Aller au contenu
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


ANDRE HOLBECQ

Darwin, l'évolution et le Conseil de l'Europe

Messages recommandés

ton comportement s'appelle DICTATURE de la pensée , vous pensez comme moi sinon vous êtes des ... peu importe les bonnes ou mauvaises raisons derrière

ne prends pas le même chemin que ceux que tu combats

cela est valable pour moi aussi comme je l'ai dit : je ne suis pas celui que j'aimerai être

Tu peux me croire, connaissant bien André et sa fougue habituelle, (en chair et en os c'est encore plus impressionnant que par écrit), les propos qui te choquent et que tu assimiles à une dictature sont très édulcorés par rapport à ce que nous en pensons réellement. Si la politesse avait créé un mot plus marquant et choquant qu'imbécile pour en qualifier certains, c'est celui-ci qui aurait été inscrit ici...

Quand S. Palin dit qu'elle a aperçu des traces de pas humains cotoyant ceux de dinos, tu m'excuseras de mon extrémisme, la qualifier d'imbécile serait encore de lui faire un beau compliment :coucou!: :sourire::clin-oeil:

Sur ce, bonne journée à tous, ma classe m'attend :clin-oeil:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


""........Quand S. Palin dit qu'elle a aperçu des traces de pas humains cotoyant ceux de dinos, tu m'excuseras de mon extrémisme, la qualifier d'imbécile serait encore de lui faire un beau compliment .........""

la on peut dire qu'elle est con** !!!!!!!!!!!!

mais pire que ça : elle prend les autres pour des co**.............!!

et encore pire : elle espère que tous deviennent aussi co** qu'elle et ses acolytes !!!!!! (triste.......)

débarasser d'elle pour un petit moment !! mais gare ils sont nombreux dans l'ombre et commence a sortir a la lumière !!! (même chez nous....)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et si la connerie pouvait se mesurer sur une échelle ................ben on a pô fini de fabriquer des barreaux !!!!!!!!! (la c'est de moi!!)

Belle métaphore cher ami :super: Je la resortirai à l'occasion avec Copyright du 1frangin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et pourtant on pouvait voir des traces de pas humains (peintes le long d'un chemin à suivre) et des empreintes de dinos (exposées...) cet été à Paléomania, à Arinthod!

Où la bonne vulgarisation rejoint le pire de l'anti-science, sans le savoir, ou presque!

Enfin il fallait déjà avoir l'esprit un peu tordu pour en faire cette lecture inattendue, quelle superbe expo quand même! :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un livre super vient de sortir, il raconte l'histoire du créationnisme, je viens de le lire , il est très très intéressant et beaucoup devraient au moins lire ce genre d'ouvrage très bien documenté d'où il en sort quelques réflexions; je les livre ci dessous. Je précise que contrairement à beaucoup, quand je dis quelque chose, j'argumente, avec des faits des documents vérifiables, c'est ce que je continue à faire ici, ne vous déplaise, et évidemment je m'exprime librement , rien à voir avec une dictature de la pensée, puisque comme le pensait Voltaire, "je suis prêt à mourir pour que mon pire ennemi puisse s'exprimer librement" (vue de l'esprit évidemment, faut pas pousser quand même.)

Quelques renseignements tirés de la lecture de « Mon père n’est pas un singe » par Cédric Grimoult, qui donneront sans doute envie d’en savoir plus et de lire ce livre pour tout savoir sur l’histoire du créationnisme.

« Le milieu politique et culturel constitue la cause principale de la domination du créationnisme avant 1789, et encore aujourd’hui.

Alors que Buffon estimait l’âge de la Terre à 74000 ans l’abbé Jean Louis Giraud– Soulavie (1752-1813) évoque plusieurs certaines de millions d’années, grâce aux fossiles il estime que les espèces se sont toutes transformées au cours des temps, il sera victime d’une cabale! Constatez ce qui arrive à un religieux qui ose dire la vérité! Classique !

