Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse aux minéraux et cristaux de Bourg d'Oisans (Isère).
Fête des minéraux et bijoux de l'Oisans du 1 au 3 mai à Bourg d'Oisans (Isère)

Lucailloux

Membre
  • Content Count

    3,969
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Lucailloux

  1. +1, le plus rentable pour des désoxydations faciles sur quartz et autres minéraux pas fragiles. Bien rincer puis neutraliser au bicarbonate de sodium.
  2. Que la cristallisation s'est effectuée lors d'une déformation, on dit que ces cristaux sont "syncinématiques" et forment une foliation. Ce qui n'exclue pas les intrusions de granites un peu pegmatitiques dans les séries de migmatites, très souvent foliés. Ça peut aussi être un orthogneiss.
  3. Je rajouterais que des versions plus récentes et plus détaillées, à grande échelle, sont disponibles dans la littérature (publications dans des revues) pour certains secteurs sujets d'études. Parce qu'évidemment, on ne met pas autant de détails sur une carte au 1/50.000e que sur une carte au 1/10.000e. C'est particulièrement important dans le cas des formations hétérogènes (gneiss paradérivés, turbidites et formations à blocs ou grande famille des dépôts "volcanosédimentaires" qui regroupe plein de termes différents par exemple) ou bien dans le cas des régions très déformées (formations démembrées, boudinage développé à l'échelle cartographique). Mise en situation minéralogique : vous cherchez des veines de quartz-fluorite dans une des bordures du Massif Central. Sur la carte du BRGM au 1/50.000e, les grands traits du champ filonien sont tracés, avec les principales veines de quartz. Mais sur le terrain, vous remarquez bien plus de veines ! Comment se fait-ce ? Le géologue était-il nul ? Non, il n'a simplement pas pu tout reporter sur une carte au 1/50k, qui doit rester claire et lisible. Il y a donc toujours un peu de simplification lors de la réalisation d'une carte géologique, la réalité sur le terrain, face à l'affleurement, est toujours plus complexe.
  4. Pas de soucis, fais des photos le tétraèdre (la section est triangulaire) est de la.. tétraédrite (facile le nom c'est la forme) ! Le truc vert c'est de la malachite, un produit de l'oxydation du cuivre contenu dans la tétra. Naturel oui, de néoformation sûrement également. Peut-être américain ? Possible, des photos de plus près ?
  5. Certes nous n'avons que l’œil, toujours est-il que l'orientation des cristaux de chalcopyrite par rapport à la sphalérite n'est pas aléatoire, contrairement à ce à quoi on pourrait s'attendre s'il n'y avait pas de contrôle cristallographique sur la germination et l'orientation des axes de croissance cristalline. C'est quand même raisonnable de penser que dans ces cas il existe une raison cristallographique ; je trouve au contraire assez étonnant de penser que les intercroissances/surcroissances ou interpénétration de cristaux peuvent se faire avec la même facilité dans n'importe quelle direction de l'espace, complètement au hasard (et c'est souvent contraire à l'observation). Les cristaux sont tout de même des solides ordonnés qui n'ont pas tout à fait les mêmes propriétés physico-chimiques dans toutes les directions de l'espace... Chalcopyrite - sphalérite ! Julcani, le Tri-State etc...
  6. Hum les concrétions ne peuvent pas être considérées comme des croissances VLS je pense.. En fait il faut que la goutte de liquide catalyse une réaction autrement très lente entre un gaz et un solide ayant comme produit un nouveau solide (cristal) ; il faut aussi que la diffusion soit efficace, donc dans des conditions de température assez élevées. Dans le cas d'une concrétion, c'est juste l'évaporation de l'eau en bout de stalactite-mite et l'exsolution de gaz carbonique qui cause la précipitation du carbonate dissout. Finalement en regardant plus attentivement les réactions impliquées dans la formation des trompettes, c'est pas une VLS (puisque le CO2 réagit directement avec l'hydroxyde de Ca, sans passer par la goutte) mais une concrétion formée en deux étapes. My bad. Petite remarque, puisque la trompette s'élève lors de sa croissance, elle a continuellement besoin d'un apport d'eau pour continuer de se développer, sinon la croissance s'arrêterait pour cause de volume croissant à remplir. Si le volume d'eau reste constant, il doit être possible d'emprisonner totalement la goutte dans une bulle de carbonate. La forme en trompette de la concrétion pourrait bien être en partie contrôlée par la forme de la surface de la goutte (donc par la tension superficielle du liquide à l'interface avec la chaux, le carbonate et l'air) : angle fort en début de formation = colonne étroite à croissance rapide, angle faible en fin de formation = colonne large à croissance lente.
