Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

Principaux sujets de Géoforum.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

La mine de Tsumeb et ses minéraux


 Share

Recommended Posts

  • 2 weeks later...

Certains vont peut-être râler : "encore une mottramite!"... Peut-être, mais c'est encore un différent  type de cristallisation. :surpris:

 

Mottramite sur calcite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

100x70x60mm

 

image.jpeg.dfcf5fe5a1f4940c46419afc7478b0e5.jpeg

Cette fois-ci, la mottramite se présente en encroutement grenu d'un gris olivâtre,

recouvrant de classiques rhomboèdres de calcite transparents.

On peut distinguer en inclusions dans la calcite également de la mottramite,

cette fois-ci sous l'habitus plus commun à Tsumeb de petites masses verdâtres dendritiques.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Cela faisait trop longtemps!

 

Willémite, mimétite et malachite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

90x40x40mm

 

image.jpeg.873df1623f300f099b57196e1f195dc4.jpeg

Willémite, se présentant ici avec l'habituel faciès à Tsumeb en globules d'un bleu ciel tendant vers la gris.

Ce côté du spécimen est parsemé de délicates aiguilles de mimétite jaune.

 

image.thumb.jpeg.d1dd6ba0f7f2696cc67d2cb4933f8439.jpeg

Le verso, où les aiguilles de mimétite se font plus denses, recouvrant presque entièrement la première génération de willémite,

et recouvertes par endroits de petites boules de malachite d'un vert très sombre.

 

Hélas le niveau de la découverte m'est inconnu, la willémite ayant été décrite dans chacune des trois zones d'oxydation (je pencherais ici plutôt pour la seconde, sans certitude absolue toutefois).

 

La willémite n'est (tout est relatif...) pas si rare à Tsumeb.

A signaler de beaux cristaux sphéroïdaux gemmes d'un bleu-vert associés à des rhomboèdres de calcite blanche et de la dolomite, particulièrement esthétique (dont l'origine dans la mine est là aussi inconnue), et qui ont établi cette mine comme localité majeure pour ce minéral également.

Seul l'habitus de couleur jaune-citron, riche en cadmium, permet à priori d'établir une provenance, à savoir la troisième zone d'oxydation (et plus particulièrement les niveaux 43 à 46); l'on y retrouve alors la willémite associée à de la zincolivénite et de la rosasite.

Enfin, une variété intéressante à rappeler, dénommée trootsite (à ne pas confondre la trootsite rencontrée en métallurgie) et qui se caractérise par une coloration brun/rougeâtre des agrégats botryoïdaux de willémite.

 

Link to comment
Share on other sites

Anglésite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

79x57x34mm

image.thumb.jpeg.d0940776c592efb832aeec5d590b3b31.jpeg

Cristallisation d'anglésite (il manque malheureusement quelques terminaisons), d'un blanc laiteux teinté de bleu, avec quelques plans de clivage internes.

Le cristal, de très grande taille, s'est développé sur une matrice de galène très altérée.

La face principale ici apparente présente une surface assez complexe (probable cristallisation polysynthétique).

 

image.jpeg.cec8bd0fc4a796db11eb7254cdae3b75.jpeg

L'autre côté du specimen, avec d'autres individus d'anglésite maclés.

Le minéral vert, non analysé, est évidemment ici un arséniate de cuivre; en association à l'anglésite à Tsumeb, il s'agit très probablement d'arsentsumebite (mêmes conditions de formation, à savoir oxydation d'un milieu plumbifère en conditions de pH relativement acide).

Link to comment
Share on other sites

Je suis ravi que tu apprécies. :amis:

J'en ai encore d'autres en réserve à montrer ici, dont quelques "raretés". Tu pourras évidemment rajouter les photos et commentaires qui vont bien sur Géowiki si tu le souhaites!

