Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


otto lidenbrock

Membre
  • Content Count

    4,130
  • Joined

  • Last visited

5 Followers

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Intérêts
    Je collectionne la minéralogie de la France.

Recent Profile Visitors

19,385 profile views
  1. J'ai déjeuné ce midi avec un des grands marchands de fossiles de la planète, et je lui ai posé la question : pourquoi les fossiles et les stand de fossiles sont devenus si peu nombreux à Munich ? Il m'a répondu : le marché a changé, il se fait maintenant de gré à gré au fil de l'année, et les collectionneurs ne gardent plus leur argent pour la manifestation, ils ont acheté avant. Les fossiles plus modestes sont achetés sur/par internet, où les collectionneurs trouvent ce qu'ils désirent calmement, sans la cohue et la compétition propre à la bourse. Existe-t'il moins de collectionneurs qu'avant ? Non, mais ils sont plus effacés, et souvent plus à l'aise sur le plan financier. Le marché est-il en baisse sur le plan production ? Sans doute pas, mais toujours aussi mouvant. Back to minerals … De la collection de feu mon ami Adalberto Giazotto [1940-2017] La fameuse Elbaïte 'Titeux' ramenée par Roger Titeux [1913-2009] en 1970 et montrée par le grand marchand de cailloux, pour la première fois, à la bourse aux Minéraux de Chamonix en 1971. J'ai l'impression d'y être encore, quel choc ! Le cailloux a gagné une localité au fil du temps... Le fameux Quartz 'diamant' de Carare. Le spécimen avait été montré à la bourse de Turin en automne 1989 et j'avais vainement essayé de l'acheter. Aldaberto, 'roi d'Italie', l'avait réservé par téléphone. La fameuse Phosgénite / Anglésite 'Charlier'. Elle avait été acquise par le fameux marchand lorrain Bernard Charlier [1944-2013] qui avait ramené le spécimen vers 1985 à la bourse de Ste Marie AM. D'une collection privée allemande avec des spécimens fort 'léchés' Elbaïte russe Elbaïte du Tadjikistan De la collection des Spann, en rose, pour accompagner la lutte de Gail contre le cancer du sein. Cobaltocalcite et cuivre Cobaltocalcite de Mashamba De la collection Thomas Wieland, avec des spécimens plein de finesse… Bournonite de Bolivie Malachite de Kaokoveld Une superbe, absolument superbe Azurite de Millpilas
  2. Il y a très peu de minéralogie (et de mines) dans cet ouvrage car les "cristaux" ont été inventé en Suisse. Un teaser est disponible sur le site des Editions du Mont-Blanc.
  3. Mimétite en formations framboïdes (avec une petite Wulfénite) [40mm] Fissure Michel Maigrot, Lantigné Ex. coll. Maigrot
  4. Éric Asselborn a publié son nouveau livre : "Mont-Blanc : la conquête naturaliste". Cet ouvrage est une nouvelle histoire de la Montagne. En effet, il existe des milliers d'ouvrages portant sur le paysage/ tourisme montagnard/alpin et presque d'aussi nombreux opus sur l'histoire de l'alpinisme, mais il n'existe presqu'aucun ouvrage sur la première exploration de la montagne. Au milieu du XVIIIe siècle la Montagne représente le 6ème continent alors quasi inexploré, tout comme l'Afrique. L'Océanie et l'Antarctique ne sont pas encore découverts. Et tout comme l'Afrique, on a parcouru ses côtes - les vallées - et on a largement discuté avec les montagnards - qui sont montés plus haut -, mais les premiers savants - suisses - n'en ont que très peu exploré les sommets et les glaciers. Bien sûr, les montagnes du temps se résument aux Alpes, et les Alpes, comme le démontre ce beau livre, possède pour paradigme le Mont-Blanc. L' ouvrage est organisé autour du travail du grand géologue de Genève, Saussure. Une large partie est consacré aux premières cartes, aux premiers écrits savants, sous l'ombre tutélaire des anciens glaciers. Ce bel ouvrage, qui explore soigneusement toute la première Montagne, exceptionnellement illustré et au graphisme hors du commun, représente donc le must de la lecture pour tous ceux qui ont l'âme montagne ou la passion naturaliste. Bref un superbe cadeau. Il est édité par les Éditions du Mont-Blanc (aux Houches), distribué par Glénat et Hachette. Il est disponible sur toutes les FNAC, Amazon, et sur le site de l'éditeur (https://www.leseditionsdumontblanc.com/fr/accueil/67-mont-blanc-la-conquete-naturaliste.html). 49,90 euros.
