Aller au contenu
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


ANDRE HOLBECQ

Darwin, l'évolution et le Conseil de l'Europe

Messages recommandés

je me permets de recopier ci dessous le texte communiqué par Guy Lengagne tellement cela me semble important et fondamental. DE GRACE JE VOUS CONJURE DE LE LIRE POUR NE PAS DIRE UN JOUR JE NE SAVAIS PAS

J'y découvre qu'un "abruti-inculte" qui fut premier ministre en GB a eu le culot monstrueux en 2006 de permettre l'enseignement du créationnisme en High School. Je connaissais la très vive réaction des syndicats de profs anglais mais j'ignorais que Blair avait donné le feu vert. Et c'est ça que l'on reçoit chez nous avec les honneur à la tête de l'état !!!

Quand je disais que l'on était mûrs pour basculer même en France dans le créationisme il ne suffit plus que d'un pas (si vous voyez en fonction de l'actualité à quoi je fais allusion). Les jumeaux polonais ne valent guére mieux évidemment.

Pourque Mr Lengagne quitte le conseil de l'europe en disant: " J AI HONTE DE CE CONSEIL DE L EUROPE OU J AI PASSE DIX ANS DE MA VIE !" en répondant au Senateur Belge Van den Brande (un catho ultra), il faut vraiment que nous soyons tombés bien bas et que, comme je l'ai toujours prétendu avec véhémence depuis des années qu'il existe une REELLE MENACE D OBSCURANTISME NEO CREATIONISTE; NE PAS REAGIR NOUS REND RESPONSABLES ET COUPABLES .

64 VOIX D IMBECILES RETROGRADES INCULTES ONT FAIT BARAGE CONTRE 46 DEPUTES SENSES

CA Y EST CES ZIGOTOS CREATIONISTES ONT LA MAJORITE AU CONSEIL DE L EUROPE JE LE CRAIGNAIS ... ON Y EST !!!

un petit calcul donne 58% de zigotos incultes qui confondent "liberté d'expression" et permissivité à laisser une propagande mensongère polluer les esprits de gens n'ayant pas la chance de disposer de connaissances et de culture suffisante pour pouvoir distinguer le bon grain de l'ivraie.

Créationnisme : le Conseil de l'Europe veut-il enterrer Darwin ?

Par Jean Etienne, Futura-Sciences

Guy Lengagne, ancien député français mais toujours membre du Conseil de l'Europe, enrage. Il affirme que la docte assemblée, qui selon Robert Schuman devrait être un "laboratoire d'idées", évolue mal, frappée d'une maladie invalidante qui frappe de plus en plus nos sociétés : le retour de l'irrationnel. Et pour cause, car son rapport, qui dénonce très intelligemment et avec courage les "dangers du créationnisme dans l'enseignement" a été refusé le 26 juin dernier (par 64 voix contre 46), et renvoyé en commission, c'est-à-dire en pratique dans les oubliettes.

Guy Lengagne

"Nous assistons aux prémices d’un retour au Moyen Age", affirme Guy Lengagne, qui se dit à la fois stupéfait, effrayé et choqué, de même que la commission qui a longuement travaillé sur ce rapport et qui n'hésite pas à parler de censure, donc d'une violation des libertés d’expression (et même de pensée), le plus primordial des droits de l’homme. Ce qui, dans une Assemblée qui multiplie les leçons sur la liberté et sur les périls risquant de menacer la santé, physique comme mentale, de nos sociétés, pose un sérieux problème.

Guy Lengagne ne voit cependant pas dans ce refus une volonté de l'Assemblée elle-même, mais plutôt le résultat de manœuvres concertées de ceux qui veulent par tous les moyens, autant religieux que sectaires, lutter contre la théorie scientifique de l'évolutionnisme et imposer les idées créationnistes qui relèvent de la croyance.

"The Origin of Species", édition originale de Charles Darwin

Le créationnisme

Le courant créationniste est essentiellement né aux Etats-Unis il y a une vingtaine d'années (du moins dans sa version moderne) lorsque des groupes d'inspiration religieuse ont entrepris de balayer l'argumentation scientifique issue des découvertes de Darwin pour expliquer l'histoire à la lumière exclusive des textes religieux et de la Genèse. Les plus durs d'entre eux affirment que le monde a été créé en six jours, et pas une seconde de plus ou de moins, tandis que d'autres acceptent un processus à plus long terme, mais toujours conduit par un "créateur". C'est l'intelligent design, dont les représentants se rencontrent aussi bien dans les milieux chrétiens que musulmans.