Le Pape Die VII en 1805 déjà, en visite à Paris au Muséum d’Histoire Naturelle accepte l’interprétation des 6 jours de la Genèse comme en fait des périodes de géologie (ce fait est relaté par Ellenberger en 1994)

Plus récemment le Pape Jean Paul II a dit en 1996: « l’évolution est plus qu’une hypothèse. » Et cependant l’archevêque cardinal de Vienne, le 7/7/2005, rejette le darwinisme. On comprendra de ce fait la stupéfaction des catholiques déboussolés par une telle contradiction—désaveu au plus haut niveau, où le respect de la hiérarchie et la logique échappent bel et bien.

Le botaniste Charles Naudin , loin d’être un athée, il est plutôt un théiste , dit: « Dieu ne témoigne pas moins sa puissance en agissant par des intermédiaires, qu’en agissant directement, en procédant par voie d’évolution, par un enchaînement logique des phénomènes, qu’en procédant par coups d’état et par miracles. » (1865)

La reconnaissance officielle des hommes fossiles est due à un amateur acharné : Boucher de Perthes (1788 1868), cet amateur qui adhère longtemps au récit biblique et au catastrophisme de Cuvier va pourtant finir par remettre en cause tout cela à cause de ses très nombreuses découvertes. Il sera d’ailleurs critiqué par l’Académie des sciences dont l’un des membres , Flourens, lui conseille d’abandonner ses recherches. Il faut attendre 1859 pour que Gaudry adhère à ses idées transformistes concernant les hommes.

Voici une définition, à propos de la « théorie de l’évolution » qui mérite d’être connue et pratiquée dans un raisonnement scientifique ; elle est due à Poper: « Une théorie est scientifique si elle prédit des résultats qui peuvent être invalidés par l’observation ou l’expérience. »

L’évolution est devenue un fait de laboratoire:on obtient facilement des mutants et de nouvelles espèces chez les drosophiles et les bactéries; et même dans la nature de nouvelles maladies comme le SIDA prouvent l’évolution et sont un fait évolutif, ainsi que l’on peut aussi le constater chez les animaux les végétaux et les micro organismes. De toute manière les espèces actuelles ont eu un ancêtre commun, ça aussi c’est un fait.

Je suis personnellement très heureux de lire ces lignes dans ce livre, car ayant été contredit il y a peu lors d’un cours que je dispensais sur l’évolution, j’avais eu , paraît-il, le tort d’affirmer que la théorie de l’évolutions était quasiment aujourd’hui un fait reconnu. On m’avait objecté que ce n’était qu’une théorie, mais ce qui me gêne beaucoup c’est le sens étymologique issu du grec, c’est le côté « contemplatif » inhérent à ce mot. Et je ne pense pas que la théorie de l’évolution ne soit qu’une contemplation. En effet il y a dans l’esprit de chacun, automatiquement un doute, une incertitude, une contestation possible dans l’expression « c’est théorique » ou « ce n’est qu’une théorie », sous entendu: il y en a d’autres … Et bien non! Je pense qu’il y a là une faiblesse dans le mot qui est le talon d’Achille permettant aux créationnistes de jouer sur ce mot et son sens hypothétique permettant donc de douter voire de nier, ce qui est pourtant une évidence aujourd’hui.

Page 168 on peut lire que Mary en 1973 défendait déjà l’idée, que je fais mienne, que « l’évolution n’est plus une théorie mais est devenue un fait. »

Dobzhansky en 1973 écrit: «  Rien en biologie n’a de sens si ce n’est à la lumière de l’évolution. »

Le généticien Lucien Cuénot écrit: le transformisme, synonyme exact d’évolution biologique, n’est pas une hypothèse, une théorie ou une foi comme l’assurent encore d’incompétents polygraphes; les philosophies, les théologies doivent le reconnaître comme un fait solidement établi. »

Je ne suis donc pas le seul à avoir osé dire que la théorie de l’évolution n’est pas qu’une théorie mais un fait; d’autres plus illustres et plus compétents l’avaient fait avant moi sans que je le sache au moment où je m’exprimais.

