Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


LALEX

Oolithes, pisolites, oncolites

Recommended Posts

La vrai teinte est lie de vin, c' est tellement petit que je contraste pour y voir quelque chose

avec trois mètres de recul par rapport à l'écran de l'ordi on voit mieux!

attachment=248792:t.jpg]

post-5862-0-27804700-1450872870_thumb.jp

post-5862-0-24872900-1450872889.jpg

post-5862-0-65445600-1450872846.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites


Bonsoir,

Tu fais dans les couleurs de saison. Une indication sur la provenance. Est-il aussi possible d'avoir une vue d'ensemble? Tous tes échantillons sont polis?

En tout cas bonnes fêtes à tous sans exception.

Share this post


Link to post
Share on other sites

cette mailloche est déjà apparu sur le forum, une recherche par image dans google m'a fait tombé sur : http://www.geoforum.fr/topic/13812-pierre-a-identifier/,

post 22 et 24. c'était en 2009.

Peut être que Lucailloux connait une définition du métamorphisme qui est différente.

En tout cas, métamorphique ou pas, il y a des gens qui cachent des informations, et s'amusent à poster, sans donner aucune indication (réaction Hcl, aucune réponse, la réponse est dans : http://www.geoforum.fr/topic/13812-pierre-a-identifier/, " Pour répondre à Kayou :

pas de réaction à l'acide.

Dureté juste inférieure au verre pour la matrice, proche du quartz pour les pisolithes pyriteux.

Les pisolithes ne sont pas tous pyriteux, parfois seulement en périphérie ou pas du tout.

A noter des craquelures dans certaines, comme dans les septarias.")

C'est super, bonne ambiance!

Pour ma part, j'arrête de me creuser la tête car nous manquons de données, et cela tourne à la devinette.

D'autre part, si esor6 a cherché à savoir ce dont il s'agit depuis 2009, surtout avec le nombre d'échantillons qu'il a collecté, il a certainement dû obtenir une réponse, ou au moins le début d'une réponse.

Ce serait sans doute le moment de nous en faire profiter. :question:

Share this post


Link to post
Share on other sites

La vrai teinte est lie de vin, c' est tellement petit que je contraste pour y voir quelque chose

avec trois mètres de recul par rapport à l'écran de l'ordi on voit mieux!

attachment=248792:t.jpg]

attachicon.gifr.jpg

attachicon.gifO.jpg

Cela m'intéresse beaucoup car j'ai moi même récoltés des échantillons d'oolithe qui se distinguaient aisément de tous les autres en raison de leur couleur particulière, que j'ai toujours qualifiée de " lie de vin ".

Je n'ai jamais réussi à avoir une idée précise de leur datation ( il s'agit de galets de la Loire ).

Je pense juste qu'il s'agit de dépôts mésozoïques ( présence de restes très dégradés d'ammonite dans un échantillon ).

J'espère donc que Lalex à trouvé ses échantillons en place et a consulté la carte géologique pour me donner cette information, que je cherche sans succès depuis des années. :lumiere:

j'ai des clichés ; dès que possible je les retrouve, je les redimentionne, et je les poste ici.

A bientôt, et passez tous de bonnes fêtes ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est plus des perles des cavernes dans des gours, mais ça peut être (c'est) considéré comme des oolithes.

C'est une formation par accrétion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des sources ? Après une rapide recherche, ça n'a pas l'air d'être le cas.

L'oolite est il me semble réservée à un certain mode de formation, en eaux peu profondes et agitées (donc strictement marin, rarement lacustre d'après le dico de géol). Là c'est des formations associées au karst, rien à voir. :sourire:

Pas oolites pour moi, mais des "cave pearls" (je ne sais pas s'il y a un équivalent français autre que "perles de grotte" ?).

Mais c'est joli !

Share this post


Link to post
Share on other sites

C' est pas parce que tu as fais une rapide recherche sur internet que tu as tout vu ou tout compris!

la définition d'oolithe c'est quoi?

Où as tu vu que les oolithes se formaient uniquement dans ces endroits?

en eaux peu profondes et agitées!

parce que dans les gours elle coule comment l'eau?

