Jump to content
Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲
smoky

Vos galères ou vos joies avec LACROIX

Recommended Posts

Bonjour

Qui n'a pas essayer de retrouver un gisement signalé par Lacroix, et qui ne s'y est pas cassé les dents sinon les mollets ?

Allez, racontez vos expériences réussies ou vos déconvenues ...

Pour ma part, j'en ai retrouvé quelques uns avec la minéralogie complète, comme celle des mines de Montcoustan en Ariège ou encore celles de Cassagne...

Mais d'autres recerches sont restées bien veines, comme les célestites de Saint Boes (64) et j'en passe.

Frédéric

Share this post


Link to post
Share on other sites


J'en ai déjà exposé quelques-unes ! mais pour ne pas te faire languir, Frédéric, je les rappelle ici brièvement. Se sont, soit des erreurs qui perdurent, soit des localisations imprécises, soit des trucs que j'ai cherché longtemps sans jamais les trouver… mais ces derniers, je les passerais, pour la plupart, sous silence : je n'aime pas les déconvenues, je préfère lire le terrain et découvrir de nouveaux indices !

• Donc il y a Gruner et la grunérite, que Lacroix (et du coup, d'autres à sa suite) s'est obstiné à écrire avec un trema sur le u

• Il y a le fameux "Laporta près de Bonifacio" que j'ai cherché longtemps avant de le trouver beaucoup plus au nord : lieu-dit Bonifacio, près de La Porta…

• Sans parler d'un autre lieu-dit "près de Nyons" alors qu'il se situe entre Laragne et Serre ! c'est Clavelas, au dessus de Montrond ! (écart, par la route, 75 km, tout de même !)

• L'andradite (Alfred disait " mélanite ") de la collobriérite, qui n'est autre que l'un des grenats les plus proches du terme almandin pur ! (je râle, car l'erreur est reprise dans la littérature récente !)

• Sinon, je recherche toujours une mine de fer, bien cachée… dommage : d'après Lacroix, sa minéralisation ferait penser à Allevard ! Je recherche encore quelques autres localités du Lacroix…

Conclusion : Vive les coordonnées Lambert et le GPS !

Quelques excuses : Lacroix n'a pas pu aller partout ! et puis, parfois, les indices étaient si ténus, qu'ils se sont fondus dans le paysage ! ça m'est arrivé : j'avais trouvé des quartz Babel… des décennies après je reviens par hasard sur les lieux… j'essaie de retrouver… rien ! Pourtant, je suis assez sûr de moi, c'est là !… pour être tout à fait certain, j'y retourne avec mon carnet de prospections de l'époque ! eh-bien oui ! c'est bien là ! mais il n'y a plus rien ! la piste a été légèrement modifiée… légèrement, mais suffisament : tout a disparu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les coordonnées GPS, attention, pour raisons stratégiques elles sont décalées de manière aléatoire sur géoportail et je crois aussi sur google earth. Pratique pour localiser un indice à partir d'Infoterre et de la base de donnée BSS du BRGM !. Déjà qu'elle n'étaient pas toujours trop bien situées sur les cartes géol !!!!. Par contre beaucoup d'indices BSS bénédicient d'un extrait de carte topo, mais je n'ai pas eu le loisir de vérifier si c'est fiable, la prochaine fois ce sera sur Ste Sévère, Urciers.

Pour le vieil Alfred (plus vieux que papyfred !) avec tout le respect que j'ai pour lui, je ne lui en veux pas trop, il n'a bien sur pas été sur tous les indices et c'est normal qu'il y ait du déchet. Son boulot est tellement gigantesque, en dehors des références géographiques, i y a toutes les déterminations et la cristallo. Pfouhhhh, ça me fiche le vertige rien que d'y penser !!

Bon je retourne à mes 5 denières copies de 1S sur la structure de la Terre (ils sont pas trop mauvais mes loulous !)

Bonne journée, fin de l'émission pour aujourd'hui (ou pour ce matin !)

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite disgression sur le GPS :sourire: :coucou!:

Pour les coordonnées GPS, attention, pour raisons stratégiques elles sont décalées de manière aléatoire sur géoportail et je crois aussi sur google earth.