Mais aujourd'hui, ces thèses sans la moindre base scientifique se répandent progressivement en Europe, quelquefois en suivant des canaux pseudo-religieux.

C'est ainsi qu'en Pologne, le ministre de l'éducation Miroslaw Orzechowski (extrême-droite), qui avait déjà décidé de mettre à l'index des programmes scolaires certains auteurs comme Goethe, Kafka, Dostoïevski entre autres, a condamné publiquement le darwinisme à l'automne dernier, comparant la théorie scientifique à la trame d'un mauvais film de science-fiction.

En Italie, la ministre de l'éducation Letizia Moratti, sous le gouvernement Berlusconi, a déposé en 2004 une proposition de décret destiné à abolir l'enseignement de l'évolutionnisme dans le primaire et le secondaire. Mais grâce à une véritable mobilisation de scientifiques, c'est la proposition de décret qui a été finalement abolie… Et la ministre a remis sa démission.

Au Royaume-Uni, après l'approbation par Tony Blair en 2006 de l'enseignement créationniste dans certains établissements de la High Scholl et trois jours de rassemblements d'adeptes venus du monde entier, le plus important syndicat de professeurs du pays, le NUT (National Union of Teachers) a demandé que soit mise en place une barrière légale afin d'entraver la progression de ce que Guy Lengagne, mais il est loin d'être le seul, qualifie de "cancer mortel pour la pensée scientifique".

En Allemagne, des professeurs d'un lycée privé reconnu par l'Etat ont décidé d'enseigner que les différents types d'animaux sont l'œuvre directe d'un "créateur". Le tollé et les protestations des parents devant cette orientation qui se voulait antiscientifique n'ont réussi qu'à obtenir… l'approbation du gouvernement, sous le prétexte qu'aucune infraction aux programmes scolaires n'avait été constatée.

Atlas de la Création

Début 2007, un luxueux ouvrage apparemment scientifique, l'Atlas de la Création, était envoyé par la poste aux recteurs d'universités de France ou d'écoles supérieures, dont la plupart s'empressaient d'ailleurs de le mettre à la disposition des étudiants. On les comprend, car l'aspect de l'œuvre, dont le contenu et l'illustration évoquaient un contenu de très haut niveau, n'appelait aucune méfiance au premier abord. Mais une lecture plus attentive dévoilait les intentions de l'éditeur, un Turc nommé Harun Yahya, qui étaient de détruire la théorie évolutionniste de Darwin par de multiples exemples, notamment en démontrant, photos en couleurs à l'appui, que nos espèces contemporaines se rencontraient déjà abondamment dans les fossiles, et donc que l'évolution telle que décrite par les (vrais) chercheurs était fausse.

L'Atlas de la Création, recueil de pseudo-sciences.

Las, un examen plus approfondi dévoilait de nombreux trucages. Certaines photos de fossiles ainsi mises en corrélation n'avaient aucun rapport entre elles, quelquefois même appartenaient à des espèces différentes, dont certains caractères étaient habilement mis en valeur au détriment d'autres.

Très rapidement, le livre a été retiré des rayonnages (mais quelquefois conservés à l'intention des étudiants effectuant des recherches sur les sectes religieuses, selon nos sources), tandis que le ministre de l'Education Nationale Gilles de Robien adressait un avertissement déclarant que "ce livre est dangereux et ne correspond pas aux programmes scolaires". Quelques mois plus tard, le même ouvrage débarquait en Belgique et en Suisse, où sa diffusion était aussitôt interdite dans les établissements scolaires.

La Science recule-t-elle ?

Alors que le Président du Conseil de l'Europe, le sénateur belge Luc Van Den Brande connu pour son catholicisme ultra, déclarait ironiquement "Le Conseil de l'Europe n'est pas une Académie scientifique mais une organisation politique", Guy Lengagne ne tarissait pas de mots extrêmement durs envers cette décision qu'il assimile à une véritable censure et à une victoire décisive pour les créationnistes et néocréationnistes (l'"intelligent" design). "Nous avons eu affaire à de violentes oppositions de la part d'un parlementaire russe, soutenu par des Hongrois ; il assimilait l'évolutionnisme au stalinisme, au nazisme et au terrorisme !", assurait-t-il avec insistance en quittant la réunion dans le brouhaha général, clamant "J'ai honte de ce Conseil de l'Europe où j'ai passé dix ans de ma vie !".

