Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Cedrick

Membre
  • Content Count

    2,402
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Cedrick

  1. Si la roche provient bien de l'affleurement en photo ce n'est pas une leptynite. On est pas dans le socle du Levezou mais dans le bassin permien de St Affrique.
  2. Bienvenue à un nouveau aveyronnais! Bel esthétisme dans la présentation. Les premiers spécimens sont bien issu d'un tuf. La mousse est une concrétion carbonatée cimentant en partie la brèche de pente. Très fréquent au bas des pentes des causses du Quercy-Rouergue, ce matériau est souvent exploité dans des petites carrière sauvages pour emménager les chemins de terre.
  3. Dans les objets géologiques miniers, ca se rapproche d'un ore shoot. La veine ou la zone minéralisée (shear-zone si vous voulez) peut etre assimilé à un plan mais les teneurs exploitables sont concentrées dans une portion de la zone, l'ore shoot, de forme plus ou moins tubulaire, et situé dans cet exemple dans la charnière du pli. Exemple ci-dessous: Block diagram showing the relation of gold bearing veins to reverse faulting and a favourable dolerite host rock in the Groundrush open cut gold mine, Tanami Complex (mid-Proterozoic), Central Australia. From Marjoribanks 201
  4. A mon avis c'est juste pour la vidéo. Il est pas chez lui, c'est une chambre de motel.
  5. Du gypse ou un autre sulfate est plus probable. Et cohérent avec un objet d'origine anthropique.
  6. Vu la composition (tout et n'importe quoi y compris des matières fibreuses) et le magnétisme on dirait du machefer d'incinération du 'poubellien supérieur'. Du moins pour la partie inférieure de l'échantillon, qui serait en partie pris dans une matrice sableuse (partie supérieure).
  7. Surement un mélange de plusieurs espèces comme évoqué plus haut. Les tests divers et variés fonctionnent bien à condition qu'il y ait une seule espèce. Ici c'est un enduit assez amorphe et il sera très compliqué de lui donner un nom. Connaitre la nature de la gangue pourrait aider. Dans ce secteur il y a des gabbros, ce genre de couleur est frequent dans l'alteration des roches basiques.
  8. C'est généralement pas facile d'aller dans la vallée de la Thy. Mais ces derniers mois, vu le climat sur la route du Mont Dore, c'est à mon avis encore plus risqué... Surtout pour quelqu'un de passage.
  9. Chlorite ou smectite issue de l'altération de l'olivine. Et/ou saussuritisation des plagioclases. Il doit y avoir des roches basiques/ultrabasiques pas loin.
  10. Très probablement pseudomorphose de pyrite/marcasite en goethite. C'est un classique de l'Egypte.
  11. Vu le timing un peu serré, n'hésite pas à indiquer l'url de la discussion dans ta copie. C'est un peu contraignant de recopier les réponses à la main. Autant qu'il vienne les lire directement ici. Avec un peu de chance tout sera résolu d'ici là.
  12. Pour quelle raison le forage a-t-il été stoppé à 23m ? La crépine est entre quelles cotes? Toujours dans l'argile ou bien une lithologie différentes? Si les boues de forages sont toujours là allez voir à quoi ca ressemble.
  13. On est donc d'accord que ce ne sont pas des réserves, surtout dans le sens actuel. Les géologues métallogénistes ne sont pas des géologues de ressources. A Toulouse, j'ai bien connu F.T., le spécialiste de Salsigne, qui a fait de bonnes publications sur la métallogénie du gisement. A moins que vous ayez les rapports des opérateurs australiens de MOS citant un chiffre de 30 tonnes, les rapports publics de l'époque concernant les 'réserves' sont à prendre avec des pincettes. De nos jours ces estimations sont très détaillées (variogrammes, bloc modèle, courbe tonnage/teneu
  14. Des restes de minéralisation sont bien là, visibles sur les fronts ou en sondages. Mais ce n'est pas forcement du minerai exploitable avec profit. Ce sont des ressources pas des réserves (en plus de la configuration du gisement ce sont toutes les raisons que vous évoquez qui ont un impact sur ce chiffre des réserves). Les réserves minérales sont la partie des ressources minérales qu'il est économiquement possible de produire et de vendre. C'est une erreur classique des journalistes de confondre les deux. Et également de certains promoteurs de la mine qui au mieux sont incompétents, ou au
  15. On ferme rarement une mine avec des réserves de minerai. Au mieux des ressources.
  16. Oui c'est exploitable en mine à ciel ouvert si le tonnage est suffisant. Là en plus d'être à ciel ouvert c'est déjà miné et pulvérisé...
  17. A l'échelle d'une exploitation, pour séparer les minerais à valoriser, on utilise la flottation et non pas de liqueurs denses. La reprise de résidus miniers ca se fait mais il faut de sacrés volumes. Et pas trop d'opposants... Voir par exemple New Century Resources pour le zinc en Australie avec des réserves d'environ 80 Mt @ 3% Zn dans leurs tailings.
  18. Le plus sur est d'éviter de trop s'investir sur ce genre de minéralogie. C'est comme le salmiac, avec ou sans dessicant, tôt ou tard c'est sublimé, et pas dans le sens esthétique du terme...
  19. Pas grand chose à ajouter aux commentaires d'André et Laurent. C'est dans la zone des indices à étain-tungstène qui sont exprimés sous forme de cassitérite, scheelite et rare wolframite d'après la bibliographie. Mais, toujours d'après la biblio, cette minéralisation se trouve plutôt dans de fines diaclases et veinules qui ont été découvertes et échantillonnées par rainurage de tranchées qui ne sont plus visibles de nos jours. Là où ca devient intéressant c'est que les secondaires à W ont été trouvés eux dans des gros blocs de quartz très massif et qui un peu plus loin s
  20. Effectivement, la willémite réapparait régulièrement au Rivet. Sur le haut de la carrière dans la zone oxydée dès 1994.
  21. Il semble avoir bloqué les avis négatifs sur Google (seul le mien apparait). Ca confirme que ces notations sont bien bidon.
  22. La diversité des minéraux alluvionnaires ne reflète elle pas simplement la variété des roches du bassin versant? En plus du volcanisme, le socle varisque est largement incisé par le réseau hydrographique. D'où la présence de cassitérite, kyanite, etc..
  23. Il fait de la geol comme un gamin de 5 ans voit des chevaux et des mickey dans la forme des nuages...
×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.