Je ne peux pas me prononcer sur Géoportail, car je ne les utilise pas dessus, mais il est clair qu'il y a un décalage entre la photo et les coordonnées sur Google Earth. De plus, ce décalage varie en fonction de la photo aérienne et des assemblages ( en gros tout les 6 mois le décalage change pour un point donné ).

On peut le constater facilement en prenant les Google Earth Communities.... certain points indiquent des choses qui ne sont plus la ( les avions militaires Américain par exemple ) par ce que la photo à changé, et d'autres indiquent des points qui sont décalés... encore parce que la photo à changé.

Personnellement, j'utilise l'ensemble à l'envers...

Sur le site je fais un relevé GPS ( je marque le site sur mon GPS ) et une fois rentré je mets les coordonnées dans mon fichier 'géologie' sur Google Earth.

Dans le sens normal ( localisation GE entrée dans le GPS ) ca me permet de situer le secteur de prospection ( dans un rayon de 200m autour du point généralement ) quand le site n'est pas évident.

Pour le Lacroix je ne peux malheureusement pas me prononcer, car je ne l'ai pas en bibliothèque... je travaille au flair, à l'instinct, à la lecture des cartes et du paysage. :question:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Pourrait on nous présenter ce "Lacroix" :sourire: ?

Merci...

Oui le nom exacte du recueille et le nom de l'éditeur s'il te plais :coucou!: :question:

Share this post


Link to post
Share on other sites

ma galére c'est de ne^pas l'avoir !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

mais vu le prix et le peu d'ouvrages dispos ..................!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

moi aussi, mon regret c'est de ne pas l'avoir !... Encore que les inventaires minéralogiques du BRGM signalent les indices de Lacroix qu'ils n'ont pas pu retrouver, avec lieu-dit et minéralogie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vous le présente à la louche sans doc sous la main;

Alfred Lacroix, minéralogiste français du début du siècle ayant rédigé un ouvrage gigantesque "La Minéralogie de la France et des Territoires d'Outre-Mer" regroupant tout ce qui était connu à l'époque. C'est énaurme, 10 tomes (de Savoie !). Il a aussi décrit l'éruption de la Montagne Pelè de 1902.

L'article sur wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Alfred_Lacroix

Amicalement, Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest c. des pyrénées

IL Y A QUELQUES années, j' ai retrouvé le gisement de grenats de Jaujac en Ardéche signalé dans le Lacroix: voir post sur Grenats avec photos récentes. J' ai appris plus tard qu'un autre avait retrouvé le site avant moi sans l'exploiter pour autant. Voilà, c'est tout!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout le monde peut se tromper même le grand Lacroix...

A noter cette suite de confusions:

Il a prétendu que les marcasites étaient très fréquentes dans le Boulonnais confondant par là les marcasites vraies avec les nodules de pyrite qui eux sont effectivement plus nombreux et plus fréquents.

Il a situé ces marcasites dans le bas boulonnais (jurassique) alors qu'il n'y en a pas, elles sont dans le haut boulonnais crayeux et plus précisément dans la craie gris cénomanienne du Cap Blanc Nez ou de la carrière de Danne.

Ceci dit parceque encore aujourd'hui on copie sans réfléchir ni vérifier en accordant imprudemment une foi aveugle au grand Lacroix qui n'en n'était pas moins homme. Errare humanum est !

Je mets en avant plus de 180 ans de recherches sur le littoral boulonnais par différentes personnes que je connais. C'est bien pourquoi certaines étiquettes dans certains musées devraient être réactualisées en fonction de la réalité du terrain et pas d'un renseignement éronné d'où qu'il vienne, n'est-ce pas ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

le Lacroix à été copié par la grande entreprise Google dans son objectif détourné de faire des bénéfices... on peut retrouver de petits passages de Lacroix dans "google livre"... le but prétendu est l'accès à toute la population de toutes les connaissances scannées....en niant les droits d'auteurs

mais quelqu'un possédant ces droits n'a pas permis cette diffusion

dommage pour nous

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part, ayant une formation de géologue et d'architecte paysagiste, retrouver les indices de Lacroix m'est un peu moins diffile. En effet, il faut avoir une lecture dynamique du paysage (autrement dit comprendre son histoire) et une lecture du sous sol en même temps.