  5. Tours de la collection Paul Stahl : Superbe Cuspidine, c'est mieux que le Groënland Jolie Bultfonteinite Une Siegenite classique (ce gisement US en a fourni en abondance) Anilite de Serbie (toujours de diagnose délicate) Breithauptite de Sarrabus (à peine mieux que les 'nôtres' d'Ar) Une rare relique : Calaverite de Cripple Creek Un bon cristal de Glaucodot de Hakansboda Cobaltine, même punition… Hibonite (on a une pensée pour Paul que certains d'entre nous ont connu) Très belle Cafarsite du Cherbadung Etrange Zincite, avec Franklinite de Franklin dans le NJ. Un étrange spécimen qui semble être une brèche (dégagée à l'acide)
  6. Les expositions minéralogiques (et paléontologiques et artistiques) était impressionnantes, comme on l'a vu pour les minéraux alpins. Impressionnantes par le niveau de professionnalisme de l'exposition, c'est à dire totalement "léchées", et par la qualité des spécimens sélectionnés, tous très raffinés - sans être des monstres -. Elles étaient organisées autour de collectionneurs historiques, avec pour chef de file l'immense Goethe, et de collectionneurs actuels. Chaque collectionneurs faisaient l'objet d'une sentence mise en exergue. Les vitrines Goethe étaient curieusement assez pauvres, alors "qu'il faisait l'affiche". Rappelons que sa collection, restée dans son jus, est conservée à Weimar. Lépidocrocite des grandes mines de Siegen (étiquettée Goethite) et l'ouvrage de Johann-Philipp Becher (rien avoir avec le récipient !), Mineralogische Beschreibung der Oranien-Nassauischen Lande : nebst einer Geschichte des Siegischen Hütten- und Hammerwesens, Marburg, 1789 Le plus bel objet minéralogique de l'expo : une 'boule' de Lépidocrocite sur une masse de Goethite 'glasskopf' d'Horhausen Goethite 'glasskopf' d'Herdorf d'une rare élégance Un autre grand collectionneur l'honneur à travers ses cailloux : Paul Stahl Il collectionne les espèces rares en gros cristaux. Il nous avait déjà montré des merveilles l'an passé. Lefontite du Brésil Strengite de Suède, sans doute les plus beaux sps. connus (c'est plus élégant que nos Métastrengite/Angelardite) Chalcophyllite de Cornouaille (spécimen peut-être construit ?) Hopeite de 'Rhodésie' Kovdorskite de Kola Astrophyllite du vieux gisement classique du Colorado Clinoenstatite du Pakistan Pyrosmalite du gisement classique de Nordmark
  7. Encore quelques cailloux de commerce : Elbaïte de Cruzeiro Elbaïte de Golconda Elbaïte de Cruzeiro Elbaïtes de Cruzeiro Elbaïtes de Cruzeiro Elbaïtes de Cruzeiro Rare cristal bien formé de Diaspore d'Aydun en Turquie
  8. D'autre cailloux offerts par le commerce, toujours d'une qualité impressionnante : Les fameuses Brucite jaunes du Balouchistan Elbaïte de l'Afghanistan, avec une qualité surprenante. (bien sûr, le cailloux est préparé) Schorl du Pakistan Kunzite / Elbaïte du Nuristan Un héliodore récent d'Ukraine (affichée à un prix rédhibitoire) Un 'nouveau' Beryl bleu Les grandes Brookite du Pakistan, d'une qualité… Bastnaesite (ou plutôt Hydroxyl-Bastnaesite, mal étiquetée, comme les spécimens de Trimouns) du Pakistan Rare Apatite bleue afghane Rare Microlite du Pakistan Axinite du Pakistant Kunzite afghane Les nouvelles Shattuckite de Namibie. Le minéral vert n'est pas déterminé