Lors d'une conférence de presse organisée le même jour à la hâte, Guy Lengagne déclarait "La cible première des créationnistes contemporains, essentiellement d'obédience chrétienne ou musulmane, est l'enseignement. […/…] Nous sommes en présence d'une montée en puissance de modes de pensée qui, pour mieux imposer certains dogmes religieux, s'attaquent au coeur même des connaissances scientifiques", poursuit-il. Et de s'inquiéter de la montée en puissance des fondamentalistes religieux au travers du mouvement créationniste, qui selon le rapport original n'a rien à voir avec l'enseignement de base du fait religieux tel qu'il est pratiqué depuis des siècles, mais semble plutôt conçu pour fédérer entre elles les énergies d'extrémistes se prétendant d'inspiration divine, aussi bien catholiques qu'islamistes.

Le rapport devrait être à nouveau présenté en octobre, cette fois par la députée luxembourgeoise Anne Brasseur, qui ne manquera pas de se faire l'écho de l'inquiétude de son prédécesseur Guy Lengagne. Espérons que le Conseil de l'Europe sera alors sorti de sa torpeur.

Quelques sources (liste non exhaustive) :

La Voix du Nord

Marianne

Les Conférences de Citoyens de STRASBOURG

Psychomédia

fr.soc.sectes

Commenter cette news ou lire les commentaires

Charles Darwin.

Sujets connexes Tout savoir sur Darwin et la théorie de l'évolution

Retour sur la place de l'homme dans le règne animal

Darwin théorie de l'évolution

Guy Lengagne sur le site de l'Assemblée Nationale française

Le sénateur belge Luc Van Den Brande

National Union of Teachers

Site web de l'Atlas de l'Evolution

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


Les hommes ne tirent aucune leçon de l'histoire. Car basculer à nouveau dans le fanatisme religieux, qu'il soit juif, chrétien, musulman ou orthodoxe n'est que le synonyme d'un monde en crise. Les hommes ne savent plus où se reccrocher ils sont perdus dans un monde qui les dépassent.

Décidément on se prépare des journées mémorables.

@+++

Eskel42

Athé convaincu dieu merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est tout a fait inquiétant de voir que même au niveau de nos dirigeants, ce genre de pensées sectaires arrive à ce propager. Je suis bien pessimiste sur les années à venir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci ANDRE HOLBECQ de vous faire l'écho de cet épiphénomène qui cependant pourrait prendre des proportions plus grandes et plus sérieuses si nous ne sommes pas vigilants.

Le créationnisme est la partie visible d'un mouvement planétaire, fruit de la montée en puissance des extrémismes politiques et religieux.

Il fait son lit dans l'ignorance (voir le niveau des baccalauréats, par exemple), la misère et la peur de "demain".

Il résulte en partie aussi de la radicalisation des politiques religieuses occidentale face à la montée de la religion musulmane (et son cortège de menace aux extrêmes)

Les politiques aussi ont leur responsabilités. C'est trop facile de dire "si Dieu le veut" ou "Dieu m'en est témoin" lorsqu'on a des responsabilités politiques.

Le principe de laïcité même semble en perte de vitesse, chez nous.

Bien que croyant (non pratiquant), je ne me reconnais pas dans ces hommes politiques qui affichent leurs convictions religieuses et cela me fait peur même si j'en devine les raisons profondes.

Cà sent le pétainisme tout çà! Je sens qu'on va bientôt nous ressortir les vieilles recettes d'antan (remises au goût du jour, bien sûr!)

A qui profite le crime? je laisse la réponse en blanc et pardon pour mon manque d'objectivité, mais çà soulage!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

allusions aux plaintes répétées, depuis une dizaine d'années, des profs de fac qui désespèrent du niveau général et de la mauvaise orientation des étudiants de première année.

L'exemple n'est pas des plus pertinents, je te l'accorde ₣ĿΩЛΣהŦ, et l'appauvrissement ou l'inadaptation des connaissances mériterai plus de développement.

Je ne remet pas en cause l'enseignement du secondaire, je pense au contraire que les profs ont de plus en plus de mérite à exercer face aux exigences des parents et de la société en général.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

allusions aux plaintes répétées, depuis une dizaine d'années, des profs de fac qui désespèrent du niveau général et de la mauvaise orientation des étudiants de première année.

C'est malheureusement le résultat d'une politique ( 80% d'une classe d'age au Bac )... qui entraine un engorgement des universités ( car les 80% en question, ammené là artificiellement essayent d'aller plus loin... puisque le diplome est roi en France)...

