Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲
Saphiros

Les dégats de la DRIRE,... il faut faire quelque chose !

Recommended Posts

C'est un bien triste spectacle... je suis du même avis que tous les intervenants précédants...

On en revient toujours à déplorer ce genre d'événement... pour une raison première, c'est que la plus part d'entre nous, joyeux drilles de la minéralogie, et bien nous aimons notre patrimoine, dans la liberté de cueillette des minéraux, quelque soit le niveau de compétence pour faire du sous terrain...

Vous le savez comme moi, l'Etat( ou la DRIRE ), ne voient qu'une priorité... le risque zéro en terme de responsabilité en cas d'accidents graves d'effondrement de galeries ou d'autres indidents de ce genre... c'est toujours la collectivité qui cotise pour les imprudents.

Il y a aussi une tendance " écologique " de remise en état de ces balafres du paysage originel... même si les moyens mis en oeuvre se contredisent avec l'objectif immédiat.

Nous n'avons pas encore trouvé les moyens et les idées de valoriser nous même le patrimoine, dans l'intérêt des générations futures. Car il faut le reconnaître... le boulot est immense et la convergence d'opinions sur les priorités impossible pour le moment... et oui, La Gardette, Marsanges et tant d'autres encores passés et à venir.

C'est déjà bien que certains d'entre nous puissent témoigner de ce qui a été, par photos, minéraux...

Eric

Voilà, je lance ce sujet pour mettre enfin un sujet concret sur les ravages de la DRIRE.

L'Etat essaie d'avoir le moins de responsabilité si jamais il ya un accident dans les mines et quelque part, je les comprend..., mais ils ont une manière... "stupide" de détruire un patrimoine minier, minéralogique et culturel.

Aussi, nous, les collectionneurs, minéralogistes, notre rôle, quelque part, c' est de sauvegarder le patrimoine minéralogique. Mais, ce patrimoine est étroitement lié avec celui du patrimoine minier! Il est donc urgent de faire comprendre à l' Etat que nous ne sommes pas des "pilleurs" comme, pour la plupart le pense (point dans ce forum),mais plutôt comme les "sauveurs du patrimoine minéralogique". Ainsi, les mines seraient peut-être mieux considérées et serait valorisées par les communes concernées et l'Etat.

Sans des amateurs comme nous, la moitié des espèces minéralogiques n'auraient pas été découvertes et la métallurgie ne serait pas aussi développer et beaucoup outils technologiques ( comme les ordinateurs, et

autres,...) n'auraient pas vu le jour.

Il faut que l'Etat valorise absolument le patrimoine et que les mines ne soient pas effondrées et soit plutôt accessible aux touristes et les minéraux trouvés seraient préservés dans les collections et les musée.

Pour une idées pour préserver les mines de la destruction, on devrait faire une association pour la protection des mines.

Enfin, j'ai dit ce que je pense et veuillez me pardonner si certzines de mes idées seraient pour vous bizarres, trop éloquentes ou étranges...

Exposez vos idées, ... pour la sauvegarde des mines!

Saph.

Share this post


Link to post
Share on other sites


bonsoir Saphiros

cette association existe déjà, elle s'appelle Géopolis où nous sommes une poignée à défendre contre vents et marées ce point de vue; comme mon intervention virulente(justifiée et argumenté) lors des géorencontres pendant les discussions de l'exposé sur le géotope de Vigny en Val d'Oise. Seulement nous nous sentons bien seuls: si tout les geoforumeurs commençaient déjà par adhérer et participer activement nous prendrions une ampleur qui nous rendrait encore plus incontournable et notre parole aurait suffisamment de poids pour être entendue !

Ce n'est pas la première fois que ce sujet est abordé dans un poste du forum,cf une intervention similaire que j'ai faite il y a quelques temps dans un poste sur La Combe de la Selle: les gens qui ironisaient sur la situation là-bas n'ont même pas jugé utile de répondre: avoue qu'il y a de quoi se décourager...

Des éléments donnent à penser que 2009 va être une année propice pour nous faire entendre,alors ,de grâce,adhérez massivement ,bougez-vous,soyez présent,soyez militant,soyez vindicatif (dans le bon sens du terme); c'est le voeux que je formule pour vous souhaiter à tous une bonne et heureuse année 2009.

