Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Guest redsun

Gwindel, sucre, et autres cristaux de quartz vrillés

Recommended Posts

Guest redsun

Photo de cristaux Gwindel, sucre, et autres quartz vrillé, de France (massif du Mont Blanc, Chamonix), Suisse, Russie (mine Dodo), Pakistan, et autres gîtes, leur géologie, la minéralogie et cristallographie de ces formes de cristaux de quartz.

 

Hello.

 

Nombreux sont les quartz tordus comme les Gwindel ou autres sucreries du même genre.

 

Quelqu'un peut il m'expliquer la ou les raisons majeures de la torsion de certains dans un four commun à d'autres cristaux ???

 

Autrement dit, pourquoi certains cristaux au sein d'une même cristallière subissent une légère torsion plus ou moins grande alors que leurs petits frères ne bougent pas d'un poil ?

 

La torsion n'est elle générale que pour les quartz ou existe t'il d'autres minéraux qui vrillent ???

 

Et bien sur, publiez un maximum de photo de Gwindel et autres cristaux vrillés de quartz.

 

Attention, ne pas confondre Gwindel ou sucre avec quartz à âme, quartz peigne ou cristal tordu par un mouvement tectonique ou du fluide hydrothermal lors de la cristallisation.

 

Merci...

 

Gwindel, massif du Mont Blanc, Chamonix, Haute Savoie, France.

alpes_6_quartz_gwindel_gf.jpg

 

Gwindel, Dodo Mine, Tyumenskaya Oblast, Propolar Ural (Oural), Russie.

FD5_2607.JPG

 

Gwindel, massif du Mont Blanc, Chamonix, Haute Savoie, France.

FD5_2717.JPG

 

Gwindel, et cristaux de quartz fumé, Grisons, Suisse.

FD5_2716.JPG

 

Sucre, Gwindel fermé, massif du Mont-Blanc, Chamonix, Haute-Savoie, France.

FD5_2909.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites


le gypse , la stibine sont sensibles a la torsion ...............mais c'est peut etre pas pour les memes raisons puisque la forme des cristaux est tres differente ..........

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest volcamine

Salut redsun, en fait le pourquoi du coment de la torsion des quartz est tres compliqué, et d'apres ce que l'on ma dit, les chercheur était sur une piste qui ne tien plus du tout la route alors que c'était tres plosible, mais un petit truc( je sne sais pas lequel a fait que)a tout remis en question, :gratte-tete: ta question est plus que difficile et je crains qu'elle restera encore sans reponse quelques temps, ou juste des supositions :coucou!:

Share this post


Link to post
Share on other sites

je pense qu il ne faut pas confondre torsion et courbure...

 

le gypse et la stibine par exemple font l objet de courbures.....modifications geographiques pendant la croissance du cristal ou flux changeant de sens

 

pour le quartz la torsion en general provient de la multiplicite et l interpenetration de plusieurs individus dans le meme sens de croissance mais en respectant une spirale qui peut etre a gauche ou a droite..... cf les gwindels

 

et donc pour repondre a david il est normal que dans le meme four on puisse trouver un groupe d individus different a cote de cristaux "normaux" ( comme il peut y avoir des siamois dans une famille d enfant ayant une configuration normale)

 

a+, jp.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest redsun
et donc pour repondre a david

Hello,

Merci Rabaton :gratte-tete:

Autre question pendant que j'y suis et que je vous sens tous très chaud là :coucou!:

C'est quoi cette histoire de quartz romboèdrique ???

Je croyais que le quartz est du système cristallin hexagonal mais pourquoi cristallise t'il en romboèdre dans certain cas ???

Dans la mesure ou il change de système sans quoi,ne pas chercher à comprendre le "certain cas" .... :coucou!:

++++

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut regarder dans Le N° spécial du Regne Mineral sur le Mont Blanc.

Article intitulé

"La pyroélectricité à l'origine des quartz tordus"

page 45

Ma foi, je ne sais pas si c'est la vraie raison, mais l'article a l'air sérieux !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest redsun
Il faut regarder dans Le N° spécial du Regne Mineral sur le Mont Blanc.