Page 180 on rappelle que c’est par une série de détournement malhonnêtes que certains créationnistes assimilent les macromutations à des créations divines.

Une étude sur l’œil démontre implacablement que son élaboration n’a pas pu être préconçue par une entité suprême laquelle bien sûr n’aurait pas pu se tromper au point de monter la rétine à l’envers. En effet le philosophe Daniel C.Dennett écrit : « aussi admirable que soit l’organisation de l’œil, un détail malheureux témoigne ses origines: la rétine est tournée à l’envers: les fibres nerveuses qui conduisent les signaux émis par les cônes et les bâtonnets se dirigent du mauvais côté et doivent traverser une large couche de la rétine pour atteindre le cerveau. 

Aucun ingénieur intelligent n’aurait imaginé un montage aussi malcommode pour un caméscope...et ce n’est là qu’un des milliers d’accidents qui émaillent l’histoire évolutive confirmant que le déroulement historique n’a pas été préconçu. »

Quand on parlait de « détournements malhonnêtes » des créationnistes… voici deux exemples:

Ils ont osé affirmé trouver une empreinte de chaussure moderne dans une roche du Cambrien de l’Utah datée de 500 millions d’années. Et ils osent en déduire que les hommes furent contemporains des trilobites !!! C’est le même genre d’enfantillage qui a fait dire à Sarah Palin qu’elle aurait vu une empreinte de dinosaure jouxtant celle d’un pas humain !!!

Les autres insultes à la vérité sont ces nouveaux « musées créationnistes » comme celui de Cincinnati aux USA et celui de Umea en Suède, et celui de Hagen-Hollenlimburg en Ruhr Allemagne

Le pompon du faux ridicule c’est sans doute l’empreinte d’un pied humain dans un terrain triasique, ou bien ces pseudo gravures rupestres montrant des hommes et des dinosaures associés à une dent humaine et des roches de l’éocène dans le canyon de Supaï en Arizona. Et aussi ces faux construits sciemment pour tromper de pas humains sculptés associés aux empreintes de dinos de la rivière Paluxy au Texas.

Mais qu’est-ce qui motive à ce point les créationnistes pour mentir à ce niveau là ?

LA PEUR !

Ils refusent la connaissance rationnelle par peur, à cause de leur ANGOISSE devant l’absence univoque de sens conféré à l’existence. C’est d’ailleurs ce qui fait leur succès auprès des angoissés, des perturbés, qui en arrivent à renier même leurs connaissances. On remarquera au passage que se mentir à soi- même et aux autres n’est pas respecter l’un des dix commandements, c’est donc, à leurs yeux de croyants, pécher. Et il est curieux de constater que cela ne leur effleure pas l’esprit ! Bizarre non ?

Quels sont les buts réels des évangélistes créationnistes ?

Des fuites émanant de Discovery Institute en 1999, évoquent leur stratégie; curieusement, ni la théorie de l’évolution ni même la science ne sont le centre de leurs préoccupations. Leurs attaques consistent à enfoncer un coin afin de détruire la laïcité, et instaurer une théocratie, c'est-à-dire un pouvoir religieux. Selon leurs termes relatés dans Le nouvel observateur (HS dec 2005 p 20-22) ils veulent « faire échec au matérialisme scientifique et à son héritage destructeur sur les plans moral culturel et politique. »

Pourquoi le pédagogue, l’enseignant se préoccupe-t-il tant de cela ?

Il me plaît de constater que l’auteur remarque comme moi-même que « l’école publique américaine reste un maillon faible à cause de la formation inadaptée des enseignants américains, ce qui implique évidemment une ignorance de masse. »

Les conséquence de cette ignorance: des superstitions prouvées par tous les sondages. Pire encore : les associations de parents d’élèves ont la main mise sur les programmes car ils donnent leur avis dans les comités d’éducation. Cette démagogie dangereuse pourrait avoir des effets pervers, selon la dominante locale ils peuvent privilégier telle ou telle croyance aux dépens des autres. C’est un désastre dans certains états des USA à cause d’une certaine autocensure qui pour éviter les scandales se plie à l’avis de la majorité locale.