Alain Martaud

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une mine est un endroit dangereux. Elle nécessite que des travaux d'entretien soient régulièrement menés pour que la sécurité des "visiteurs" soit assurée. Qui dit entretien dit moyens financiers. Combien de personnes seront prêtes à adhérer à une association et à verser chaque année quelques milliers d'euros pour se ménager un accès à la mine X ?

De plus "entrée libre" signifie épuisement rapide des filons / poches donc : ou fermeture définitive ou nouveaux travaux d'excavation à réaliser (et là faudra encore sortir des sous ...)

voilà c'est mon sentiment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut sensibiliser également l'entourage ( famille, amis, ...) Pour être plus nombreux !

Pour moi, j'ai déjà fait plusieurs adeptes ( des enfants, qui vont hérités du patrimoine minéralogique de la France et prendre la relève )

Pour Alain, Géopolis,... je ne savais qu'il faisait ça ( j'ai peut-être pas tout lu !) je vais faire en sorte que mes copains mineralo soient au courant. :super:

Saph.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une mine est un endroit dangereux. Elle nécessite que des travaux d'entretien soient régulièrement menés pour que la sécurité des "visiteurs" soit assurée. Qui dit entretien dit moyens financiers. Combien de personnes seront prêtes à adhérer à une association et à verser chaque année quelques milliers d'euros pour se ménager un accès à la mine X ?

De plus "entrée libre" signifie épuisement rapide des filons / poches donc : ou fermeture définitive ou nouveaux travaux d'excavation à réaliser (et là faudra encore sortir des sous ...)

voilà c'est mon sentiment.

Les mines sont dangereuses et je suis complètement d'accord avec toi, mais en supposant qu'on les valorise

(sentier minier, etc...) On ferait de l'emploi ( guides, entreteneurs, etc...) et l'argent dépensé serait rentabilisé par le tourisme. Ste-Marie-aux-Mines a valorisé plusieurs mines et les actuellement visitées!

Enfin....

Saph.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens un sujet ou on essaye de faire autre chose que de pleurer. :siffler:

L'Etat essaie d'avoir le moins de responsabilité si jamais il ya un accident dans les mines et quelque part, je les comprend..., mais ils ont une manière... "stupide" de détruire un patrimoine minier, minéralogique et culturel.

C'est pas tout à fait cela, quoi qu'il arrive l'état sera responsable. Que la mine soit Dririsé ou pas.

Je m'explique : Si l'état est propriétaire du terrain, il est responsable en tant que propriétaire.

Si l'état n'est pas propriétaire du terrain, le propriétaire ( ou son assureur ) peut se retourner contre l'état en cas de problème car c'est l'état qui a concédé l'exploitation...

C'est entre autre pour cette raison qu'il y a des rues entières expropriées vers Thionville ( je ne sais plus ou exactement dans la vallée des Anges... la mine en dessous ( Dririsée en bonne et due forme ) s'effondre... et l'état est responsable... Pour éviter de payer le prix fort pour toutes les maisons qui s'effondrent, l'état exproprie...

Pour ce qui est de la destruction des batiments miniers, c'est une volonté commune des écolos et de l'état de faire disparaitre ce pan de notre histoire.

Aussi, nous, les collectionneurs, minéralogistes, notre rôle, quelque part, c' est de sauvegarder le patrimoine minéralogique. Mais, ce patrimoine est étroitement lié avec celui du patrimoine minier! Il est donc urgent de faire comprendre à l' Etat que nous ne sommes pas des "pilleurs" comme, pour la plupart le pense (point dans ce forum),mais plutôt comme les "sauveurs du patrimoine minéralogique". Ainsi, les mines seraient peut-être mieux considérées et serait valorisées par les communes concernées et l'Etat.

Le problème est assez ardu, comme on peut le constater avec le cas des mines de Pontgibaud... La Route des Mines, qui ayant eu des autorisations en bonne et due forme il y a des années se retrouve confronté à une fin de non recevoir de la part de scribouillard roitelets qui préfèrent faire crever une association et une activité touristique dans une région qui en as bien besoin plutôt que de laisser une mine potentiellement ouverte sous surveillance.

Il faut que l'Etat valorise absolument le patrimoine et que les mines ne soient pas effondrées et soit plutôt accessible aux touristes et les minéraux trouvés seraient préservés dans les collections et les musée.

L'état ne veut pas valoriser ce patrimoine, l'état veut effacer ce patrimoine de l'Histoire.

Pour une idées pour préserver les mines de la destruction, on devrait faire une association pour la protection des mines.