Article intitulé

"La pyroélectricité à l'origine des quartz tordus"

page 45

Hello,

Je l'ai pas.... :coucou!: ,suis pas abonné...... :gratte-tete:

M^me si je suis partenaire pour le blog...... :surpris:

Bon,cela dit,vu que je lui fais une pub gratis,je peux peut être m'arranger avec lui :coucou!:

Merci Alain

Share this post


Link to post
Share on other sites

La bibliographie ne manque pas la dessus , 2 articles tres accessibles dans la revue Mineraux et Fossiles , il y a pres de 2 ans et surtout le tres respectable Hors Serie de cette meme revue sur le Quartz (Cesbron, Le cleach et ...) je ne sais plus qui car c'est de tete et au boulot.

Un post a deja été fait la dessus.

La torsion des Gwindel n 'a rien de tectonique ou de mecanique , c'est un phenomene synchrone a la cristallisation ou les differents cristaux de constitutif de ce "peigne" (je l'ai mis en guillemet, pour eviter tout debat de terminologie) observent un angle constant de qq degres (10° ou 6° je crois). Il y a des Gwindels Droits et des Gwindels Gauches.Ils semble lié e a des fentes de type Alpin (Alpes, Oural)... conditions de sédimentation specifiques.

Le pourquoi de cet angle , localisés a ces fractures ? Le cesbron invoque dans des conditions tres specifiques (Alpines ?) un effet de polarisation electrique des faces, cet effet de charge trouverait un equilibre a cette valeur d'angle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yep, moi aussi, j'aimerai bien comprendre pourquoi certain cristaux s'orientent differement...

Par exemple sur ce quartz malgache (mes preferés) un cristal bien droit, et son voisin completement tordu a 90° ... :coucou!:

Pourquoi ? mais POURQUOIIIIIIIIIIIIIII ????????????

post-1569-1200946541_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour moi, les gwindels ne sont présents que dans certaines régions parce que les croissance générale des cristaux de la région est particulière. Si ces cristaux n'étaient pas tous constitués de plusieurs cristaux différents, il n'y aurait pas de gwindel.

la torsion des quartz à âme est probablement mécanique / tectonique

la torsion de gwindels est probablement due à certaines modifications dans l'assemblage moléculaire

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

et oui le quartz appartient au système rhomboédrique (trigonal dans la langue officielle ...), dans le groupe spatial P3121, c'est pour ça qu'il ne fait pas que des cristaux (pseudo)hexagonaux mais aussi des pseudocubes ou même des trucs qui ne ressemblent pas à du quartz. Pour plus d'infos : http://www.mindat.org/min-3337.html

Bonne lecture

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

je pense qu il ne faut pas confondre torsion et courbure...

le gypse et la stibine par exemple font l objet de courbures.....modifications geographiques pendant la croissance du cristal ou flux changeant de sens

pour le quartz la torsion en general provient de la multiplicite et l interpenetration de plusieurs individus dans le meme sens de croissance mais en respectant une spirale qui peut etre a gauche ou a droite..... cf les gwindels

a+

jp

Il faut regarder dans Le N° spécial du Regne Mineral sur le Mont Blanc.

Article intitulé

"La pyroélectricité à l'origine des quartz tordus"

page 45

Ma foi, je ne sais pas si c'est la vraie raison, mais l'article a l'air sérieux !

La bibliographie ne manque pas la dessus , 2 articles tres accessibles dans la revue Mineraux et Fossiles , il y a pres de 2 ans et surtout le tres respectable Hors Serie de cette meme revue sur le Quartz (Cesbron, Le cleach et ...) je ne sais plus qui car c'est de tete et au boulot.

Un post a deja été fait la dessus.

