comparée à d'autres pays la France est honnêtement un des pire dans ce domaine de partage de données géologiques.
  3. La photo date surement de dimanche matin. C’était bien plus fourni le samedi. Cette bourse dans son ensemble est toujours mieux le samedi.
  4. Salut Il me semble qu'à une époque Krantz proposait des lots de ce genre, mais assez cher pour ce que c’était. Dans le local avec de gros volumes, essayer peut être avec Crystal World près de Melbourne. Mais c'est assez difficile de trouver un bon kit pédagogique complet à une seule source. Une piste est l’échange avec plusieurs personnes. Je pourrais en amener à mon prochain passage en NC, mais ça reste bien hypothétique pour le moment...
  5. En fait, si c'est seulement une centaine de kilos, ça reste jouable en bagages surtout quand on ne voyage pas seul. En achetant en ligne les bagages supplémentaires c'est (ou du moins c"était) bien moins cher. A deux passagers j'ai pu ramener jusqu'à 6 bagages, soit environ 125 kg. Mais si c'est réellement 1 m3 le poids doit plutôt approcher les 2 tonnes...
  6. Présence de chrome, pourquoi pas.. Cependant ces cristaux violacés, s'ils sont bien similaire à ceux que j'ai eu en main, sont durs et très tranchants. Incompatible avec du clinochlore, minéral très tendre. Par ailleurs, si ces scories contiennent bien des traces de chrome, le liquide jaunâtre pourrait évoquer le chrome VI, très toxique.
  7. Je vous conseille de creuser la piste du corindon de synthèse. La forme des cristaux aplatis correspond. J'ai déjà eu en main ce genre de scorie, et il me semble en avoir également vu dans la galerie de minéralogie de Mines Paristech.
  8. Vous avez eu les opinions, de la part de personnes assez avisées, qui pour certaines sont au moins aussi compétentes que les deux experts dans ce champ de connaissances. A moins de trouver quelqu'un qui a vu des spécimens très similaires (dont je suis), vous aurez beaucoup de mal à avoir plus d'idées ou d'informations de la part de spécialistes sans faire des analyses (XRF ou autres plus poussées). Mais vu que vous ne connaissez même pas la provenance, ça n'a pas beaucoup d’intérêt.
  9. Les tarières de type pédologue permettent de faire un travail plus propre, mais c'est assez long et compliqué à utiliser surtout pour traverser des argiles bien collantes. A moins que l’échantillon doive absolument être non remanié, une tarière hélicoïdale permet un échantillonnage plus facile.
  10. Ça n'a rien de naturel, c'est un résidu métallurgique. Vu la couleur et la forme, possiblement du corindon synthétique. https://www.viktormacha.com/galerie/verhnesinyachihinsky-metallurgical-plant-sverdlovsk-224/
  11. Oui? tu as bossé, cotisé et été résident dans un pays anglo-saxon? Ah bon! je savais pas! Evitons les généralités... RSI en France, puis statuts d'auto-entrpreneurs n'ont rien a envier au systeme anglo saxon. De mon coté je donne mon avis parce que j'ai réellement testé les deux.
  12. Donc pas beaucoup de différence avec la France. Il ne faut pas généraliser le cas des prospecteurs très à la marge (là bas mais aussi chez nous). Contrairement à ce qu'on pense, on est plus les meilleurs, et on l'a peut être même jamais été.... cf notre système de santé. Tu as testé personnellement anglo-saxon vs français?
  13. Rien qu'en Australie il y a une assurance retraite (superannuation), et elle est relativement bien foutue! Au Canada également...
  14. Le mieux est l'ennemi du bien. Vous pouvez essayer de réinventer la roue, mais toutes les techniques éprouvées ont été améliorées sur des dizaines d'années. Et malgré l’intelligence artificielle et autres bidules à la mode, ca sera difficile de faire mieux que tout ces retours d'expérience accumulés. https://www.911metallurgist.com/blog/hematite-flotation Flottation bien sur en supposant avoir de l’hématite libre dans votre 'sol minerai'...
  15. Attention de bien se renseigner sur le but initial de ce MMS. Ne serait il pas un simulant des propriétés mécaniques du sol? Pour par exemple tester les déplacements du rover? C'est ce que j'ai toujours supposé en voyant les reportages sur le sujet.
