Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

Principaux sujets de Géoforum.


Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais.
Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais les 25 et 26 mars

Les phosphates de la craie picarde


Recommended Posts

Bonjour à tous,

Étant sur ce forum depuis quelques années je me suis aperçu d'un sujet relativement peu discuté, bien qu'ayant fourni une faune variée, notamment de requins, et possédant une histoire intéressante : les gisements de phosphates de Picardie.

Tout le monde connais les gisements de phosphates du Maroc qui livrent en quantité dents de requins, mosasaures, tortues,... Cependant nous avons aussi dans le Bassin parisien des gisements de phosphates du Crétacé, qui en leur temps ont considérablement enrichi ce qui était de petits villages, et qui livrent encore aujourd'hui de beau fossiles.

Les principaux sites ont été exploités dans l'Oise, avec les gisements d'Hanvoile et de de Hardivilliers, et dans la Somme, avec entre autre Beauval, Nurlu et Hallencourt. Cette manne a créé une éphémère "ruée vers les phosphates" durant la deuxième moitié du XIXeme . Les phosphates été avant tout exploités pour servir d'engrais pour l'agriculture. Mais ces exploitations ont pour la plupart cessé au début du XXeme.

Les gisements de la craie picarde se sont formés pour la majorité durant la fin du Santonien et le début du Campanien, au Crétacé supérieur. Ici, le phosphate se présente sous la forme de petits granules beiges disséminés dans la craie blanche. Ces petits granules résultent de la précipitation de phosphate de calcium (apatite) autour de petits grains grâces à l'action des bactéries. Les granules d'apatite se sont déposés dans des chenaux sous-marins où ils se sont concentrés. Lors des phases d'érosion de l'eau s'est infiltrée dans la craie et l'a par endroit dissoute, laissant des poches de sables phosphatés. C'est sables sont les premiers à avoir été exploités et pouvaient présenter une teneur de plus de 60% en phosphates.

Les fossiles sont très fréquents dans ces craies phosphatées, voire abondants! Néanmoins  aujourd'hui beaucoup de sites sont impossibles d'accès.

Ce sujet est donc l'occasion de faire un panorama de la paléontologie de ces gisements. Les fossiles que je présenteraient proviennent de sorties personnelles à la fois dans l’Oise et la Somme.

Je commencerai par le requin "star" de ces phosphates, le Squalicorax kaupi. Il s'agit surement du requin le plus courant. Certains tamis effectués dans des poches de sables peuvent livrer plus d'une dizaine de dents.

 

2005594308_Capturedcran2023-01-18162444.png.862035ecdc2cb667db3eba2c1b1d663a.png

 

squali.png.e00ad728fb20725ec61363416922fc54.png

 

squali2.png.34005b0f12aaaca75bff6110fe789cb4.png

 

creto.png.b33a5c257bc7a4101bb92961f53d1b9d.png

 

1881875308_Capturedcran2023-01-18172447.png.59ed8268f6be1df2ff31ce27b2dc2f83.png

 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour

 

Excellente idée que d'ouvrir un tel sujet.

 

Personnellement j'ai pu fouiller quelques fois dans un de ces sites aujourd'hui fermé (reconverti il y a quelques années en stand de tir à balles).

 

Ce site présentait au moins deux niveaux distincts :

 

A = la partie inférieure, une craie partiellement indurée, et très riche en vertébrés marins (requins, raies, poissons osseux) mais aussi quelques invertébrés parmi lesquels, des Bélemnites, des Céphalopodes (fragmentaires), des échinodermes (oursins et comatules), des moules interne de bivalves et rares gastéropodes, quelques brachiopodes, etc...

 

B = Partie supérieure, essentiellement constituée par un sables phosphatés, constitué de pellets, ou l'on trouvait à 95 % des Squalicorax (d'où le fait que certains l'ont appelé la couche à Corax !), mis à part les Squalicorax, on pouvait récolter quelques autres petits Lamniformes, des vertèbres de poissons osseux, et de rares restes d'invertébrés marins.

 

La micro faune de vertébrés marins à d'ailleurs fait l'objet d'une publication par Guiniot et al, 2013, disponible sur sa page Researchgate

 

https://www.researchgate.net/publication/257816021_Sharks_Elasmobranchii_Euselachii_from_the_Late_Cretaceous_of_France_and_the_UK

 

J'ai encore pas mal de sédiment à trier de ces sites, dont la micro faune est assez jolie et de qualité proche des phosphates Nord Africain.

