Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Principaux sujets de Géoforum.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

Pourquoi les "cristalliers" des Pyrénées sont-ils si discrets ?


Guest fred 09
 Share

Recommended Posts

Guest fred 09

Salut,

Depuis un moment je me pose cette question et je n' ai toujours pas de véritable réponse !

J' en viens même à me demander si il y a vraiment autant de "cristalliers" dans les Pyrénées, qu' on nous laisse le croire.

Mise à part quelques récentes connaissances qui se compte sur les doigts de la main, je ne connais ou ai entendu parler de personne d 'autre.

Il y a bien deux ou trois "pointures" dans le coin, que je qualifie de cristallier ( sans les "..." :siffler: ).......ils sont discrets ( je ne parle pas au niveau des gisements, trouvailles..........juste discret ), pourquoi ?

J' aimerai bien voir des prospecteurs locaux dans les bourses de la région, pour se présenter et discuter de nos périples...............mais je ne vois jamais personne, que ce soit dans les bourses ou sur le terrain ! :siffler:

Je comprends que l'on soit discret sur des infos concernant un "nouveau" gisement, des prospections futures.............mais concernant ce qui est révolu : je comprends pas !

J' aimerai pouvoir lire des anecdotes sur tel ou tel gisements, trouvailles, personnages, pyrénéens..........mais il n' y a quasiment rien : que ce soit dans les revues spécialisées, les musées, les bourses ou internet..........

Avec mes yeux de débutant je trouve cela triste......sans compter que ces hypothétiques infos, anecdotes sont ou seront perdues si il n' y a aucune communication !

J' aimerai aussi savoir si il y a une "relève", car les gens que j' ai rencontré sont un peu agé ( ne voyez pas ces mots comme une attaque personnelle : c' est juste que je vois mal une personne un peu agé dans des pentes à 60° sur du gispet mouillé avec un sac de 20 kg..... ) ?

Bref, si quelqu'un est au courant ou peut m' amener un élément de réponse, il peut se manifester ici ou par MP !

Link to comment
Share on other sites

Rassure-toi Fred, il n'y a pas que dans le Pyrénées que les cristalliers et les " cristalliers " sont (trop) discrets ! Hélas ! et je suis très bien placé pour le déplorer !

" sans compter que ces hypothétiques infos, anecdotes sont ou seront perdues si il n' y a aucune communication ! " C'est bien là le drame ! et sais-tu ce que l'on dit : " un vieux qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle " ! Mais un cristallier, c'est souvent un solitaire, ou un des membres d'une petite équipe très soudée ; ce n'est généralement pas un professionnel de la communication…

Après, pour les sacs de 40kg sur les pentes, tant que les genoux tiennent, et que la notion d'équilibre n'est pas vague… évidemment, tout cela s'entretient…

Link to comment
Share on other sites

Guest fred 09

Oui c'est vrai, mais par exemple : quand tu cherche sur internet, tu vois des infos, anecdotes, pièces, cristalliers.....des Alpes.

Pour les Pyrénées ; il n' y a rien, à croire que personne ne cherche et qu'il n' y a rien à trouver. ( bon après c'est vrai, d' un point de vue minéralogique les Pyrénées, c' est pas les Alpes ! )...

Pour la communication : j' imagine que dans les Alpes, les cristalliers se rencontrent, se rassemblent à l' occasion, pour discuter ou simplement pour dire ; " on est là ! " ..........dans les Pyrénées, j'ai la vague impression que c' est : " on n' est pas là, y a pas de cailloux ! ".

Link to comment
Share on other sites

Pour les Pyrénées ; il n' y a rien, à croire que personne ne cherche et qu'il n' y a rien à trouver. ( bon après c'est vrai, d' un point de vue minéralogique les Pyrénées, c' est pas les Alpes ! )...

