Jump to content
Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum.

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2024, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 26>30 juin 2024

Détermination des minéraux (A LIRE AVANT DE CREER UN SUJET)


Recommended Posts

en fait, le seul probleme que je vois avec la methode de LeMelde, c'est que le poids du filet (ou du fil) qui sert a suspendre la pierre ne peut etre annulé avec la fonction tare. Meme si l'on utilisait un fil de nilon tres fin pour suspendre la pierre, cela va poser probleme des lors qu'il s'agit de peser de tres petites pierres (la marge d'erreur serait alors trop importante).

Autre methode enviseageable pour les petites pierres:

balance_hydrostatique_brico.jpg

un tel dispositif pourra je pense s'improviser facilement a partir d'une balance electronique (precision 0.01g au moins!) et d'une tige de fer galvanisé (que l'on tordra de facon a obtenir une potence comme sur la photo, la base de la potence reposant bien entendu sur le plateau de la balance)

L'avantage dans ce systeme, c'est que la potence sera avantageusement prise en compte par la fonction tare de la balance, permettant ainsi de calculer la densité de toute petites pierres.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 1 month later...

Bonjour

Interessant toutes ces techniques, cependant, il serait bien également de faire le point sur toutes les autres techniques scientifiques qui ne sont pas à notre portée, en expliquant leur fonctionnement et leur limite:

- Lame mince sous lumière polarisée

- Microscope electronique à balayage

- Diagramme de poudre

- etc...

Qui se lance ?

Frédéric

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Petite "trousse" d'aide à la détermination des minéraux...

Rappels

Des échantillons "étalons" pour la dureté de 1 à 10: Ta Grosse Concierge Folle d'Amour Ose Quémander Tes Caresses Divines...

Talc Gypse (ongle= 2,5) calcite (cassure selon clivages) fluorite(clivages) apatite orthose quartz(pas de clivage) topaze corindon et diamant.

Un éclat de céramique pour la trace, un flacon de verre (dureté 4,5 à 5), une lame (canif) pour l'acier (entre 5 et 6),

des brosses pour nettoyer, une aiguille à coudre montée sur liège pour gratter et tester les petits cristaux,

un flacon compte goutte d'acide,

et une loupe pour bien voir certains détails ...

En option et ne figurant pas ici: ...à votre imagination !

post-3743-1256225308_thumb.jpg

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 2 weeks later...

Punaise de base données de ouf !!!

Le Melde avait fait des super tableaux reliant la densité à la dureté, ils sont ici quelque part ou il est parti sans les donner ? D'ailleurs c'est bien ça il est parti ? Je l'aimais bien... bref tout ça pour dire que j'avais trouvé son idée assez géniale et que du coup je m'en suis fais un avec une centaine de minéraux et je veux bien le donner au forum ou au geowiki sans oublier la mention spéciale pour Le Melde. J'ai aussi fait un tableau détaillé pour les spinelles, on pourrait faire de même pour les grenats, les feldspaths... dites moi

Link to comment
Share on other sites

Bon eh bien voila les deux fichiers un pour une belle poignée de cailloux :

post-6321-1258747699_thumb.png

Un autre pour les spinelles, Les flèches indiquent les pôles de solutions solides mentionnés par mindat.

post-6321-1258747706_thumb.png

Voila. Le premier tableau est immense pour plus de détails. Si vous avez des remarques, n'hésitez pas. Je tiens à signaler une dernière fois que c'est suite à l'initiative de Le Melde que j'ai réalisé ce tableau, sans lui je n'en aurais jamais eu l'idée.

Link to comment
Share on other sites

Cher Laurent, ;)

Je crois que l'on pourrait épingler puis bloquer… Le problème, c'est que ce serait contraire à la vocation du forum, qui est d'être ouvert à la discussion… D'autre part, Géowiki ayant vocation d'être enrichi au fil du temps, ça voudrait dire qu'il faudrait, à chaque enrichissement, ou modification, débloquer l'épinglé pour le mettre à jour…

Le plus simple me paraît de donner les liens vers ici et vers wiki (mon kiki !) :clin-oeil: À+

Bien amicalement

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 2 months later...

En dehors des techniques de laboratoire, je pense qu'il ne faut pas negliger les techniques de base de gemmologie (methode d'identification non destructrice) qui reposent essentiellement sur des instruments d'optique, lesquels peuvent etre utilisés pour l'identification des mineraux bruts non opaques (seul le refractometre pourra eventuellement servir, sous certaines conditions, pour un mineral brut completement opaque).

A prendre egalement en consideration le fait qu'en gemmologie, au dela de l'identification, on s'attache aussi a la detection des traitements, ce dont le collectionneur de mineraux devrait aussi se preocuper puisque les gemmes brutes n'echappent pas a ce type de pratiques.

Pour ce qui est du materiel, on pourra citer: loupe et microscope binoculaire (+darkfield et eclairage fibre optique+liquide d'immersion), polariscope et conoscope, refractometre, dichroscope, spectroscope a reseau, filtres colorés, lampe UVL/UVC, balance hydrostatique

A noter qu'il est facile et peu couteux de fabriquer soi meme un polariscope, un dichroscope a filtre (toutefois pas aussi performant qu'un dichroscope a calcite), et un kit de pesée hydrostatique pour sa balance.

Evidemment, l'essentiel reste d'acquerir les connaissances necessaires a l'utilisation de ces instruments et a l'interpretation des resultats obtenus.

Link to comment
Share on other sites

  • 11 months later...
  • 11 months later...
  • 4 years later...
Le 06/02/2009 à 23:01, Andradite a dit :

"Pour une espèce minérale donnée, l'angle dièdre des faces (j'ai un trou) est constant" = loi de constance des angles.

D'éminents cristallographes et minéralogistes ont passé des heures goniomètre en main, à mesurer des cristaux sous toutes les faces.

J'ai eu l'occasion, il y a longtemps de réaliser les fameux "rapports d'axes" qui permettent d'identifier une espèce cristaline.

C'est une technique a priori assez sûre, et non destructrice.

Les bémols (hélas, nombreux) :

- il faut des échantillons bien cristalisés.

-Il faut identifier les =axes et les faces du minéral.

- il faut avoir un spécimen suffisement gros pour faire les mesures (ou un goniomètre suffsement petit)

- il faut effectuer très précisément les fameuses mesures.

- il faut posser des tables de références avec la liste de ces fameux angles constants pour chaque espèce minérale.

Voilà, si certains ont pratiqué ou pratiquent encore, ou peuvent détailler la technique avec des exemples, je suis preneur.

Je cherche un moyen de mesurer les angles de mes grenats, j'ai construis un mesureur en carton et boulon et je reporte ça sur un rapporteur, bon j'ai une erreur de 2° env., soit, mais existe t'il des moyens modernes, on à du évoluer depuis le temps en minéralogie ?

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...