Alors faut-il réagir ? Ou faut-il ignorer ?

Cette dernière position a été celle choisie en France jusqu’ici. Pourtant il y a bien une offensive généralisée sur l’Europe du créationnisme. En France les attitudes de refus d’élèves qui s’opposent en classe ouvertement à la théorie de l’évolution deviennent de plus en plus nombreuses, et cela au nom de leurs convictions personnelles. Ce qui est intolérable! D’autant que leur intolérance est inversement proportionnelle à leurs connaissances dans ce domaine!

Selon la bible: « la science commence par la crainte de Dieu » (proverbes 1,7)

On comprend avec cela que l’on a à faire ipso facto à l’obscurantisme.

L’offensive américaine dans l’enseignement a bien entendu mis le feu aux poudres.

Le 2/7/2005 G.W.Bush a dit qu’il se déclarait favorable à l’enseignement du créationnisme au même titre que la théorie de Darwin. La même année au Kansas, l’évolution devient facultative et même on l’interdit dans les manuels scolaires; en Arizona, Alabama, Texas, Illinois, Nebraska, l’évolution « n’était qu’une théorie »! Vous voyez bien que j’avais raison en m’insurgeant contre cette expression « qu’une théorie » ce qui sous-entend parfaitement qu’elle n’est pas unique et même réfutable! 19 états sur 50 reçoivent des plaintes contre l’évolution dans l’enseignement de la part de ces comités de parents !

En Australie au Queensland le professeur Ian Plimer porte plainte contre le pseudo découvreur de l’arche de Noé qui n’est qu’un plissement montagneux, et les supercheries auxquelles se livrent les créationnistes.

Il croule sous le nombre de procès que lui intentent les créationnistes.

Je pense que les ignorer c’est leur laisser le champ libre, champ qu’ils tentent d’occuper actuellement, et ceci est maintes fois vérifié.

Beaucoup de pays pauvres malheureux sont la proie des créationnistes: Afrique équatoriale, Asie du Sud Est, Amérique Centrale, Russie Europe de l’Est, et même la Suisse s’y met, on se demande pourquoi.

En Europe, on se croyait à l’abri de ces balivernes, pourtant l’Italie, les Pays Bas, la Serbie, la Pologne et l’Angleterre sont concernés par des tentatives d’imposition du créationnisme. La Roumanie depuis 2006 a retiré l’évolution des manuels scolaires sous l’influence de l’église orthodoxe qui outrepasse ses compétences et se trompe de domaine bien évidemment.

Rien d’étonnant alors que 2000 établissements de France furent bombardés d’une pluie de bouquins « Atlas de

la création » un beau livre plein de photos et de stupidités mensongères grotesques . Le site internet de cet Haroun Yaya, pseudonyme de Adnan Oktar, est … (il n’y a pas de mot assez juste et fort pour le qualifier)

En Pologne le ministre de l’Education, parlementaire au Parlement européen a fait scandale en comparant l’avortement au génocide juif commis par les nazis en 39/45. un parlementaire russe a même osé assimiler le darwinisme au nazisme, le 26/6/2007 (thèse que l’on retrouve dans le torchon Atlas de la création)

Le texte du député Guy Lengagne, répondant à l’offensive créationniste menaçant l’enseignement européen avait été refusé par 52 % des députés européens, causant sa démission et son courroux. Un texte similaire a été représenté par Mme Brasseur , ex Ministre de l’Education du Luxembourg et enfin adopté par la majorité , mais pas par tous les pays européens. Il faudra bien songer à les contraindre (les récalcitrants) non ?

Et les farfelus ne reculent devant rien: témoin ce Guy Berttauld qui en 1996 ose tromper l’Académie des Sciences en prétendant que les couches géologiques les plus profondes sont aussi récentes que celles plus superficielles, et que leurs fossiles dateraient de la même époque. Mais comment a-t-il pu oser proposer une telle sornette ? Les fossiles auraient été incrustés dans la roche par les vagues du déluge dit-il, cette faridondaine a été réfutée dès le 18ème siècle !

