Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

CarionplusCarion Minéraux.
CarionplusCarion : vente de minéraux de sytématique, rares ou anciens

Principaux sujets de Géoforum.


CarionplusCarion Minéraux.
CarionplusCarion : vente de minéraux de sytématique, rares ou anciens

Voir le nouveau contenu de Géoforum

quartz

Membre
  • Content Count

    374
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by quartz

  1. Ca y est ! Le malicieux lutin "Nickel" a donc déjà joué des tours à Michel de CHAMPIGNY en déplaçant, ce qui est son activité principale, non pas les lampes, mais, cette fois-ci, un bloc de Zaratite dans une galerie ! Jean Baptiste DELORT, je me doute qu'il n'est pas prudent de croquer ou poser la langue sur les échantillon : c'est même stupide ; et je ne recommencerai plus ; mais c'était devenu un tic, qui m'a permis d'essayer de diagnostiquer bien des produits de notre bonne terre (et bien souvent de ne pas savoir le faire), de l'ophite humide à la senteur d'argile , aux efflorescences
  2. Je remercie les intervenants, en particulier pour ce qu'ils m'apprennent. Je joins de nouvelles photos, plus pour le produit vert supposé nickélifère, que pour les sulfures disparus ou présents dont on ne voit pas bien la couleur sur les photos. Tout d'abord, quand j'ai trouvé le sulfure et ce que je considère comme son altération météorique, j'ai immédiatement pensé à la garniérite : mais c'est parce que j'en avais déjà et que donc j'ai pu être trompé par effet de similitude de couleur. Puis, quand j'ai trouvé les produits jaunes d'altération; j'ai pensé à des gummites, mais le compteur
  3. Merci, Jean Baptiste DELORT, pour votre réponse. Je vais m'efforcer de transmettre des photos plus explicites qui pourraient répondre à vos interrogations, y compris de sulfure massif et non altéré. Pour moi, le minéral vert vient directement de l'altération du sulfure. Pour la pentlandite, j'ai comparé avec les échantillons de minerais nickélifères que je détiens déjà et j'ai plongé dans la littérature spécialisée : ceci n'exclut pas, évidemment, que je me soit lamentablement planté ! Le sulfure est légèrement magnétique, mais il pourrait s'agir de magnétite ou de pyrrhotite disséminées. Sur
  4. Bonjour. ci-joint, image de ce que je pense être une "garnièrite" ; elle provient d'une péridotite à sulfure, qui devrait être de la pentlandite. Elle gîte dans les Pyrénées centrales... (je sais, je sais). Il ne s'agit que d'une détermination personnelle, sans prétention aucune. Avant de continuer mes recherches sur ce filon, j'aimerai connaître l'avis de collectionneurs compétents. Aucune relation avec les petits indices connus.
  5. Aux alentours de l'ophite de BIARRITZ, on trouvait des blocs de calcaire métamorphisé, à inclusion de quartz, dipyre et albite. Le bleuté du quartz et son aspect me font penser à ce que l'on peut trouver dans certains gisements métamorphiques du 65.
  6. Pour GOURAULT : essaie en X = 428,6; Y = 68,55 et Z = 1.890.
  7. Bonjour : c'est un scientifique nommé LIENAU qui, en 1899, a donné ce nom, qui ne semble pas avoir été retenu, à une association, dans des proportions comparables, de rhodocrosite et de rhodonite. Je suis très intéressé par cet échantillon.
  8. Bon... je suis plus doué pour traquer l'amphibole que pour joindre des photos. Je sors... Sory.
  9. Bonjour. Produit des Pyrénées Centrales (je sais, je sais...). Actinote emprisonnant des pyrites, le tout dans actinolite. Sans matériel photo ni artifice particuliers.
  10. Bonjour. Ton échantillon rose-violet ... Je pense que tout a été dit, mais, à la couleur, j'aurais dis kammérérite.
  11. Bonjour. Pour essayer de poser une pierre sur l'édifice en construction de la fluorite des environs du Tourmalet (et surtout sur la partie origine), deux échantillons récoltés il y a cinquante ans face Nord du Pic d'Espade, côté Ouest. Le diamètre des "nodules" de fluorite est de 1 cm, la couleur violette, violacée ou blanche, la gangue est de calcite, quartz, quelques petites axinites, un minéral jaune, que je prends pour de l'épidote, en inclusions (ou association ?) avec la fluo, actinolite ou "amiante". Roche support : un espèce de schiste à rubannements plissés, très compact, dont on trou