Il y existerait une solution simple, mais personne n'osera la proposer, car elle mettra étudiant et profs dans la rue. ( alors qu'elle résoudrait bien des problèmes dans les universités et sur le marché du travail... mais laisserais sur le pas de la porte universitaire une très grande part des 80% de bachelier... )

Pour en revenir au créationisme et à l'évolution. J'ai été attéré, il y a quelque semaines de croiser des évangélistes ( clairement étranger en plus, puisqu'on a fini la discussion en Anglais... ) faisant du prosélytisme dans une zone Industrielle de Massy. ( enfin, ils étaient un peu paumé, et ils cherchaient des zones résidentielles. )

Ils étaient clairement la pour répandre la bonne parole.

Comme Eskel et BDCIron, je suis très inquiét pour l'avenir... il risque d'être très explosif, les prétextes religieux étant les plus facile à trouver pour démarrer une guerre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous,

beaucoup de choses sont déjà dites au travers de vos réactions en réponse à ce message d'alerte.

L'irrationnel a, me semble-t-il, toujours été la réponse aux angoisses et aux inquiétudes. En voilà probablement une illustration (pour la France l'élection de Sarkosy et le Loto en sont peut être d'autres ?).

Autre témoignage (?), ces derniers jours les affiches annonçant l'expo Minéraux et Fossiles se tenant ce week end à Orlans, ont été recouvertes par d'autres affiches exhortant à la lecture de la Bible (symptomatique????).

Je retiens également les lacunes et faiblesses de notre système éducatif qui ont largement préparé le terrain...

Je partage votre révolte et vos inquiétudes.

Didier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je retiens également les lacunes et faiblesses de notre système éducatif qui ont largement préparé le terrain...

En fait on peut difficilement l'améliorer ( en tenant compte des contraintes bien sur )... Par contre les médias ne devraient pas laisser n'importe quel journaliste parler d'évolution sans avoir un minimum de formation sur le sujet. C'est vrai, tout le monde sait parler d'évolution :grand sourire: : on prend un ou deux éléments erronés par ci on rattache à ce que l'on connait par là et hop ça donne une théorie intellectuellement séduisante, mais fondamentalement fausse !

Tout le monde s'accorde à dire que l'hérédité des caractères acquis n'existe pas, cependant la pluspart des gens explique l'évolution par cette hérédité des caractères acquis ! :triste:

Si je demande à mes parents de me parler de la glycolyse il auront du mal mais si je leur demande de me parler d'évolution il arriveront à quelquechose c'est sur ! Or il ne connaissent pas plus de choses sur l'evolution que sur la glycolyse ( désolé papa et maman ! :P ).

Bref, ça serait bien que chacun apprenne à rester à sa place.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout d'abord veuillez prendre connaissance de ce que je viens de découvrir . Je me réjouis d'apprendre que finalement une résolution mettant au point certaines choses fondamentales concernant la percée des créationistes à l'assault de l'enseignement européen, a été votée et acceptée en octobre , avec le message de réponse de Mme la député européenne Anne Brasseur.Voilà déjà une bonne chose de réglée. Je surligne en gras ce qui me semble fondamental à bien cogiter.

Et dire que l'on a osé me reprocher dans mon enseignement d'en dire trop à ce sujet!!! Je constate que j'ai comme d'hab une certaine avance et je ne m'étonnerais pas de voir arriver des consignes officielles un de ces jours suite à ce rapport du Conseil Européen!

Je vous remercie de l'intérêt que vous portez au rapport sur les dangers du créationnisme dans l'éducation.

Comme vous je déplore qu'une majorité de parlementaires ont renvoyé le rapport en commission. Je voudrais vous informer cependant qu'il n'a pas été mis aux oubliettes mais que j'ai pu présenter le rapport au cours de la session du mois d'octobre et que le projet de résolution a été adopté en séance plénière.

Vous pouvez consulter les détails sur le site internet du Conseil de l'Europe.

bien à vous

Anne Brasseur

--------------------------------------------------------------------------------

Résolution 1580 (2007)1

Dangers du créationnisme dans l’éducation

--------------------------------------------------------------------------------

1. L’objectif de la présente résolution n’est pas de mettre en doute ou de combattre une croyance – le droit à la liberté de croyance ne le permet pas. Le but est de mettre en garde contre certaines tendances à vouloir faire passer une croyance comme science. Il faut séparer la croyance de la science. Il ne s’agit pas d’antagonisme. Science et croyance doivent pouvoir coexister. Il ne s’agit pas d’opposer la croyance à la science, mais il faut empêcher que la croyance ne s’oppose à la science.