Ca ne sera pas suffisant dans la plupart des cas, comme on peut le constater sur Pontgibaud. La meilleure solution serait de racheter les terrain ou se trouvent les mines ( et les abords/haldes ) que l'on veut préserver ( comme cela a été fait avec le terril de Chessy ) et de les mettre à disposition sous conditions.

Le problème c'est que dans ce cas en tant que propriétaire nous serions responsable en cas d'accident...

On pourrais toujours sécuriser la mine nous même ( équiper les passages délicats, purger les toits et étayer )...

Mais même comme cela un technoscribouillard comme il y en as beaucoup dans l'administration pourrais nous enfoncer un bouchon en béton au travers du terrain sans qu'on ai la possibilité de l'interdire...

D'un autre coté avec suffisament de moyens financiers il est possible d'amadouer même un technocrate obtus.

Je ne connais pas Cap Garonne, donc je ne sais pas si on visite effectivement une partie de la mine. Les deux autres mines "préservées" que je connais sont :

- Argentière ( Hautes-Alpes, Galène Argentifère )

Qui a une accessibilité au public très très très très limitée. ( en fait je ne suis pas sur que le public visite les

galeries... qui sont toujours ouvertes et qui sont en cours de fouilles archéologiques )

- Le musée de la mine .... Hagondange je crois... bref dans la vallée de Anges vers Thionville.

Et si j'ai bien suivis les explications lors de ma visite c'est une galerie purement factice creusée pour

l'occasion et pour permettre d'exposer du matériel en situation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est assez difficile de sauver le patrimoine minier de ce point de vue surtout si l'etat se fout complètement de l'avenir des vestiges de son patrimoine culturel ( c'est l'histoire de nos ancêtres quand même !)

Je pense que le combat que nous menons est assez difficile.

Et si ce combat peut être vain, il faut alors caché les mines et être discret, lors de nos ramassage de cailloux.

:siffler: C'est triste mais c'est comme ça.

Mais il ne faut pas ce décourager! Tout n'est pas fini!

Les communes peuvent prendre l'initiatives et prendre en charge leur patrimoine.

Saph.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au risque de choquer beaucoup et de paraître politiquement incorrecte,c'est faux !!! Une mine n'est pas forcément un endroit dangereux ,loin de là. C'est un milieu à risque potentiel ,comme la haute mer ,la moyenne et haute montagne, les cavités spéléologiques et autres. Les statistiques sont d'ailleurs là pour le prouver,tant en valeur absolue qu'en pourcentage,les accidents en milieu miniers sont infimes!!!!!! Nous avons tous en tête les deux accidents regrettables de 2008 mais ce sont les premiers depuis 1992 (Sainte Lucie....).

Est-ce que l'on pose des barbelés au bord de la mer ? Est-ce que l'on rase les montagnes ? est-ce que l'on bouche les grottes ?

Autres question cruciale:est ce que la France ,état surendetté, à les moyens de dépenser des dizaines de million par an pour moins de cinq accidents mortels en vingt-cinq ans ? Il est cruel de mélanger vies humaines et argent mais soyons raisonnables cinq minutes !

D'autant plus que techniquement parlant, les spécialistes de stabilité souterraine savent très bien que c'est une mauvaise solution technique que de "pétarder" une entrée de mine comme cela se fait actuellement ...

Quant à la rentabilité du tourisme géologique , il ne faut pas rêver et en tous cas ne surtout pas prendre de mauvais exemples. Pour infos à Sainte marie aux mines la mine Gabbe gotes est l'initiative d'une association ,Saint Pierre d'une autre assoc et Saint Barthélémy une entreprise privée; le parc Tellure ,projet officiel démarré il y a plus de vingt ans n'a toujours pas abouti...

Si tout le monde se rapprochait de géopolis vous seriez plus au courant de ce qui se passe réellement et non pas des ragots et des papotages que l'on vous sert partout pour mieux vous manipuler ...

Ne voyez aucune attitude agressive de ma part ,bien au contraire c'est une main tendue car ,encore une fois ,le moment est opportun !

@+

Alain

ps: le libre accès ,pour répondre à Eocène est un leit-motiv que nous devons défendre en république (ça ne veut pas dire faire n'importe quoi ,faut pas confondre):qui dirai qui à le droit ,et qui ne l'a pas ,d'accéder aux mines ? au nom de quoi? sur quels critères? au nom de quelle morale ,de quelle philosophie ? D'autant plus que ton argument est totalement faux: il n'y a jamais eu autant de bonnes découvertes que ces vingt dernières années dans un pays où tout est réputé épuisé; ce qu'on me disait d'ailleurs dans mon club quand j'ai débuté en 1979 !

