Jump to content
Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2019, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 27>30 juin 2019

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse aux minéraux et cristaux de Bourg d'Oisans (Isère).
Fête des minéraux et bijoux de l'Oisans du 3 au 5 mai à Bourg d'Oisans (Isère)

Eocene

Membre
  • Content Count

    66
  • Joined

  • Last visited

About Eocene

  • Birthday 07/01/1971

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Amiens

Recent Profile Visitors

5,433 profile views
  1. La photo est spectaculaire en effet et mérite je pense quelques explications : peux-tu nous dire quel est le mécanisme derrière ça ? est-ce un écoulement ? (y-avait-il auparavant un ruisseau ? la pente semble faible à cet endroit) ou un effondrement localisé du fait de la saturation du sol ?
  2. En 2007, la même ville avait connu un effondrement similaire : Guatemala City 2007
  3. Théorie nouvelle n'est pas synonyme de vérité. Quelques soient les domaines, de nouvelles théories, il en paraît tous les jours et bien peu révolutionnent nos connaissances. La majorité sont tôt ou tard démenties. Une théorie validée, notre planète a connu des périodes de réchauffement sans intervention humaine. Expliquez-moi le réchauffement climatique à la limite paléocène / éocène avec les travaux du GIEC ... Allègre ne fait que rappeler qu'il est maintenant temps de faire place à la contradiction et au débat scientifique. Période qui a existé de tout temps et qui a permis aux grandes théories d'être adoptées ou pas. Un scientifique a besoin d'argent pour mener ses recherches, travailler sur le réchauffement climatique d'origine anthropique est gage de financement. On ne peut blâmer les chercheurs. Ceux-ci étant obligés de publier, cela explique la foultitude de travaux dont peu font vraiment avancer le schmilblick. Quant au continent de plastique, cela n'a aucun rapport avec un éventuel dérèglement climatique ... ou alors c'est une nouvelle théorie ?
  4. Un premier élément de réponse, licence en poche tu as une qualification de "technicienne". Tu peux donc chercher du travail dans le secteur privé auprès de sociétés spécialisées dans la géotechnique ou la dépollution par exemple. Cependant, technicien = exécutant, donc tu regretteras vite d'avoir laisser tomber tes études. Un master t'apportera la qualification de "géologue" et t'ouvriras davantage d'horizon surtout si tu as opté pour un master pro. En tout cas il est préférable de continuer, statistiquement plus on est diplômé plus le délai entre la sortie de l'université et le premier emploi est court. Il ne faut pas hésiter à partir étudier plus loin que les 50 kilomètres autour du domicile parental (même si on laisse beaucoup de choses derrière soi) et parfois même faire un petit retour en arrière (refaire une année de licence dans une spécialité différente, voire une licence professionnelle, permet ensuite de repartir sur de meilleures bases). La fac ce n'est pas le collège, il n'y a aucune honte à chercher sa voie et à explorer différentes voies. A 20 ans, on a le temps.
  5. Pour être admise au CAPES tu devras détenir un master. ton premier objectif doit donc être d'obtenir ce diplôme (tu pourras la même année faire ton M2 et passer le concours) . En principe, les universités mettent en place des modules préparant au métier d'enseignant. Ton choix de master (si ta priorité est effectivement d'exercer ce métier) devra s'appuyer sur l'existence de tels modules durant le cursus et sur la proximité avec le programme du concours (il serait peu utile de préparer un master d'anglais si tu souhaites passer le concours en SVT). Je te conseille de te rapprocher du bureau d'information et d'orientation de ton université. Ton université est la meilleure source d'information pour ce qui concerne la préparation au concours (le rectorat est la meilleure source pour ce qui concerne le concours lui-même). Le rôle des IUFM devrait à l'avenir se réduire à la formation continue des nouveaux enseignants.
  6. Sur le site du muséum il est indiqué que la galerie sera fermée jusqu'en avril 2010 pour cause de travaux de rénovation : Museum - galerie de minéralogie