La torsion des Gwindel n 'a rien de tectonique ou de mecanique , c'est un phenomene synchrone a la cristallisation ou les differents cristaux de constitutif de ce "peigne" (je l'ai mis en guillemet, pour eviter tout debat de terminologie) observent unangle constant de qq degres (10° ou 6° je crois). Il y a des Gwindels Droits et des Gwindels Gauches.Ils semble lié e a des fentes de type Alpin (Alpes, Oural)... conditions de sédimentation specifiques.

Le pourquoi de cet angle , localisés a ces fractures ? Le cesbron invoque dans des conditions tres specifiques (Alpines ?) un effet de polarisation electrique des faces, cet effet de charge trouverait un equilibre a cette valeur d'angle.

Yep, moi aussi, j'aimerai bien comprendre pourquoi certain cristaux s'orientent differement...

Par exemple sur ce quartz malgache (mes preferés) un cristal bien droit, et son voisin completement tordu a 90° ... :clin-oeil:

Pourquoi ? mais POURQUOIIIIIIIIIIIIIII ????????????

post-1569-1200946541_thumb.jpg

pour moi, les gwindels ne sont présents que dans certaines régions parce que les croissance générale des cristaux de la région est particulière. Si ces cristaux n'étaient pas tous constitués de plusieurs cristaux différents, il n'y aurait pas de gwindel.

La torsion des quartz à âme est probablement mécanique / tectonique

la torsion de gwindels est probablement due à certaines modifications dans l'assemblage moléculaire

Bèn… c'est tout !

Alors, je reprends dans l'ordre ce que j'ai mis en gras :(chacun reconnaîtra les siens ! )(notez bien le numéro, il va resservir) J'essaierais d'être bref (promis)

1 : gypse et la stibine par exemple font l'objet de courbures oui

2 : quartz la torsion en general provient de la multiplicite et l'interpenetration de plusieurs individusnon

3 : La pyroélectricité à l'origine des quartz tordus………l'article a l'air sérieuxoui, mais

4 : les differents cristaux de constitutif de ce "peigne"non

5 : angle constant de qq degres(10° ou 6° je crois)et moins, et beaucoup plus

6 : voisin completement tordu a 90°pas tordu, mais courbe

7 : Si ces cristaux n'étaient pas tous constitués de plusieurs cristaux différents, il n'y aurait pas de gwindelmais si, mais si

8 : La torsion des quartz à âme est probablement mécanique / tectoniqueoui

Alors, tout d'abord, il faut bien distinguer, car les conditions de formation sont différentes :

A) quartz vrillés ou quartz tordus, hélicoïdaux, vrillés selon un des axes a(peignes, sucres, gwindels), ou selon l'axec (prismes vrillés) ce sont des quartz macromosaïques. (

exemple français : MtBlanc)

:siffler: quartz à âme, plus ou moins courbes, ce sont des quartz lamellaires, (exemple français : Gardette)

(8) et leur courbure est d'origine tectonique (cisaillement, écartement, déplacement ; cristallisation séquencée)…

Ce qui nous amène à distinguer d'emblée quartz vrillés (outre les classiques gwindels, il y a aussi des prismes) et quartz courbes !

(1 et 6) ci-dessus nous avons trois exemples de minéraux courbes, dont un quartz (photo)

(2 ,4, 7) à l'origine des peignes, il y a un germe unique qui, au lieu de se développer dans le sens d'allongement normal (direction de l'axe c, choisi (on ignore toujours pour quelle(s) raison(s) de croitre suivant la direction d'un axe a. il n'y a donc qu'un seul individu cristallin et non plusieurs ! Ces cristaux (que dans notre jargon nous appelons "sucres" ou " peignes fermés ") représentent un stade juvènile. Par la suite ce cristal unique, aux arêtes lisses, va avoir tendance à s'ouvrir : des sous-individus vont essayer de s'individualiser, jusqu'à arriver au stade sénile, le " peigne ouvert ".

