Aller au contenu

Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Messages recommandés

Bonsoir.

Il n'y a pas de rubrique dédiée au sujet que je vais aborder. Je pense être au moins loin.

L’idée de ce fil est de proposer un parcours alliant géologie et patrimoine construit. J’espère que d’autres viendront agrandir ce sujet avec leurs propres cheminements.

Voici donc une longue balade de 200 km et comme l’indique le titre au long d’un chemin. Celui-ci part du Puy en Velay. C’est un des chemins de St Jacques de Compostelle, la Via Podiensis.

1308918853_CheminStJacquesViaPodiensis.thumb.jpg.2296dc94ff2c3eda69ddece2f33b0feb.jpg

Le pèlerinage a été instauré au 9° siècle et est devenu l’un des 3 pèlerinages majeurs au tournant de l’an 1000. A cette époque, un renouveau artistique a eu lieu, donnant naissance à l’art roman.

Le Puy en Velay est une ville implantée au milieu de quantités de témoins d’une importante activité volcanique de type basaltique. Une formation de brèches a été intensivement exploitée pour la construction des bâtiments. C’est la roche qui constitue le célèbre piton de St Michel d’Aiguilhe ou encore la base de la forteresse de Polignac

38269681_2LePuyStMicheldAiguhille.thumb.JPG.3ca8a89670235f01a8f6e075529cc4fc.JPG2135750324_17LePuycathdralefaade1.thumb.JPG.f5e01cb8108b4796207186e455ef8e7e.JPG

Saint Michel d'Aiguilhe                                                                                 Cathédrale Notre-Dame

Dans le quartier de la cathédrale qui est un édifice nettement de style roman (11°-12° siècles), ce même matériau a été utilisé pour la réalisation de murs.

 2 exemples face à l’entrée du cloitre :

                                                                                    

P1020830.thumb.JPG.f1e47e834b4b8e70a97c1c5b3819ac40.JPGP1020828.thumb.JPG.c89bbf4ed6abb7d9b4be9a31326c230d.JPG

Granite dans la brèche.                                                                                                                     Plus fort, style poupées russes : granite dans le basalte dans la brèche

 

Direction le Sud-Ouest vers Monistrol d’Allier. Cette ville se situe à la limite entre Velay à l’Est et Margeride à l’Ouest. Une importante faille limite 2 ensembles de roches bien différentes : métamorphiques côté Velay et granite côté Margeride. La route de Monistrol vers Saugues est établie sur le granite de Margeride facilement reconnaissable à ses énormes cristaux de feldspath (« dents de cheval ») bien visibles depuis la route.

P1020895.thumb.JPG.ff1d0d354624012b88e99748b29ab644.JPGP1030708.thumb.JPG.873e805f5b50149d294009ecc039679f.JPG

Puis, brusquement, le granite disparait et laisse place à un basalte. C’est ici le passage d’une coulée qui a rempli une paléo vallée. Sans texture particulière au contact du granite, il prend un peu plus loin une allure typique en développant des prismes.

P1020901.thumb.JPG.4fad5cb7fb9e048a85c840d2d6ec3a8d.JPG  P1020898.thumb.JPG.2cb5d4576b6922d29fde5dfc47c62bd9.JPG934995868_MonistroldAllier.JPG.d63788037ab9de224a070d1768441b92.JPG

Le repérage sur la carte géologique.

 

100 km  plus loin, après avoir traversé la Margeride et l’Aubrac, le chemin débouche dans la vallée du Lot à St Côme d’Olt, traverse la rivière et se poursuit vers Espalion. Un peu avant l’entrée du bourg se trouve l’ancienne église paroissiale, une petite église typiquement romane avec tympan historié et modillons (les petites sculptures juste sous la toiture).

1536627925_3Perse.thumb.JPG.925063f0f48e3a94a8c3e381ea645f33.JPG

Elle est entièrement réalisée avec  un matériau extrait sur place : le grès rouge permien qui affleure entre la rivière au Nord et le plateau calcaire du causse de Bozouls au Sud.

A Espalion, beaucoup de constructions publiques comme civiles ont été réalisées avec ce même grès : le Vieux Palais (16° siècle) et le Pont Vieux (13° siècle) ou cette maison ancienne.

928064594_1EspalionVieuxPalais16etPontVieux13.thumb.JPG.1d479bfd4ddfa39e3305f6334a765127.JPG242433238_11Espalionmaisonmdivale.thumb.JPG.812d651514418513f5fb3323db32edb4.JPG

Aux alentours on note l’existence de plusieurs centres d’émission de volcanisme basaltique. Le Puech de Vermus et ses zéolites  ainsi que la coulée de Roquelaure en attestent. Il y a aussi le château de Calmont d’Olt (11° siècle) au sommet d’un mont protégé par une masse basaltique montrant des orgues. Cette position permettait aux seigneurs de Calmont de contrôler la ville,  le Lot  et la plaine jusqu’aux Causses au Sud.