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Minéral "GS 1" de Georg Gebhard

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

14x12x6mm

 

thumbnail_IMG_2329.thumb.jpg.505febfdbf90edc7db6f980d4bb52ee5.jpg

Aspect habituel de ce rare "minéral", sous la forme d'une petite masse verdâtre avec cassure conchoïdale et à un éclat résineux.

Cette bizarrerie provient de la troisème zone d'oxydation.

Ex Rolf Fahle (Okavango).

 

Dans son ouvrage Tsumeb en 1999, Gebhard recensait quelques "espèces" rares encore non recensées (il y en eut bien d'autres de découvertes depuis), et qu'il appelait provisoirement GS 1, 2...

Certaines ont depuis été authentifiées et agréées par L'IMA : yvonite -Cu(HAsO4)·2H2O- pour GS 3, erikapohlite -Cu3(Zn,Cu,Mg)4Ca2(AsO4)6·2H2O- pour GS 5, ianbruceite -[Zn2(OH)(H2O)(AsO4)](H2O)2- pour GS 17...

 

"GS 1" que l'on voit ici semble être une substance amorphe, comportant Zn, Fe, As, O, H. Il semble être analogue par sa composition (microsonde) à un autre minéral décrit à Tsumeb, la fahleite -CaZn5Fe3+2(AsO4)6 · 14H2O-, quant à elle bien cristallisée, dans le système orthorhombique (Tony Nikischer, juin 1997 : https://www.mindat.org/mesg-207138.html ).

Mais comme travailler sur un minéral amorphe ou mal cristallisé ne passionne guère de monde, 25 ans après la fermeture de la mine, on en sait guère plus...

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Sidérite et goethite, sur germanite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

72x45x43mm

 

image.jpeg.06938ec337c727214b62f136517f9e20.jpeg

Cristaux de sidérite brun-orangés, associés à de la goethite aciculaire noire à l'éclat métallique.

 

image.jpeg.7c7378313f19e5927418e91218bcc074.jpeg

Le verso, montrant la matrice: de la germanite, aux reflets entre le rose et le bronze caractéristique à Tsumeb.

 

Les spécimens de sidérite bien cristallisée ne sont pas très fréquents à Tsumeb.

Ce spécimen associé à de la germanite provient probablement de la troisième zone d'oxydation. Il s'agit ici à priori de sidérite zincifère, et l'on rencontre parfois en association avec ce type d'assemblage les mythiques bizarreries minéralogiques des profondeurs de la mine: la ludlockite et la leiteite (que j'espère avoir la chance de pouvoir vous montrer ici un jour, un Graal de collectionneur...).

 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Bonjour. Que de belles chose sur ce fil.

 

Cela fait un moment que je lorgne sur les minéraux Namibien et particulièrement ceux en provenance de Tsumeb.

Alors bien que n'en possédant qu'un seul pour l'instant de Tsumeb, je me décide à franchir le pas en participant à ce superbe sujet que j'ai dévoré.

 

Voici donc une Cuprite et Malachite (fibroradiée si j'ai bien tout compris) Il d'autres petit minéraux aussi en très petite quantité que je pense être de Smithonite mais sans certitude.

 

J'ai remarqué cette teinte un peu plus inhabituelle au cuprites sur celle ci et même sur l'autre plus haut posté par Théphraste.

Une teinte rose bleuté alors que habituellement les cuprites sont plutôt rougeâtre.

Voilà si vous avez quelques éléments d'explication çà m'intéresse.

 

 

IMG_2140.jpg

 

 

IMG_2147.jpg

 

 

IMG_2145.jpg

 

 

IMG_2143.jpg

 

 

IMG_2144.jpg

 

 

IMG_2142.jpg

 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour @FRISCO.

 

C'est un joli spécimen de Tsumeb que tu nous montres, mais il n'y a effectivement pas que de la malachite et de la cuprite!