Pour la communication : j' imagine que dans les Alpes, les cristalliers se rencontrent, se rassemblent à l' occasion, pour discuter ou simplement pour dire ; " on est là ! " ..........dans les Pyrénées, j'ai la vague impression que c' est : " on n' est pas là, y a pas de cailloux ! ".

c'est à peu près cela ! je connais environ une dizaine de "cristalliers" (pas dans le terme alpin où ils vivent en partie de leur activité) amateurs mais de bon niveau (qq jeunes) . La spécificité des pyrénées est qu'ils sont TRES discrets pour différentes raisons :

par nature (rien de plus solitaire qu'un montagnard)

certains "grattages" sont très près (pour le moins) du parc

ils vendent à des collectionneurs avertis ou dans de petites bourses locales

Les pyrénées ne sont pas à la mode dans le milieux minéralogique ( vous voyez beaucoups

d'articles, vous , sur la minéralogie des pyrénées?)

Je parcour en prospection les pyrénées depuis 20 ans environ et si je rencontre un cristallier tous les deux ans c'est le maximum!

Link to comment
Share on other sites

bonjour zunyite,

si il n'y a pas de publications sur les pyrenées c'est peut etre que les dit cristalier ne veulent pas que leurs découvertes soit divulguées et qu'elles restes dans leurs régions, en Bretagne on avait et (on à encore) se problème .

"Pour les Pyrénées ; il n' y a rien, à croire que personne ne cherche et qu'il n' y a rien à trouver. ( bon après c'est vrai, d' un point de vue minéralogique les Pyrénées, c' est pas les Alpes ! )..."

Fred09 je ne suis pas d'acord les pyrénées sont pour moi plus riche en diversité que les Alpes, mais c'est moins connue . (domage)

à plus ...............

Link to comment
Share on other sites

En rêgle générale, ceux de l'Oisans se disent trop renfermés, trop individualistes… À Grenoble, la tendance me semble davantage ouverte : en particulier, on expose ses trouvailles de l'année lors de la bourse… on publie dans la presse spécialisée… etc

Pour ces deux localités (le champ d'action des Grenoblois est très vaste, leur position géographique est privilégiée), je ne dis que ce que j'en sais, par oui dire, ou par mes brefs passages à Grenoble, où je compte tout de même, comme en Oisans, quelques amis. Je connais davantage ce qui suit.

À Chamonix, bien que je déplore la trop grande rareté de traces écrites, il me semble que nous communiquons davantage… On voit les cristalliers, on connaît l'activité des cristalliers, c'est une tradition très ancrée déjà décrite par Saussure. Les cristalliers se réunissent, en cercles privés, et aussi à l'occasion de la soirée des cristalliers, de la journée (bourse) des cristalliers, de la bourse de Chamonix (CR de ces deux manifestations dans la presse locale et dans la presse spécialisée). L'activité des cristalliers est mise en scène au musée alpin et au musée des cristaux, ainsi que dans des lieux fortement touristiques. Enfin, certains cristalliers n'hésitent pas à se mettre en scène, à se médiatiser… même si un dicton de la Vallée prétend qu'un cristallier discret n'a pas d'histoires, les cristalliers savoyards ne se cachent pas ! on peut les rencontrer, leur parler, etc.

Il reste évident, que pour diverses raisons, un cristallier se doit de rester discret, surtout face à certain lobby ! Mais garder des traces d'une activité séculaire, de points de récolte, de formations cristallines, de découvreurs, de pèces exceptionnelles, etc., est, tout de même, de la plus grande importance !

Nous ne faisons que passer… puissions nous laisser des traces positives de notre bref passage !