  16. Ok, je crois qu'on ne s'est pas bien compris. Il ne fait pas trop de doute qu'on trouve sur Mars des minéraux utiles comme l'hématite. Mon questionnement concerne ce que vous allez utiliser sur Terre pour simuler le fameux regolith martien. Et comment vous allez vous assurer qu'il est similaire à ce qui va être rencontré sur Mars. Pouzzolanes et pisolithes à goethite/hématite sont assez incompatibles. Quelle est la nature exacte et d’où provient le sol que vous utilisez actuellement? Autrement, il est assez probable que les sites d’atterrissages choisis pour l'instant soient riches en sulfates, car par analogie avec ce qui est connu sur Terre ce sont des zones favorables, planes, bassins dans cratères d'impact, etc... a contrario les sites potentiellement riche en fer devraient former des reliefs très peu favorables à des atterrissages.
  17. Attention, le regolith n'a rien de filonien. C'est un terme très généra pour désigner un matériau le plus souvent meuble issu de l’altération superficielle d'autres roches. Donc une bonne partie de sa composition dépend de la composition de la roche mère en dessous. Pouzzolane et regolithe n'ont à peu près rien en commun sur Terre... Donc pour la Nasa, peut être des similitudes en analyse chimique globale avec le regolithe martien, mais c'est à peu près tout. Donc ca va être un sacré défi de produire de l'acier à partir d'une pouzzolane quelconque, puisqu'elle est composée en majorité de silicates et très pauvre en hématite exprimée.
  18. Pourriez vous également rappeler à partir de quoi? Le défi sera de produire de l'acier à partir de pouzzolane. Traiter uniquement la pouzzolane où de l’hématite est exprimée avec une assez bonne teneur (pouzzolane donc plutôt atypique) serait il de la triche?
  19. Ces outils pour ces usages, existent déjà (en mieux adaptés...), justement pour préparer ce genre de volumes (des échantillons pour analyse). Broyeur à mâchoires, puis pulverisation dans des bols vibrants. Faites une recherche' LM2 bowl pulverisation'.
  20. C'est exactement comme cela que l'on procède sur Terre, mais rien que pour monter une usine pilote en laboratoire, c'est déjà le domaine de centres de recherches très pointus. Difficile à mettre en place sur une paillasse de lycée. J'ai ajouté des éléments dans mon message précédent.
  21. Dans les 300 000, chiffre très optimiste, un bon nombre sont les mêmes personnes sur plusieurs événements. Je suis curieux de savoir quel est le thème de l'article?
  22. Vous n'avez dejà pas les bonnes informations de base. Il faut la composition minéralogique pour essayer de voir que faire de ce sol. Le fer est il exprimé sous forme d’hématite? et même cela ne sera pas suffisant il faudra également connaitre la maille de libération des minéraux pour savoir à quelle taille broyer le tout. Et bien sur être certain que le gisement ou le minerai présenté à l'usine est homogène en composition, minéralogie, granulométrie.... De manière générale, ce projet est vraiment utopique, comme déjà dit, même sur terre ce n'est pas faisable. En allant sur Mars, il faudra d'abord cibler un type de regolith ou une concentration minérale au lieu de prendre un sol lambda. Je crois comprendre que cette problématique est lancée un peu dans l'esprit 'start-up nation', sauf que l'industrie lourde ça ne s'invente pas comme une application d'iphone... Énormément d’équipes de minéralurgistes et/ou métallurgistes se sont cassés les dents sur des minerais pourtant beaucoup plus favorables que le sol martien.... Exemple pour extraire nickel et cobalt du regolith développé sur roches utlramafiques: cela necessite une énorme usine avec traitement du minerai à l'acide sulfurique dans des autoclaves à 270-280°C (et une pression de 60 bars). Une des clefs pour voir si des pistes sont possibles dans votre projet est d'avoir une vraie composition minéralogique, puis de voir ce qui est fait de nos jours dans les process pyrométallurgiques (pas trop compliqués sur Terre, mais sans oxygène???) et hydrométallurgiques (beaucoup plus compliqués)...
  23. S'il dit que la Guyane est une ile, c'est certainement pour imiter notre président.. Y a du niveau en France!
  24. Bon courage...Vous allez pouvoir tenter de séparer au mieux des grains minéraux (ou au pire, si la granulometrie n'est pas assez fine, des grains composés de plusieurs minéraux). Les minéraux eux même sont constitués de plusieurs éléments. Le séparateur magnétique pourrait au mieux isoler de la magnétite ou autres minéraux magnétiques, mais ce n'est pas du tout certain qu'ils soient exprimés dans votre sol (même si Fe2O3 est présent).
  25. Tu pensais peut être à un lapilli tuff? L'aspect général pourrait l’évoquer, mais ce serait une erreur. En dehors des bulles et avant l'altération, ici c'était du basalte bien massif à l'origine.
×
×
  • Create New...