L'hélice est présente dès le début de la cristallisation, elle pourrait provenir du fait que le cristal ait choisi de ce développer en direction d'un axe a, mais cela ne nous éclaire pas sur le pourquoi de ce choix, et cela ne résoud pas le problème des prismes vrillés selon l'axe c

(3) hélas, cet article était sérieux, mais l'hypothèse ne valait rien… il faut chercher une autre cause…

(5) de quelques degrés à plus de 46°… Il y a des moyennes calculées, mais il n'y a pas de normes fixées par Dame Nature; par exemple, les vrilles les plus discrètes s'observent sur les prismes vrillés, mais ce sont eux qui présentent, aussi, les vrilles les plus prononcées…

Si un four peut ne contenir que des quartz à âme, je n'ai pas mémoire d'un four ne contenant que des peignes…

Des questions ? :siffler:

À+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest redsun
:question: quartz à âme, plus ou moins courbes, ce sont des quartz

(8) et leur courbure est d'origine tectonique

(2 ,4, 7) à l'origine des peignes, il y a un germe unique qui, au lieu de se développer dans le sens d'allongement normal (direction de l'axe c, choisi (on ignore toujours pour quelle(s) raison(s) de croitre suivant la direction d'un axe a. il n'y a donc qu'un seul individu cristallin et non plusieurs ! Ces cristaux (que dans notre jargon nous appelons "sucres" ou " peigne fermé ") représentent un stade juvènile. Par la suite ce cristal unique, aux arêtes lisses, va avoir tendance à s'ouvrir : des sous-individus vont essayer de s'individualiser, jusqu'à arriver au stade sénile, le " peigne ouvert ".

L'hélice est présente dès le début de la cristallisation, elle pourrait provenir du fait que le cristal ait choisi de ce développer en direction d'un axe a, mais cela ne nous éclaire pas sur le pourquoi de ce choix, et cela ne résoud pas le problème des prismes vrillés selon l'axe c

Hello,

Si tu pouvais préciser ce que j'ai sur ligné en rouge,ce serait sympa.

Genre qu'appelles tu un peigne ouvert ou fermé (photos par exemple)

Concernant les quartz à âmes,la plupart,si ce n'est tous,comportent généralement plusieurs terminaisons; Ne peut on pas les assimiler à des macles plane ?

Merci encore

Share this post


Link to post
Share on other sites

je tiens à préciser que je me base sur des observations personnelles pour ce qui est des cristaux multiples qui n'en font qu'un, ayant remarqué un grand nombres de cristaux multiples très étranges a proximité de gwindel, le jour où l'on trouvera un gwindel dans le dauphiné, alors ma théorie ne tiendra plus debout, mais selon moi il y a les théories scientifiques et il y a la réalité, pour moi on a pas encore trouvé la vrai raison.

Pour les quartz à âme, je connais la théorie que je soutenais, mais vu que pas mal de quartz à âme sont biterminés, j'ai du mal a comprendre comment leur germe viendrait de la roche mère...

en fait je peux lire beaucoup de textes scientifiques, mais plus je trouves des quartz dans les gisements et plus je remets en doute les théories :question:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest redsun
Pour plus d'infos : http://www.mindat.org/min-3337.html

Bonne lecture

A+

Hello,

Merci du lien :clown: mais t'aurais pas une traduction en Russe ou en Japonais ???

C'est presque trop simple en Anglais surtout pour ceux qui comme moi parle cette langue couramment une fois tous les 100ans.

:question:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ami Redsun, je te détaille cela demain en essayant d’illustrer…

Petite réponse pour Orléans :

« il y a les théories scientifiques et il y a la réalité » et les théories scientifiques sont basées, établies sur l’observation rigoureuse de la réalité…

« pour moi on n’a pas encore trouvé la vraie raison » c’est ce que j’ai écrit : personne n’a encore trouvé la vraie raison…

« le jour où l'on trouvera un gwindel dans le Dauphiné » c’est que l’on aura creusé suffisamment profond pour retrouver les conditions qui, il y a une petite vingtaine de millions d’années, ont présidé à la formation des quartz macromosaïques du Mont-Blanc… si toutefois elles existent à quelques kilomètres de profondeur sous le Dauphiné, ce qui n’est pas certain.