Leur dernière carte est celle de l’intelligent design, qui n’a d’intelligent que le nom, comme nous le pensons tous, nous scientifiques rationalistes .

Leur paradigme est basé sur une vision simpliste de la sélection du génome.

A Paris existe une pseudo université UIP , un nid de finalistes parmi lesquels Anne Dambrincourt Malassé paléo anatomiste du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris. Elle s’inspire des idées de Teillard de Chardin pour qui « l’homme n’a pu de devenir que par la grâce de Dieu. »  Tout un programme, sans commentaires ….

La place dans l’enseignement français accordée à l’évolution est insuffisante, car moins d’un tiers des élèves au lycée suivent un enseignement scientifique après la 3ème.

Selon l’auteur la meilleure réponse au créationnisme serait davantage dans l’éducation que dans la répression. Certes mais l’éducation est bien tributaire des lois de l’endroit et du moment et si ces lois sont permissives comme dans certains états des USA on se voit contraint d’enseigner le créationnisme éventuellement. Il faut donc à mon sens légiférer, c’est ce qu’a fait le Conseil de l’Europe le 4 octobre 2007. Mais tous les pays européens n’ont pas signé que je sache. Ont-ils tous été contraints d’appliquer? Je ne sais pas mais j’en doute si je vois ce qui se passe en Roumanie où l’église orthodoxe a réussi à supprimer l’évolution des livres de sciences naturelles.

En conclusion l’auteur du livre estime qu’il faille s’attendre à de nouvelles offensives car les doctrines créationnistes ne visent pas la vérité, mais le pouvoir politique et la remise en cause de la laïcité.

Lutter contre le créationnisme nécessite un enseignement développant le sens critique.

L’histoire montre que la remise en cause des sciences et la suprématies des dogmes ont toujours maintenu dans l’obscurantisme et l’exploitation des masses , y souscrire serait régresser terriblement!

Evidemment les pays ménageront les groupes les plus forts, c’est pourquoi il faut éviter que ces gens là soient les plus forts. Si on laisse les scolaires, les collégiens hors culture évolutionniste, je pense que nous subirons ce que les américains subissent; ceci a été avoué par des étudiants en géologie qui firent comprendre à leurs professeurs universitaires qu’il étaient confrontés à la vérité scientifique trop tard après avoir baigné dans des croyances créationnistes durant toute leur enfance et leur adolescence. Il est alors trop tard pour déformater un esprit!

Info intéressante:Adnan Oktar alias Harun Yaya, le grand gourou éditeur de l'infecte contrevérité stupide antiévolutionniste "Atlas de la création" a été condamné à 3 ans de prison ferme à Istambul pour "création d'une organisation illégale" et "enrichississement personnel". Intéressant non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

voilà ce livre qu'il faut absolument lire histoire d'être correctement informé et de pouvoir en discuter sur arguments et faits précis, avec un minimum de rigueur et de culture (ce qui fait bien souvent défaut à la partie adverse, il faut bien le constater).

Et compte tenu des questions du type "est-ce que j'ai connu une dictature " oui j'y ai même vécu plusieurs années donc je sais ce que c'est!

Maintenant il y a bien une offensive créationniste en Europe qui est dangereuse car ses visées sont bien autres que purement religieuses.

Mais il existe heureusement des gens qui veillent à la santé mentalo-politico ... européenne. Je remets donc ci dessous la charte adoptée par le Conseil de l'Europe à laquelle tous les pays de l'Europe doivent se soumettre puisque c'est comme ça que ça marche en démocratie! Chacun appréciera qui est le réel dictateur :sourire:

Résolution 1580 (2007)1

Dangers du créationnisme dans l’éducation

--------------------------------------------------------------------------------

1. L’objectif de la présente résolution n’est pas de mettre en doute ou de combattre une croyance – le droit à la liberté de croyance ne le permet pas. Le but est de mettre en garde contre certaines tendances à vouloir faire passer une croyance comme science. Il faut séparer la croyance de la science. Il ne s’agit pas d’antagonisme. Science et croyance doivent pouvoir coexister. Il ne s’agit pas d’opposer la croyance à la science, mais il faut empêcher que la croyance ne s’oppose à la science.

