Jump to content

Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais.
Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais les 30 et 31 mars

Roche basaltique ou météorite ?


Franck31

Recommended Posts

il y a 40 minutes, SACHA16 a dit :

Bonjour,

Perso j'écarterais complètement l'hypothèse météorite.

Vous avez tous entendu un grand BANG, pour reprendre ton expression Franck31. Et si tout simplement, il y avait eu non loin du terrain de foot où vous étiez, quelqu'un qui avait fait parler la poudre? Y a t-il eu ce jour là, des travaux routiers ou autres qui auraient pu nécessiter l'utilisation d'explosifs non loin d'où vous étiez?

J'irai regarder, sur InfoTerre, la composition possible des roches autour d'où vous étiez, parce que ça ressemble bien à un galet qui s'est fait "pétarder" (bien que s'il venait de la Garonne, il a pu faire du chemin avant d'arriver là aussi).

D'après les photos, j'émettrais plutôt l'hypothèse galet de serpentinite. Mais ???

Bonsoir, c'est arrivé le long de la Garenne à 150m du fleuve sur un petit terrain ( nous étions 3 et nous jouions sur ce terrain depuis presque 1h et il n'y avait aucun caillou,) dans un immense parc entouré de verdure dans un rayon de 2 km. C'est arrivé à 10h du matin et il n'y avait absolument personne. De plus la pierre était propre, aucune trace de poussière ou de quelconque résidu. Le BANG que nous avons entendu était très fort et impressionnant et la pierre est apparue quelques secondes après le bang presque au milieu du terrain)

il y a 33 minutes, jean francois06 a dit :

 

c'est mon écran qui doit déconner, je vois pas de verts sauf en photo 2, et je vois pas une roche sombre. De plus la dureté ne marche pas avec serpentinite.

 

IMG_20210728_132720.jpg

Link to comment
Share on other sites

Merci à tous pour vos commentaires très utiles qui me permettent de tenter de comprendre ce qui est arrivé.

 

JF que penses tu de cette hypothèse => 
Ici cependant, cela semble etre une peridotite, probablement une lherzolite (les zones brunatres, olivine+orthopyroxene; les zones verdatres, clinopyroxenes; les zones noires, spinelles); difficile de s'avancer plus sur sa terminologie exacte sans un examen plus approfondi. Les lherzolites sont denses, peuvent etre magnetiques, et s'entourent tres facilement d'une alteration orangee a brunatre.

Link to comment
Share on other sites

@sacha, la serpentinite est une roche tendre.

il y a 3 minutes, Franck31 a dit :

Merci à tous pour vos commentaires très utiles qui me permettent de tenter de comprendre ce qui est arrivé.

 

JF que penses tu de cette hypothèse => ...
Les lherzolites sont denses, peuvent etre magnetiques, et s'entourent tres facilement d'une alteration orangee a brunatre.

tu as une densité de 2.7, ça colle pas. Il faut à mon avis écarter les roches basiques.

Une photo nette de la zone la plus verte. A l'aide d'une loupe regarde la forme des cristaux (aiguilles?). Ces cristaux verts sont ils dans la masse? Ou seulement sur les fractures? 

Link to comment
Share on other sites

Voilà quelques photos avec une loupe. Malheureusement difficile de faire mieux avec mon appareil.

Les cristaux verts sont présents partout à l'intérieur mais pas sur la croûte ( mais là j'ai l'impression qu'avec la lumière des lampes c'est devenu bleu 🙂 )

 

IMG-20210825-WA0005.jpg

IMG-20210825-WA0007.jpg

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Franck31 a dit :

le caillou ne raye pas une vitre et un couteau ne le raye pas

Une dureté sur une roche n'a pas d'autre valeur qu'indicative d'un ordre de grandeur. Mais bon, verre et couteau ayant la même dureté, le caillou doit être vers 5,5.

Densité à 2,7 c'est léger pour du basalte. On considère souvent 2,9. Mais 2,7 est la limite inférieure de la fourchette qui va de 2,7 à 3,1.

Au moins, ça écarte l'ophite à 2,9

Après, on ne voit pas de phénocristaux et si on ne peut pas identifier de cristaux, on ne peut pas nommer la roche sans passer par des investigations plus pointues.