2. Pour certains, la création, reposant sur une conviction religieuse, donne un sens à la vie. Toutefois l’Assemblée parlementaire s’inquiète de l’influence néfaste que pourrait avoir la diffusion de thèses créationnistes au sein de nos systèmes éducatifs et de ses conséquences sur nos démocraties. Le créationnisme, si l’on n’y prend garde, peut être une menace pour les droits de l’homme qui sont au cœur des préoccupations du Conseil de l’Europe.

3. Le créationnisme, né de la négation de l’évolution des espèces par la sélection naturelle, est longtemps demeuré un phénomène presque exclusivement américain. Aujourd’hui, les thèses créationnistes tendent à s’implanter en Europe et leur diffusion touche un nombre non négligeable d’Etats membres du Conseil de l’Europe.

4. La cible principale des créationnistes contemporains, le plus souvent d’obédience chrétienne ou musulmane, est l’enseignement. Les créationnistes se battent pour que leurs thèses figurent dans les programmes scolaires scientifiques. Or, le créationnisme ne peut prétendre être une discipline scientifique.

5. Les créationnistes remettent en cause le caractère scientifique de certaines connaissances et présentent la théorie de l’évolution comme une interprétation parmi d’autres. Ils accusent les scientifiques de ne pas fournir de preuves suffisantes pour valider le caractère scientifique de la théorie de l’évolution. A contrario, les créationnistes défendent la scientificité de leurs propos. Tout cela ne résiste pas à une analyse objective.

6. Nous sommes en présence d’une montée en puissance de modes de pensée qui remettent en question les connaissances établies sur la nature, l’évolution, nos origines, notre place dans l’univers.

7. Le risque est grand que ne s’introduise dans l’esprit de nos enfants une grave confusion entre ce qui relève des convictions, des croyances, des idéaux de tout type et ce qui relève de la science. Une attitude du type «tout se vaut» peut sembler sympathique et tolérante, mais en réalité elle est dangereuse.

8. Le créationnisme présente de multiples facettes contradictoires. L’«intelligent design» (dessein intelligent), dernière version plus nuancée du créationnisme, ne nie pas une certaine évolution. Cependant l’intelligent design, présenté de manière plus subtile, voudrait faire passer son approche comme scientifique, et c’est là que réside le danger.

9. L’Assemblée a constamment affirmé que la science était d’une importance capitale. La science a permis une amélioration considérable des conditions de vie et de travail, et est un facteur non négligeable de développement économique, technologique et social. La théorie de l’évolution n’a rien d’une révélation, elle s’est construite à partir des faits.

10. Le créationnisme prétend à la rigueur scientifique. En réalité, les méthodes utilisées par les créationnistes sont de trois types: des affirmations purement dogmatiques; l’utilisation déformée de citations scientifiques, illustrées parfois par de somptueuses photos; et le recours à la caution de scientifiques plus ou moins célèbres dont la plupart ne sont pas spécialistes de ces questions. Par cette démarche, les créationnistes entendent séduire et distiller le doute et la perplexité dans les esprits des non-spécialistes.

11. L’évolution ne se réduit pas à la seule évolution de l’homme et des populations. Sa négation pourrait avoir de graves conséquences pour le développement de nos sociétés. Le progrès de la recherche médicale, visant à lutter efficacement contre le développement de maladies infectieuses telles que le sida, est impossible si l’on nie tout principe d’évolution. On ne peut pas avoir pleinement conscience des risques qu’impliquent le recul significatif de la biodiversité et le changement climatique si l’on ne comprend pas les mécanismes de l’évolution.

12. Notre modernité s’appuie sur une longue histoire, dans laquelle le développement des sciences et des techniques tient une large part. Cependant, la démarche scientifique reste encore mal comprise, ce qui risque de profiter au développement de toutes formes d’intégrismes et d’extrémismes. Le refus de toute science constitue certainement l’une des menaces les plus redoutables pour les droits de l’homme et du citoyen.

13. Le combat mené contre la théorie de l’évolution et ses défenseurs émane le plus souvent d’extrémismes religieux proches de mouvements politiques d’extrême droite. Les mouvements créationnistes possèdent un réel pouvoir politique. De fait, et cela a été dénoncé à plusieurs reprises, certains tenants du créationnisme strict souhaitent remplacer la démocratie par la théocratie.

14. Tous les grands représentants des principales religions monothéistes ont adopté une attitude beaucoup plus modérée, à l’instar du pape Benoît XVI qui, comme son prédécesseur le pape Jean-Paul II, salue aujourd’hui le rôle des sciences dans l’évolution de l’humanité et reconnaît que la théorie de l’évolution est «plus qu’une hypothèse».