« vu que pas mal de quartz à âme sont biterminés, j'ai du mal a comprendre comment leur germe viendrait de la roche mère » sans vouloir t’offenser, ni te peiner, c’est que tu ne connais pas le mode de formation des quartz à âme… (ni celui des autres minéraux « à âme »)

« et plus je remets en doute les théories », je m’en étais déjà aperçu… cependant, comme il y a sur ce forum des gens qui cherchent à connaître les bases de la minéralogie…

un gros dodo, et demain on essaiera d'y voir plus clair :question:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest redsun
Ami Redsun, je te détaille cela demain en essayant d’illustrer…

Hello,

Merci, à mercredi.

Eh oui les p'tits loups je repars :question:

J'ai bien aimé la Gardette,j'y retourne....... :clown:

Share this post


Link to post
Share on other sites

@papyfred

mdr oui on va faire dodo

je propose de me taire vu que ce que je dis peut embrouiller tout le monde :D

sinon tes propos ne m'offencent pas, si je suis dans l'erreur autant que cela soit rectifié

..après avoir relu la theorie http://www.faden.it

il se trouve que je la connais mais j'ai trouvé mon erreur (quand je parlais de biterminé, il est évident que je parlais das sommet des cristaux perpandiculaire à l'axe de la fente) -> en fait un quartz à âme peut pousser en seconde génération et pas seulement dès le début de la cristallisation dans une fente.

Ces quartz-ci illustrent ce que je veux dire. Ceux que j'ai trouvé avaient leurs pointes inclues dans la calcite, si leur croissance avait démaré de la roche mère, ils n'auraient pas leur 2 terminaisons.

016_faden_cristalli_isorientati_pakistan2.JPG

papyfred, souvent on veut dire la même chose mais on utilise des mots différents

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest SiO2

A) quartz vrillés ou quartz tordus, hélicoïdaux, vrillés selon un des axes a(peignes, sucres, gwindels), ou selon l'axec (prismes vrillés) ce sont des quartz macromosaïques. (

exemple français : MtBlanc)

cool.gif quartz à âme, plus ou moins courbes, ce sont des quartz lamellaires, (exemple français : Gardette)

(8) et leur courbure est d'origine tectonique (cisaillement, écartement, déplacement ; cristallisation séquencée)…

:triste: Selon cette affirmation il ne devrait donc pas y avoir de quartz a âme dans le massif du mont blanc,puisque ce sont des macromosaique,or il y en a,et dans les mêmes fours que les quartz classiques du massif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

et histoire d'en rajoutter, les quartz à âme sont un indice de la présence de gwindels dans les fours du Mont Blanc même si ils n'ont pas le même mode de formation

Share this post


Link to post
Share on other sites

A) quartz vrillés ou quartz tordus, hélicoïdaux, vrillés selon un des axes a(peignes, sucres, gwindels), ou selon l'axec (prismes vrillés) ce sont des quartz macromosaïques. (

exemple français : MtBlanc)

cool.gif quartz à âme, plus ou moins courbes, ce sont des quartz lamellaires, (exemple français : Gardette)

(8) et leur courbure est d'origine tectonique (cisaillement, écartement, déplacement ; cristallisation séquencée)…

:siffler:Selon cette affirmation il ne devrait donc pas y avoir de quartz a âme dans le massif du mont blanc,puisque ce sont des macromosaique,or il y en a,et dans les mêmes fours que les quartz classiques du massif.

attends de lire mon explication, tu vas comprendre !!!

Mais là, ce soir, je suis vané, dure journée harassante! j'ai pas la tête à ça…

je reviens demain…

Share this post


Link to post
Share on other sites

QUELQUES ÉLÉMENTS DE RÉPONSE : (vous pouvez, aussi aller lire quartz alpins dans Géowiki… et surtout en lire la conclusion).

Les diverses sortes de quartz aplatis, intriguent le curieux depuis toujours.