  7. Oh là ... un cliché, non faut pas croire qu'un enseignant chercheur ressemble aux personnels chargés des cours de licence de sciences de la Terre. Dans ce cas, ce sont souvent des personnes qui ont fait le choix de l'enseignement au détriment de leur activité de recherche. Dans les facs de Sciences de la Terre on trouve des enseignants chercheurs qui réalisent régulièrement des missions (si tu es spécialisé en glaciologie, tu as intérêt à connaître l'anglais, l'espagnol et le pingouin ) et qui participent régulièrement à des séminaires et/ou conférences en France ou ailleurs. J'ajoute que l'exploitation des données recueillies en mission nécessite pas mal de temps (ben oui c'est de la recherche pas du tourisme) et que certaines facs ont des labos où le travail (l'expérimentation) est également passionnant. Enfin, je rappelle que les sciences de la Terre c'est de plus en plus de technologie qui nécessite (hélas ...) de moins en moins de temps sur le terrain. Donc stop au cliché "un prof c'est un fonctionnaire" tu risques de te fâcher, si tu es encore étudiant, avec les profs qui te seront un jour d'un soutien utile. Maintenant si l'on se spécialise en "environnement" on peut davantage se sédentariser ... si on habite dans une zone à problème De toute façon, géologue ou spécialiste de l'environnement, c'est toujours la même chose, il faut être compétent, motivé, ambitieux et avoir quelques bons contacts.
  8. Un court article sur le sujet (sur le site de l'université de James Quick) : supervolcano Il y a eu une publication dans le numéro de novembre de Geology : "Magmatic plumbing of a large Permian caldera exposed to a depth of 25 km". Si quelqu'un a accès à cette revue ...
  9. D'après ce que j'ai pu en lire, dans ce secteur le volcanisme est un évènement passé. La température actuelle (+de 50° me semble-t-il) n'est pas incompatible avec le processus, pour que du plâtre se forme à partir du gypse il faudrait une température de plus de 100° ce qui n'est pas le cas. Suite à l'épisode volcanique la température a peu à peu baissée et l'anhydrite présente dans les eaux s'est dissous. La minéralisation du gypse a alors débuté. Les eaux qui circulent dans le système de failles et de cavités sont sursaturées en éléments minéraux, elles n'ont donc pas une action de dissolution. Il faut également se souvenir que les mineurs ont pompé l'eau de cette cavité de manière à ce qu'elle soit accessible.
  10. Pipeau non. Si tu lis l'anglais un bon article de vulgarisation : NationalGeographic et un article plus costaud : Naica
  11. Cela passera également dans l'émission télé. Un extrait : ici
  12. Peut-être dis-je une bêtise mais alors d'autres me reprendront vite mais il me semble que tu fais une confusion entre discontinuité et faille. L'existence de failles s'explique principalement par le mouvements des terrains (plissement, extension, compression, ...) et pas par la nature des terrains (ou alors très indirectement). Quand je lis "discontinuité" je pense plutôt sismique, il arrive que la propagation d'ondes sismiques au sein d'une même roche ait une brusque variation, l'interface constitue alors une surface de discontinuité et traduit un état physique différent (ex : variation de la densité). Il me semble que le Moho est une discontinuité.
  13. Le numéro d'été de "Minéraux & Fossiles" parlait de ce "pélambre", quelqu'un a lu l'article et peut nous en dire deux mots ?
  14. +1 rubrique d'autant plus intéressante que dans certaines régions les affleurements sont rares, si je prends l'exemple de la Somme il est de + en + difficile de voir quelque chose, y compris, la craie. Donc répertorier les coins où l'on peut observer les terrains représentatifs ou des "curiosités" serait sympa. Dans mon esprit l'objectif ne serait pas de donner des coins à fossiles ou minéraux mais bien des points d'intérêt géologiques. Le problème est cependant toujours le même, pour que la rubrique vive il faudra des contributeurs ...
  15. Pour ceux intéressés par cette question, un pdf intéressant mais pointu : Origine de l'ambre des faciès sparnaciens du bassin de Paris Si un botaniste de passage peut nous traduire cela en quelques mots simples ...
×
×
  • Create New...