24980979_2CalmontdOlt.thumb.JPG.2cfcfe1b6d6417eb213c24ebef3b9202.JPG1442903148_GolEspalion.JPG.b7d898b10c6f08ee70929549ea90cad9.JPG

Le château avec sur le flanc droit, le basalte prismatique                                               Espalion sur le Permien. Le Puech de Vermus à l'Est, le château de Calmont à

                                                                                                                                                    l'Ouest, le Causse de Bozouls au Sud.

La suite dans quelques instants et 50 km plus loin.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


Donc, 50 km plus loin, voici Conques, site majeur du pèlerinage. Le village qui a conservé toutes ses caractéristiques médiévales encercle une abbatiale de grandes dimensions qui est un des plus beaux monuments de l’art roman français.

L’église actuelle date des 11° et 12° siècles et intègre essentiellement 3 matériaux de construction.  Le chevet élevé en premier est uniquement en grès rouge permien qui a été extrait vers Combret, dans la vallée du Dourdou à 15 km de là.

1367339378_P1030427ConquesAbbatialeChevet.thumb.JPG.d51e6b9de23cba4da5f21802199041d9.JPG

 

Par la suite (transept, nef), le grès a été abandonné au profit d’un calcaire du secteur de Lunel  (également distant de 15 km) et d’âge hettangien qui constitue toutes les parties importantes (pierres angulaires, arcs, tympan) et de la pierre locale, un micaschiste. Cette roche se prêtant mal à la taille, elle  vient en quelque sorte en blocage entre les pierres calcaires taillées.

P1030196.thumb.JPG.3ad4a500a113640f058e365f3eddb3f8.JPG

En fait, il y a un 4° matériau dans lequel ont été taillées les marches d’entrée de la façade occidentale. Il fallait là un matériau qui résiste particulièrement bien à l’abrasion des chaussures des foules de pèlerins de l’époque (et de touristes d’aujourd’hui). Il est facilement identifiable : c’est toujours le granite de Margeride avec ses "dents de cheval" qu’on retrouve à 10 km à l’Est de Conques et à 150 km à l’Ouest de Monistrol. Sacré massif!

P1030222.thumb.JPG.9072357b182ac05d97853afdb3a8ba23.JPGP1030223.thumb.JPG.561f0d7ef9a5e10a2a4f7ec2aad1dafc.JPG

510802515_CartegolConques.JPG.454e0d91320e179582cb7367b638086f.JPG

La carte géologique du secteur et la provenance des matériaux. La couleur des traits correspond à celle des matériaux. (grès, calcaire, granite de gauche à droite)

 

Au passage, une vue nocturne du célèbre tympan de l’abbatiale avec la projection des couleurs d'origine comme si vous vous étiez transportés 9 siècles en arrière.

Photo un poil flou mais au flash, c'est nul

P1030275.thumb.JPG.a24ae275cadd4471831c455511be1dbf.JPG

 

Le cloître de l’abbatiale de Conques a été en grande partie détruit mais on a retrouvé les éléments qui constituaient la fontaine centrale. Et la pierre qui les constitue est de la serpentinite. Il parait qu’elle proviendrait de la région de Decazeville, à 20 km de là.

1249826311_P1030429ConquesFontaineducloitre.thumb.JPG.1de34da535033ade2fc59f962cb01084.JPG556243901_P1030430ConquesFontaineducloitre.thumb.JPG.d189412fcbde506116a7a546f375388a.JPG

 

On aura bien compris qu’à l’époque du roman, on n’allait pas chercher les matériaux très loin. Les routes n’étaient pas ce qu’elles sont aujourd’hui et le transport coûteux. Au Puy, à Espalion, à Conques, c’est le terroir local qui fournit les matériaux. Souvent, la source de ceux-ci est à moins d’une journée au pas des chevaux ou des bœufs.

 

Voila. Si d'autres souhaitent continuer jusqu'à Cahors ou Moissac (autre joyau du roman), ce sera avec plaisir mais le sujet est aussi ouvert à toute autre route.

Merci à ceux/celles qui ont fait part de leur intérêt.

Et… bonne route!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement super idée .... je pense à la Corse,  Du cap Corse à Bonifacio en passant par Bavella on traverse vraiment en peu de km beaucoup de millions d'années 

J'ai qq photos mais je pense qu'il y a plus documenté que moi. 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×