Share this post


Link to post
Share on other sites

La DRIRE, c'est comme la justice, et la justice est comme un rouleau compresseur...ça va lentement, mais ça arrive toujours. Bon travail lorsqu'il y a réel danger pour les touristes ( puits à quelques m. d'un sentier) gâchis archéologique et financier (pas pour tout le monde, n'est ce pas, Messieurs de la DRIRE) pour le travail ou les semblants de travaux à des endroits où personne ne va, sauf les minéralogistes. Ceci dit, relativisons... à part les minéraux de néoformation bien connus, on ne risque sans doute pas de faire de grandes découvertes dans les anciens travaux ; c'est surtout une ambiance, un certain stress, une odeur de sulfures, des roues de berlines , KOBOLD qui bondit au détour d'une galerie, une petite ou une grande peur.... Mais je passe toujours, tant que j'ai la forme, parce que la DRIRE ne peut tout boucher ; c'est une utopie de technocrate ; de plus, grâce aux chauves souris, qui semblent avoir plus d'importance que le minéralogiste, il y a très souvent un passage qui, un jour ou l'autre, sera forcé : j'ai même revisité un site parce que la DRIRE avait oublié de mettre, ou était momentanément dépourvu du cadenas tout à fait normalisé qui niche dans les barreaux creux spécial DRIRE ; bref : un passionné, pour peu qu'il sorte un peu des sentier battus, rentrera toujours, aujourd'hui ou après demain. Ceci est un avis tout à fait personnel. Peut être pourrait on parler des réelles raisons qui font que "le bon peuple s'en fout" ; en France, tout du moins. Mais surtout des raisons sociales profondes qui, à mon avis, font que les populations locales ont plaisir à voir disparaître le peu qu'ils connaissent des restes miniers, travaux souterrains et infrastructures de jour : je veux parler, pour les houillères, de problèmes d'immigration passées, et pour le Sud, d'une revanche de l'ancestral agro-pastoral sur l'industriel : pourtant, si le descendant de Polonais Stéphanois a encore une certaine aisance, c'est bien grâce au travail et sacrifice de son grand père mineur, et si le rural Pyrénéen peut aller visiter son cheptel en quad, c'est bien parce que son grand père a souffert dans les mines de sulfures. Un lien entre ces deux types de mineurs, le courage et la silicose : un lien entre les deux modernes, l'ingratitude et le refus du passé. Il est dur de faire "avouer" à un contemporain que son ou ses ancêtres ont peiné dans les mines ; en insistant, on arrive cependant souvent à leur faire "avouer" et c'est finalement avec fierté, mais en secret, qu'ils vont au grenier chercher la lampe. Qui a un avis sur ce sujet (sensible) ? Moi, je le dis, mon grand père était mineur de charbon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ps: D'autant plus que ton argument est totalement faux: il n'y a jamais eu autant de bonnes découvertes que ces vingt dernières années dans un pays où tout est réputé épuisé; ce qu'on me disait d'ailleurs dans mon club quand j'ai débuté en 1979 !

Peut-être y-a-t-il découverte parce qu'il y a de la ressource et un nombre limité de prospecteurs ... si tu multiplies par 20 leur nombre crois-moi il n'y aura pas pour autant génération spontané de nouveaux filon pour une mine donnée.

Pour le reste je suis globalement daccord avec toi. :siffler:

Share this post


Link to post
Share on other sites

si la DRIRE fait " sauter " les anciènnes mines .........

alors faisont " sauter " la DRIRE ......... :applaudir:

Moi c'est comme ça que je vois ça !

:grand sourire:

eric94

Share this post


Link to post
Share on other sites

La DRIRE, c'est comme la justice, et la justice est comme un rouleau compresseur...ça va lentement, mais ça arrive toujours. Bon travail lorsqu'il y a réel danger pour les touristes ( puits à quelques m. d'un sentier) gâchis archéologique et financier (pas pour tout le monde, n'est ce pas, Messieurs de la DRIRE) pour le travail ou les semblants de travaux à des endroits où personne ne va, sauf les minéralogistes. Ceci dit, relativisons... à part les minéraux de néoformation bien connus, on ne risque sans doute pas de faire de grandes découvertes dans les anciens travaux ; c'est surtout une ambiance, un certain stress, une odeur de sulfures, des roues de berlines , KOBOLD qui bondit au détour d'une galerie, une petite ou une grande peur.... Mais je passe toujours, tant que j'ai la forme, parce que la DRIRE ne peut tout boucher ; c'est une utopie de technocrate ; de plus, grâce aux chauves souris, qui semblent avoir plus d'importance que le minéralogiste, il y a très souvent un passage qui, un jour ou l'autre, sera forcé : j'ai même revisité un site parce que la DRIRE avait oublié de mettre, ou était momentanément dépourvu du cadenas tout à fait normalisé qui niche dans les barreaux creux spécial DRIRE ; bref : un passionné, pour peu qu'il sorte un peu des sentier battus, rentrera toujours, aujourd'hui ou après demain. Ceci est un avis tout à fait personnel. Peut être pourrait on parler des réelles raisons qui font que "le bon peuple s'en fout" ; en France, tout du moins. Mais surtout des raisons sociales profondes qui, à mon avis, font que les populations locales ont plaisir à voir disparaître le peu qu'ils connaissent des restes miniers, travaux souterrains et infrastructures de jour : je veux parler, pour les houillères, de problèmes d'immigration passées, et pour le Sud, d'une revanche de l'ancestral agro-pastoral sur l'industriel : pourtant, si le descendant de Polonais Stéphanois a encore une certaine aisance, c'est bien grâce au travail et sacrifice de son grand père mineur, et si le rural Pyrénéen peut aller visiter son cheptel en quad, c'est bien parce que son grand père a souffert dans les mines de sulfures. Un lien entre ces deux types de mineurs, le courage et la silicose : un lien entre les deux modernes, l'ingratitude et le refus du passé. Il est dur de faire "avouer" à un contemporain que son ou ses ancêtres ont peiné dans les mines ; en insistant, on arrive cependant souvent à leur faire "avouer" et c'est finalement avec fierté, mais en secret, qu'ils vont au grenier chercher la lampe. Qui a un avis sur ce sujet (sensible) ? Moi, je le dis, mon grand père était mineur de charbon.

Meilleurs voeux a tous ,et petit commentaire suite au post de Quartz sujet dégats de la drire

Je te renvoie aux posts que j'ai laissés sur le sujet d'Azogue concernant Trepca (Voltennes et autres)

Sais tu, les mineurs ne parlent pas d'un métier qu'ils considèrent non pas comme noble , mais dévalorisant, ils n'en parlent pas car comment expliquer quelque chose ,qui ne peut être compris que par ceux qui l'on pratiqué, ils n'en parlent pas car tous les avantages qu'ils ont acquis, ne sont pas des privilèges, mais simplement le moyen pour les exploitants d'attirer ces gens dont ils avaient le plus grand besoin.Et pourtant sans ces ressources extraites des profondeurs de la planète ,ou en serions nous ?

Concernant les mines que l'on referme , comment expliquer au commun des mortels,qui en a PEUR de cet inconnu , peut être inconsciemment assimilé a un enfer proche, que non seulement c'est une part de l'histoire locale

mais aussi que cela peut être considéré comme des pages ouvertes sur l'histoire de la terre , de la région, de la commune de ce sol sur lequel on pose les pieds tous les jours et qui conditionne notre vie

Et puis évitons de passer pour des pilleurs de cailloux (ce serait rigolo de chiffer le coût au temps passé et frais annexes pour un de ces cailloux arrachés dans une vieille mine)

Pour ces mines de fluorine du Morvan sur lesquelles je travaille (pas assez) , et les mines en général,il est étonnant de voir les réactions au fur et a mesure de quelque publications ,comment elles sont méconnues ,à quel point elles sont méconnues

On ne savait pas, on ne pensait pas, voila les remarques .A nous de faire connaitre cela aussi

Ces mineurs de fluo, qui descendaient de vélo pour monter la côte de Polroy,qui passaient pour des poivrots, mais sortaient de la mine, blancs de la poussière de la foration et des tirs, qui s'en protégaient avec un malheureux mouchoir sur la bouche ,et qui complexaient de ce travail de bagnard

J'ai entendu ces réflexions récemment encore , et me suis chargé de remettre les pendules à l'heure a ceux qui les faisaient

Long débat,tout cela , a nous aussi amateurs de cailloux, et je suis convaincu de géologie et d'histoire minière de

rappeler cette histoire

Je poste assi ce commentaire sur le sujet Voltennes, il en fait partie intégrante je pense