2. Pour certains, la création, reposant sur une conviction religieuse, donne un sens à la vie. Toutefois l’Assemblée parlementaire s’inquiète de l’influence néfaste que pourrait avoir la diffusion de thèses créationnistes au sein de nos systèmes éducatifs et de ses conséquences sur nos démocraties. Le créationnisme, si l’on n’y prend garde, peut être une menace pour les droits de l’homme qui sont au cœur des préoccupations du Conseil de l’Europe.

3. Le créationnisme, né de la négation de l’évolution des espèces par la sélection naturelle, est longtemps demeuré un phénomène presque exclusivement américain. Aujourd’hui, les thèses créationnistes tendent à s’implanter en Europe et leur diffusion touche un nombre non négligeable d’Etats membres du Conseil de l’Europe.

4. La cible principale des créationnistes contemporains, le plus souvent d’obédience chrétienne ou musulmane, est l’enseignement. Les créationnistes se battent pour que leurs thèses figurent dans les programmes scolaires scientifiques. Or, le créationnisme ne peut prétendre être une discipline scientifique.

5. Les créationnistes remettent en cause le caractère scientifique de certaines connaissances et présentent la théorie de l’évolution comme une interprétation parmi d’autres. Ils accusent les scientifiques de ne pas fournir de preuves suffisantes pour valider le caractère scientifique de la théorie de l’évolution. A contrario, les créationnistes défendent la scientificité de leurs propos. Tout cela ne résiste pas à une analyse objective.

6. Nous sommes en présence d’une montée en puissance de modes de pensée qui remettent en question les connaissances établies sur la nature, l’évolution, nos origines, notre place dans l’univers.

7. Le risque est grand que ne s’introduise dans l’esprit de nos enfants une grave confusion entre ce qui relève des convictions, des croyances, des idéaux de tout type et ce qui relève de la science. Une attitude du type «tout se vaut» peut sembler sympathique et tolérante, mais en réalité elle est dangereuse.

8. Le créationnisme présente de multiples facettes contradictoires. L’«intelligent design» (dessein intelligent), dernière version plus nuancée du créationnisme, ne nie pas une certaine évolution. Cependant l’intelligent design, présenté de manière plus subtile, voudrait faire passer son approche comme scientifique, et c’est là que réside le danger.

9. L’Assemblée a constamment affirmé que la science était d’une importance capitale. La science a permis une amélioration considérable des conditions de vie et de travail, et est un facteur non négligeable de développement économique, technologique et social. La théorie de l’évolution n’a rien d’une révélation, elle s’est construite à partir des faits.

10. Le créationnisme prétend à la rigueur scientifique. En réalité, les méthodes utilisées par les créationnistes sont de trois types: des affirmations purement dogmatiques; l’utilisation déformée de citations scientifiques, illustrées parfois par de somptueuses photos; et le recours à la caution de scientifiques plus ou moins célèbres dont la plupart ne sont pas spécialistes de ces questions. Par cette démarche, les créationnistes entendent séduire et distiller le doute et la perplexité dans les esprits des non-spécialistes.

11. L’évolution ne se réduit pas à la seule évolution de l’homme et des populations. Sa négation pourrait avoir de graves conséquences pour le développement de nos sociétés. Le progrès de la recherche médicale, visant à lutter efficacement contre le développement de maladies infectieuses telles que le sida, est impossible si l’on nie tout principe d’évolution. On ne peut pas avoir pleinement conscience des risques qu’impliquent le recul significatif de la biodiversité et le changement climatique si l’on ne comprend pas les mécanismes de l’évolution.

12. Notre modernité s’appuie sur une longue histoire, dans laquelle le développement des sciences et des techniques tient une large part. Cependant, la démarche scientifique reste encore mal comprise, ce qui risque de profiter au développement de toutes formes d’intégrismes et d’extrémismes. Le refus de toute science constitue certainement l’une des menaces les plus redoutables pour les droits de l’homme et du citoyen.