 

Je vais mettre quelques photos des deux niveaux

 

Niveau inférieur

 

couche_inf_induree5.jpg

 

 

couche_inf_induree1.thumb.jpg.4233870087575a2a6c2f48f782ed834d.jpg

 

couche_inf_induree2.jpg

 

couche_inf_induree3.jpg

 

couche_inf_induree4.jpg

 

Niveau supérieur

 

couche_sup_phosphate1.jpg

 

couche_sup_phosphate2.jpg

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Elasmo,

Merci pour votre participation à ce sujet !

Je pense bien voir de quelle carrière vous parlez, pour l'avoir fréquentée assez récemment.  Je n'y avais encore jamais vu d'echinocorys dans cette couche.

Mais effectivement le squalicorax y pullule !

Il est vrai qu'une partie de la carrière est aujourd'hui un stand de tir, a éviter absolument quoique rarement fréquenté, mais la partie intéressante sert aujourd'hui de dépôt d'ordures vertes à la commune.

Link to comment
Share on other sites

Quelques autres Echinochorys ramassé par une tierce personne dans la couche supérieure, pour une fois ce ne sont pas des moules internes, mais bien des tests bien propre.

 

Concernant les dents, je n'ai pas encore fait de photographies sur ce gisement, mais j'ai déjà fait un gros classement, comme l'on peux s'y attendre, la majorité des dents présentent des usures, cassures, une petite partie est bien complète et présente de suffisante caractéristiques pour être conservés comme spécimens de référence, mais attention toutefois à ne pas écarter trop vite des dents imparfaites, car il arrive que l'on ai de belles surprises, dents tératologiques (pathologiques).

 

couche_sup.JPG

Link to comment
Share on other sites

Concernant les publications, voir du coté des anciens auteurs :

 

PRIEM Ferdinand., 1896, Sur les Poissons de la craie phosphatée des environs de Péronne. Extrait du Bulletin de la Société Géologique de France. 3ème série, T. XXIV, page 9, année 1896.

 

Malheureusement entre la publication en 1896 et 1918 il y a eu un sacré chamboulement, le secteur ayant été totalement remanié par les bombardements de la première guerre mondiale.

 

Péronne étant un fort qui à été abondement bombardé par les forces allemandes; en 2005 j'avais tenté d'y faire des prospections, sans aucuns résultats.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_la_Somme

 

LERICHE (M.), 1929, Les Poissons du Crétacé marin de la Belgique et du Limbourg Hollandais. Bull. Soc. Belge géologique, Palé. Hydr. T. XXXVII, p. 199-299.

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Eclatdesilex a dit :

Bonjour à tous,

Étant sur ce forum depuis quelques années je me suis aperçu d'un sujet relativement peu discuté, bien qu'ayant fourni une faune variée, notamment de requin, et possédant une histoire intéressante : les gisements de phosphates de Picardie.

Tout le monde connais les gisements de phosphates du Maroc qui livrent en quantité dents de requins, mosasaures, tortues,... Cependant nous avons aussi dans le Bassin parisien des gisements de phosphates du Crétacé, qui en leur temps ont considérablement enrichi ce qui était de petits villages, et qui livrent encore aujourd'hui de beau fossiles.

Les principaux sites ont été exploités dans l'Oise, avec les gisements d'Hanvoile et de de Hardivilliers, et dans la Somme, avec entre autre Beauval, Nurlu et Hallencourt. Cette manne a créé une éphémère "ruée vers les phosphates" durant la deuxième moitié du XIXeme . Les phosphates été avant tout exploités pour servir d'engrais pour l'agriculture. Mais ces exploitations ont pour la plupart cessé au début du XXeme.

Les gisements de la craie picarde se sont formés pour la majorité durant la fin du Santonien et le début du Campanien, au Crétacé supérieur. Ici, le phosphate se présente sous la forme de petits granules beiges disséminés dans la craie blanche. Ces petits granules résultent de la précipitation de phosphate de calcium (apatite) autour de petits grains grâces à l'action des bactéries. Les granules d'apatite se sont déposés dans des chenaux sous-marins où ils se sont concentrés. Lors des phases d'érosion de l'eau s'est infiltrée dans la craie et l'a par endroit dissoute, laissant des poches de sables phosphatés. C'est sables sont les premiers à avoir été exploités et pouvaient présenter une teneur de plus de 60% en phosphates.

Les fossiles sont très fréquents dans ces craies phosphatées, voire abondants! Néanmoins  aujourd'hui beaucoup de sites sont impossibles d'accès.

Ce sujet est donc l'occasion de faire un panorama de la paléontologie de ces gisement. Les fossiles que je présenteraient proviennent de sorties personnelles à la fois dans l’Oise et la Somme.

Je commencerai par le requin "star" de ces phosphates, le Squalicorax kaupi. Il s'agit surement du requin le plus courant. Certains tamis effectués dans des poches de sables peuvent livrer plus d'une dizaine de dents.