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne année. Oui, de nombreux anciens mineurs et descendants de mineurs ne veulent pas parler de ce métier, l'un des plus durs qui soient ; je cherchais à faire dévier vers, justement, les raisons pour lesquelles il y a ces réticences, qui sont parties prenantes dans le fait que, hors microcosme caillouteux, la politique de l'Etat, la DRIRE n'étant que son bras armé, ne rencontre pas de semblant de résistance. Pour les houillères, je crois que, passé "l'euphorie" de la dernière berline et la sublimation du métier, on ne veut plus parler du problème ; la question est POURQUOI ? Pour les mineurs, le sentiment d'avoir été pris pour des imbéciles, d'avoir été culpabilisé en lisant qu'ils coûtaient cher à la société, de s'être esquintés les poumons pour le bien des autres ... ? Pour leurs descendants, cela me semble plus délicat, car touchant au plus profond de leur être ; en parler ferait référence, souvent, à leurs origines d'immigrés (alors que nous en avons eu bien besoin). Pour les mines métalliques, qui firent appel à une proportion de locaux plus importante, essentiellement rurale, je vois le problème différemment et avec plus d'interêt : je pense que, bien que n'ayant fait l'objet que de peu de littérature, le travail dans les mines métalliques ou dans les grands chantiers de percement pour l'hydroélectricité, sauf dans les mines modernes, était de l'esclavage : ça rapportait plus que l'agriculture, mais c'était la peur au ventre tous les jours. Et là, j'en viens à ce qui me tient à coeur : les descendants de ces mineurs, grâce au travail de ces derniers, et à leur retraites quand ils ont pu en jouir, redevenus ruraux, mais avec plus d'aisance, ne voient pas d'un bon oeil ce rappel au passé ; d'ou la satisfaction affichée, par exemple, d'avoir vu découper moultes pylones de "chemins de fer aérien" qui "blessaient leurs bêtes" et boucher les "trous" qui les avalaient (je n'ai jamais vu qu'une vache crevée que dans une grotte, jamais dans une mine). C'est sur ce dernier point que j'aimerai discutailler, mais peut être n'est ce pas le bon endroit ? Et peut être ai-je tord ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien sûr, chacun a sa propre opinion, et on peut faire des erreurs...

Mais c'est quand même bien car c'est un échange d'idées et de convictions et on peut apprendre des autres :trinquer:

Enfin bon,

Je voudrais revenir sur les dangers de la mine.

Il est vrai que les accidents dans les mines sont infimes comparés à ceux dans les montagnes et sur la mer, alors, en effet , on peut ce poser la question : Pourquoi l'etat ne sécurise-t-il pas la montagne ou la mer qui font plus de mort que dans les mines ?

Et bien je pense pouvoir avancer une réponse : Les mines, étant moin "vastes et étandues" que les montagne ou la mer, sont une "proie" facile qui peuvent être facilement hors d'accès. :applaudir:

Alors que si il voulait sécuriser la mer là maintenant, Il leur foudrait subir à la fois, les foudres de ceux qui vivent de ça et en même temps des distances, car pour murer le littoral entier , il faudrait encore faire des dépenses. Mais les dépenses pour la DRIRE ( en milions d'euros !) sont inutiles, car il n'y a casiment pas de mort ou accident . En bref, un gâchi complet de millions d'euros. Il devrait confier la sécurité des mines à des associations qui s'occuperaient des mines ( cela reviendrait relativement moins cher)

Voilà,

Saph.

ps: Excusez-moi si j'ai été en contradiction avec certaines de vos valeurs et convictions. :grand sourire:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non , pas tord du tout , absolument pas

Je suis moi même venu a cet état d'esprit au travers de la découverte ,par hasard lors d'une balade en 4L , par les chemins les plus incongrus,de ces mines de Voltenne ,alors que je suis passé devant des centaines de fois , sans m'y intéresser

Mon beau père, cévenol ,a passé 19ans au fond à La Grand Combe, et je n'y avais pas prêté attention plus que ça

De la découverte du premier trou avec une lampe de poche, au ramassage des cailloux , puis la connaissance des mineurs ,géologues et autres il s'agit la d'un cheminement qui me parait logique

Quand à la perception actuelle de ces métiers, il suffit , je pense sincèrement de faire connaitre ce qu'il était (et est toujours)