  12. Bonsoir : peut être, pour du macro, faut il grenouiller sur les bauxites métamorphisées, qui se transforment en roches à diaspore, corindon, magnétite, chloritoïde, chlorite, margarite, disthène, staurodite, andalousite, sillimanite ... Le titane, entre autres, est un sous produit du traitement de la bauxite ; elle contient en effet rutile, anatase, broockite, sphène, leucoxène, titanomagnétite et pérovskite ; mais je pense qu'il ne faut pas rêver, c'est du micro ou du super micro ! Gibbsite (hydrargillite), boehmite, diaspore, corindon et autres constituants des bauxites sont de l'ordre du mi
  13. Les pyrites incluses dans les ardoises de LABASSèRE (65) avaient la juste réputation de ne pas rouiller sur les toits : il a été prouvé que c'est parce qu'elles sont englobées dans de la silice ; une info qui peut répondre très partiellement à la question : pourquoi certaines pyrites ne rouillent pas ?
  14. Bonjour. Un connaisseur pourrait il m'indiquer si la Carlosturanite et la Balangeroite, deux minéraux "nouveaux", sont susceptibles d'être utilisés, maintenant ou dans l'avenir, comme "minerais d'amiante" ? Grand merci.
  15. N'en ayant parlé à personne, je ne suis évidemment pas sûr que ce soit de l'actinote : j'hésite d'ailleurs entre trémolite et actinote mais là, je ne suis pas chimiste. L'échantillon fait 11/8/7 cm., mais je peux faire du 50/50 ! Oui, je l'ai plongé dans HCl : la base est sans doute de l'albite + chlorite avec une légère trame de (pour l'instant) actinote, le haut était de la calcite avec une trame très serrée du même. La roche est, à cause de ces trames, extrêmement tenace. L'altération donne un produit blanc magnésien. J'espère ne pas avoir pondu trop de bêtises !
  16. Merci rives_3 et JBD. Vésuvianite ? pourquoi pas : elle est bien à sa place mais je n'y avais pas pensé. Actinote, je ne crois pas ; l'aspect cireux est bien là, mais pas l'aspect fibreux, en fait. De plus, voici de l'actinote du coin et elle a un tout autre aspect. Le diopside est présent, granuleux et constituant la majeure partie de la roche, sur certains échantillons. Rives, non, ces échantillons ne viennent pas du lac cité, mais bien du 65, notre terre chérie et nourricière.
  17. Une récolte de cette année, dans un skarn des Pyrénées centrales [je sais que cette provenance fait bondir certains, à juste raison (peut être) !] : grossulaire et diopside ; du moins, je l'espère. Je dis grossulaire à cause du contexte calcique ; en fait, un amateur n'a sans doute pas la possibilité de déterminer lui même de quel grenat il s'agit ? Arrête d'un grenat : 14 mm. Longueur de "cristal" de diopside : 26 mm.
  18. Merci, zunyite et Entre2Roches ; vous m'apprenez chacun quelque chose et j'adore apprendre. Mes essais initiaux de déterminations vont donc peut être battus en brèche, et c'est tant mieux. J'aimerai bien que cela soit linarite, d'abord parce que c'est plus rare et ensuite parce que Pb se rajouterait à Cu, Zn et Ba. Manque la pyrite, mais j'ai un échantillon avec quelques minéraux indéterminés, j'hésitais entre tétraédrite et pyrite : j'hésitais, car ils ne sont nullement oxydés alors que placés à côté de ce que je prenais pour de la chalcopyrite oxydée et qui donc serait peut être de la tétraé
  19. Merci, rives_3. Ni Aspeich, ni Cézy, que je connais bien ; je ne pense pas que, sur les affleurements de ces deux gîtes, on puisse trouver ce genre de chose ; de plus, la baryte et le zinc n'y sont pas signalés. Il s'agit de ce qui me semble un filon hydrothermal isolé dans les calcaires, vertical ; ces calcaires ont été bousculés par des intrusions magmatiques. Si je comprends bien la présence de la chalco, et donc de l'azurite et de la malachite, je ne comprends pas bien celle de la smithsonite car il n'y a aucune trace, en surface, de bl euh... de sphalérite ; la présence de la baryte est
  20. Bonjour. Un petit indice qui pourrait être prometteur, dont je pense avoir été l'inventeur il y a quelques années. Filon de calcite, encaissé dans les calcaires, gangue de chalcopyrite en cours d'altération, mêlé de smithsonite mamelonnée et fibro radiée et à la cassure lustrée. Présence de baryte très fraîche. Je pense que l'azurite cristallisée est assez rare dans nos Pyrénées centrales pour mériter une photo. France, vallée d'OSSAU.
×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.