En attendant, on peut essayer de travailler sur une bonne photo, (ce qui exclut généralement le smartphone), avec une bonne définition pour qu'on puisse zoomer dessus, en lumière du jour, prise sur une cassure fraiche.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Franck31 a dit :

Merci à tous pour vos commentaires très utiles qui me permettent de tenter de comprendre ce qui est arrivé.

 

JF que penses tu de cette hypothèse => 
Ici cependant, cela semble etre une peridotite, probablement une lherzolite (les zones brunatres, olivine+orthopyroxene; les zones verdatres, clinopyroxenes; les zones noires, spinelles); difficile de s'avancer plus sur sa terminologie exacte sans un examen plus approfondi. Les lherzolites sont denses, peuvent etre magnetiques, et s'entourent tres facilement d'une alteration orangee a brunatre.

J'aime cette hypothèse, elle ressemble fortement à ce que j' ai déjà observer avec c'est vrai, aussi, des roches sombres qui accompagnait le fatra. 

C'est compliqué ce sujet basalte/gabbro. 

3 clichés du fatra fraîchement sortis du sol

8 photos de belles pièces nettoyés et polis. 

Je quant même l'impression d'être pas loin de tout ça avec ce sujet. 

IMG_20190416_104949.jpg

IMG_20190414_124024.jpg

IMG_20190414_124205.jpg

IMG_20190423_110752.jpg

IMG_20190423_110728.jpg

IMG_20190423_105634.jpg

IMG_20190423_104516.jpg

IMG_20190423_104448.jpg

IMG_20190414_081156.jpg

IMG_20190402_004952.jpg

IMG_20190423_111826.jpg

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, jjnom a dit :

En attendant, on peut essayer de travailler sur une bonne photo, (ce qui exclut généralement le smartphone), avec une bonne définition pour qu'on puisse zoomer dessus, en lumière du jour, prise sur une cassure fraiche.

Très bien je travaille dessus demain.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, jean francois06 a dit :

@sacha, la serpentinite est une roche tendre.

tu as une densité de 2.7, ça colle pas. Il faut à mon avis écarter les roches basiques.

Une photo nette de la zone la plus verte. A l'aide d'une loupe regarde la forme des cristaux (aiguilles?). Ces cristaux verts sont ils dans la masse? Ou seulement sur les fractures? 

Autant pour moi Jean-François, je me suis déjà faite pigeonnée avec cette confusion et le comble de l'ironie c'est toi même qui m'avais aiguillé dans mes recherches

(:beta:pour moi).

 

Il y a 13 heures, Franck31 a dit :

Bonsoir, c'est arrivé le long de la Garenne à 150m du fleuve sur un petit terrain ( nous étions 3 et nous jouions sur ce terrain depuis presque 1h et il n'y avait aucun caillou,) dans un immense parc entouré de verdure dans un rayon de 2 km. C'est arrivé à 10h du matin et il n'y avait absolument personne. De plus la pierre était propre, aucune trace de poussière ou de quelconque résidu. Le BANG que nous avons entendu était très fort et impressionnant et la pierre est apparue quelques secondes après le bang presque au milieu du terrain)

Je te parlais d'explosifs, parce qu'il m'ait arrivé un truc similaire. Il y a 35 ans environ, Nous étions partis en rando au départ du lac de Peilhou en remontant le Gave d'Aspe et nous avons failli être lapidés par un jet de caillasses provenant des travaux d'agrandissement de la route du Col du Somport. Nous avons aussi entendu une déflagration avant, puis entendu une pluie de projectiles qui traversaient la couverture des arbres, et là 100m plus loin nous avons vu au sol une multitude de petits cailloux fraichement cassés (odeur caractéristique) ainsi que les restes de feuilles fraichement déchiquetées. Après vérif, nous étions à moins de 300m en contre bas de la route du Somport. J'étais avec un artificier et autant dire qu'il était colère ce jour là. 

Link to comment
Share on other sites

Oui Sacha tout est possible. Je veux juste savoir quel type de caillou j'ai failli me prendre sur la tête et retrouver l'inconscient qui a failli nous tuer. Parce que là, il ne s'agit pas d'un simple caillou qu'on ramasse par terre. Apparemment il s'agit d'une pierre rare.

Link to comment
Share on other sites

Tu l'as vu tomber?

Pour en revenir au sujet, pour les photos, il faut choisir un éclairage naturel, pas plein soleil, mais en extérieur. Il faut faire aussi attention à la distance de mise au point et si possible avoir un peu de profondeur de champ.

Je recommande toujours le test à l'acide.