  9. Quelques cailloux du commerce : Un magnifique 'linguam' africain (30cm!) Superbe Quartz rutilé, un des plus beaux que je n'ai jamais vu, de l'Inde Le petit frère Sphalérite chinoise (nombre de ces spécimens ont été 'bricolés') Tourmaline Elbaïte vert-bleu classique du Brésil Un grand Soufre natif, sur sa gangue bitumineuse de Sicile L'ère de la fake information minéralogique : les fluorines rouges de Mongolie chinoise. Bien sûr la couleur est tout à fait fausse, 'naturellement' retravaillée par l'iphone. Ce n'est pas la première image fausse, je me souviens d'articles sur les fluos alpines dans les grandes revues minéralogiques, où toutes les spécimens rougissaient sauvagement. On avait aussi le même phénomène avec la grande fluo Suisse de 18'. On remarque bien les inclusions d'actinolite dans la fluorine. L'association avec du papierspath est typique ! Allumer le feu… De fait le spécimen est rouge noir avec des zones incluses blanchâtres. Une série superbe de Wulfénite de Mezica, d'une qualité inégalée. Pyromorphite classique des Rhodope Fluorine chinoise Améthyste du Mexique, déjà montrée l'an passé Un rare spécimen de Vayrynenite, de la grande découverte du printemps 19' La Rolls du spécimen minéralogique : deux gros cubes d'Or natif en pseudo après Pyrite, de Sibérie. Or natif 'cubique' et Pyrite en pyritoèdres de la même localité.
  10. La suite de l'Expo Alpine : Rare Améthyste du Cavradi Spectaculaire association Hématite / Quartz légérement citrin Grand groupe de Gwindel de Giuv Spectaculaire Hématite sur Adulaire du Cavradi Grand groupe célèbre d'Hématite rutilée du Cavradi Sucre gwindelisant du Giuv Grand groupe célèbre avec un Gwindel du Guiv Gwindel avec des boules de 'Prochlorite', c'est à dire de Limonite/Muscovite après Chlorite plus qu'après un carbonate de fer Actinote noirâtre en inclusions dans un grand quartz du Gothard Superbe sucre long, discrètement gwindelisant, sur gangue du Giuv Grand groupe avec un Gwindel fumé sombre du Giuv Grand Quartz à inclusions de Chlorite Gwindel clair du Grimsel Quartz à Anhydrite (un vrai Saint Sébastien !) du Grimsel Gwindel clair en matrice du Grimsel Groupe de cristaux à inclusions de Chlorite vert céladon de la fameuse Schyn Sucre gwindelisant de Giuv
  11. Avec beaucoup de retard, du fait d'autres écritures, un compte rendu - sommaire - de la Bourse de Munich 2019. C'était pour moi ma 43ème. Nous avons bénéficié du meilleur climat que j'ai vu à Munich en 40 ans ! Que dire de cette édition : c'est de plus en plus grand et d'une certaine manière de plus en plus beau. Tout est léché, les salles sont superbes, les stands sont nickels, les expo au top du professionnalisme. C'est de plus en plus long : le montage du mardi (ou même avant ?) fait qu'une partie des stands majeurs sont en ordre de marche en début de semaine. Il y aurait eu plus de visiteurs en 2019 qu'en 2018, ce que l'on ne ressentait pas vraiment du fait du gigantisme de la manifestation. Toute la minéralogie est représentée avec les grosses machines des marchands mondialisés jusqu'aux artisans du système, les Chinois, Marocains et autres. La paléontologie est moribonde pour des raisons difficiles à cerner. Les expositions "Wer Sammelt schreibt geschichte" ("Qui collectionne écrit l'histoire") étaient superbes tant par leur contenant que par leur contenu. L' exposition alpine qui montrait des monstres (!?) choisis dans des grandes institutions dont l'ETH de Zurich (dont c'était une première à Munich) et dans des mains privées : D'abord les cailloux Wiser de l'ETH. Wiser possédait une superbe collection de miniatures et de petits cabinets d'une qualité inégalée, tant en minéralogie suisse - dont il est un des premiers minéralogistes topographistes - qu'en minéralogie européenne. Sucre vieux fumé de Wiser donnés pour être du Fedenstock (je croyais qu'ils étaient