On devine une belle lame d'azurite partiellement pseudomorphosée en malachite (que j'ai entourée en bleu). Quant aux petits cristaux pâles que tu pensais être de la smithsonite (entourés en rose), il s'agit à priori peut-être plutôt de cérusite.

 

IMG_2143.thumb.jpg.1d13e46a3015f562b2d4baa084c41314.jpg.b52333b494afdbf060d6e952a0b79f64.jpg

 

Quant aux reflets des cuprites, cela dépend beaucoup de la lumière utilisée (naturelle ou artificielle); cela n'est pas spécifique à Tsumeb, j'ai une belle cuprite de Milpillas, d'un noir tirant sur le bleu marine à l'intérieur, et qui vire au rouge en plein soleil.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Jeando80 a dit :

Bonjour @FRISCO.

 

C'est un joli spécimen de Tsumeb que tu nous montres, mais il n'y a effectivement pas que de la malachite et de la cuprite!

On devine une belle lame d'azurite partiellement pseudomorphosée en malachite (que j'ai entourée en bleu). Quant aux petits cristaux pâles que tu pensais être de la smithsonite (entourés en rose), il s'agit à priori peut-être plutôt de cérusite.

 

IMG_2143.thumb.jpg.1d13e46a3015f562b2d4baa084c41314.jpg.b52333b494afdbf060d6e952a0b79f64.jpg

 

Quant aux reflets des cuprites, cela dépend beaucoup de la lumière utilisée (naturelle ou artificielle); cela n'est pas spécifique à Tsumeb, j'ai une belle cuprite de Milpillas, d'un noir tirant sur le bleu marine à l'intérieur, et qui vire au rouge en plein soleil.

 

Bonjour Jeando80

 

Merci pour ton appréciation et tes renseignements.

Tu me vois troublé alors pour le coup car la partie cerclé en bleu est justement celle que j'identifiais comme étant la Cuprite.

J'avoue être bien embêté alors pour faire la différence entre ce que tu renseignes comme de l'Azurite partiellement pseudomorphosée et la cuprite alors.

je joint un complément de photos réalisées à l'instant en lumière du jour.

Ok pour la cérusite.

Et Azurite ou Cuprite lequel est le plus recherché ?

 

cdt

 

 

 

IMG_2195.jpg

 

 

IMG_2201.jpg

 

 

IMG_2200.jpg

 

 

IMG_2198.jpg

IMG_2197.jpg

 

 

IMG_2196.jpg

 

 

IMG_2199.jpg

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir @FRISCO!

 

Cuprite et azurite sont bien présentes toutes les deux ici! (je t'ai entouré en rouge quelques clusters de cuprite, et en bleu l'azurite avec les striations longitudinales caractéristiques sur les lames juxtaposées). Je m'étais bien douté que tu t'étais mépris au sujet de ces cristaux d'azurite!

IMG_2198.thumb.jpg.900bff989d853b8da9005c4c48432a27.jpg.6aa29e415d9220e95dac185b1431d592.jpg

 

Pour le début de pseudomorphose en malachite, je t'ai signalé les début d'altération en vert.

IMG_2201.thumb.jpg.22ad372d1aa6b0538e4d7a89e5827113.jpg.374313026f61d258dca0a04243bbd177.jpg

 

Ce qui est le plus "recherché"... Cela est très relatif; à l'époque de l'exploitation de la mine, c'était surtout l'azurite et les dioptases.

 

Maintenant, près de 25 ans après la fermeture de cette mine (cela me fait mal de dire que c'est une localité "défunte"), alors que plus rien ne sortira jamais de cet exceptionnel site minéralogique, la valeur des belles pièces (quelle que soit l'espèce) est devenue complètement folle. Mais les magnifiques azurites namibiennes sont concurrencées par celles de Milpillas et sont peut être un peu plus "accessibles" qu'il y a quelques années (je ne parle pas ici évidemment des pièces de musée!). De rares arséniates, des minéraux du germanium, des espèces secondaires provenant de poches célèbres, bien exprimés sont par exemple en ce moment très"cotés". Les spécimens mis en vente le sont uniquement à l'occasion du recyclage de vieilles collections, et quand on sort des classiques et qu'on aime la minéralogie à la fois exotique et esthétique, c'est souvent un peu compliqué (surtout pour des français, les grands collectionneurs de Tsumeb ayant été historiquement des allemands et des sud-africains, et depuis une cinquantaine d'année surtout des américains).

