Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

CarionplusCarion Minéraux.
CarionplusCarion : vente de minéraux de sytématique, rares ou anciens

Principaux sujets de Géoforum.


CarionplusCarion Minéraux.
CarionplusCarion : vente de minéraux de sytématique, rares ou anciens

STR

Membre
  • Content Count

    860
  • Joined

  • Last visited

About STR

  • Birthday 09/03/1956

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    BOUCHES DU RHONE
  • Intérêts
    PALEONTOLOGIE<br />STROMATOLITES

Recent Profile Visitors

15,484 profile views
  1. Sur Wikimedia Commons : https://en.wikipedia.org/wiki/Oncolite#/media/File:Bactroptyxis_trachaea_041811.jpg Et dans mes images. En croûte : En coupe oblique :
  2. Pour répondre à Christophe B. Dans mon précédent message, les pseudomorphoses de cristaux de gypse se trouvent dans un silex. Les deux images suivantes montrent des échantillons du banc calcaire à serpules d'où proviennent les rognons de silex ; si ces derniers sont mouillés, c'est que j'étais en train de les nettoyer. Un échantillon du banc de calcaire à serpules, non nettoyé. Un cliché d'un tube de serpule en coupe transversale dans un silex. Largeur de l'image = 1250 µm. Au centre, la pseudomorphose d'un cristal d'halite. S'il a
  3. Bonjour. En Charente, dans le Bajocien, il y a des stromatolites : https://planet-terre.ens-lyon.fr/image-de-la-semaine/Img674-2020-05-04.xml Mais là, je n'ai pas l'impression qu'il s'agisse de cela. Je verrai plutôt une succession de banc sableux indurés, comme ceux d'un chenal, avec des stratifications obliques. Il pourrait aussi s'agir d'autre chose. Je serais donc pas formel. Pour l'être il faudrait une vue de près d'une coupe, mouillée ou polie, ainsi qu'une vue métrique du contexte de découverte.
  4. Désolé, je ne suis pas rapide ... En effet, la plupart du temps du temps, je photographie les fossiles de nature siliceuse dans un bain d'eau. C'est un peu plus acrobatique, mais les résultats sont meilleurs. Lorsqu'elle est altérée, la silice devient poreuse, opaque, et de couleur blanche ; c'est ce que l'on constate au niveau du cortex des rognons de silex. Même au niveau des cassures fraîches, les fissures, ou la porosité naturelle de la roche, la rendent opaque. Mettre l'échantillon dans l'eau remplit les fissures et la porosité, et rend l'ensemble beaucoup
  5. Pour participer. Un échantillon de l'Aptien de Provence. Il provient d'un banc construit à fleur d'eau par des serpules. Tout est photographié sous l'eau. Et quelques clichés au microscope façon Hubble. https://www.google.com/search?q=hubble+space+telescope+galaxy+images&tbm=isch&ved=2ahUKEwjfxo-cvoDuAhUT_RoKHYzSCHgQ2-cCegQIABAA&oq=images+galaxyhubble+telescope&gs_lcp=CgNpbWcQARgBMggIABAIEAcQHjIICAAQCBAHEB4yCAgAEAgQBxAeMggIABAIEAcQHjIICAAQCBAHEB4yCAgAEAgQBxAeMggIABAIEAcQHjoGCAAQBxAeOggIABAHEAUQHjoECAAQEzoICAAQBxAeEBM6CggAEAc
  6. Un conseil : 24 heures dans un seau d'eau très chaude + le contenu d'un étuis de concentré de javel ferait le plus grand bien à ces échantillons, sans risque et sans trop se fatiguer.
  7. Et le contexte ? Comme je l'ai déjà indiqué, le milieu dans lequel se trouvent ces fossiles est particulier, et durant le Paléoprotérozoïque, il était normal qu'il fût colonisé par des êtres vivants. Actuellement, observée au microscope la couche correspondant à ce milieu étonne par le grand nombre de minéraux présents. Dans tous les échantillons que j'ai ramenés de Franceville on retrouve silice, argile, bitume, pyrite, et autres composés ferrugineux. Mais dans le cas de cette couche, c'est une dizaine de minéraux supplémentaires qui sont présents. On a