Plutôt que de chercher à systématiquement contredire, réfléchi avant d'écrire n'importe quoi!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je prends la définition du dico de géol, et mes connaissances de cours... C'est tout.

Merci de votre remarque constructive et pleine de vivacité d'esprit concernant ma façon de réfléchir, elle me donne beaucoup à cogiter (joyeux Noël quand même !).

Le gour : c'est pas lacustre, ni marin. C'est associé au karst. Ces concrétions carbonatées sont regroupées sous le terme générique de "spéléothème", qui comprend du coup stalagtites/mites, et cave pearls (entre autres).

Avez-vous déjà observé l'eau dans une grotte ? Elle goutte et stagne. On est plus près de la flaque d'eau que du ressac dans un gour...

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'avais posté ces cave pearls juste pour la réflexion. Dans le post #125 et #126, on a des concrétions sphériques issu du conglomérat saumon des environs de Dijon. Doit-on appeler ces concrétions oolites? Ce sont des dépôts continentaux, alors si les oolites sont uniquement marines, sont-ce des micropisolithes? Quant aux cave pearls, comment appelle-t-on leur équivalent passé? Des pisolithes, car leur tailles dépassent les 2mm? Et les pisolithes des bauxites de karst comment se sont elles formées?

Donc la question est : Oolites, pisolithes, oncolites, le nom est-il lié à la taille, au milieu de formation? Le point commun étant les bactéries, mais comme vu dans le post #79 il y a des bactéries quasi partout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toutes les concrétions qui montrent des lamines concentriques ne sont pas des oolites ou des oncolites ! Il faut un peu regarder l'origine du sédiment avant...
Sinon on va bientôt nous sortir des oncolites dans n'importe quelle roche.

Dans le cas du conglomérat saumon, ne connaissant pas la roche, j'ai regardé sur la notice et il est dit qu'il peut contenir de gros blocs calcaires. Si ce calcaire contenait des oolites, ce sera bien des oolites. Sinon, ça n'en est pas.

Un pisolite est une oolite de plus de 2mm, aux dernières nouvelles en tout cas. Si c'est pas une oolite, ça ne peut pas être un pisolite (au sens strict).

Ce sont des dépôts continentaux

Le conglomérat en lui-même oui, mais ce qui le compose pas forcément...

Quant aux cave pearls, comment appelle-t-on leur équivalent passé?

Je ne connais pas de sédiment avec des cave pearls. Un exemple ?

Oolites, pisolithes, oncolites, le nom est-il lié à la taille, au milieu de formation?

C'est vrai que ça reste assez vague. D'après les définitions, oolite, pisolite, oncolite seraient à utiliser au sens strict, alors qu'il existe une autre terminologie pour ce qui se rapproche sans en être : ooide, oncoide, pseudo-oolite, pseudo-pisolite...

Share this post


Link to post
Share on other sites

:lire2:

Rassurez-vous:

Le mot oolites.png est valide au scrabble. OOLITE n.m. ou f. (= oolithe) Variété de calcaire formée de grains sphériques. Pluriel : OOLITES

Le mot pisolite.png est valide au scrabble. PISOLITE n.f. (= pisolithe) Géol. Concrétion calcaire de la grosseur d'un pois. Pluriel : PISOLITES

mais:

Le mot ONCOLITE n'est pas valide au scrabble. :gratte-tete:

Share this post


Link to post
Share on other sites

il est 12H26, il faut que je mange!

je reviens ce soir avec un contre exemple trouvé hier, si j'ai le temps, il y aura les photos!

Et pour apporter mon point de vue.

@+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toutes les concrétions qui montrent des lamines concentriques ne sont pas des oolites ou des oncolites ! Il faut un peu regarder l'origine du sédiment avant... il y a quoi d'autre comme concrétions à lamines concentriques dans les calcaires? STALAGMITES? et ????

Un pisolite est une oolite de plus de 2mm, aux dernières nouvelles en tout cas. Si c'est pas une oolite, ça ne peut pas être un pisolite (au sens strict).

Difficile de comprendre le sens de cette phrase, s' il y en a un!

Je ne connais pas de sédiment avec des cave pearls. Un exemple ?ça pourrait très bien être inclus dans du stalagmite!

quelques photos.

calcaire oolithique (ou oncolithes) dolomitisé.

