Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Principaux sujets de Géoforum.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

La minéralogie est-elle une Science ?


Recommended Posts

"La science, soit c'est de la Physique, soit c'est de la philatélie" racontait le physicien Rutherford au début du XXe siècle. Dire que la minéralogie fait partie des disciplines scientifiques ne fait que peu de doutes, malgré mon titre provocateur. Néanmoins, lorsqu'on lit les ouvrages de Lacroix, ou de De Brun, on se demande s'il s'agit de travaux scientifiques, de collectionneurs, ou d'amateurs de balades thématiques dans les beaux paysages de France (et de ses anciennes colonies). Plutôt que de répéter mon opinion, de minéralogiste TRES amateur, je souhaitais la poser ici, en votre compagnie :

- Qu'est-ce qui fait que la minéralogie est autre chose qu'un type de collection, comme la philatélie peut l'être ?

- En quoi ces ouvrages, classiques s'il en est, sont des ouvrages pouvant être qualifiés de scientifiques ?

- Est-ce qu'ils ont permis de réaliser de véritables découvertes scientifiques (sur la géologie tout particulièrement) ?

 

Merci d'avance pour la richesse de vos réponses !

 

Martin

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Monsieur Pourquoi,

Voici quelques éléments de réponse à vos questions :

 

Qu'est-ce qui fait que la minéralogie est autre chose qu'un type de collection, comme la philatélie peut l'être ?

Les minéraux sont l’œuvre de la nature et les timbres sont fabriqués par l'homme.  La fabrication des timbres n'a plus aucun secret, ce n'est pas le cas des minéraux....

 

En quoi ces ouvrages, classiques s'il en est, sont des ouvrages pouvant être qualifiés de scientifiques ?

Ils ont été écrits au 19e siècle.  A cette époque, la dimension "naturaliste" était importante.  Aujourd'hui, elle est outrancièrement reniée.  Mais cela ne touche pas que les minéraux !  C'est le cas de collections d'animaux empaillés (musées zoologiques) par exemple ou d'herbiers etc...

Faire l'inventaire minéralogique d'une région n'a, à mes yeux, pas plus  mais pas moins d'importance que celle de faire un inventaire des plantes ou des oiseaux ou des insectes s'y trouvant.

 

Est-ce qu'ils ont permis de réaliser de véritables découvertes scientifiques (sur la géologie tout particulièrement) ?

Oui et non !  Avant de comprendre comment fonctionne la nature, il faut d'abord la décrire.  C'est ce qu'ont fait les naturalistes des siècles précédents.

Faut-il toujours qu'il y ait forcément des débouchés (découvertes etc...) à toute recherche ?  Je ne le pense pas.  A trop négliger les sciences fondamentales dont la minéralogie, on se coupe des racines du réel et on tombe trop vite dans le mercantilisme (la recherche doit déboucher aujourd'hui très rapidement sur du profit; c'est une vue à très court terme et c'est une erreur...)

 

Chacun pensera ce qu'il veut de ce que je viens d'écrire.

Michel

 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, j'apporte ma petite pierre...

 

- En quoi ces ouvrages, classiques s'il en est, sont des ouvrages pouvant être qualifiés de scientifiques ?

Malgré les erreurs ou les approximations qu'on peut y trouver aujourd'hui, les ouvrages de Darwin et Buffon ont posé les bases de la zoologie et de l'évolution des espèces. Nul ne nie aujourd'hui leur aspect "scientifique" alors qu'ils furent décriés ou encensés à leur époque. Ils ont été (et sont encore) des ouvrages de référence, tout comme les ouvrages de Lacroix et Le Brun.

De plus, il faut se remettre dans le contexte de l'époque... Fin XIXème et début XXème, la majorité du peuple français savait à peine lire et écrire. Ces ouvrages s'adressaient donc à une certaine classe sociale dont les étudiants. La géologie (et ses filles, minéralogie et vulcanologie) est une science qui n'intéressaient qu'une petite partie de nos universitaires et les Lacroix et Lebrun étaient alors leur bible.

Enfin, je finirais en spécifiant qu'il existait à cette époque 2 principaux types de lecture, les ouvrages littéraires (roman, essai, pièces, poésie), et les ouvrages scientifiques... les ouvrages de "vulgarisation" ne se développèrent qu'au début des années 60.

