Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse aux minéraux et cristaux de Bourg d'Oisans (Isère).
Fête des minéraux et bijoux de l'Oisans du 1 au 3 mai à Bourg d'Oisans (Isère)

Lucailloux

Membre
  • Content Count

    3,969
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Lucailloux

  1. @flag quelle période parce qu'il n'y a pas eu de travaux sur l'Île Barbe depuis... au moins une génération !
  2. Jolie Assunção, très riche.. Pour les "micas d'uranium" (et même les vrais micas) en général, je ne pense pas qu'on puisse discriminer les espèces de faciès lamellaire sans analyse avec certitude... on est souvent tentés de s'orienter vers un pôle ou l'autre en fonction de la couleur, mais comme pour les carbonates et les vrais micas c'est rarement une bonne idée.
  3. J'aime beaucoup le RM mais j'accorde un peu plus de crédit aux articles publiés dans des revues scientifiques à comité de lecture par des spécialistes dont l'analyse pétrographique est le métier... Ceci dit je ne connais pas cet article dont tu parles, je ne devais pas être abonné à l'époque, donc je ne peux pas juger de sa pertinence.. Je ne parle pas des brookites à âme (ça existe ?), mais bien des monocristaux qui montrent une zonation foncée centrale et triangulaire, si c'était bien la question de départ ? Pour répondre à ta question ci-dessus : ça dépend ce que tu entends par maclé ! Les inclusions foncées triangulaires soulignent probablement dans la brookite la limite entre les secteurs de croissance du cristal. On peut en effet considérer que ces secteurs sont orientés cristallographiquement les uns par rapport aux autres, et donc qu'ils suivent une "loi de macle" pour constituer au final un seul individu cristallin. D'ailleurs dans les chiastolites très développées, les terminaisons du prisme au contact de la croix d'inclusions carbonées forme parfois un angle rentrant, ce qui est une caractéristique des individus maclés. On peut donc au choix, considérer que le cristal de chiastolite est un seul individu, ou alors un ensemble de deux ou quatre sous-individus maclés, ce qui est peut-être plus précis !
  4. Je sais pas trop d'où sort cette histoire de niobium, ça me paraît un peu farfelu... Plusieurs auteurs Américains décrivent des inclusions préférentiellement distribuées en forme de sablier (comme dans les pakistanaises) ; les pétrographes appellent ces textures du "sector zoning" (qui désigne selon les auteurs des zonations purement chimiques, une distribution géométrique d'inclusions solides / fluides ou encore une distribution géométrique de secteurs maclés). C'est une question de mode de croissance des cristaux, comme pour les andalousites 'chiastolites' pour lesquelles les inclusions de matière carbonée proviennent de la matrice pélitique piégée à l'interface des compartiments du cristal en cours de développement ("pyramides de croissance").
  5. Oui spinelle (magnétite +- titanifère et chromite).
  6. Bonjour, Alors il faut savoir que les techniques de datation utilisées depuis les années 70-80 ont beaucoup évolué ; aujourd'hui on considère que les résultats qui avaient été donnés par la méthode K/Ar sur roche totale ne valent pas grand chose (de façon générale les techniques sur roche totale ne fonctionnent pas). Je ne connais pas le contexte ni la doc mais à ta place je me fierais aux données de datation les plus récentes.
  7. Ok donc là on est sur une déformation fragile qui post date la déformation ductile et le métamorphisme associé. Probablement dans les épisodes extensifs Tertiaires (je sais plus si c'est Miocène ou encore plus récent) du bassin égéen. Il y a moult publications là-dessus mais j'avoue les survoler plus que les lire en général... Je vais chercher
  8. Faille (normale) à chat même ! C'est rigolo, ça a l'air tout intraformationnel avec disruption des bancs calcaires dans la matrice pélitique. Peut-être fluidification à basse température (syngénétique probablement pas, plutôt postgénétique et même récent) d'ailleurs parce que ça fait pas brèche hydraulique 'chaude' avec ces clastes flottants non jointifs et pas dissouts. Et pas de ciment néoformé. Les dernières photos font même très talus clastique en base d'escarpement de faille sous-marin. Il y a une foliation métamorphique dans les clastes (c'est Schistes Bleus apparemment) ?
  9. Galène cuboctaédrique squelettique et déformée sur 'manganocalcite' rosée en boxwork après calcite (?), mine Krushev Dol, Madan. Découverte 2019. 7cm Pour expliquer la déformation ici (les sous-secteurs cristallins non déformés sont bien visibles sur les faces des cristaux, avec ces figures imbriquées et irrégulières), on pourrait invoquer la compétition entre les cristaux en cours de croissance, qui génère des contraintes dans les cristaux accolés. S'il sont bien orientés, certains en viennent à se macler selon la loi du spinelle, ce qui est particulièrement fréquent chez ces galènes de dernière génération. Il y a bien une macle sur cette pièce, mais dans l'ensemble ce caillou en est particulièrement dépourvu.
  10. Oh j'aurais bien voulu voir la vitrine des copains de Young Mineral Collectors.. Alors je la poste ici :
  11. Salut, je te conseille très fortement la réf suivante, publi scientifique sérieuse mais pas très difficile à lire : Nassau, K. (1978). The origins of color in minerals. American Mineralogist, 63, 219–229.
  12. Oui, j'ai vu plusieurs pièces étiquetées kutnohorite, y compris chez des marchands très sérieux.
  13. Rigolo, ça rappelle les pièces kosovardes ou roumaines...
  14. Je suis pas très tourmalines mais j'ai beaucoup aimé l'expo. Très belle diversité de compositions, de couleurs et d'architectures. Et quelques tourm française aussi, dans un coin, dont la modestie relative nous rappelle à quel point les pegmatites brésiliennes, pakistanaises, namibiennes, californiennes, russes ou encore malgaches sont exceptionnelles.
  15. @jean francois06 c'est malin, maintenant on veut voir ça...
  16. Je pensais exactement à ce site... Étant prospecteur, s'il y a bien un type de site que je ne ferais pas pour des raisons sanitaires, c'est les gîtes à phosphates d'U en mine. C'est trop contraignant pour travailler dans des conditions acceptables.
×
×
  • Create New...