Link to comment
Share on other sites

certains sont présents sur le forum (après les appelle-t-on cristallier? on va dire oui)... et grâce à eux on a pu voir des minéraux de qualité, c'est déjà pas mal

dans toute les régions les gens sont discrets, on a une chance énorme de pouvoir observer les pièces de grands collectionneurs dans la minéralogie du Dauphiné, ce sujet aurait très bien pu être vide par discretion

Link to comment
Share on other sites

Guest c. des pyrénées

je peux t'apporter quelques réponses si tu veux. ceux que je connais sont effectivement discrets et ne communiquent pas sur le net. Je peux te renseigner plus précisément mais en privé(à cause des noms).Pas vraiment des cristalliers mais des amateurs montagnards pyrénéistes. ceux qui sont âgés ont arrêté et les plus jeunes(entre 40 et 50 ans) ne fréquentent peu ou pas les bourses minéralogiques même locales. et aussi ils cherchent pour le plaisir mais leurs découvertes mériteraient d'être signalées. Je developperais plus sur ce sujet ce soir si ça vous intérêsse.

Link to comment
Share on other sites

Salut Fred

Il y a une bonne raison à la discression. La principale, c'est que nos gisements sont d'ampleur réduite. Un gisement comme le Plan du Lac, qui donne encore aujourd'hui de superbes pièces alors qu'il est connu depuis un siècle est impensable dans les Pyrénées. Idem pour le Mont Blanc. La plupart des gisements sont réduits et très localisés. Dans certains secteurs ont peut même parler d'anomalie. Voila à mes yeux, la raison pour laquelle, ma propre personne se tait. D'autres ont la leur.

Maintenant, on peut aussi communiquer sans donner les localisations précises...

Quoi qu'il en soit, je pense que les "cristalliers" pyrénéens sont fort rares de toute façon.

Frédéric

Link to comment
Share on other sites

Comme d'autres l'ont relevé, les "cristalliers" ne sont plus tout a fait jeunes. Du moins pour ceux que je connais entre Pau et Tarbes.

Dans le club de Pau par exemple, nous avions ce problème de recrutement des jeunes quand j'y étais... étant un des 2 plus jeunes en 2002 à 36 ans...

La culture minière est aussi un fait important. Et malgré les exploitations minières nombreuses et éparses, ce ne sont que très rarement des locaux qui ont été recrutés... au point que les associations de remise en état de certaines mines ou de valorisation du patrimoine minier se comptent sur les doigts d'une main sur tout le massif... Loudenvielle pour le Manganèse dans le 65 et Ferrières pour le Fer entre le 64 et 65... je ne sais s'il y en a d'autres...

De même, un autre facteur, c'est l'éloignement géographique des Pyrénées des grands centres urbains... voir Lyon et les Alpes... Depuis Bordeaux, il faut plus de 4 heures pour arriver au Col du Tourmalet, dans le 65, pour les coins accessibles à moins d'une heure de marche... pour une journée ça fait pas mal de trajet pour peu de temps de prospection. Imaginez pour les coins les plus reculés... Et le temps de trajet est à peine plus court pour Toulouse selon les sites. C'est assez dissuasif, il me semble.

Et en effet, le "cristallier" est un solitaire, c'est vrai. On le regrettera toujours. Mais en même temps c'est aussi un peu comme ça que la passion s'entretient, par tout ce que ce loisir apporte pour être loin des foules...

Et j'insiste sur ce que dit Smoky, tellement c'est vrai et vérifié en maintes occasions : un gîte pyrénéen a toujours une extension limitée... Peut être le Tourmalet est vaguement un équivalent bien médiocre du Plan du Lac question anatases, par exemple... Mais le gîte ne saurait tenir encore 50 ans, à ce rythme...

Eric

Link to comment
Share on other sites

je comprend le fait qu'on reste discret .............................mais leurs découvertes passent inaperçu !!!!! et c'est dommage ..............

de la a penser que c'est un désert minéralogique ........................quelques vulgarisations seraient bienvenues pour redonner la place qu'elle mérite aux pyrénées !!!

(sans divulguer l'emplacement exact .........région de *** ou massif de *** ...........on va pas se taper 8h de route et quelques heures de marche pour un endroit ou un a trouver en x sorties ...........non?)

