Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente aux enchères de minéraux.
Vente aux enchères de minéraux le 24 septembre à 14h15

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Vente aux enchères de minéraux le 24 septembre à 14h15
Vente aux enchères de minéraux le 24 septembre à 14h15

Stef4412

Membre
  • Posts

    1,427
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Stef4412

  1. oui C'est ça ! et si tu as du bol tu peux trouver des rhomboèdres de sidérite La poudre, aucune idée. Le lieu de prélèvement n'a pas d'importance, les deux sont partout non, comme déjà explicité avant, le cristal n'a rien d'inhabituel (la calcite à une cristallographie regroupant +/-800 formes différentes ...) La "calcite jaune opaque" c'est peut être bien aussi de l'ankérite ... ou une dolomite riche en fer à la rigueur Ce n'est pas un test absolu, ça marche uniquement si la roche contient suffisamment de minéraux magnétiques, pas toujours le cas Et oui, là ça marche pas
  2. Oui ça c'est sur Non ça ne marche pas comme ça, il faut lier le contexte (terrains), la cristallographie (cubes), etc... La pyrite est en cubes ou formes dérivées, et surtout beaucoup plus fréquente oui plutôt C'est plutôt une enrichissement localisé en fer sous forme de sidérite Si les arêtes sont courbes c'est dans la série solide continue ankerite-dolomite (ce qui semble être le cas sur les photos), si les arêtes sont droites c'est plutôt calcite - sidérite (pas de série là) Dans un milieu riche en fer le pole pur CaMg(CO3)2 n'a que très peu de chances d'exister au profit du pole pur Ca(Fe2+,Mg)(CO3)2 Et, de fait, la dolomite est rare (peut être même absente) à Saint Pons au profit de l'ankerite à diverses teneurs en fer
  3. Plutôt pas mal pour une première fois Ne rêve pas, Saint Pons est un site "ingrat" tu peux y aller 10 fois sans rien trouver et remplir ton sac la 11e ... ou pas ! 1/2/3 sidérite ou ankerite avec calcite 4 oui le rose est naturel 9 oui 10 à 14 pyrite, si tu avais dela chalcopyrite tu devrais voir des altérations vertes (malachite) par endroit, or tu n'as que de la limonite 15 Chamoisite ???? pas chamosite plutôt ? Si c'est ça alors non 16 probable oui Mais bon, tu aurais du pouvoir répondre à tout ça par toi même, non ? entre Seyne les Alpes et la Durance il y a un peu de Toarcien Qu'est ce que tu compte trouver là dedans ? Répondu par ailleurs
  4. D'accord ... du coup plus ilmenite mais sous réserve de retour d'analyse 😜 A+
  5. Les sulfates de fer (avec les sulfates de cuivre et de magnésium) sont des cas assez particuliers de croissance rapide quand même, dont l'espèce minérale résultante semble favorisée par l'acidité du milieu de formation Sympa ta photo @tenola Par contre si c'est de là où on est allés, attention l'ilménite est plus probable que l'hématite
  6. Le problème c'est que dans cette vallée ... il n'y en a pas ! Après avoir consulté la notice, finalement non, du coup comme @jean francois06, amphibolite (description page 24 )
  7. Pourquoi pas un granite des Bans ? (granite à biotite +/- amphibole)
  8. Forcément, dans des alluvions 😜 Du coup il y a quand même de plus grandes chances que ça vienne de quelque part dans le parc
  9. Ce serait quand même étonnant, un sulfo-arseniure d'argent rare en si "grande" quantité ... Tu as regardé la sphalérite ? Coté couleur et trace, ça pourrait coller ... Même si c'est petit ça ressemble en effet
  10. D'accord ... ca fait en effet très Champsaur, déjà trouvé ce genre de bricoles dans les alluvions de la Séveraissette vers Molines
  11. Curieux, on dirai un peu des trucs des mines du Roux ! 🤔
  12. A une vache près, dans quel coin des Hautes Alpes ?
  13. Quelle zizanie ? On s'enflamme un peu c'est tout 😜
  14. Cap Garonne a suffisamment été étudié depuis la thèse de C. Guillemin dans les années 50 jusqu'à l'excellent bouquin édité par l'AAMCG / AFM en 2014 pour qu'on sache qu'il s'agit là de grès sans aller faire de granulo...