Problème:

Soit les oolithes ou oncolithes croissent dans la dolomie, mais j'ai un doute,

soit elle ne craignent pas la dolomitisation.

J'attends vos avis sur la chose!

post-5862-0-60704800-1451159707.jpg

post-5862-0-17212300-1451159732.jpg

post-5862-0-77200300-1451159758.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je prends la définition du dico de géol, et mes connaissances de cours... C'est tout.

J'ai recherché et l' on trouve des oolithes d'eau douce dans les sources thermales, les cavernes et les mines.

Comme quoi on trouve pas tout sur internet et le dico de géol!

Merci de votre remarque constructive et pleine de vivacité d'esprit concernant ma façon de réfléchir, elle me donne beaucoup à cogiter (joyeux Noël quand même !). de rien cadeau!

Le gour : c'est pas lacustre, ni marin. C'est associé au karst. Ces concrétions carbonatées sont regroupées sous le terme générique de "spéléothème", qui comprend du coup stalagtites/mites, et cave pearls (entre autres).regarde la définition d'oolithe!

Avez-vous déjà observé l'eau dans une grotte ? Elle goutte et stagne. On est plus près de la flaque d'eau que du ressac dans un gour...

Celle là je l'adore, c' est la meilleure! et quand il pleut beaucoup! tu la mets où l'eau?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Porphyre d'Egypte, oui effectivement!

sauf que c'est un calcaire type Comblanchien.

le même faciès existe mais ocre jaune, avec les mêmes taches.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oulah... Lalex je suis désolé mais j'ai l'impression de parler à un mur. Soit vous ne comprenez pas ce que j'ai écrit, soit vous êtes très borné et de mauvaise foi (ce qui est plus probable).

En attendant, ma stratégie d'évitement sera :

"Oui, vous avez raison."

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui...... c'est plus facile de répondre ça que d' apporter des réponses à ce que j'ai écrit en rouge pour que l'on comprenne!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon ok, reprenons à la base...

"Oolite : petite sphère de diam. 0.5 à 2mm dont le centre (nucléus) est un débris (par ex. grain de quartz, fragment de test) et dont l'enveloppe (cortex) est formée de minces couches donnant une structure concentrique à laquelle peut se superposer une structure radiaire affectant toutes les enveloppes, ou quelques-unes seulement. Les oolites sont le plus souvent calcaires, parfois ferrugineuses, rarement glauconieuses ou phosphatées.

On distingue :

- les oolites composées, à cortex englobant 2 ou 3 petites oolites

- les oolites déformées (spastolites) lors de leur accumulation, ce qui montre qu'elles avaient une certaine plasticité avant les recristallisations diagénétiques

- les oolites superficielles, cortex mince, une seule couche

- les oolites à structure radiaire seule (sphérulites)

Les oolites calcaires actuelles se forment en milieu marin, parfois lagunaire ou même lacustre dans des eaux agitées (donc profondeur faible, entre 0 et 12m). La mise en suspension de grains et d'oolites naissantes permet le dépôt de nouvelles enveloppes constituées d'aragonite fibreuse ou cryptocristalline. Au-delà d'un certain poids, l'oolite se sédimente définitivement. Si le diamètre dépasse 2mm, on parle de pisolite. [...]

Oncolite : oncoïde formé dans des eaux marines ou lacustres par encroûtement stromatolithique, autour d'un débris (nucléus), de couches concentriques d'algues. Ces couches algaires alternent plus ou moins avec des couches argilo-calcaires.

Oncoïde : concrétion calcaire, sphérique ou ovoïde, formée de couches concentriques, de qques mm à qques cm de diam., d'origine organique (algues, foraminifères,...) ou non. Cette définition, prise au sens large, inclut pisolites et pseudopisolites.

Pseudo-oolite / pseudo-pisolite : petite masse ou concrétion calcaire à allure oolitique ou pisolitique, mais n'en possédant pas la structure, et dont les enveloppes éventuelles ont été formées essentiellement par action biologique : algues filamentaires, bryozoaires, foraminifères."

Définitions tirées du dictionnaire de géologie de A. Foucault et J-F. Raoult.

Voilà qui répond à plusieurs questions.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...