Link to comment
Share on other sites

C'est clair qu'on ne sait pas grand-chose des trouvailles minéralogiques faites dans nos Pyrénées...C'est peut-être le naturel des "montagnards" locaux qui veut çà : plutôt taiseux, voire méfiants.Sur un autre plan, dans mon département ariégeois, Je connais beaucoup de chercheurs de champignons assidus, mais très peu parmi eux qui livrent spontanément leurs bons coins ! Et pourtant c'est une ressource quasiment inépuisable, pas comme les cailloux !

Là où je rejoins smoky, c'est effectivement que le nombre d'amateurs (quel que soit le niveau) me semble assez réduit dans la région. C'est sans doute bien pour la ressource, moins pour la transmission des infos et la relève. J'ai repris la collection depuis 2 ans et moyennant une quinzaine de sorties par an, je n'ai quasiment jamais croisé un collègue sur site (sauf Trimouns) mis à part celui qui m'accompagnait bien sûr (Fred09 ou me262)...Pourtant, je ne fréquente que des coins déjà répertoriés ou des secteurs à priori connus pour être porteur et pas avec une torche au milieu de la nuit ! Fred09 est bien placé pour savoir qu'on peut laisser de bons échantillons en vue sur certains coins et venir les récupérer tranquillou 1 mois après sans trop de risque...

Faut quand même espérer que grâce à ce forum on en sache un peu plus sur ces montagnes! Trouver le bon équilibre entre le "trop peu" comme aujourd'hui et le "trop" qui ne serait pas souhaitable, essayer d'alimenter un peu plus souvent les quelques sujets pyrénéens ouverts (qui tombent périodiquement dans l'oubli). Je demande pas qu'on atteigne le niveau d'activité de "la minéralogie du Dauphiné" (que j'aime bcq par ailleurs) mais juste un p'tit effort !

A bon entendeur,

bon Fred09, t'as pas un cailloux récent à nous montrer histoire de s'mettre un truc sous la dent ?

A+

Link to comment
Share on other sites

Salut Fred

Il y a une bonne raison à la discression. La principale, c'est que nos gisements sont d'ampleur réduite. Un gisement comme le Plan du Lac, qui donne encore aujourd'hui de superbes pièces alors qu'il est connu depuis un siècle est impensable dans les Pyrénées. Idem pour le Mont Blanc. La plupart des gisements sont réduits et très localisés. Dans certains secteurs ont peut même parler d'anomalie. Voila à mes yeux, la raison pour laquelle, ma propre personne se tait. D'autres ont la leur.

Maintenant, on peut aussi communiquer sans donner les localisations précises...

Quoi qu'il en soit, je pense que les "cristalliers" pyrénéens sont fort rares de toute façon.

Frédéric

Mais il y a deux cents ans, Saussure et beaucoup d'autres avec lui, regardaient nos Alpes " comme à peu près épuisées " du point de vue de la minéralogie … C'est une assertion rémanente : c'est épuisé… il n'y a plus rien… et puis, l'érosion fait son œuvre, des gens courageux font leur travail, et le gisement prétendument épuisé, donne de nouveau !

Fred, pour le Plan du Lac, tu peux te jeter à l'eau sans hésitation et rajouter un bon siècle de plus ! :super:

Link to comment
Share on other sites

Guest fred 09
bon Fred09, t'as pas un cailloux récent à nous montrer histoire de s'mettre un truc sous la dent ?

Je t' ai envoyé un MP !

Merci à tous pour votre participation à ce post : j' en sais un peu plus..........mais je ne suis pas tout à fait satisfait...........

Quand je m' interroge sur la communication/discretion : je ne parle pas, en particulier, au niveau des gisements...... ce serai plutôt au niveau de la présence ou non de chercheurs de cailloux sur tel ou tel secteur......par exemple, j' aurai aimé savoir que dans le 65 ;il y a lui, dans le 64 ; il y en a un autre......et si tout ce petit monde se rencontre quelque part !

Link to comment
Share on other sites

Guest fred 09
ben si!

Ben non !!!