13. Le combat mené contre la théorie de l’évolution et ses défenseurs émane le plus souvent d’extrémismes religieux proches de mouvements politiques d’extrême droite. Les mouvements créationnistes possèdent un réel pouvoir politique. De fait, et cela a été dénoncé à plusieurs reprises, certains tenants du créationnisme strict souhaitent remplacer la démocratie par la théocratie.

14. Tous les grands représentants des principales religions monothéistes ont adopté une attitude beaucoup plus modérée, à l’instar du pape Benoît XVI qui, comme son prédécesseur le pape Jean-Paul II, salue aujourd’hui le rôle des sciences dans l’évolution de l’humanité et reconnaît que la théorie de l’évolution est «plus qu’une hypothèse».

15. L’enseignement de l’ensemble des phénomènes concernant l’évolution en tant que théorie scientifique fondamentale est donc essentiel pour l’avenir de nos sociétés et de nos démocraties. A ce titre, il doit occuper une place centrale dans les programmes d’enseignement, et notamment des programmes scientifiques, aussi longtemps qu’il résiste, comme toute autre théorie, à une critique scientifique rigoureuse. Du médecin qui, par l’abus de prescription d’antibiotiques, favorise l’apparition de bactéries résistantes, à l’agriculteur qui utilise inconsidérément des pesticides entraînant ainsi la mutation d’insectes sur lesquels les produits utilisés n’ont plus d’effet, l’évolution est partout présente.

16. L’importance de l’enseignement du fait culturel et religieux a déjà été soulignée par le Conseil de l’Europe. Les thèses créationnistes, comme toute approche théologique, pourraient éventuellement – dans le respect de la liberté d’expression et des croyances de chacun – être intégrées à l’enseignement du fait culturel et religieux, mais elles ne peuvent prétendre au respect scientifique.

17. La science est une irremplaçable école de rigueur intellectuelle. Elle ne prétend pas expliquer le «pourquoi des choses» mais cherche à comprendre le «comment».

18. L’étude approfondie de l’influence grandissante des créationnistes montre que les discussions entre créationnisme et évolution vont bien au-delà du débat intellectuel. Si nous n’y prenons garde, les valeurs qui sont l’essence même du Conseil de l’Europe risquent d’être directement menacées par les intégristes du créationnisme. Il est du rôle des parlementaires du Conseil de l’Europe de réagir avant qu’il ne soit trop tard.

19. En conséquence, l’Assemblée parlementaire encourage les Etats membres et en particulier leurs instances éducatives:

19.1. à défendre et à promouvoir le savoir scientifique;

19.2. à renforcer l’enseignement des fondements de la science, de son histoire, de son épistémologie et de ses méthodes, aux côtés de l’enseignement des connaissances scientifiques objectives;

19.3. à rendre la science plus compréhensible, plus attractive et plus proche des réalités du monde contemporain;

19.4. à s’opposer fermement à l’enseignement du créationnisme en tant que discipline scientifique au même titre que la théorie de l’évolution, et, en général, à ce que des thèses créationnistes soient présentées dans le cadre de toute discipline autre que celle de la religion;

19.5. à promouvoir l’enseignement de l’évolution en tant que théorie scientifique fondamentale dans les programmes généraux d’enseignement.

20. L’Assemblée se félicite de ce que 27 académies des sciences d’Etats membres du Conseil de l’Europe aient signé, en juin 2006, une déclaration portant sur l’enseignement de l’évolution et appelle les académies des sciences qui ne l’ont pas encore fait à signer cette déclaration.

--------------------------------------------------------------------------------

1. Discussion par l’Assemblée le 4 octobre 2007 (35e séance) (voir Doc. 11375, rapport de la commission de la culture, de la science et de l’éducation, rapporteur: Mme Brasseur). Texte adopté par l’Assemblée le 4 octobre 2007 (35e séance).

post-28-1228007251_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce résumé enrichissant, cela fait toujours du bien.

