Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

▲ Interdiction de ramassage des fossiles et minéraux sur 37 km de côtes en Normandie, non ! >> Il faut participer à l'enquête d'utilité publique 🙂
>> https://www.registre-dematerialise.fr/4130/
Faites svp participer vos proches 🙂 Partagez svp ! >> Réseaux sociaux, courriels aux amis, etc. Plus que quelques jours...▲

Principaux sujets de Géoforum.


▲ Interdiction de ramassage des fossiles et minéraux sur 37 km de côtes en Normandie, non ! >> Il faut participer à l'enquête d'utilité publique 🙂
>> https://www.registre-dematerialise.fr/4130/
Faites svp participer vos proches 🙂 Partagez svp ! >> Réseaux sociaux, courriels aux amis, etc. Plus que quelques jours...▲

Pélambre


stephan972
 Share

Recommended Posts

C'est marrant j'en ai entendu parler samedi dernier ! On pourrait avoir des photos ? un peu plus de détails sur la découverte ? Tu es martiniquais ? En tout cas bienvenue !

Il y a cette discussion dédiée aux minéraux de la Martinique, nous ne sommes que deux à la faire grandir pour l'instant...

http://www.geoforum.fr/index.php?showtopic=10100

Petite étude sur le sable noir du Carbet

http://www.geoforum.fr/index.php?showtopic=13253

Pseudomorphose de quartz par de l'augite du Diamant

http://www.geoforum.fr/index.php?showtopic=13374

Link to comment
Share on other sites

les échantillons de pélambre que j'ai découvert sont dater de

10 a 15 millions d année et la datte avancer correspond d avantage a un écroulement sectoriel du volcan les recherche sont en cour pour affiner cette recherche ; car les échantillons comporte de nombreuses inclusions organique . et a savoir que le biotop antique a évoluer depuis quelques millions d années ! des essences telle que le coubaril sont avancer mais le pin caraibe devait recouvrir une partit des flan de la pelée .

Link to comment
Share on other sites

Je ne suis pas une flèche en géologie, donc très faillible... mais j'ai lu ci et là que la montagne pelée avait quelque chose comme 500 000 ans. Autre chose, je trouve que 15Ma c'est bien vieux pour le nord de l'ile du coté de Saint Pierre, d'autant que la roche la plus vielle de l'ile à quelque chose comme 36Ma et qu'on la trouve "loin" dans le sud. Après je peux me planter mes références sont anciennes (Guide géologique de la Martinique de Westercamp) les choses ont dû changer depuis. Après faut remettre les choses à leur place, je ne suis pas géologue et je connais très mal la géologie de notre pays, me contentant d'y ramasser des pierres, prends juste ces remarques comme une demande d'éclaircissement parce que je suis vraiment très étonné (et très emballé !!!) par cette découverte.

Link to comment
Share on other sites

il est vrai que la partit la plus ancienne de l' ile se trouve dans le sud du coté est vauclin et st anne 35MA environ voir un peut plus moi non plus ne suis pas géologue et c est pour cela que jai envoyer des échantillons en métropole qui sont encore étudier je me renseigne pré d un géologue connu mondialement et vous tient informer bien a vous steph

Link to comment
Share on other sites

Je viens de relire mon livre et il y a effectivement un soucis avec les dates. D'après D. Westercamp et H Tazieff les volcans (plus anciens que la montagne Pelée) des pitons du Carbet et le Morne Jacob se sont mis en place respectivement il y a 5 et 2 Ma. Soit il y a une erreur (j'en doute, les pros savent en général ce qu'ils racontent) soit tu es tombé sur un truc génial ! tu pourrais mettre des photos des échantillons que tu as récoltés ? on ne voit pas bien sur les liens que tu as donné.

Link to comment
Share on other sites

re lionel effectivement il y doit y avoir une erreur de datation je te donne mon adresse mail de la je te ferai suivre des photho; !stephtilolo@live.fr sinon c est avec plaisir que je te ferai découvrir le pélambre je suis a fond st denis donc on pourra se voir sans souci et organiser une chasse au cailloux péléen @plus