du Giuv Gletscher) Ces sucre de Wiser représentent - et de loin - la plus belle série et la plus étendue de sucres dans un institution. D'autres sont figurés dans le Bancroft II. Sucre jeune, même pédigrée Les étiquettes originales de la main de Wiser, écrites dans un vieux "zur-deutsch" et actuellement presque illisibles pour le commun des mortels. je lis quelque chose comme "gedrehte" ou vissé ?? Hématite du Lucendro Ou comment les citrouilles deviennent carosses… La plus belle connue de ce gisement classique Rutile 'tricoté" ou sagénite alpine Gwindel fumé Brookite flottante La aussi les citrouilles deviennent carosses, quelle qualité. C'est assurément le plus extraordinaire des Alpes. Une Blende exceptionnelle du Lengenbach Les bons spécimens étaient assez communs, les monstres très rares. Hématite du Cavradi Les bons spécimens anciens sont rares Une autre gloire couronnée de la collection Wiser : Cristal flottant de Xénotime (peut-être 30mm) supportant des petites roses de fer, extrait des gisements du Lucendro. Un seul spécimen de ce type est connu, c'est le plus beau des Alpes (et ça enfonce nos Xénotime du Plan-Du-Lac, qui sont micro) Electrum du Tunnel du Saint-Gothard (tunnel ferroviaire) Rutile sur Rose de fer du Cavradi
  12. Une belle vitrine de minéraux Canadiens Les nouvelles acquisitions du San Juan College (CO) (université) Un collectionneur de tourmalines Une nouvelle Elbaite de Ngungu Une tourmaline ultra classique d'Himalaya mine Une vitrine savante sur Butte Calcites du Cincinnati Museum Une non moins classIque Calcite / Ktenasite de Treece Minéraux de l'est canadien à l'American Museum de NY Une Eudialyte du gisement classique de Villedieu au Québec Un cristal parfait de Zircon de Renfrew Une très belle Néphéline de Cancrinite Hill, peut-être la plus belle connue [dans les 120mm]
  13. Pour les pseudo-lovers (non, pas les traitres en amour…) D'une (belle) vitrine de pseudos. d'Arizona ……! Très inhabituelle pseudo en Aurichalcite (??) d'Arizona Pyrite en silicate de fer d'Arizona Classique épigénie Azurite/ Malachite encroûtée de Quartz. Miami (Az) Le brut bleu vert de ce type est appelé 'silica gel' et est très recherché pour la taille. Bravo à Philip, un collectionneur à l'ancienne Beau Cuivre 'tricoté' du Michigan (où il sont rarement dans cet habitus) Très rare Calavérite (les cristaux blanc d'argent au milieu) avec Quartz et Opale calcédonieuse, du fameux gisement de Cripple Creek, qui a été gratté jusqu'à l'os ! Tout a été grillé (au sens littéral du terme) A tout seigneur, tout honneur. La vitrine d'un des plus grands collectionneurs US actuels, et qui transporte et montre ses cailloux (en plus…) Chapeau bas Classique Topaze de Sibérie Non moins classique Topaze de Sibérie sur morion Un spécimen célèbre, avec sa Topaze coincée dans le Schorl Rare Scholzite de Rosh PIna Ca gratonne du dur (non valable au scrabble, mais valable pour les bleausards) Très belle association avec le Wolfram (nuit de)Chine, (nuit câline…) Diopside sur Graphite trouvé avec les Tanzanites. Ces cristaux ont la réputation de perdre leur couleur Azurite du Mexique Classique Cérusite du Maroc Belle épigénie de Malachite après Azurite Noter les cristaux d'azurite non transformés
  14. D'autres spécimens : "Galena bar" de la mine Fletcher Il s'agit sans doute de whiskers, certains sont twistés. Remarquables spécimens Pyromorphite 'mustard tip' sur un vert peu commun Pyromorphite 'grass green tip' sur brun jaune Cristaux de Plomb incrustés de Pyrochroïte de Suède Bon vieux groupe de Stibine du Japon Bon vieux groupe de Stibine du Japon Très rare Miersite sur la Cuprite du Rubtsovsk Riebeckite du Colorado Stibiotantalite du NIgeria Petite Wulfénite en habitus prismatique Superbe Agate jaune du Mexique
×
×
  • Create New...