Il y a 4 heures, elasmo a dit :

Bonjour

 

Excellente idée que d'ouvrir un tel sujet.

 

Personnellement j'ai pu fouiller quelques fois dans un de ces sites aujourd'hui fermé (reconverti il y a quelques années en stand de tir à balles).

 

Ce site présentait au moins deux niveaux distincts :

 

A = la partie inférieure, une craie partiellement indurée, et très riche en vertébrés marins (requins, raies, poissons osseux) mais aussi quelques invertébrés parmi lesquels, des Bélemnites, des Céphalopodes (fragmentaires), des échinodermes (oursins et comatules), des moules interne de bivalves et rares gastéropodes, quelques brachiopodes, etc...

 

B = Partie supérieure, essentiellement constituée par un sables phosphatés, constitué de pellets, ou l'on trouvait à 95 % des Squalicorax (d'où le fait que certains l'ont appelé la couche à Corax !), mis à part les Squalicorax, on pouvait récolter quelques autres petits Lamniformes, des vertèbres de poissons osseux, et de rares restes d'invertébrés marins.

 

La micro faune de vertébrés marins à d'ailleurs fait l'objet d'une publication par Guiniot et al, 2013, disponible sur sa page Researchgate

 

https://www.researchgate.net/publication/257816021_Sharks_Elasmobranchii_Euselachii_from_the_Late_Cretaceous_of_France_and_the_UK

 

J'ai encore pas mal de sédiment à trier de ces sites, dont la micro faune est assez jolie et de qualité proche des phosphates Nord Africain.

 

Je vais mettre quelques photos des deux niveaux

Bonjour @Eclatdesilexet Jean-François @elasmo,

 

Merci beaucoup pour ce nouveau sujet ! Les photos donnent envie d'en découvrir plus.

Vivement la suite.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Citation

phosphates crétacés existaient en France

 

Et aussi en Belgique, où de très nombreux restes de Mosasaures y sont connus, en France, je n'ai pas connaissance de tels restes, hormis sur un site du Maestrichtien dans le secteur de Reims.

 

https://www.naturalsciences.be/sites/default/files/Poster_mosasaures_A3.pdf

 

Mais cela risque de déborder du sujet initial

Link to comment
Share on other sites

J'ai à plusieurs reprises lu des papiers faisant mention de fossiles de mosasaures et d'autres reptiles marins dans les phosphates de la Somme, notamment à Hallencourt et à Beauval.

image.png.6954916d00196e9e546d163a33af11c7.png

 

Mais le fossile le plus impressionnant dont j'ai entendu parlé a été trouvé a Eclusier-Vaux.

image.png.30455a85e7c89edf2c04b6b8765a8093.png

 

Pour ma par je n'ai pour le moment jamais trouver de reptiles, mais la quête continue !

Link to comment
Share on other sites

Effectivement Nathalie BARDET avait fait quelques publications sur ces faunes

 

Personnellement je n'ai jamais trouvé de restes attribuables à du Mosasaure, ni même dans mes souvenirs à des reptiles marins, mais je me suis limité à un seul gisement, en cherchant bien il est possible de faire de nouvelles découvertes, peux être dans d'anciennes phosphatières aujourd'hui abandonnées ?

Link to comment
Share on other sites

Ils ne sont pas très fréquents en effet et la découverte de Vaux-Exclusier reste exceptionnelle (en France), car les pièces comme pour les requins sont souvent désarticulées.

 

Toutefois avec de la patience on peut en sortir de temps en temps quelques dents.

615566686_Mosasaure2.thumb.jpg.9bda9ae0e801c6933e7fb5dd15feacc9.jpg

 

Celle-ci a été trouvée par un ami.

 

1047824557_Mosasaure3.thumb.jpg.5d50f6b2c48569d9b0aacf4c1a0fede9.jpg

En parlant de tératologie, une petite compilation autour de Squalicorax kaupi

2099530002_SqualicoraxpathologieHaut.thumb.JPG.17ced4860071c2d42ec62d2408600be7.JPG2099530002_SqualicoraxpathologieHaut.thumb.JPG.17ced4860071c2d42ec62d2408600be7.JPG

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Chimera a dit :

Ils ne sont pas très fréquents en effet et la découverte de Vaux-Exclusier reste exceptionnelle (en France), car les pièces comme pour les requins sont souvent désarticulées.

 

Toutefois avec de la patience on peut en sortir de temps en temps quelques dents.

615566686_Mosasaure2.thumb.jpg.9bda9ae0e801c6933e7fb5dd15feacc9.jpg

 

Celle-ci a été trouvée par un ami.