Les minéraux verts ne sont pas grenus, comme c'est souvent le cas pour l'olivine, pour moi on peut écarter l'olivine. On voit des veinules avec des reflets métalliques, sans doute le minéral qui attire ton aimant. On voit aussi des minéraux blancs translucide, certains sont transparents, avec des faces cristallines.

Link to comment
Share on other sites

En toute objectivité:

On voit ici un galet, bien roulé, portant les marques de plans de cisaillement, et une surface patinée où je ne distingue pas de trace de "métal"...

Ce n'est pas un basalte.

Pas une météorite.

Une météorite d'un tel calibre n'aurait pas provoqué un "bang", mais elle aurait pénétré le sol de façon significative.

Le fait que le galet n'ait pas son semblable dans les environs n'empêche pas qu'il puisse provenir d'un amont lointain dans les pyrénées (où les roches vertes ne manquent pas).

Les tests d'usage: dureté, HCl, ... doivent permettre de connaitre la nature dominante du caillou.

Cdlt

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Kayou a dit :

 

On voit ici un galet, bien roulé, portant les marques de plans de cisaillement, et une surface patinée où je ne distingue pas de trace de "métal"...

 

Bonjour Les traces de métal sont très petites, elles sont réparties sur la face et au dos. Observe bien le bout de la pierre sur cette photo.

DSC01004.JPG

Il y a 2 heures, Kayou a dit :

Le fait que le galet n'ait pas son semblable dans les environs n'empêche pas qu'il puisse provenir d'un amont lointain dans les pyrénées (où les roches vertes ne manquent pas).

D'un amont très lointain alors car je sillonne les pyrénéens en ce moment et je ne vois rien de semblable.

Il y a 2 heures, Kayou a dit :

Une météorite d'un tel calibre n'aurait pas provoqué un "bang", mais elle aurait pénétré le sol de façon significative.

Les pierres peuvent arriver au sol froides, et lentement. On a noté l’exemple de la météorite de Pultusk en Pologne, qui est tombée sur la surface gelée d’un lac, sans casser ni fondre la glace !

https://astronomia.fr/2eme_partie/pe...meteorites.php

 

de plus les chutes observées des petites météorites sont extrêmement rares pour avoir des certitudes sur leur impact dans le sol.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, jean francois06 a dit :

Tu l'as vu tomber?

 

Non je ne l'ai pas vu tomber. Disons que je l'ai vu apparaître à 3m devant moi.

Je travaille sur les photos mais aujourd'hui c'est plein soleil donc difficile de régler la luminosité. Je pense que je dois attendre les nuages. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, Franck31 a dit :

de plus les chutes observées des petites météorites sont extrêmement rares pour avoir des certitudes sur leur impact dans le sol.

Vu la masse et la vitesse extrême des météorites il n'y a pas besoin de voir pour imaginer le résultat d'impact d'une météorite....

Quoi qu'il en soit:

- on l'a entendu mais pas vu tomber, donc c'était assez proche.

- c'est un galet,donc sans intervention humaine impossible qu'il tombe du ciel.

Conclusion: vous avez vraiment de la chance de pas l'avoir pris sur le mourre !!!

Si vous trouvez qui l'a balancé, faudra peut-être envisager de porter plainte pour mise en danger d'autrui (là j'en rajoute).

Mais bon dans tous les cas il est plutôt inintéressant ce galet!

Je vais suivre le sujet....

Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, Manu34 a dit :

Vu la masse et la vitesse extrême des météorites il n'y a pas besoin de voir pour imaginer le résultat d'impact d'une météorite....

Cet événement s'est produit il y a 1 mois et jusqu'à présent mon hypothèse pour expliquer le bruit était que la pierre avait percuté la barrière entourant le terrain avant de retomber. A l'endroit de l'impact j'ai trouvé un petit trou, mais depuis 1 mois il y a eu pas mal de matchs de foot joués sur le terrain, ce qui a du certainement altéré la trace du "cratère". Le terrain est recouvert d'un gazon synthétique posé par dessus une couche de sable fin. Ce gazon a été posé sur un terrain qui ne semble pas être en terre mais en béton ( en même temps je n'y connais rien aux travaux ^publics ) ni au calcul d'impact de cratère mais j'ai cru comprendre que ça dépendait de pas mal de paramètre ( 
altitude, masse, vitesse, angle, état du terrain, températures de l'air..) 

il y a 46 minutes, Manu34 a dit :

 

- c'est un galet,donc sans intervention humaine impossible qu'il tombe du ciel.

