Jump to content

Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Bourse aux minéraux et cristaux de Bourg d'Oisans
Bourse aux minéraux et cristaux de Bourg d'Oisans du 1 au 3 mai

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais.
Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais les 28 et 29 mars

Bathollovien

Membre
  • Content Count

    1,415
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Bathollovien

  1. @jjnom Hydrate toi, car avec cette chaleur c'est important de s'hydrater ! (oui je sais que je suis un ptitcon ) #malacopower
  2. Bon maintenant plus sérieusement (et après avoir zoomé sur les photos) Je vois toujours pas les éléments qui puissent différencier ça d'un silex donc je veux bien d'autres explications et des illustrations si vous avez. - cœur est homogène mais bien plus granuleux : il y a a des silex très homogènes et avec un "coeur" similaires, et tout aussi granuleux, c'est le cas de certains silex noirs sénoniens ou cénomaniens du BP - périphérie qui est différente du cœur : Tu as ça sur des silex qui n'ont pas forcément de cortex ou un cortex très fin, on appelle ça parfois un "néo-cortex" qui peut être ici produit par de multiples petits chocs qui altèrent la partie tout autour du silex (ce genre de choses sont présentes dans les silex trouvés sur les plages et dans le lit des rivières) et ce qui donne l'aspect de la surface bouchardée - couleur & transparence : idem que ci-dessus il y a des silex analogues dans le BP - olivine : j'ai du mal à voir ça, la cassure ici est trop conchoïdale Allez au boulot jj je veux comprendre ce que je vois et voir si je raconte (que) des conneries ou pas :p :p
  3. @jjnom bouuuh toi pas être charitable avec gentil malacologue perdu au fin fond des Pyrénées à cagouiller et qui daigne passer sur geof malgré le peu de connexion ! :p Moi pas avoir zoomé, je posais juste la question :p La bave de la limace mal lêchée n'atteind pas la blanche coquille quaternaire, nah! La bise au passage
  4. Ahahahaha tu sais si tu veux jouer au jeu du plus relou tu risques de perdre :p :p De toute façon la photo ne permettait pas de le voir !
  5. Après il suffit d'avoir un peu de matos, un peu de corde et des gens qui savent équiper
  6. Exact, même combat JF D'ailleurs je crois qu'il faut que je réponde à un message à ce propos ailleurs (j'ai pas oublié)
  7. Allez je vais faire mon relou (mais amicalement hein! :p ) C'est pas une lame ça! :p - C'est beaucoup trop large comme pièce. Or pour faire le racloir, l’aménagement par la retouche suppose que le support (ce qui a servit à faire l'outils) était encore plus large donc exit lame - Si tu regardes la face sup tu as rien qui indique des négatifs d'enlèvements précédents liés à un débitage laminaire de type paléo moy => Du coup c'est un racloir qui a été fait sur un gros éclat (et ça reste un très joli racloir)
  8. Cher STR, Excellente démonstration! Bien vu et bonne démarche :) Reconstituer les paléoenvironnements à partir des coquilles continentales c'est mon thème de recherche ahaha alors ce message me fait très plaisir!! Quelques précisions si je puis me permettre, - il y a peu de chance que ce soit P.ulvae (sinon les deux autres déterminations sont exactes) c'est une autre hydrobiidae, possiblement Ecrobia ventrosa (Montagu, 1803) mais pas facile à identifier car il y a d'autres bestioles proches. Aussi possible que dans le lot il y ait qq Heleobia stagnorum (Gmelin, 1791). Les Hydrobiidae c'est parfois très chiant à identifier. - niveau datation c'est Holocène, ensuite si l'on veut plus de précision il faut un peu plus d'info sur le contexte et le dépôt de ces argiles. Ce genre de dépôt peut être caractéristique de milieux estuariens ou lagunaires. Je ne sais pas où c'est exactement mais il faut penser la chose à une échelle un peu plus large pour comprendre les mécanismes de dépôts à travers le temps. - très bon (et récent) papier que tu cites et qui repose sur des modélisations qui elles mêmes s'appuient sur des données issues de carottages, sondage etc. Je sais que sur la côte medit iil y a aussi des études mais pas de papier de synthèse comme celui que tu cites (à ma connaissance) - on peut aussi dater au 14C les coquilles de mollusques continentaux MAIS cela marche surtout sur les terrestres et pas sur n'importe quelle espèce Enfin...si jamais tu en as trop dans le lot et que tu veux faire un échange n'hésite pas à me faire signe Amicalement
  9. Curieux en effet ! Gael c'est quoi la source du papier ? ça m'intéresse
  10. Cela m'a plutôt l'air au mieux d'un remplissage de terrier
  11. + 1 huître actuelle Les courants marins ça peut faire déplacer beaucoup de choses..
  12. Ce sont des cassons, rien d'industrie lithique là dedans désolé
  13. Effectivement fossiles de planorbidae (4) et lymnées très fort possible dans des faciès de calcaire lacustre et peut être un helicidae ? (5)
  14. T.sulcata a une répartition principalement méditerranéenne du coup dans l'Oise c'est son cousin P.elegans Pour ta bestiole Christophe c'est un Hygromiidae a priori, peut être Monacha mais cette angle de vue ne me permet pas d'aller à l'espèce
  15. C'est-à-dire que je ne me mouillerais même pas à proposer une attribution générique sur un si petit bout d'ammonite qui n'est qu'un morceau de moule interne usé qui ne permet pas de voir les caractéristiques morphologiques.
  16. En fait je n'ai pas fait attention à la surface mais pour moi ce n'est qu'une question de silex qui a une texture plus grumeleuse et moins fine. En général l'état de la surface des négatifs d'enlèvements dépend de la nature du silex.
  17. Salut Kayou, Alors pour moi, d'une part en terme de morphologie globale de la pièce, l'enlèvement de ce gros éclat n'apporte aucun intérêt lors du façonnage bifacial et il créé une concavité qui va embêter le tailleur. D'autre part, si l'on réfléchit en terme de chronologie des enlèvements en lisant la pièce on peut voir que ce gros éclat est postérieur à tous les petits enlèvements périphériques qui ont pour objectif d'affiner et de créer le tranchant (j'avance cela car le négatif d'enlèvement de ce gros éclat recoupe d'autres négatifs d'enlèvements (il manque des parties distales des enlèvements) et il ne peut donc être que postérieur aux opérations de façonnage de l'outils en tant que tel. Au regard de ces éléments et de la concavité importante de cet enlèvements j'avance qu'il s'agit probablement d'un éclat thermique car il n'est pas en cohérence avec les aspects technologiques (chaîne opératoire) et morphologiques de la pièce.
×
×
  • Create New...