15. L’enseignement de l’ensemble des phénomènes concernant l’évolution en tant que théorie scientifique fondamentale est donc essentiel pour l’avenir de nos sociétés et de nos démocraties. A ce titre, il doit occuper une place centrale dans les programmes d’enseignement, et notamment des programmes scientifiques, aussi longtemps qu’il résiste, comme toute autre théorie, à une critique scientifique rigoureuse. Du médecin qui, par l’abus de prescription d’antibiotiques, favorise l’apparition de bactéries résistantes, à l’agriculteur qui utilise inconsidérément des pesticides entraînant ainsi la mutation d’insectes sur lesquels les produits utilisés n’ont plus d’effet, l’évolution est partout présente.

16. L’importance de l’enseignement du fait culturel et religieux a déjà été soulignée par le Conseil de l’Europe. Les thèses créationnistes, comme toute approche théologique, pourraient éventuellement – dans le respect de la liberté d’expression et des croyances de chacun – être intégrées à l’enseignement du fait culturel et religieux, mais elles ne peuvent prétendre au respect scientifique.

17. La science est une irremplaçable école de rigueur intellectuelle. Elle ne prétend pas expliquer le «pourquoi des choses» mais cherche à comprendre le «comment».

18. L’étude approfondie de l’influence grandissante des créationnistes montre que les discussions entre créationnisme et évolution vont bien au-delà du débat intellectuel. Si nous n’y prenons garde, les valeurs qui sont l’essence même du Conseil de l’Europe risquent d’être directement menacées par les intégristes du créationnisme. Il est du rôle des parlementaires du Conseil de l’Europe de réagir avant qu’il ne soit trop tard.

19. En conséquence, l’Assemblée parlementaire encourage les Etats membres et en particulier leurs instances éducatives:

19.1. à défendre et à promouvoir le savoir scientifique;

19.2. à renforcer l’enseignement des fondements de la science, de son histoire, de son épistémologie et de ses méthodes, aux côtés de l’enseignement des connaissances scientifiques objectives;

19.3. à rendre la science plus compréhensible, plus attractive et plus proche des réalités du monde contemporain;

19.4. à s’opposer fermement à l’enseignement du créationnisme en tant que discipline scientifique au même titre que la théorie de l’évolution, et, en général, à ce que des thèses créationnistes soient présentées dans le cadre de toute discipline autre que celle de la religion;

19.5. à promouvoir l’enseignement de l’évolution en tant que théorie scientifique fondamentale dans les programmes généraux d’enseignement.

20. L’Assemblée se félicite de ce que 27 académies des sciences d’Etats membres du Conseil de l’Europe aient signé, en juin 2006, une déclaration portant sur l’enseignement de l’évolution et appelle les académies des sciences qui ne l’ont pas encore fait à signer cette déclaration.

--------------------------------------------------------------------------------

1. Discussion par l’Assemblée le 4 octobre 2007 (35e séance) (voir Doc. 11375, rapport de la commission de la culture, de la science et de l’éducation, rapporteur: Mme Brasseur). Texte adopté par l’Assemblée le 4 octobre 2007 (35e séance).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouf ! c'est rassurant !

Je note encore :

« Science et croyance doivent pouvoir coexister. »

René Descartes, Haüy, Tondy, Teilhard de Chardin, Lapparent, Pierre Bordet, pour, arbitrairement, n’en citer que quelques-uns…

« Il ne s’agit pas d’opposer la croyance à la science, mais il faut empêcher que la croyance ne s’oppose à la science. »

Que certains aient besoin de se raccrocher à une croyance, soit ! Et quels que soient le dieu ou les dieux, s'ils y croient honnêtement, je respecte leur choix!

Mais qu'ils ne viennent pas bourrer, ou essayer de bourrer le crâne du pauvre monde (car en général c'est aux personnes en détresse qu'ils s'en prennent) avec des salades d'un autre monde et d'autres temps ! Qu'ils ne confondent pas rigueur scientifique et galimatias !

« La science est une irremplaçable école de rigueur intellectuelle. Elle ne prétend pas expliquer le «pourquoi des choses» mais cherche à comprendre le «comment». »

C’est toute la différence entre « révélation » et « recherche, quête, analyse, découverte »… entre les yeux bandés (les œillères) et l’œil qui scrute, l'œil aux aguets…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça ne fait que confirmer ce que je pense intimement, ces gens sont vraiment limités... :exclamation:

D'autant plus que ce texte ne s'adresse pas vraiment à eux mais à une forme d'integrisme intellectuel, comme quoi la limite entre la moderation et l'extremiste est bien floue en matiere de theologie !