Ces quartz très aplatis selon une face du prisme présentent un aspect pseudo-orthorhombique ; les cristaux s'associent souvent en position subparallèle, parfois onduleuse. Ce sont soit des cristaux déformés, soit de cristaux enroulés autour d'un axe polaire (quartz peignes), ou des assemblages de cristaux à axes parallèles (pseudo-peignes, quartz à âme), ou encore des cristaux maclés selon la loi de La Gardette.

Les quartz à âme sont traversés par un fil d'oscillation (âme) n'ayant aucun rapport avec les axes cristallographiques du cristal, mais reflétant la direction de croissance imposée.

Questions pertinentes de Redsun et tentatives de réponses:

« Hello, si tu pouvais préciser ce que j'ai surligné en rouge, ce serait sympa. »

Si tu vas à la page http://www.geowiki.fr/index.php?title=Quartz de Géowiki,

la première photo = quartz lamellaire ; la seconde photo = quartz macromosaïque (dont 1 peigne ouvert), la troisième photo = quartz lamellaire (ici, quartz à âme) ; la dernière photo : le « support, ou pied » = quartz macromosaïque, la « tête, ou « chapeau » = quartz lamellaire.

« Concernant les quartz à âmes, la plupart, si ce n'est tous, comportent généralement plusieurs terminaisons ; Ne peut-on pas les assimiler à des macles planes ? »

En aucun cas, car toutes ces terminaisons sont orientées diversement, selon les modalités expliquées plus haut, et se coupent à des angles variables ; alors qu’une macle est définie par une « loi de macle » établie mathématiquement, par l’observation répétée d’un même modèle. S’il n’y avait eu qu’un seul quartz à 84°33 la loi de macle Gardette-Japon ne serait pas viable, on ne pourrait parler de macle ! C’est son observation répétée, à La Gardette d’abord, puis dans de nombreux autres gisements, qui fait loi.

« quartz à âme, plus ou moins courbes, leur courbure est d'origine tectonique »

Il fallait entendre par là, liée aux mouvements tectoniques…

C’est le cas des fameux quartz courbes de Trimouns : il s'agit de cristaux soumis à de puissants phénomènes mécaniques de torsion et de flexion, s'étant fracturés et cicatrisés de nombreuses fois dans une roche soumise à l'écrasement.

C’est aussi le cas des quartz à âme, mais là c’est la roche qui s'est fracturée et avec elle des microcristaux de quartz.

Il faut imaginer une roche avec, pris dans la pâte, des microlites (des microcristaux) de quartz, diversement orientés. Lorsque cette roche vient à être fracturée, certains de ces microlites sont cassés, la fracture s’ouvre par saccades, de chaque côté, les panneaux peuvent se déplacer. Lors de chaque mouvement, un peu de matière cicatrise les cassures de ce « pont cristallin » et renoue la liaison entre les deux reliques du cristallite initial. C’est l’âme, plus ou moins sinueuse en fonction du déplacement des panneaux.

Plus tard une solution minéralisatrice envahi la cavité et la silice vient cristalliser sur l’âme. Se forment alors les groupements parallélisés que nous connaissons comme quartz à âme.

L’orientation cristallographique donnée par les cristallites initiaux est conservée, cependant elle s’adapte aux caprices de l’âme, au hasard de ses différentes orientations successives ; d’où les différentes orientations des divers cristaux qui composent un groupement de quartz à âme.

La morphologie finale des quartz à âme, dépend de l'orientation de l'âme (direction de croissance imposée) par rapport à l'axe c (direction de croissance sans contrainte). Cette direction de l'axe c était (déja) celle du cristal initial avant que la roche ne se fracture et qu'il ne soit cassé.

Lorsque l’on a la chance de découvrir, ou de prélever, une portion intacte comprenant les deux épontes et le contenu de la poche, donc lorsque les quartz relient encore les deux parois opposées, on s’aperçoit que les âmes sont sensiblement parallèles entre elles… C'est normal : elles ont sibit les mêmes contraintes !