En effet, concernant les topographies, les noms sont souvent légèrement modifiés, car une grande partie du travail de Lacroix se fonde sur des sources orales et non des reports cartographiques. Parfois les ' disparaissent pour faire un nom continue. Ainsi, le col d'Eret est aujourd'hui le col Dret, etc...

Ensuite, les routes ne sont pas les mêmes. Les routes de Lacroix sont parfois de simples chemins communaux abandonnés aujourd'hui !

Enfin, à l'époque du Lacroix la végétation était beaucoup plus rase. Exemple, au début du siècle, il n'y avait presque plus de forêt dans l'Ariège et les alpages étaient complètement surpaturés avec de l'érosion partout. Cela se voit encore sur les photographies aérienne de 1941 (commandées par l'Allemagne Nazi pour connaitre la frontière). En outre, les rares forêts étaient pâturées (donc sous bois clairs sans végétation arbustive). Et en 1940 on cultivait encore la patate à 1200 m d'altitude sur des pentes à 45°, comme au Pérou aujoud'hui ! Plus facile dans ce cas de trouver des indices minéralogiques.

Aujourd'hui, par exemple, les alpages ariégeois sont en pleine recolonisation. Là où Lacroix trouvait de l'herbe et des cailloux, c'est de la fougère aigle, du genévrier ou du rhododendron aujourd'hui. En basse altitude, les anciennes prairies sont des brousses à ronces, noisetiers, prunelliers et divers jeunes arbres ... dur dur ! Dans le 64 et 65, c'est un peu mieux car l'activité agricole a perduré plus fortement.

Quand j'aurai le temps, je vous metrai des photos comparé entre aujour'd'hui et 1900, vous verez, ça loche !

Enfin, quand on lit bien le Lacroix, on s'aperçoit qu'il a finalement peu prospecté lui même. Quand il a écrit sa bible, il travaillait au Museum d'Histoire Naturel de Paris et 80% des échantillons décrits ont été rapportés directement avec communication des origines de sources orales, sans cartographie, ou pire certains échantillons ont été observés dans d'autres collections françaises et européennes. En plus de cela Lacroix a fait quelques expéditions, mais dans des secteurs assez ciblés. Il n'a pas parcouru la France dans tous les sens comme on pourrait le croire.

Frédéric BEC

Share this post


Link to post
Share on other sites

La " Minéralogie de la France et des Territoires d'Outre-Mer ", publiée à l'origine sous le titre général : " Minéralogie de la France et de ses colonies ", comportait 3 tomes, puis Lacroix fit une mise à jour donnant lieu à un quatrième tome. Par la suite, les notes manuscrites ajoutées par Lacroix dans son exemplaire personnel, et une abondante blibliographie (de travaux plus récents, mais portant sur les localités et minéraux décrits) donnèrent lieu à l'édition d'un cinquième tome. Plus tardivement, un sixième tome situe géographiquement les indices et minéraux cités. Les quatre premiers tome comportent un très important nombre de pages, le cinq est peu épais (environ le 1/4 du tome 4) le six fait la moitié du tome 3 (environ)…

Lacroix a également commis une énorme " Minéralogie de Madagascar "… et pas moins de 700 publications scientifiques au cours de sa longue carrière…

" Quand il a écrit sa bible, il travaillait au Museum d'Histoire Naturel de Paris et 80% des échantillons décrits ont été rapportés directement avec communication des origines de sources orales, sans cartographie, ou pire certains échantillons ont été observés dans d'autres collections françaises et européennes. En plus de cela Lacroix a fait quelques expéditions, mais dans des secteurs assez ciblés. Il n'a pas parcouru la France dans tous les sens comme on pourrait le croire." Nous dit très justement Smoky, l'avantage, reste que Lacroix a généralement signalé les noms des découvreurs, des collectionneurs, de, en un mot, ses innombrables correspondants…

Notons, tout de même, qu'il a pas mal voyagé !