  8. La conclusion de tout ce qui précède est que les objets qui figurent dans le cliché ci dessus sont bien des fossiles de micro organismes qui vivaient dans le Bassin de Franceville durant le Paléoprotérozoïque. Certains trouveront sans doute que c'est un peu léger comme démonstration. Je le reconnais volontiers, mais, avec les moyens dont je dispose, il ne m'est pas possible de faire mieux ! Se pose alors maintenant une question inévitable : des fossiles présentant des caractères similaires ont-il déjà été décrits dans des sédiments datant du Paléoprotérozoïque ? A ma conna
  9. Juste pour participer à ce sujet très intéressant. Un bon échantillon mis à jour lors de travaux. C'est une coupe horizontale dans un fragment de récif à archéocyathes. Cambrien de la Montagne Noire. Je pense que j'ai dû revenir avec, et qu'il doit se trouver dan un de mes cartons, mais je ne sais pas où ! Quand je le retrouverai, je regarderai peut-être s'il ne serai pas intéressant d'en polir une face. Par contre je vois bien que mon cliché n'est pas à la hauteur de l'échantillon !
  10. =Cela pourrait-il être des agrégats de cristaux de nature minérale ? Déjà il faut bien noter que la fossilisation est un processus de conservation où il y a presque toujours minéralisation, au moins partielle, et que de la présence de cristaux n'est bien souvent qu'une question d'échelle. Mais l'interrogation ne concerne bien sûr que les agrégats de cristaux n'ayant pas de rapport avec la fossilisation. Les minéraux candidats sont connus ; pyrite, calcite, dolomie, gypse ... Ils peuvent tous donner des agrégats de cristaux plus ou moins sphériques. L'apparition de tel
  11. * Et, concernant la biogénicité ? C'est la question la plus délicate. En effet, avec les moyens dont je dispose, il m'est impossible de répondre directement. J'ai donc contourné le problème en dressant la liste, la plus exhaustive que possible, de tout ce qui peut plus ou moins ressembler à ce qui est visible sur mon cliché, et qui n'est pas de nature biologique. J'ai ensuite tenté de réfuter de la manière la plus argumentée possible chacune de ces éventuelles possibilités. =Cela pourrait-il être des objets d'origine éloignée venus par le dessus et qui se serai
  12. * Que voit-on ? Ce que nous voyons correspond à une coupe verticale naturelle d'un sédiment du Paléoprotérozoïque du bassin de Franceville. Il s'agit donc d'un gros plan de la surface d'un échantillon ramené du Gabon il y a une trentaine d'années. Le nettoyage a été fait dès le départ, à froid, par trempage dans de l'eau de javel diluée, puis rinçage à l'eau claire. Ce qui nous intéresse, ce sont les objets situés à mi hauteur sur cette image. Dans le champ observé, il y en a moins d'une dizaine. Leur forme est celle d'une sphère plus ou moins déformée dont le dia
  13. - Quoi de neuf ? - Un tas de choses intéressantes ! Je commence par une remarque. Mon absence de messages concernant l'échantillon N° 6 durant deux ans (depuis le 09/02/19) est un acte volontaire. En effet, à l'époque, plus j'observais cet échantillon , plus j'accumulais de données le concernant, plus les conclusions que je pouvais en tirer étaient incompatibles les unes avec les autres. Face à cette situation inédite, j'ai alors décidé de prendre une mesure radicale : l'oublier, pour, le moment venu, revenir vers lui avec un oeil neuf, et surmonter ces incohér
  14. Idem. A partir du moment où il y a de l'eau liquide, des minéraux, de la lumière, une température ... tempérée, et suffisamment de temps avec ces conditions pour que cela évolue. Par contre je trouve que l'introduction est un peu trop optimiste. Et je me demande quelle valeur à cet "indice" vu le peu de choses que l'on connait sur la chimie de la surface de cette planète (atmosphère comprise). Maintenant, une telle nouvelle est toujours bonne à prendre, et à creuser. Il suffira sans doute d'être (très) patient.
×
×
  • Create New...