Alors oui, il y a plus un siècle, Lacroix et Lebrun ont publié des ouvrages scientifiques !

 

Michel a tout dit sur Qu'est-ce qui fait que la minéralogie est autre chose qu'un type de collection, comme la philatélie peut l'être ?

 

Et je ne connais pas assez leur œuvre pour répondre à Est-ce qu'ils ont permis de réaliser de véritables découvertes scientifiques (sur la géologie tout particulièrement) ?

 

Bonne journée, Cath

 

 

Link to comment
Share on other sites

La minéralogie n'est pas la collection de minéraux. C'est l'étude des caractéristiques physiques (forme, optique, dureté, densité,...) et chimiques (composition, arrangement des atomes dans l'espace (maille cristalline)) des éléments naturels non biologiques constituant la planète. La minéralogie va aussi étudier les modes de formations des minéraux, leur évolution (altération...).

La minéralogie en ce sens est une science au même titre que la botanique; la zoologie, la microbiologie etc pour les sciences du vivant.

Un collectionneur de minéraux n'est pas obligatoirement un minéralogiste.

Link to comment
Share on other sites

A priori , la consultation des ouvrages "classiques" comme le lacroix a du être tres rapide!!!  il y a des pages d'analyses chimiques, cristallographiques et même géologiques/structurales !! on est tres loin d'une description de balade dans la nature !!! (pour rédiger ses livres sur la mineralogie il a fallu une quinzaine d'années à Lacroix !)

Link to comment
Share on other sites

hello

 

une question un peu provocatrice...

Il y a 21 heures, Mr Pourquoi a dit :

Qu'est-ce qui fait que la minéralogie est autre chose qu'un type de collection, comme la philatélie peut l'être ?

 

la minéralogie est l'étude (scientifique) des minéraux

cela n'a rien à voir avec le fait de les collectionner

évidement pour les étudier il est préférable d'avoir quelques échantillons...

il y a des collectionneurs qui ne sont pas minéralogistes, simples "amateurs" (au sens aimer) de minéraux

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Pourquoi poser une telle question ? La composition du mot (bon, ce sont des racines grecques, mais quand même, on est supposé avoir tous fait un certain parcours scolaire, fut il secondaire c'est suffisant !) en donne bien la signification.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Minéralogie

Minéralogie

 
 

La minéralogie est une science multidisciplinaire qui a pour objet les minéraux, leurs identifications, leurs caractérisations et descriptions, leurs analyses, leurs variétés et habitus, leurs classements, classifications et collections, leurs gîtologie, gisements et répartitions, leurs origines et leurs divers modes de formation, leurs usages par l'Homme, leurs intérêts pour la végétation ou la faune, leurs histoires dans l'univers des écrits ou discours savants ou des savoirs profanes ou traditionnels, les diverses modalités de connaissances... La minéralogie descriptive étudie les minéraux des milieux naturels, constituants diversement associés dans les roches. Elle peut être considérée, tout en gardant son statut autonome et réglementé au niveau international, comme une discipline de base de la géologie, une science auxiliaire de la pétrologie, ou encore une branche de la planétologie ou une matière d'approfondissement en prolongation de la chimie minérale dans le sens étendu où les produits de la cristallisation artificielle, en laboratoire ou en four technique, sont admis.

Un minéral désigne en minéralogie un corps chimique minéral ou parfois organique, formé en principe naturellement, mais parfois par artifice1. Un minéral donné est caractérisé par les éléments chimiques qu'il contient, assemblé ou réuni et décrit selon une composition précise donnée par une formule chimique ou à défaut selon des limites de compositions variables, et surtout une structure cristalline ou à défaut une organisation amorphe ou à courtes distances, la première définie par son réseau de diverses liaisons et ses symétries remarquables, c'est-à-dire respectivement à l'échelle moléculaire par la nature des atomes qui le composent et leur agencement dans l'espace.

La minéralogie concentre les diverses approches d'étude des minéraux sur ces fondements descriptifs. Sans initiation théorique de base et connaissance du terrain et/ou pratique du laboratoire, il ne peut exister de minéralogiste amateur ou professionnel. Il existe une histoire de la minéralogie, qui remonte à l'Antiquité et notamment à la kem(i)a ou chimie égyptienne.