Dans notre équipe ( 4 maxi., 2 en général. ), on est pas comme ça : on soupçonne personne, on ne suit pas les gens à la jumelle, et on ne fait la guerre qu' aux broussailles qui envahissent les gisements !

Finalement, vu les dernières remarques, je préfère ne pas en savoir plus et rester tranquille dans mon coin !

Link to comment
Share on other sites

bonjour:

Il est question de clubs pas d'individus ! Et je vois tout à fait à quoi 1frangin fait allusion et je l'ai constaté également.

On fait vite le tour des clubs ayant comme terrain les pyrénées!

Petite anecdote pour confirmer (sans citer de nom) : un membre du club x, allait fouiller un site la nuit ou par mauvais temps pour être sûr que ses petits copains qui le surveillaient ne s'en rendent pas compte !!!!!

Link to comment
Share on other sites

Fred09, par tes derniers mots, tu as la réponse à ta question première... Chacun préfére travailler dans son coin, seul ou en équipe.

Moi aussi, j'ai travaillé en équipe, nous étions 5 dans notre groupe, sur un pieds d'égalité, sans jalousie et à serrer les coudes. 5 du même club. Et quand nous trouvions, forcément, ça soulevait de rares camarades des sous entendus, juste taquins.

Le parti pris, le mien, c'est de briser ce silence. Du coup, je l'ouvre et j'ouvre la voie pour d'autres. Je partage, tout, sans retenue. Parce que des coins à garder pour soi, ça ne fait jamais avancer le smilblick... je parle de coins sous le coude durant des décénies. Et je respecte ceux qui ne pensent pas comme moi.

Ceci dit, Papyfred est juste quand il dit qu'on trouve toujours, même là où on croit que c'est finit... Une fois, dans une bourse à Tarbes, on me dit "Béreyde Jumet, c'est fini... " Il y a 15 ans. Pour les connaisseurs, c'est l'endroit de France où il y a les plus belles erythrites micro avec les cortèges de minéraux rares... Et ben les copains de l'AFM ont démontré que l'on trouvait encore il y a 2 ans...

Ceci dit, c'est encore vrai, les gisements des Pyrénées sont pour certains bien minces...

Eric

Link to comment
Share on other sites

salut rives!

Les gisements pyrénéens sont variés , certains très petits d'autres plus importants mais c'est le cas partout.

Si on regarde les axinites , il y a un sacré paquets de sites et j'ai vu des échantillons remarquables et toujours totalement inconnus de la majorité des amateurs; il en est de même pour Trimouns! En effet à la sortie du Règne minéral, je pensais revoir des pièces déja observées auparavant mais non !

Les raisons de cette "discretion" m'échappent car ici, il ne s'agit pas de coins "reservés" mais des pièces anciennes d'un site très connu?

Link to comment
Share on other sites

Oui Zunyite, c'est sans doute un peu ça... il en sort si peu de pièces des Pyrénées... c'est la quantité qui manque je crois, car la qualité existe et pas qu'un peu, tu as pu t'en rendre compte.

Prends par exemple la Piquette Dera Lids. Tu connais sans doute la morphologie du coin ? Un raidillon à ne fréquenter qu'avec cordes et le tintouin... Et bien les axinites de ce secteur, restent encore discrètes, parce que la grande époque est passée et que s'il en reste, il faut bosser un maximum... équipés. Les pièces les plus accessibles sont parties ou presque... un peu comme le Caoubère. Où l'on voit des grattages qui n'ont rien de superficiel mais aucun équipement était requis pour les suivre.

Pour faire un peu de provoc, je dirais que les pyrénéens ont perdu le pieds montagnard... :super: Et qu'ils sont un peu thésoriseurs sur les bords... Des pièces comme on a vu, de Mr K, dans le Règne Minéral, je n'en ai pas vu des masses, vraiment... pas plus de 5 de qualité comparable mais je n'ai pas vu toutes les collections du coin, heureusement, ça me rassure.

Bon, je ne peux parler que du 64 et du 65, que je connais un peu... depuis que j'ai quitté le Païs, en 2002, il en a coulé de l'eau sous les ponts.