D’autres minéraux sont connus, tels la calcite, l’adulaire, …, pour former des groupements parallélisés…

(Je n’ai pas de dessins sous la main, ni le temps d’en refaire… si notre ami Bénévolus voulait bien scanner ceux qui se trouvent dans le Bulletin du Club de Minéralogie de Chamonix n°46, 1993, vers les pages 56 à 58… s’il en a le temps, et les poser ici… Ce serait super !

« à l'origine des peignes, il y a un germe unique qui, au lieu de se développer dans le sens d'allongement normal (direction de l'axe c, choisi (on ignore toujours pour quelle(s) raison(s) de croître suivant la direction d'un axe a. il n'y a donc qu'un seul individu cristallin et non plusieurs ! Ces cristaux (que dans notre jargon nous appelons "sucres" ou " peigne fermé ") représentent un stade juvènile. Par la suite ce cristal unique, aux arêtes lisses, va avoir tendance à s'ouvrir : des sous-individus vont essayer de s'individualiser, jusqu'à arriver au stade sénile, le " peigne ouvert ". »

Un germe unique, qui donne un cristal unique que l’on appelle « sucre » ou « peigne fermé » ; ses faces sont lisses et ses arêtes vives. Mais comme il s’agit d’un quartz macromosaïque, si sa croissance n’est pas arrêtée, s’il continue de se développer, ses différents composants (les sous-individus) vont, peu à peu, tenter de s’individualiser (comme sur les quartz macromosaïques prismatiques du Mont-Blanc) et, on va voir apparaître divers domaines légèrement décalés sur les faces, ainsi que des échancrures et des pointements sur les arêtes. Se sera d’abord un (peigne semi-ouvert) ; puis, finalement, un « peigne ouvert », c’est-à-dire quelque chose qui ressemble à un assemblage de cristaux subparallèles légèrement décalés les uns par rapport aux autres…

« L'hélice est présente dès le début de la cristallisation »

L’arrangement cristallin intime du quartz se fait selon un motif qui se répète en une hélice (un enroulement hélicoïde) et cette hélice peut s’enrouler de la gauche vers la droite, ou de la droite vers la gauche… Ce type d’enroulement apparaît aussi, à l’échelle microscopique chez la variété calcédoine du quartz. Il apparaît, à l’échelle macroscopique cette fois, chez les quartz vrillés, qu’il s’agisse de gwindel (= vissé, en langue Uranaise) ou de prismes vrillés ; c’est pour cela, que nous voyons des quartz vrillés qui « tournent » vers la droite et d’autres qui « tournent » vers la gauche…

Et voici le plus important :

Chaque fois que pour une raison ou une autre la croissance d'un cristal tend à s'éloigner de l'harmonie (allongement selon l'axe c) il y a aplatissement, un axe polaire a étant privilégié par rapport aux autres.

" La composition des fluides, leur teneur en C02, NaCl, la présence éventuelle d'hydrocarbures, les impuretés diverses, etc..., conditionnent la morphologie concurremment avec les températures et pressions " (J. Geffroy)

L'évolution des conditions rend possible la cohabitation des deux types et de divers habitus dans un même four.

Cette dernière phrase fera, je pense, plaisir à notre camarade Orlean… :coucou!:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest redsun

hello,

Merci de cette grande explication.

Demain,je te ferais des croquis de quartz que j'ai pu voir dans diverses collections,ceci juste pour réussir à différencier les quartz ouverts des quartz fermés.....chose qui est un flou complet en ce qui me concerne mais j'ai une petite (toute petite) idée de ce que ça peut être.

Avec les croquis,je serais fixé. :coucou!:

Merci de ce que tu as déjà fait.

Merci aux autres intervenants aussi.

J'en ai pas finit malgré tout,beaucoup de questions sur ce sujet.

voili ++++

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest SiO2

:super:

Glop pour cet exposé sur les quartz,pas glop sur ceux a âme qui ne devraient,selon vous, n être que des lamellaires et donc absents du massif du mont blanc.

post-18-1201160760_thumb.jpg

Celui la vient pourtant d une fissure du massif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...