Je ne crois pas trop a cette "dévalorisation" du métier, je suis convaincu qu'il s'agit plus de méconnaissance, a nous de jouer

Les trous et les animaux

Par expérience ,il y en a plus qui on étés jetés dedans que de tombés dedans, infiniment plus

Que de fois j'ai entendu les chasseurs dire que leurs chiens tombaient dedans

Sont pas si bêtes que ça les chiens, et les trous moins dangereux que les jalousies des chasseurs, un coup de fusil est si vite parti :grand sourire:

A nous de dédramatiser et de faire connaitre

Je me répète, mais bon pt'ète que c'est l'âge

Et qu'on n'oublie pas que tous ces mineurs, tous sans exceptionregrettent cette immense solidarité et complicité qui les unissait ,malgré tout

J'entends encore le maire d'un petit village ,I, qui me disait il y a un mois ,si la mine réouvre on y retournerais tous

toutes origines confondues

Origine d'immigrés,s'ils font eux mêmes ce complexe, c'est mal parti

Dans la peine du métier ,je n'ai pas ressenti de différences dans le comportement des mineurs entre eux

La vie dépendait de leur solidarité, et quand un marocain retiens in extremis un morvandiau qui part dans un effondrement de cloche, personne ne se pose de questions et l'inverse à prévalu aussi

J'ai entendu parler ce ça par tous , y compris mon beau-père , ma femme qui a vécu dans un milieu ou Français, Italiens, Magrébhins et autres se cotoyaient et tous se respectaient, car tous étaient dans le même m.....r

Désolé pour l'expression mais elle est juste, très juste

A+

Je rajoute

Il y a je crois un règlement Européen qui exige de remettre en état les sites miniers

Compte tenu des dégats dans certaines régions comme la Lorraine, ou certaines exploitations de charbon ,sans commune mesure avec nos petites mines ,cela est justifié

Qui peut parler ou reparler des ces critères

Azogue peux tu nous remettre en mémoire cela , tu en avait parlé ,à plusieurs reprises me semble t'il

Edited by CAILLOUTEUX

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien dit ! :super:

Et si tu pouvais expliquer comment participer à cette manifestation, beucoup de monde pourrait prendre parti à ce mouvement !!! :super:

( exemple : à qui faut-il envoyer nos lettres de motivations et de mécontentement, etc...) Moi, je suis partant !

Saph.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, je mets mon petit grain de sel, sans vouloir dire mais certaines de nos mines actuellements fermées sont renommées internationalement. Pourquoi ne pas les réouvrir de façon a créer de pôles touristiques, regardés les mines aux U.S.A, des gens les exploitent à but touristique, ici rien n'est possible, l'état bloque tout, ils gardent les réserve de cuivre d'or, etc, etc. m'enfin, réunissons nous tous autour de Géopolis. amicalement Minéral passion

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais, CAILLOUTEUX, je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis sur la solidarité des mineurs, quelque soient leurs nationalités ; il n'y a sans doute pas de métier qui rende si solidaire et tous les anciens me disent, quand je leur pose la question des relations entre mineurs locaux, espagnols, italiens, marocains, algériens et, pour remonter dans le temps, républicains espagnols, allemands mêlés à eux par les troupes d'occupation, S.T.O., prisonniers de guerre allemands et italiens, tous, sans exception, me disent qu'ils s'entendaient bien et qu'ils ne faisaient aucune différence. Un mineur, rappelé en 47 dans le but de former des troupes pour aller mater les mineurs grévistes du Nord m'a dit récemment qu'il aurait déserté si on lui avait ordonné de le faire. Pas de métier plus honorable que celui là, je suis tout à fait d'accord. Mais, on s'éloigne peut être du sujet...Ce que je voulais dire, en parlant d'immigration, ne les concerne pas : je cherche les raisons sociales profondes qui font que, dans les ex bassins houillers, il y a des réticenses, surtout de la part des petits-enfants, à dire que papy était mineur de fond, je cherche à savoir pourquoi XXXXXX les Mines est devenu XXXXX les Thermes, après réapparition quasi miraculeuse d'une source thermale à la fermeture de la mine (il ne doit pas y avoir que des raisons économiques) et pourquoi, à cet endroit, quand je demande où je peux rencontrer un ancien mineur, pour sonder son coeur, on me dit " ôôôh, peut être là, sur un banc de la place, il doit y en avoir un ou deux, mais vous savez, ils n'ont rien à dire", pourquoi, plus loin, quand je demande à m'approcher pour photographier le crochet d'une berline, le toucher, on me prends pour un dingue, pour me dire ensuite que "papa était mineur, alors !" on devrait, nom d'un chien, et avec enthousiasme, me le tenir bien horizontal, ce crochet, et m'expliquer comment il fonctionnait, surtout si l'on est chargé de sa conservation et donc, à priori, compétent sur le sujet. Tout ceci me fait dire que, et c'est bien dommage, beaucoup de descendants de mineurs répugnent à parler de leur passé : pas les mineurs eux même, fiers qu'ils sont de leur ancien métier, et à juste titre. Et cela, si je ne me trompe pas, contribue au peu d'interêt que porte la Nation, ingrate, aux vestiges miniers. Mais je connais mieux les pays de mines métalliques de montagne où, là, j'en suis sûr, on se réjouit souvent des destructions d'oeuvres d'art métalliques de surface parceque, inconsciemment, elles sont la preuve que le monde industriel a pris, un temps, le dessus, ou tout au moins cohabité sur (avec) le monde agro-pastoral, oubliant qu'il a aussi apporté le bien être. Et ça, que ce soit les origines lointaines de la famille ou l'inconscient esprit de revanche, on ne peut l'éradiquer : cela expliquerait en partie que la défense de ce patrimoine ne soulève pas les foules. Qui m'encouragera dans cette idée ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

