Jump to content

Bathollovien

Membre
  • Posts

    1,497
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Bathollovien

  1. Faites des recherches régulièrement sur leboncoin, il y a des tamis de laboratoire d'occasion qui y trainent
  2. Tu parles des diptérosodomites ? Pareil le peroxyde je déconseille! Sauf si tes argiles sont ultra organiques
  3. Pour la défloculation des argiles il faut utiliser de l'héxamétaphosphate de sodium ça marche très bien. On l'utilise nous dans nos protocoles en labo et pour donner une idée ça n'abîme pas les coquilles de mollusques. Sinon tu fractionnes ton refus de tamis de façon à avoir des boulette d'argile à part (avec une maille supérieure par ex), tu les fais bien bien bien sécher et tu les retamises une seconde fois, c'est une technique qui permet d'en évacuer un peu si tu veux éviter les traitements chimiques. Pour la taille de maille tout dépend ce que tu cherches et sa taille...
  4. Je peux apporter quelques éléments de réponse, mais à l'échelle de mes compétences seulement. Déjà il faudrait savoir de quel "Helix" on parle... de quelle époque etc etc. Pour ma part je reconstitue les climats et paysages passés quaternaires (plus particulièrement holocènes) à partir des mollusques continentaux. Mais cette approche repose sur le principe d'actualisme et doit être sans cesse alimentée avec un aller-retour entre ce que l'on connait du passé et du présent. Quoi qu'il en soit, en paléoécologie/paléoenvironnement il est toujours plus intéressant de raisonner en terme d'assemblage (bien que tel ou tel taxon puisse être directement indicateur de condition environnementales ou climatiques). De plus, si les faunes sont indicatrices, d'autres éléments de réponse se trouvent aussi dans la nature des sédiments, leur contenu en micro-fossiles etc. Par conséquent, reconstituer des environnements passés (et ce quel que soit leur âge) passe aussi par une approche intégrée en considérant la strati, géométrie des dépôts, les faciès, la sédimento. (et puis ajoutons à cela qu'il y a des reconstitution globales à l'échelle du globe qui donnent des infos sur l'évolution des conditions climatiques). Maintenant si l'on revient à nos coquilles, dans le cadre d' "Helix" du Tertiaire (puisqu'il me semble que la question porte là-dessus), n'oublions pas les paramètres taphonomiques, et ici en l'occurrence la diagenèse des dépôts. Ce que l'on retrouve dans le registre fossile n'est pas représentatif à 100% d'une biocénose passée. Donc pour que nos coquilles d'Helix soient conservées dans le sédiment il faut des contextes particuliers ou bien des environnement où il y a enfouissement/dépôts sédimentaires (donc "généralement" avec de l'eau). Du point de vue de l'écologie des faunes modernes de mollusques continentaux, on sait que l'humidité et la température sont deux paramètres écologiques déterminants pour les mollusques continentaux (qui sont des animaux à corps mou..). Cependant, les mollusques ont réussis à coloniser une gamme très variées de milieux, parfois même des environnements très secs à désertiques : pour cela ils ont développés des stratégies d'adaptation et de survie tout à fait prodigieuses (micro régulation thermiques, adaptation de la physiologie et du cycle vie avec de longues périodes d'estivation possible, adaptation de la morphologie/aspect de la coquille....) Bref ce sont des organismes tout à fait fantastiques et ce n'est pas le malacologue que je suis qui dira le contraire
  5. 1 Gastéropode 3 Bajocien, Stephanoceras peut être ou un truc dans le genre (?) 5 Hildoceras et Dactylioceratidae 6 pour les connaisseurs du crétacé 2 Reineckeiidae
  6. L'ammonite est une Cardioceras de l'Oxfordien inf, peut être bien praecordatum
  7. Il y a effectivement des dépôts tourbeux qui affleurent de temps à autre sur le littoral bas normand et des formations holocènes sont reportées à Villers
  8. Affirmatif ! De toute façon, une identification n'est bonne que jusqu'à preuve du contraire. Mettre un nom sur une étiquette, sur un spécimen, c'est chouette et satisfaisant mais ce n'est jamais un fin en soi
  9. Oui en théorie la plupart des "Helix" de Dallet sont de W.ramondi après ici il n'y a que le moule interne
  10. Regardez aussi les masters en Géographie physique, si vous avez des difficultés à intégrer une formation en Géol cela peut être une alternative. En géographie physique il y a des spécialités qui sont très transversales et parfois très proches des géosciences.
  11. C'est du gros! C'est pas parce que c'est dur (ou pas) que c'est forcément fossile..
  12. Jetez un coup d'oeil là dedans. http://hybodus.free.fr/pdf/Fischer J.-C., 1969_Bathonian.pdf
  13. Si en plus on m'appelle..... Bien le bonjour ! Alors déjà pour commencer, aux dernières nouvelles taxonomiques, il faut désigner vos "Helix ramondi Brongniart, 1810" sous l'appellation de Wenzia ramondi (Brongniart, 1810). La dénomination générique a changé il y a quelques temps. Il faut savoir que la malaco continentale tertiaire est assez peu étudiée en France (ajd encore) donc à partir du moment où on trouvait un escargot héliciforme on a eu tendance à appeler ça "Helix ramondi" automatiquement alors que c'était bien souvent pas ça. Le spécimen que tu présentes est bien un Helicidae mais ce n'est pas un W.ramondi, pas assez globuleux. Besoin d'un peu plus d'infos, taille, âge plus précis et si possible de regarder à la bino si il y a une microscupture particulière sur la coquille. Néanmoins, pour l'instant si je devais me mouiller je te propose Megalotachea turonensis (Deshayes, 1831) ( synonyme de Palaeotachea turonensis (Deshayes, 1831)), ça colle en terme de biostrati, de morphologie et des motifs résiduels qui sont parfois trouvés dessus. C'est un Helicidae très courant au Miocène notamment et qui peut représenter une certaine gamme de variations morphologiques. Sinon l'aquatique est en effet un Planorbidae, Planorbarius ou Planorbis, il n'y a pas eu bcp de travaux là dessus donc il faudrait chercher. Si je trouve quelque chose je reviendrais. Enfin ! SI vous avez des spécimens de mollusques tertiaire continentaux à échanger je suis preneur donc n'hésitez pas ! J'écoule une partie de ma collection minéraux/fossiles en échange. Cagouilleusement vôtre!
  14. Waouuuuuh ! MA-GNI-FIQUE effondrement ! :) Il y a une semaine je faisais avec mes étudiants les risques liés aux mouvements de terrain...si j'eu su je me serais connecté sur geof ça m'aurait fait une superbe phot à rajouter au diapo !
  15. Ahahaha on dirait des excentriques qui ont imité des industries osseuses (harpon etc), façonnage à la pression. Poli/patiné ou peut être éolisé mais c'est effectivement un peu chelou
  16. Personnellement je vois une ammonite, les "chevrons" sont très réguliers et alignés + j'en vois une deuxième! A nettoyer
  17. Je ne vois pas d où tu sors ça.... Bouuuuuh les vilains !!
×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.