D'où l'interet aussi de se montrer ferme envers l'influence de la religion et ses implications sociales...ça sent la bonne vieille betise et la suffisance des batraciens de benitier... :gratte-tete:

Un archaisme parmi tant d'autres exprimés par des conservateurs revanchards d'un autre temps! Paix à leurs ames !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

C'est clair qu'ils sont mauvais perdants et l'article à été torché à la hate, il est bancale de tout les cotés. A leur place, je n'aurais pas ramené l'Homme de Pittdown sur le tapis avec le passif du faux saint suaire de Turin. Le ridicule ne tue pas, ils seraient tous morts déja.

JP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

C'est clair qu'ils sont mauvais perdants et l'article à été torché à la hate, il est bancale de tout les cotés. A leur place, je n'aurais pas ramené l'Homme de Pittdown sur le tapis avec le passif du faux saint suaire de Turin. Le ridicule ne tue pas, ils seraient tous morts déja.

JP

Sans compter qu'en comparaison des reliques les plus farfelues qui encombrent l'occident chretien, l'homme de Pittdown n'est finalement qu'une anecdote... :clin-oeil:

Entre le 11eme orteil de st Gliglin et l'os penien de sainte Truculente, on pourrer gloser à l'infini ! B)

Complement d'infos pour le clergé : N'oubliez pas la machoire du Moulin Quignon à Abbeville si vous ne voulez pas vexer le picard que je suis ! :sourire: :coucou!:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

voici ce que je viens d'envoyer à Blog Dei suite à l'info de Philfossile, parceque je pense comme mon ancien Directeur d'Ecole Normale que "semez il en restera toujours quelquechose" .

Lisez le lien donné par Philfossile ça vaut le coup: un exemple de la mauvaise foi , un comble pour ceux qui osent prétendre avoir la foi. Oui c'est de l'humour, même plus, de l'ironie. :siffler:

D'aucuns parmi vous m'ait demandé, "mais qu'est-ce qu'on peut faire" ... :question: et bien voilà: toujours répondre avec des arguments et surtout avec respect mais fermeté. L'idéal étant de balancer un argument imparable type les citations du Pape qu'ils sont bien obligés de respecter s'ils ne veulent pas se faire excomunier :sourire:

Cela s'appelle "les prendre à leur propre jeu" B) ; et vive la polémique et les polémiste ! :super:

"Professeur, géologue et paléontologue j'estime que la résolution du Conseil de l'Europe est remarquablement juste, j'en veux pour preuve le soutien de feu sa sainteté le Pape Jean Paul II qui a déclaré, je cite: "la théorie de l'évolution n'est pas qu'une simple théorie" il a aussi dit que ce n'était pas qu'une hypothèse. Alors que les chrétiens respectent au moins ce que pensait ce grand Pape qui serait sans doute probablement cannonisé prochainement.

Et je rappelle que tous les grands dirigeants des religions monothéistes pensent ainsi. Je n'en dirai pas plus si ce n'est que nous détenons suffisamment de preuves matérielles (les fossiles et bien d'autres éléments actuels) pour prouver sans aucun doute possible le fait incontestable de l'évolution. Et que l'on cesse de se référer à des blagues comme celle de l'homme de Piltdown qui fut une plaisanterie d'étudiants pour se moquer d'un professeur, rien de plus. "

A propos dans Science et Vie junior de notre CDI du Collège je viens de trouver un article intitulé:" L'évolution est un fait avant d'être une théorie" :super: On y parle des pinsons des Galapagos de Darwin, d'un Népalais qui a gravit 10 fois l'Everest dans oxygène , avec un record de 21 h sans masque à oxygène, vu qu'il est né et a vécu en altitude, lui est ses ancêtres, ce qui a modifié en l'enrichissant sa quantité de globules rouges, phénomène évolutif actuel bien connu aussi chez les indiens des Andes.

Je remarque au passage que c'est exactement sur cette phrase mot pour mot (L'évolution est un fait avant d'être une théorie) que je me suis fait incendier en inspection lors d'un cours que je dispensais! Je remarque aussi pour avoir lancé le sujet avec de jeunes profs de SVT que j'ai aussi essuyé une opposition nette catégorique et sans trop de désir d'en débattre. :surpris:

Vous voyez que le péril est bien en la demeure :siffler: et que le Conseil de l'Europe a très bien fait, mais effectivement rien sur les ondes , rien à la TV , il reste du pain sur la planche et ce n'est pas fini! On n'en parlera jamais assez et toutes les occasions sont bonnes.