ôôôh, peut être là, sur un banc de la place, il doit y en avoir un ou deux, mais vous savez, ils n'ont rien à dire", pourquoi, plus loin, quand je demande à m'approcher pour photographier le crochet d'une berline, le toucher, on me prends pour un dingue, pour me dire ensuite que "papa était mineur, alors !" on devrait, nom d'un chien, et avec enthousiasme, me le tenir bien horizontal, ce crochet, et m'expliquer comment il fonctionnait, surtout si l'on est chargé de sa conservation et donc, à priori, compétent sur le sujet. Tout ceci me fait dire que, et c'est bien dommage, beaucoup de descendants de mineurs répugnent à parler de leur passé : pas les mineurs eux même, fiers qu'ils sont de leur ancien métier, et à juste titre. Et cela, si je ne me trompe pas, contribue au peu d'interêt que porte la Nation, ingrate, aux vestiges miniers. Mais je connais mieux les pays de mines métalliques de montagne où, là, j'en suis sûr, on se réjouit souvent des destructions d'oeuvres d'art métalliques de surface parceque, inconsciemment, elles sont la preuve que le monde industriel a pris, un temps, le dessus, ou tout au moins cohabité sur (avec) le monde agro-pastoral, oubliant qu'il a aussi apporté le bien être. Et ça, que

Je reprends une partie de ton texte,bien que nous puissions parler du tout

Je n'ai pas Dieu merci rencontré de telles attitudes,je peux dire qu'a la Grand Combe il y a une maison du mineur superbe, puisque sur le carreau du Puits RICARD avec toute la machinerie du treuil etc

Le musée du mineur à Alés rencontre toujours un succès plus qu'honorable, des tas de musées divers , de Leewarde à celui de la Machine dans la Nièvre existent ,ne soyons donc pas si pessimistes

Faire connaitre, se faire connaitre ,tout cela demande beaucoup de travail et d'entêtement, je le répète les gens ignorent

Les mats métalliques dans une montagne, que dire ,affaires d'écologistes en mal de se faire mousser peut être

Discrétion de ces mineurs,envers un métier qu'il faut avoir vu de très près pour le comprendre

Ne connaissant pas ton contexte , je ne peux guère en parler

A nous je le répète de faire passer le message, et de ne pas passer pour des pilleurs invétérés, peux respectueux de la propriété des autres

Je salue au passage l'exemple pour moi de celui de Chaillac qui est affaire de peu de monde, vraiment peu

Bonnes fêtes encore une fois :gratte-tete:

CM

il y a des réticences, surtout de la part des petits-enfants, à dire que papy était mineur de fond, je cherche à savoir pourquoi

Pourquoi,ils ne connaissent pas et ne peuvent parler de ce qu'ils ne connaissent pas, c'est simple

Share this post


Link to post
Share on other sites

entre raison et biais émotionnel, c'est toujours le dernier qui gagne

vouloir gagner contre les gens au pouvoir est a peu près aussi efficace que de jouer au loto

ne pas oublier aussi que le bon sens commun n'est pas si commun que çà dans les faits

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...