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Identique a un verre d obsidienne, les ambres péléens ne sont q un silicate complexe.la matierevolcaniquea substitué les atomes d'hydrogéne, d'azote et de carbone du polymére d'ambre pour les remplacer par des atomes de silicium.les nouveaux nodules, désormais en verre , ne sont que des fantomes d ambres organique.le morphe de l'échantillon d'ambreoriginela été coservé jusque dans les détails les plus fin q'il est possible dobserver(inclusions).les propriétés du intrinséque du pélambre sont boulversées;en sublimant l ambre et en substituant les atomes,un a un, on peut parler d'ambre fossilisé;la substitution des matieres a épargné ladéformation des échantillons pourtant fragiles d'ambre;lalinéation des coulées fluides de la résine avant polymérisation en ambre est encore discernable dans le verre.les plis ne sont pas ceux données par le magma chaud visqueux;les plisobservés sont ceux initiaux de la résine qui exsudait et trouver sa forme sous l'effet de la pesanteur;lambre jaune de la martinique c est une hypothése pourrait avoir été minéralisé par les éruptions vulcaniennes et sub_pliniennes de la montagne pelée (_25000_20000) la diversité des produits nés des activités d'un strato_volcan andésitique est importante....en effet,ces volcans sont surtout des appareils dont la durée de vie est longue, de dix millliers a plusieurs millions d 'années; et les limites ne sont pas nettes pour expliquer les étapes de la vitrification des oléorésinesau contact d un dinamisme qui change en fonction ds magmas qui arrivent en surface;il est difficile de retacer l'évolution des échanilons du pole ambre au pole verre en explquant l'implication chimique des differents acteurs.strato_volcan andésitique développant sa chambre magmatrique dans la roche encaissante ambrifére,brassage thermique et compaction des matieres,percolations gazeuses,alimentations secondaires et éventuelles contaminations de contact.. le sénario a lorigine de la vitrification des oléorésines n 'est qu 'hypothése;cependant ,il semble asez conforme que la génése du verre (pélambre)sur les matieres résineuszes puisse etre attachée a des dynamisme gazeux.

Link to comment
Share on other sites

bonjour!!!! suite de l'article d' eric geirnaert.....par la nature meme du verre (amorphe, parfaitement vitreux) il faut discuter l'hypothèse du déplacement du magma (mélange d'un liquide et de cristaux lubrifiés) mêlé a une phase gazeuse; qui au niveau des roches ambrifère, aurait introduit un déséquilibre thermique . on peut supposer que la montée d'un magma visqueux dans un cône adventif ( lors d'éruptions pliniennes ) aura suffisamment la roche encaissante ambriféres . un éventuel dôme ou protusion( dont on sait que la destruction provoque le phénoméne particulier des nuées ardentes ) aura servi de moteur aux réactions de vitrifications _ silicifications ; les oléorésines ( fossiles ou sub _fossiles ) piégées dans la strate sédimentaire auront été soumises à des mélanges de gaz et de particules solides .le substrat volcanique chaud aura sublimé les matieres carbonées permetant une vitrification complétes des ambres originels.il serait intéréssant d'étudier les étapes du processus et dans quelle mesure la lave émise a forte température ,trés visqueuses ,(rhyolite,domite,dacite) ,accompagnés de gaz , aura vitrifié les matieres créant un certain nombre de cristallites;les arrangements orientés selon les plans privilégies devrai permettre d' explkiquer le mouvement du magma ( intumescence ou extrusion de lave pateuse par des fissures làtérales du volcan)et des gaz qui rencontraient la résine. le premier enseignement à tirer de cette découverte est que le matériau transformé a conservé sous forme de phases minérales, la mémoire morphologique de tous les composés carbonés initiaux ;les ambres péléens devenus des verres microlithiques ( pélambre) ont parfaitement conservés les morphes originaux , signe d'un refroidissement rapide des matirers volcaniques. de rares cristaux visibles a l'oeil nu n'apparaissent que dans les résines initialement non homogénes; ( les angles morts des petits fours d' ambre ) rappelant aissile modéles des géodes de quartz .

d'un point de vue géologique; les roches totalement viteuses sont exceptionelle .pour les pélambres examinées le verre formé est parfaitement limpide ;préservant jusqu'aux nuages, trace originelle d'eau contenus dans les oléoresines avant la polymérisation en ambre.néttoyés a la pâte abrasive au diamant ,les échantillons rélévent leur contenu ; a coté des échantillons restés nuageux (trace fossile de la présence d'eau dans la gémme originelle d ambre ),les verres sont parfois lignés. les ban,des colorées qui strient régulierement le verre traduisent de sensibles modifications des conditions de refroidissement (concrétisées par la formation éventuelles de sphérolites ,petites bulles qui eclaircissent les couleurs autrement plus chaudes).

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...

suite de l'article d'ERIC GEIRNAERT a la découverte du pélambre:

Verres: ! vers de nouvelle découverte!

la découverte de ces ambres vitrifiés à inclusions ouvre les études vers de nouveaux domaines .Ces échantillons doivent être examinés à toutes les échelles ... Outre que l'ambre jaune na jamais été mentionné en Martinique; la découverte d'une résine complètement minéralisée est une première .Compte tenu que les résines;(toutes les résines fossiles et sub-fossiles) brûlent, il est assez déconcertant de découvrir ces verres resté significatifs dont les températures de formation se situent entre 700 et 1000°C . On aurait pu imaginer que le passage p

Link to comment
Share on other sites

suite! on aurait pu imaginer que le passage par l'état liquide aurait effacé la mémoire des matériaux originaux .A l'inverse, les inclusions organiques (transformées en verre ) sont préservées en trois dimensions !!!!