Cent ans après, il serait souhaitable qu'un " Lacroix " actualisé, restreint à ce qui reste " la France ", voit enfin le jour ! souhaitable, et utile ! Il y eut, un temps, une ébauche, malheureusement, la belle série promise des " Inventaires " du BRGM, a été stoppée depuis longtemps… à sa place, on nous rebouche les anciennes mines… :sourire:

Share this post


Link to post
Share on other sites

"à sa place, on nous rebouche les anciennes"

VIVE LA REPUBLIQUE ! VIVE LA FRANCE ! (c'est ironique, bien sûr !)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cent ans après, il serait souhaitable qu'un " Lacroix " actualisé, restreint à ce qui reste " la France ", voit enfin le jour ! souhaitable, et utile ! Il y eut, un temps, une ébauche, malheureusement, la belle série promise des " Inventaires " du BRGM, a été stoppée depuis longtemps… à sa place, on nous rebouche les anciennes mines… :sourire:

Il est toujours possible de faire un "Lacroix" du 21ème siècle. C'est une question de temps et de moyens. De plus avec les technologies modernes, les couts peuvent être très réduits. ( pas besoin d'éditer sur papier... un PDF et chacun fait son édition... )

Quand au rebouchage... ca va dans le même sens que les alcotests dans les boites et les topos d'escalade qui ne contiennent que les voies sur broches scellées.... pour une société qui ne tolère aucune prise de risque.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis bien d'accord avec toi ! Cependant cette " société qui ne tolère aucune prise de risque " devrait interdire immédiatement la fabrication, la vente et l'usage de certaines substances, et surtout, s'interdire le prélèvement de taxes substantielles (l'État encaisse les taxes, nous comblons le trou de la Sécu, les faux-culs) sur les dites substances !

Share this post


Link to post
Share on other sites

le Lacroix d'aujourd'hui n'est pas souhaitable...voir "L'inventaire du Patrimoine Géologique français"

avec les rebouchages et interdictions vous auriez beaucoup plus a perdre qu'à trouver

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ou interdir de rouler !

Imagionez ce qu'on tolère: deux véhicules qui se croisent à 90 km / heure chargé de 40 à 50 litre de liquide inflamable chacun ! Et on se rase à quelques m seulement ! Intolérable non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

le Lacroix d'aujourd'hui n'est pas souhaitable...voir "L'inventaire du Patrimoine Géologique français"

avec les rebouchages et interdictions vous auriez beaucoup plus a perdre qu'à trouver

Il n'y a pas que les mines et carrières comme source de minéraux.

Ensuite un inventaire des indices et gisements ( à la différence du patrimoine ) Francais a une vocation d'information

et d'étude...

Pour moi l'inventaire du patrimoine se doit d'avoir une vocation de mise sous cloche ( certain diront préservation ) et donc ne devrait contenir que les choses suffisament remarquables ou risquant de disparaitre ( stratotypes, dalle aux amonites, oeufs de la Ste Victoire, localité type, minéraux type... ) et devant être protégées.

Enfin, pas mal d'interdictions viennent du fait que la société ne tolère plus le risque et veut tout tout de suite, et que certaines personnes sont inconscientes ou ne veulent pas s'em****er a faire les choses proprement. ( sous-cavages )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avoir la chance d'avoir un labo de géol pas trop loin qui le détient et faire des photocopies quand nécessaire. Celui de Limoges a des pages qui ne sont même pas massicotées (désolé, Papy, j'avais un chouia exagéré le nombre de tomes), c'est dire si on est pas nombreux à l'utiliser (ce qui par ailleurs n'est pas une bache pour mes collègues qui travaillent sur des trucs bien différents et qui n'ont pas vraiment l'usage du bestiau).

Serge

A l'attention des Frangins, échange photocopie de l'article "cassitérite" du Lacroix contre n'importe quel échantillon du même minéral cristallisé d'au moins 5 mm en provenance de Bretagne.

Bon OK je sors !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...