Aller au contenu

Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais.
Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais les 23 et 24 mars

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais.
Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais les 23 et 24 mars

Stef4412

Membre
  • Compteur de contenus

    1 058
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Stef4412

  • Date de naissance 30/05/1970

Contact Methods

  • Website URL
    http://stef4412.wixsite.com/05techneau

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Dans le sud est (Nice, Grasse) avant d'être sur Embrun (05) Technicien hydrogeologue - Geotechnicien
  • Intérêts
    Micro (Minéralogie), Paléontologie, Géologie, Hydrogéologie

    J'adore les personnages qui ne répondent pas aux MP ...

Visiteurs récents du profil

10 632 visualisations du profil
  1. C'est clair que les infos sont insuffisantes ... faudrait aussi savoir où c'est, ça aide, en quoi est le tubage, ... Un compresseur de 100 l ça ne suffit déjà pas, et puis un air lift ça ne marche pas toujours A+
  2. Pyrite ! Les pentagonododécaèdres sont typiques
  3. "Spinelle" déjà désigne un groupe de minéraux, faudrait savoir lequel https://www.mindat.org/min-52933.html Ensuite sur les photos, ça ne ressemble pas a un spinelle ...
  4. Le truc c'est que l'anorthite forme certes des "losanges" selon un axe (c'est un des habitus possibles) mais quid de la vue sur les autres axes ? Pour de l'anorthite il faudrait aussi des "losanges", en fait le cristal de la première photo "manque d'épaisseur" vu les paramètres de maille de ce minéral
  5. "dimorphe" est une simplification de "polymorphe" En fait c'est dans la définition de la pyrite : "The isometric (cubic) polymorph of orthorhombic marcasite", et dans celle de la marcasite : "The orthorhombic polymorph of isometric (cubic) pyrite." qu'il est bien question de polymorphe ou alors mon anglais n'est plus ce qu'il était ! Le clivage est trop compliqué à interpréter dans ce cas précis (indistinct pour l'une, distinct pour l'autre ) et la couleur n'est quasiment jamais un critère fiable de détermination
  6. Il a été publié il y a maintenant un moment que les "nodules de marcasite" sont en fait de la pyrite montrant une structure radiée, ce que cela semble bien être en tous les cas. De toute façon il faudra plus que "quelques tests" pour discriminer deux polymorphes comme ceux là !
  7. Non, les couches supérieures sont en 2D mais celles du bas en 3D ! Quant à la question précédente, ça doit être documenté dans la notice de la carte géol, à lire !
  8. C'est flou quand on n'est pas géologue, ou au moins pas plus intéressé que ça par le sujet, sinon c'est assez clair ! Le tubage en 160 mm ne permet pas de passer plus qu'une pompe 4''. Ce qui est intéressant c'est que soin forage est équipé en tube plein jusqu'à 156 m puis crépiné de 156 m à 180 m, dans les venues d'eau probables. En revanche c'est plus intéressant au niveau de l'espace annulaire autour de la pompe en fonctionnement. Une faille c'est une cassure de la roche, ce n'est donc ni "d'air" ni "de terre" ! Simplement l'information est pertinente puisque c'est souvent là que l'eau circule, en plus à la proximité du toit des marnes Après "calcaire à silex" ne veut pas dire "silex", en plus ce n'est que sur les 40 premiers mètres, et il n'est pas sur que ton foreur ai trouvé les mêmes couches. En revanche je te conseille d'exiger le log de forage s'il n'a pas été encore fourni, puisque c'est le document qui reprends l'ensemble des données du chantier : diamètres, profondeur, tubage, place des crépines, ...
  9. Très d'accord avec toi et ton analyse, les choses s'éclaircissent d'autant qu'il est établi maintenant que ces deux forages sont bien proches Un géologue aurait en effet surement préconisé de ne pas descendre autant, d'autant plus avec un niveau statique à -142m chez le voisin ! C'est clair que si les crépines sont au niveau des argiles l'affaire n'est pas gagnée, le foreur aurait il eu un éclair (déjà fait refaire des forages tubés en inox pour moins que ça, heureusement de 10m) ! Quant à de l'eau de Vaison-la-Romaine qui sort à Sollies Toucas, je vois pas bien l'idée !!! Rien qu'à voir la distance sur une carte on s’aperçoit que ça n'a pas de logique ...
  10. Plissements anciens des couches lors des formations des flysch à helminthoïdes, classique de la géologie locale, pas de fossiles là dedans
  11. Oui je connais la Fontaine au Thon en question et j'ai aussi vu les quelques "points d'eau" documentés sur la BSS alentours. Je suis arrivé à la même conclusion concernant le trias Je serai curieux de voir des résultats comparatifs entre eau des forages et eau des torrents alentours (Cd, T, pH, ...), il pourrait bien y avoir des surprises ! Mais il est fort possible qu'il y en ait une éponyme, et vu que le nom du "village" n'est cité nul part ...
  12. En fait ce n'est pas de la terre mais de la pierre sous forme de gravier ou sous forme de poussière, c'est cette dernière qui amalgamée à l'eau prends une consistance d'argile. A cela se rajoute un mélange des matériaux plus ou moins prévisibles selon les endroits : sables, argiles, limons, ... Ben c'est comme quand on fait un trou dans une planche à une plus grande échelle : un cylindre assez régulier, avec une tendance à s'infléchir (c'est pas souvent rectiligne un forage) L'analogie est simple : le premier cas c'est un peu comparable à un torrent en surface et ça fonctionne un peu pareil, à ceci près que parfois sous terre il n'y a plus d'eau, du coup c'est embêtant ... le second est la schématisation d'une nappe comme on est censé la comprendre Le raisonnement n'est pas juste, d'abord qu'est ce que "un fond" dans ce cas ? un changement de roche par exemple ? La limite d'un forage ce sont (au delà du coût bien sur) les capacités des machines et du foreur, pas de grosse roche qui arrête la machine ... il existe des forage bien plus profond ! Le compresseur était seulement pas assez puissant pour aller plus loin ! Il y en a bien sur, c'est comme tout il faut juste savoir où chercher ! En plus nous on ne sais pas où c'est "le village" ! On en revient à la même question, c'est quoi "un fond" ? Le seul fond que je vois c'est celui du forage ou le foreur c'est arrêté ! C'est bien à ça que sert un hydrogéologue, quand tout le monde se pose des question il a des réponses !!! En fait la profondeur d'un forage ne dépends pas que de l'altitude, mais aussi de la géologie, du réseau hydrographique, ... C'est normal, plus on se rapproche des limites des machines, plus le forage est compliqué Une fois encore c'est à ça que sert un hydrogéologue, à réduire les interrogations !
  13. En fait non, il y a de la boue lorsqu'il y a de l'eau dans le forage (ça semble être le cas ici) ou qu'on en mets en connaissance de cause (rotary) Ce n'est pas systématique Ici ce qui fait remonter les "cuttings" (les copeaux par analogie avec un bête foret) c'est l'air comprimé, mais s'il n'y a pas d'eau c'est de la poussière qui sort avec des graviers plus ou moins gros
×
×
  • Créer...