Attendons d'observer le "pélambre" en microscopie et en tomographie pour découvrir si insectes ;spores et pollen sont conservés fidèlement ,ce qui semble être le cas .Outre la biogéographie des inclusions et la valeur scientifique énorme de ces indices géologiques ,les ambres en verres font déjà rêver paléo-botanistes et paléo-entomologistes au point que certains imaginent déjà de nouvelles expériences . :"cette fois nous avons un ambre antique solide comme la pierre!"

Pourrons nous remonter l'histoire des "ambres" péléens en expliquant leur genèse à partir du processus volcanique, et , pourquoi pas , leur origines ensuite botanique ? les travaux sont en cours.

Le "pélambre "un dossier a suivre.....

rédaction,photographies;infographies ERIC GEIRNAERT

COLLECTE des échantillons:STEPHAN FLAUGERE et son fils TEVA FLAUGERE.

Link to comment
Share on other sites

bonjour les minéralo (suite et fin de l'article d'ERIC GEIRNAERT)

à la découverte du"

pélambre "

"verres"! vers de nouvelles découverte!

La découverte de ces ambres vitrifiés à inclusions ouvre les études vers de nouveaux domaines . Ces échantillons doivent être examinés à toutes les échelles ... Outre que l'ambre jaune n'a jamais été mentionné en Martinique , la découverte d'une résine complètement minéralisée est une première . Compte tenu que les résines , (toutes les résines , fossiles et sub-fossiles ) brulent , il est assez déconcertant de découvrir ces verres restés significatifs dont les températures de formation se situent entre 700 et 1000°C . On aurait pu imaginer que le passage par l'état liquide aurait effacé la mémoire des matériaux originaux. A l'inverse ,les inclusions organiques(transformées en verre) sont préservées en trois dimensions !!! Attendons d'observer le "pélambre" en microscopie et en tomographie pour découvrir si insectes , spores et pollen sont conservés fidèlement , ce qui semble être le cas. Outre la biogéographie des inclusions et la valeur scientifique énorme de ces indices géologiques , les ambres en verre font déjà rêver paléo-botanistes et paléo-entomologistes au point que certains imaginent déjà de nouvelles expériences . "Cette fois, nous avons un ambre antique solide comme de la pierre!".

Pourrons nous remonter l'histoire des "ambres" péléens en expliquant leurs genèse à partir du processus volcanique, et , pourquoi pas, leur origine ensuite botanique? les travaux sont en cour.

Le "pélambre" , un dossier à suivre..............

Collecte des échantillons par Séphan FLAUGERE et son fils TEVA FLAUGERE!!!!!!!!!!!!!!!!!

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

PELAMBRE, Extrait de ma publication :

http://laboutiqueajacques.com/visu_cadre_sans_pub.html?pub_article.jpg

http://laboutiqueajacques.com/visu_cadre_sans_pub.html?ambre_lot_comparaison.jpg

Le pélambre est un silicate (un verre) formé à partir d’un ambre carbonné, ambre à inclusions.

D’ailleurs une inclusion est conservée !

http://laboutiqueajacques.com/visu_cadre_sans_pub.html?ambre_lot_surprise.jpg

Link to comment
Share on other sites

Découverte plus que contestée par de nombreuses personnes (dont moi même :P).

Ayant résidé en Martinique un certain temps, j'ai pu me rendre sur les lieux de la découverte (accompagné du découvreur).

=> Pas d'affleurements, fragments ramassés sur la plage, roulés par la mer dans les graviers.

=> Comment comparer les couleurs et les formes?? Article un peu simpliste à mon goûts quand on pense aux divers phénomènes d'érosion (mer...)

=> Depuis quand la Martinique présente des végétaux ayant pu produire cette ambre?

=> Je n'ai jamais eu entre les mains de fragments présentant une inclusion fossilifère.

=> Apres étude des échantillons collectés avec l'aide de membre de l'école des Mines (musée de mineralo a paris), il s'avere qu'il s'agirait plus de silicate sous forme opalisé (ape la langue) et présentant une morphologie se rapprochant du verre Lybien.

Il s'agirait donc plus a l'évidence de fragments de silice transformée en opale/calcedoine et métamorphisé au contact d'un phénomene volcanique( forte condition de chaleur/pression => Eruption/nuée ardente)...

A débattre!

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...