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Le 23/03/2017 à 15:54, Kayou a dit :

Pourquoi poser une telle question ? La composition du mot (bon, ce sont des racines grecques, mais quand même, on est supposé avoir tous fait un certain parcours scolaire, fut il secondaire c'est suffisant !) en donne bien la signification.

Ça marche pas pour "astrologie" !

Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos réponses. 

Volontairement provocatrice, cette question n'est sans doute pas si absurde que vous le ressentez : 

- De Brun dit, dès les premières pages de son "Essai de minéralogie du Gard" (1902)

Voulant éviter de faire une oeuvre par trop scientifique, j'ai négligé volontairement les parties et cristallographiques et optiques, très importantes, j'en conviens, mais grâce auxquelles on tombe souvent dans un excès de formules peu compréhensibles, sinon pour les initiés. Je me range, du reste, dans la catégorie de ceux qui ne le sont pas et c'est à eux que je m'adresse.

 

- Bien sûr qu'il est absurde de parler de la minéralogie moderne sans évoquer sa scientificité, sa rigueur, sa connexion avec d'autres disciplines scientifiques (géologie, chimie, physique, voire mathématiques, etc...). Mais raconter son histoire est important, en terme d'histoire des idées et des sciences. La botanique, et de façon générale "l'histoire naturelle", a permis l'émergence de la biologie moderne (merci Michel de ton rappel à ce propos), mais comme le dit très justement Cath, ces "démarches" sont reniées aujourd'hui, ou du moins sont "évitées", parce qu'elles sont davantage le fruit d'observations que le fruit de raisonnement. Retracer l'histoire de la minéralogie, questionner la scientificité de ces ouvrages anciens  (ou des chapitres de ces ouvrages qui racontent où trouver quoi. Il est évident, Zuynite, que les analyses chimiques/ cristallo / etc. sont beaucoup plus ancrées dans une vision contemporaine des sciences), c'est également mesurer l'avancée d'une science aujourd'hui moderne.

 

Ne prenez pas mal cette question en tout cas. On m'a confié l'écriture d'un article sur l'ouvrage de De Brun de 1902, et, si je souhaite rester léger sur le ton et la forme, je souhaite surtout ne pas trahir l'esprit de ce livre.

 

Martin

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Pour mettre un peu d'eau au "moulin"de ton article, une petite réflexion. L'approche de Mr  de Brun, tel que tu l'as décrit car je ne connais pas cet auteur et son ouvrage, est typique du naturaliste de cette époque avec en plus une volonté de vulgarisation qui fait rejeter tout ou partie de ce qui est compliqué, rébarbatif pour la grande majorité des gens afin de promouvoir le côté le plus attractif de son centre d'intérêt et le faire partager.

Malheureusement maintenant beaucoup de choses ont changé et le naturalisme n'existe quasiment plus: il n'y a quasiment plus de botanistes, de systématiciens, etc... La Science (avec un grand S) aujourd'hui se doit d'être technique, mathématique, etc... Ce qui la rend pour beaucoup tellement rebutante. Heureusement qu'il y a les Amateurs pour faire ce travail systématique que pratiquement personne ne fait plus.

Cordialement

Michel

Link to comment
Share on other sites

De Brun était un "receveur des Domaines" (fonctionnaire des impôts, plutôt privilégié si j'ai bien compris), et membre de la Société d'Étude des Sciences Naturelles de Nimes. Son "essai de minéralogie" est dispo en pdf ici sur le site de L'Association Géologique d'Alès et de sa Région (accompagnés d'autres ouvrages). Mais apparemment, il est plus connu pour ses collections paléontologiques, qui ont été léguées à l'Université Aix-Marseille (voir ). Bref, un "amateur' naturaliste.

Mais comme tu le soulignes Michel, même si ce travail de naturaliste, en soi, est éloigné des pratiques scientifiques actuelles, il n'en reste pas moins qu'il a été nécessaire à la formation de la science moderne. Tout comme, en astronomie, le travail de recension des astres lumineux par les astrologues du XVIe siècles ont été indispensables à l'établissement des grands principes scientifiques de Kepler, Galilée, etc. 

 

Merci à toutes et tous,

 

Martin (je partagerai ici l'article une fois paru !)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.