  7. Salut, si, ce sont de belles découvertes ! Les tétras sont cool (j'adore les sulfures/sulfos). La baryte de Loiras, il faut la nettoyer à l'eau puis à l'essence pour enlever le bitume résiduel. Regarde les inclusions dans la baryte grise presque noire : c'est du bitume. Dessus tu as peut-être aussi des tétraédrites. Les Saint Xist très sympa en plus je connaissais pas, c'est une mine ?
  8. Chalcopyrite-sphalérite c'est assez connu, avec de très beaux exemples péruviens et états-uniens notamment. L'orientation identique des cristaux de chalco selon les faces de la sphalérite sur lesquelles elles croissent supportent bien cette hypothèse. Les épitaxies sont en fait plutôt courantes sur les associations de sulfures de base (galène-chalcopyrite-pyrite-sphalérite) qui ont tous une réseau cubique ; même les pseudomorphoses sont souvent des croissances orientées (ex. pyrite après pyrrhotite ou chalcopyrite). Non ça c'est une pseudomorphose ! Une épitaxie c'est 'juste' une croissance orientée d'un cristal sur un autre préexistant, ou en intercroissance. Si l'axe de croissance est conservé au cours d'une épitaxie , on appelle ça une synthaxie mais je ne sais pas si ça existe entre deux espèces, c'est réservé généralement à différentes générations de croissance d'un même minéral.
  9. Bien typique de Loiras avec la chalcopyrite en épitaxie.
  10. Oui, l'alabandite est un minéral pas commun, plutôt restreint aux gîtes épithermaux de haute sulfuration.
  11. Ok donc c'est pas du tout ce que j'avais dit !
  12. Sympa ça ! L'arrière est donc aussi cristallisé ?
  13. D'ailleurs un des problèmes majeurs à la réédition des cartes françaises... Une politique très penchée chronostrati inadaptée à certains secteurs, mais ça il faut aller sur le terrain pour le comprendre ! Définir des zones strati c'est très différent et ne demande pas les mêmes compétences que pour identifier des lithofaciès. J'ai un exemple bisontin en tête où un prof a relevé la quasi intégralité de la feuille (qui date des années 50-60) avec les étudiants de licence, ce qui inclut des précisions de poids sur la structure assez complexe des faisceaux de déformation jurassiens. Proposition de réforme de la carte soumise au BRGM : réponse non, car cartographie basée sur les faciès, les limites d'étages sont à revoir par une étude paléonto approfondie. Mais personne n'a plus les compétences paléonto pour identifier les coquilles du Dogger, du coup dommage, on laisse en l'état. La nouvelle carte a donc été publiée indépendamment, dans un guide géologique de la zone de Besançon, que je conseille d'ailleurs à ceux qui voudraient apprendre à faire le lien entre carte géologique et lecture du paysage : https://www.macommune.info/jura-bisontin-un-nouveau-guide-pour-decouvrir-la-geologie-bisontine-133898/
  14. C'est pas faux ! Sur une "vraie" carte géologique, càd l'originale en papier, la légende est dans un cartouche sur le côté, avec en prime un schéma structural et une ou deux coupes. Autant de documents qui ne sont pas numérisés... Il n'y a rien d'autre à faire qu'apprendre les figurés, qui sont normalisés. Donc si on les connaît pour une carte, on les connaît pour toutes. Petite précision : les anomalies géochimiques sont indiquées par un numéro + un gros point noir sur la carte. S'il y a un numéro + un autre figuré que le point, ce n'est pas qu'une anomalie géochimique !
  15. Eh oui mais si tu dis marbre au sens taille il faut le préciser parce qu'on est sur un forum de géologie-minéralo et pas de taille de pierre.
  16. Non, je chercherais plutôt dans les amphibolites pour ces minéraux.. Mais encore une fois, je ne connais pas le coin, simple avis de prospecteur
×
×
  • Create New...