Bon soir et qu'on se le dise et à chacun de faire ce que bon lui semble, en citoyen libre et responsable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à vous,

A propos dans Science et Vie junior de notre CDI du Collège je viens de trouver un article intitulé:" L'évolution est un fait avant d'être une théorie"

Salut André, moi aussi je pense que cette phrase est peut être maladroite, à mon sens.

En effet je pense que l'Evolution est la meilleur explication des fait, c'est une théorie mais n'est pas, en soi, un "fait" sensu stricto.

Après le sens du mot "fait" n'est peut être pas comprise de la même façon par tout le monde.

Par exemple je verrais bien un créationniste jouer sur cette ambiguité et, pour cette raison, je pense que la phrases est un peu bancale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Voici ce que j'ai trouvé en surfant sur le Net :

http://www.blogdei.com/index.php/2007/10/0...eil-de-l-europe

Quelques commentaires s'imposent.

Amitiés !

Phil "Fossil"

Bon dieu (c’est exprès, j’aurais pu dire bon sang), les gars! ce que vous me faites faire ! je devrais être au boulot ! depuis déjà un moment, je vais devoir finir plus tard ce soir !

Alors, ce blogdei… il fallait aller jusqu'au bout ! Pour voir que c'est grave : ces gens-là n'étaient pas plus tard que dimanche matin sur la 2 : Ce site est chrétien évangélique, (c'est écrit en rouge tout à fait en bas du truc ! J'ai relevé toutes sortes de choses, dont des bâtons pour se faire frapper ! (on pourra leur taper dessus) J'ai vu aussi des tas de titres divers (si j'ai du temps, je sais que je vais m'amuser…)

J'ai aussi trouvé des assertions plus réalistes, telles que celles-ci:

Relisez Darwin et la suite, étudiez la biochimie et laissez à Dieu le mystère de la vie et aux hommes le plaisir de la science

Je ne vois pas où est le problème, chaque chose à sa place.

La théorie de l'évolution est une théorie scientifique, donc issue de la méthode scientifique et empirique, ce qui lui permet d'évoluer (comme la théorie de la gravité en fait), de combler ses trous.

Le créationnisme n'est pas une théorie scientifique, elle se base sur une "intelligence mystérieuse" non observable ou expérimentable, ce qui n'a rien à faire dans des cours de sciences puisque relevant de la foi.

Il ne faut pas tout mélanger !

Évidemment, ces pauvres illuminés n'en tiendront pas compte… J'ai aussi trouvé ce lapsus :

Fournir un article brut comme cela, où rien n'est vérifiable, contribue grandement à dé-crédibilités blogdei

que j'ai trouvé joli pour des débilités !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:mort de rire: :coucou!:

L'évolution fut une théorie au temps de Darwin, mais je proteste sur l'emploi du mot théorie concernant l'Evolution!! L’Evolution est réelle et a été prouvé et est en vigueur..... C’est comme si on dirait la théorie de la terre sphérique!! À entendre ces crédules, ou barjes de créationnistes, mais aussi dans Blogdei, l'évolution est assimilée à religion rivale.....L' EVOLUTION N’EST PAS UNE RELIGION ! :clin-oeil:

On ne croit pas en l’évolution, Car elle est vérifiée scientifiquement! et non un ramassis de bouches à oreilles, sans fondement, issues de personnes qui vivaient au temps des romains …

Y a pire encore :sourire: …. Quelques vidéos, qui accusent le Darwinisme de racisme et des pires atrocités… (Les religions sont très mal placées pour donner des leçons de morale….. on l’a vu à travers l’histoire et le présent ! on peut énumérer, la liste est longue)

http://www.dailymotion.com/relevance/search/darwinisme/1

Moi, la perceptive que Blair soit le représentant au conseil de l'Europe sous la présidence de la France me fait penser que les gouvernants français actuels seraient dans sa même conduite, ce qui confirme la volonté réelle de revenir en France sur la loi de séparation de la religion et du pouvoir politique…. Bref votre liberté de penser est menacée … et en plus vous allez donc financer les religions avec vos impôts….. Y compris les groupes extrémistes « type Opus dei », mais aussi les nouvelles religions que nos dirigeants proclamerons « Eglise agrée» et qui sont des sectes actuellement ….

Je respecte ceux qui croient en une religion, si ça leur donne un sens à leur vie privée, mais je n’admets pas que l’on puisse m’imposer ce courant de pensée …. Non jamais ! :clin-oeil:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×