  15. Cap Garonne oui, sans aucun problème Poudingue non, c'est un grès
  16. Sympa ta photo, va falloir passer au stacking maintenant 3.8 c'est en vertical ?
  17. Pas très compliqué Il y a des "clefs" qui permettent de dégrossir les identifications : dureté, densité, réactions, etc ... par exemple la calcite fait effervescence dans HCl, c'est un test pour l'identifier quasiment à coup sur... Pour approfondir un peu : "serpentine" c'est un sous-groupe de +/-20 minéraux alors que "serpentinite" désigne la roche constituée de minéraux du sous-groupe de la serpentine. L'antigorite fait partie de ce groupe mais dans le Queyras ce sera plutôt chrysotile / clinochrysotile qui seront trouvés (en tout cas c'est ce que disent les résultats d'analyses qui existent) Oui... et non ... Evidemment manipuler ces roches et minéraux ne peut en aucun cas être anodin, il faut en revanche rester raisonnable : ne pas chercher à ingérer d'une façon ou d'une autre (même si ça parait bête et méchant !), ne pas "snifer", se laver les mains après manipulation (notamment des poussières), et ça devrait le faire. Le risque principal réside dans le fait de respirer des fibres libres. A priori ... non Voila
  18. Oui mais un peu, pas entièrement, en plus c'est comme ça qu'on apprend
  19. C'est malin 😜😜😜 Ce qui est sur c'est qu'aucune de celles que j'ai pu faire analyser (2/3 localisation différentes du coin) et comme les rares analysées sur les versants italiens n'ont pu être (pour le moment) qualifiées de "ferro-actinolite" soit avec un ratio Mg/(Mg+Fe2+) inférieur à 0.5 Et oui @AMEDE il ne suffit pas qu'elle contienne du fer
  20. Parce que s'en est L'actinolite (pourquoi ferro ?) c'est les poils sur les deuxième et troisième image
  21. Ben non pas que ... Déjà il semble qu'il y ait deux formes de quartz roses La première est du en effet des inclusions de fibres de dumortierite mais pas forcément d'irradiations. Ce sont ces grandes masses sans formes qu'on a tous vus et qui sont souvent taillées en cabochon à cause de son astérisme. Cette forme se trouve dans les pegmatites ET des veines hydrothermales, et il semble qu'il n'en existe aucune forme cristallisée, par contre très stable à la lumière et à la température. La seconde se trouve cristallisée dans des poches des pegmatites tardives. La couleur serait (!) causée par l'irradiation d'Al et de P qui remplacent Si dans le réseau atomique et extrêmement sensible à la lumière et à la température. Ben non, pas de manganèse là dedans Un peu de littérature : - Applin et al. (1987) "Fibers of dumortierite in quartz" American Mineralogist : 72: 170-172 - Goreva et al. (2001) "Fibrous nanoinclusions in massive rose quartz : The origin of rose coloration" American Mineralogist : (86) 466-471 - Hori, H. (2001) "Nomenclature of Quartz Color Variation : Pink and Rose" Dossier minéralogique : 32(1) - Ma et al. (2002) "Fibrous nanoinclusions in massive rose quartz: HRTEM and AEM investigations" American Mineralogist : (87)269-276 - Nadin, E. (2007) "The secret lives of minerals" Engineering &Science : (1) 10-20 - Killingback, H. (2008) "The positions of light spots on rose quartz star spheres" Journal of Gemmology : (31) 40-42 - Killingback, H. (2011) "Diasterism in rose quartz. Midland Focus" The Midland Gemmological Magazine : (19) 16-25 - Schmetzer et al. (2006) "The orientation and symmetry of light spots and asterism in rose quartz spheres from Madagascar" Journal of Gemmology : (30) 183-191
  22. Le plus récent c'est "Redetermination of olivenite from an untwinned single-crystal" (Chen Li, Hexiong Yang and Robert T. Downs ; Acta Cryst. (2008). E64, i60-i61) "Rietveld refinement of the crystal structure of olivenite : a twinned monoclinic structure" (Peter C. Burns & Frank C. Hawttiorne ; The Canadian Mineralogist Vol. 33, pp. 885-888 (1995)) Le reste n'est que recopiage plus ou moins bon à différents moments ... Ce qui est sur c'est que ce n'est pas le cas le plus simple ...
×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.