Personnellement je recherche en ce moment des sulfures bien cristallisés et non des azurites! Bref tout cela pour dire que l'important est que cette belle pièce te plaise !

Link to comment
Share on other sites

Oui elle me plait et je te remercie pour tes explications.

Cependant et ce n'est point une insistance de part mais sous ce bleu que tu perçois sur la zone que tu cercles en bleu, dessous il y a bien du rouge.

C'est une très fine pellicule que l'on distingue seulement pièce en main et que malgré tout mes effort de l'après midi je n'ai pas réussi à reproduire.

Mais comme tu le dis peut importe l'essentiel est que la pièce me plaise et me pousse à m'intéresser d'avantage à cette provenance.

 

Merci en tout cas pour les explications.

Link to comment
Share on other sites

C'est vrai que c'est délicat sur des photographies!

La forme générale des cristaux que j'entourais en bleu laisse à penser à de l'azurite sans réelle équivoque (ce n'est certainement pas la cristallisation de la cuprite); et je n'ai jamais entendu parler de pseudomorphose en cuprite (on connait celles, classiques, en malachite, mais aussi en bayldonite, planchéite, et en énargite -parfois étiquetées à tord comme en tennantite-...). Après avec Tsumeb, on est jamais à cours de surprises! Il faudrait voir en "vrai", mais c'est un peu compliqué je te l'accorde.

Link to comment
Share on other sites

Pas de soucis 🙂 vraiment sans provocation de ma part c'est j'en suis convaincu de la cuprite.

Si l'occasion le permet et que l'on se rencontre un jour je ne manquerai pas de la montrer.

Et quand bien même j'aurais tord même si Azurite elle ne me procurera pas moins de plaisir ;)

 

Bien à vous

 

Yann

Link to comment
Share on other sites

Ce sera volontiers, pourquoi pas à l'occasion d'une bourse quand nous serons sous de meilleurs auspices.

 

Au passage, vous/tu pouvez/peux me tutoyer! :amis:

 

Et n'hésite pas à poster d'autres photos de Tsumeb si tu acquiers de nouveaux spécimens, que je me sente un peu moins seul ici!

 

Jean-Dominique

Link to comment
Share on other sites

Pyrite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

75x65x45mm

 

image.jpeg.77ae1fff84e612011a7e057bb7998eb5.jpeg

Cristaux de pyrite sur une matrice très altérée de tennantite gris-sombre, le niveau de la découverte est hélas inconnu

 

La pyrite n'est pas l'espèce qui vient en premier à l'esprit quand on pense à Tsumeb: le gisement polymétallique était relativement plutôt déficient en fer. Et si l'on retrouve de la pyrite assez souvent dans la composition du minerai hypogène, il s'agit le plus souvent de petites masses grenues de quelques millimètres seulement, éparses au sein de veines de tennantite.

 

La pyrite a été surtout observée dans les premiers niveaux (première zone d'oxydation), moins fréquemment dans les niveaux intermédiaires, et de nouveaux dans les niveaux les plus profonds -des veines de pyrite massives mesurant jusqu'à 1 mètre d'épaisseur ont été découvertes aux niveaux inférieurs, au delà du 28ème niveau (d'après Lombaard, 1986)-.

 

Les spécimens bien cristallisés, centimétriques comme celui-ci, ne sont pas très courants; les cristaux prennent alors surtout la forme d'octaèdres et de dodécaèdres (pyritoèdres).

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.