Eric

Link to comment
Share on other sites

Guest petraquadrata
c'est à peu près cela ! je connais environ une dizaine de "cristalliers" (pas dans le terme alpin où ils vivent en partie de leur activité) amateurs mais de bon niveau (qq jeunes) . La spécificité des pyrénées est qu'ils sont TRES discrets pour différentes raisons :

par nature (rien de plus solitaire qu'un montagnard)

certains "grattages" sont très près (pour le moins) du parc

ils vendent à des collectionneurs avertis ou dans de petites bourses locales

Les pyrénées ne sont pas à la mode dans le milieux minéralogique ( vous voyez beaucoups

d'articles, vous , sur la minéralogie des pyrénées?)

Je parcour en prospection les pyrénées depuis 20 ans environ et si je rencontre un cristallier tous les deux ans c'est le maximum!

Comme d'autres l'ont relevé, les "cristalliers" ne sont plus tout a fait jeunes. Du moins pour ceux que je connais entre Pau et Tarbes.

Dans le club de Pau par exemple, nous avions ce problème de recrutement des jeunes quand j'y étais... étant un des 2 plus jeunes en 2002 à 36 ans...

La culture minière est aussi un fait important. Et malgré les exploitations minières nombreuses et éparses, ce ne sont que très rarement des locaux qui ont été recrutés... au point que les associations de remise en état de certaines mines ou de valorisation du patrimoine minier se comptent sur les doigts d'une main sur tout le massif... Loudenvielle pour le Manganèse dans le 65 et Ferrières pour le Fer entre le 64 et 65... je ne sais s'il y en a d'autres...

De même, un autre facteur, c'est l'éloignement géographique des Pyrénées des grands centres urbains... voir Lyon et les Alpes... Depuis Bordeaux, il faut plus de 4 heures pour arriver au Col du Tourmalet, dans le 65, pour les coins accessibles à moins d'une heure de marche... pour une journée ça fait pas mal de trajet pour peu de temps de prospection. Imaginez pour les coins les plus reculés... Et le temps de trajet est à peine plus court pour Toulouse selon les sites. C'est assez dissuasif, il me semble.

Et en effet, le "cristallier" est un solitaire, c'est vrai. On le regrettera toujours. Mais en même temps c'est aussi un peu comme ça que la passion s'entretient, par tout ce que ce loisir apporte pour être loin des foules...

Et j'insiste sur ce que dit Smoky, tellement c'est vrai et vérifié en maintes occasions : un gîte pyrénéen a toujours une extension limitée... Peut être le Tourmalet est vaguement un équivalent bien médiocre du Plan du Lac question anatases, par exemple... Mais le gîte ne saurait tenir encore 50 ans, à ce rythme...

Eric

Je ne connais trop, cette région, qui est magnifique d'ailleurs (20 jours passé a St-Lary Soulan) je pense moi aussi que l'éloignement, l'esprit montagnard (pas sauvage mais peu communicatif), certainement du a la rudesse de ces montagnes, très peu parcouru, en fait, elles ne sont pas placé comme les Alpes, qui elles se trouvent a la croisée des chemins, donc je suppose que tout ses facteurs réunis, font que cette région, ne permet pas de communications entre les gens qui y vivent, dommage, car c’est beau :super:

Link to comment
Share on other sites

Sur le forum les pyrénéens sont plutôt bien représentés, je trouve...

Et puis que dire de la discrétion des savoyards? Le sujet sur la minéralogie de la Savoie est assez anémique, compte tenu du potentiel et des découvertes faites.

Pourquoi il n'y a pas de sujet "Minéralogie du Mont Blanc"? Aurait il le même succès que la "minéralogie du Dauphiné"?

Tout est une question de personnes. Il s'agit de la volonté de quelques cristalliers ou collectionneurs de montrer ce qu'il ont en vitrine. Pourquoi tant de discrétion ou de frilosité?

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.