 

1047824557_Mosasaure3.thumb.jpg.5d50f6b2c48569d9b0aacf4c1a0fede9.jpg

En parlant de tératologie, une petite compilation autour de Squalicorax kaupi

2099530002_SqualicoraxpathologieHaut.thumb.JPG.17ced4860071c2d42ec62d2408600be7.JPG2099530002_SqualicoraxpathologieHaut.thumb.JPG.17ced4860071c2d42ec62d2408600be7.JPG

 

Sympa les mosasaures ! S'agit-t'il de découvertes récentes?

 

Pour ma part je continue dans les requins avec celui qui est pour moi le plus impressionnant, le Cretolamna.

La première pièce est la plus belle que j'ai trouvé à ce jour pour cette espèce. la dent fait 3 cm.

cretolamna.thumb.png.7f3dcb1f32932894fb737a931651a317.png

 

1760851377_Capturedcran2023-01-18161414.png.87f685398e32384a64973382bfb2df47.png

 

creto2.png.30b8f8c29ca0fc242c7c2047be041a58.png

 

1613041655_Capturedcran2023-01-18161210.png.4868fc079a4a4759f6fc67f6f698d70a.png

 

Link to comment
Share on other sites

Excellente idée en effet ce sujet. Merci. Et le matériel en dents de requins est très beau, la couleur est élégante et il y a tout de même des dents très fraîches.

 

En Belgique, dans la région de Mons il y avait aussi des gisements de craies phosphatée qui ont été exploité à grande échelle. Abandonnés en raison de la concurrence des importations mais les réserves restent importantes. Ces gisements étaient très fossilifères. Ils ont livré du mosasaure mais aussi pas mal de requin et d'oursins.

 

https://planet-terre.ens-lyon.fr/ressource/Img738-2022-02-28.xml

 

Belle fin de journée,

 

jph

 

 

Link to comment
Share on other sites

Pour continuer la série des élasmobranches, je continuerai avec un animal qu'on voit peu fréquemment dans la craie du Bassin parisien : l'onchopristis (poisson-scie).

J'ai pu trouver à deux reprises des dents rostrales, les voici.

Elles font environs 1,5 et 2cm.

 

237196113_Capturedcran2023-01-18173249.png.721ea1c163c16d9569907821f5eeb08c.png

 

1368018222_Capturedcran2023-01-18173124.png.3f6dee644b3acdcdbf61af68e87ab862.png

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Eclatdesilex

 

Je ne pense pas que ces dents soient à rattacher au genre Onchopristis qui sont généralement émaillées sur toute la hauteur du crochet, or sur ce type de dent que j'ai trouvé aussi dans la craie, seul le bord du crochet est légèrement émaillée.

 

Cela ressemble un peu à la forme Eutrichurides sagittidens de l'Eocène en plus gros, mais je n'ai pas de nom pour cette espèce.

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour

 

J'ai un peu de mal à y voir une dent de poisson osseux (Trichiuridae) cela me paraît un peu trop gros, et surtout et l'aspect pas assez lancéolée de la pointe

 

Voir du coté des Sclerohynchidae et Pristidae, avec cette publication

 

The biology of extinct and extant sawfish (Batoidea: Sclerorhynchidae and Pristidae) | SpringerLink

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Chimera a dit :

Bonjour Eclatdesilex

 

Je ne pense pas que ces dents soient à rattacher au genre Onchopristis qui sont généralement émaillées sur toute la hauteur du crochet, or sur ce type de dent que j'ai trouvé aussi dans la craie, seul le bord du crochet est légèrement émaillée.

 

Cela ressemble un peu à la forme Eutrichurides sagittidens de l'Eocène en plus gros, mais je n'ai pas de nom pour cette espèce.

 

 

 

 

Bonjour à tous,

Je me suis aussi posé des questions quant à l'identification, néanmoins je n'ai pas trouvé de meilleure explication. Je n'ai retrouvé nul par ailleurs le même profile et la présence d'un crochet, et de cette taille.

J'ai pensé aux Enchodus, mais ça ne collait pas.

 

il y a 53 minutes, elasmo a dit :

Bonjour

 

J'ai un peu de mal à y voir une dent de poisson osseux (Trichiuridae) cela me paraît un peu trop gros, et surtout et l'aspect pas assez lancéolée de la pointe

 

Voir du coté des Sclerohynchidae et Pristidae, avec cette publication

 

The biology of extinct and extant sawfish (Batoidea: Sclerorhynchidae and Pristidae) | SpringerLink

 

 

 

Oui, peut être ne s'agit-il pas précisément du genre Onchopristis, mais je pense que les poissons-scie sont les meilleurs candidats.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...