Je suis personnellement très heureux de lire ces lignes dans ce livre, car ayant été contredit il y a peu lors d’un cours que je dispensais sur l’évolution, j’avais eu , paraît-il, le tort d’affirmer que la théorie de l’évolutions était quasiment aujourd’hui un fait reconnu. On m’avait objecté que ce n’était qu’une théorie,

Je faisais partie de ceux là et j'en fait toujours partie.

Mais le sens du mot "fait" n'est pas a découpler de la théorie qui permet l'observation de "faits d'observation" comme en témoigne Popper ( dans la "logique de la découverte scientifique ") mais aussi, plus explicitement et plus finement, la thèse Duhem-Quine.

Page 168 on peut lire que Mary en 1973 défendait déjà l’idée, que je fais mienne, que « l’évolution n’est plus une théorie mais est devenue un fait. »

C'est aussi ce que dit un des pères de la théorie synthétique de l'évolution, Ernst Mayr.

L'épistémologie nous dit, je pense, que cette distinction stringente entre théorie ou fait est un artéfact sémantique.

Il me plaît de constater que l’auteur remarque comme moi-même que « l’école publique américaine reste un maillon faible à cause de la formation inadaptée des enseignants américains, ce qui implique évidemment une ignorance de masse. »

Je viens de passer une année en prépas CAPES avec des personnes qui sont aujourd'hui prof de SVT. Bien qu'ils soient convaincus de la véracité de la théorie de l'évolution ils n'ont pas tous le bagage de connaissance épistémologique nécessaire pour en cerner les fondements ( dont le refus du finalisme ...).

L'évolution est selon eux, une des discipline de la biologie, alors quelle est "la" théorie de la biologie.

"Rien à a de sens en biologie si ce n'est à la lumière de l'évolution" facile à dire mais trop peu de jeune profs l'appliquent dansl eurs réflexions.

Comme nous l'a dit récemment un IPR : la grande majorité des gens "croient" ( selon ces mots !!! ) en l'évolution en France.

D'accord, et combien d'entre eux dirais un "pourquoi pas" aux thèse créationnistes bien ficelées ?

C'est cette proportion de gens qui me fait peur.

cette expression « qu’une théorie » ce qui sous-entend parfaitement qu’elle n’est pas unique et même controversable!

"réfutable", oui TOUTE théorie scientifique est réfutable, seules les théories créationnistes ne le sont pas. C'est contre intuitif pour beaucoup de gens, mais c'est justement ce qui fait la beauté de la science.

Le texte du député Guy Lengagne, répondant à l’offensive créationniste menaçant l’enseignement européen avait été refusé par 52 % des députés européens, causant sa démission et son courroux

On ne le répète jamais assez. Surtout aux IPR qui nous disent " rien à craindre en france, ne sombrons pas dans une paranoïa..."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci, excuse le refutable* controversable*, me voilà à faire du presque Ségolène; rapidité et "passions" en sont la cause, mea culpa!

Il y a quand même des gens sérieux sur ce forum, heureusement. :sourire: Je corrige illico presto* Ma pensée roule trop vite et il m'arrive de ne pas trouver le mot juste alors j'en invente un pour le moment. :siffler:

Le coup du "ne sombrons pas dans la paranoïa" ca ne te rappelle pas quelque chose ? :super: Un truc du genre : nous avons la ligne Magino, au Nord les Belges veillent, donc ils ne passeront pas ... on a vu le travail !!! :super: Il ne fallait pas être parano à l'Etat Major de l'armée française de l'époque non plus! :super:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

À lire, pour les anglophones, cet article sur les rapport entre religiosité et science : "La coexistence science / religion : pas vraiment facile. Ce bel article confirme la chose de plusieurs façons en dépassant notamment la seule question de l'appartenance religieuse déclarée pour évaluer les rapports science / religion au regard des croyances et des pratiques. C'est tout chaud (novembre) sorti de Plos /One."

 

Religiosity predicts negative attitudes towards science and lower levels of science literacy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.



×
×
  • Créer...