 

sincèrement je pense que si c'était un caillou ou un galet même, moi qui n'y connais absolument rien en roche terrestre, je les aurais reconnus immédiatement et je n'aurai pas osé venir chercher des informations sur des cailloux sur un site de géoscience. Perso je dirai que c'est du granit 🙂 

Link to comment
Share on other sites

Repensez aux étoiles filantes que vous observez dans le ciel nocturne... Elles ne sont rien d'autres que des micro-météorites qui se consument via leur frottement à grande vitesse avec l'atmosphère à plusieurs dizaines de milliers de mètre d'altitude. Et elles ont plus ou moins la taille d'un grain de riz voire une bille d'enfant.

Alors imaginez ce que pourrait faire votre caillou qui dépasse de loin la taille des "étoiles filantes".

Quand au granite, renseignez vous sur ses trois composants de base et cherchez les dans votre galet.

Acceptez l'idée que votre caillou est un galet, apparemment silicieux (quartzite?). Même s'il est plutôt inintéressant et qu'on ne sais pas pourquoi il est tombé là.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Manu34 a dit :

Acceptez l'idée que votre caillou est un galet, apparemment silicieux (quartzite?). Même s'il est plutôt inintéressant et qu'on ne sais pas pourquoi il est tombé là.

 

Parfait, merci. Auriez-vous quelques photos de ce type de galet s'il vous plait?

Link to comment
Share on other sites

Certes si ça ne raye pas le verre c'est pas silicieux... Pour avoir essayé de rayer du verre avec un quartz pas très affuté  (cassure non fraîche) c'est pas si évident que ça...

Donc faudrait peut-être retenter.

Et je n'ai pas vu passer le résultat du test HCL ???

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Manu34 a dit :

Alors imaginez ce que pourrait faire votre caillou qui dépasse de loin la taille des "étoiles filantes".

La rentrée dans l’atmosphère, depuis l’espace jusqu’au sol, est très rapide car les météorites arrivent à grande vitesse. La durée de la chute est de quelques secondes (100 km à parcourir, à une vitesse de l’ordre de 15 km/s, voir plus loin). Outre la vitesse, l’angle d’arrivée est important. On a noté le cas d’une météorite qui est arrivée dans l’atmosphère sous un angle bien trop faible, et qui a ricoché : elle est repartie dans l’espace. Elle a eu chaud, mais elle ne perdait rien pour attendre. Après un petit tour autour du Soleil, elle a été attirée par la Terre, sur laquelle elle est retombée après un peu moins d’une orbite autour du Soleil !

  • Freinage aérodynamique - La pression de l’air exercée sur la météorite, produit une force de freinage, suffisante pour arrêter les micrométéorites, qui tombent ensuite en vol plané. Pour les objets assez gros, cette pression peut devenir supérieure à la force de cohésion de la météorite, qui éclate. Ceci se produit bien plus facilement pour les météorites pierreuses (chondrites et achondrites), que pour les ferreuses (sidérites) dont la cohésion est plus importante.
  • Echauffement - Dans l’espace, la température du cœur d’une météorite avoisine 30 K (-243° C). Au moment de son entrée dans l’atmosphère, elle est fortement chauffée : sa température de surface atteint très brutalement plusieurs milliers de degrés. Deux cas se présentent :
    • si la météorite est pierreuse, la conductibilité thermique est faible, et la chaleur n’aura pas le temps de gagner le cœur. Les silicates constituants sont réfractaires, et résistent à la chaleur.
    • si elle est métallique, le métal fond en surface, et s’évapore. L’évaporation produit un refroidissement, qui compense le chauffage de friction. Ainsi, la température s’élève moins que celle d’un aérolithe.

La chaleur n’ayant pas le temps de se répartir, le gradient de température produit des tensions mécaniques énormes, qui amènent souvent l’éclatement de la météorite (en plus de la pression). Mais elles ne sont pas toutes égales devant ce phénomène : les pierres conduisent moins bien la chaleur que les objets métalliques, et leur cohésion est plus faible. Aussi, les pierres explosent entre 30 km et 10 km d’altitude, alors que la fragmentation des météorites métalliques est plus rare, et si elle se produit, ce sera en général à basse altitude.

https://astronomia.fr/2eme_partie/petitsCorps/meteorites.php

 

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...