Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

▲ Interdiction de ramassage des fossiles et minéraux sur 37 km de côtes en Normandie, non ! >> Il faut participer à l'enquête d'utilité publique 🙂
>> https://www.registre-dematerialise.fr/4130/
Faites svp participer vos proches 🙂 Partagez svp ! >> Réseaux sociaux, courriels aux amis, etc. Plus que quelques jours...▲

Principaux sujets de Géoforum.


▲ Interdiction de ramassage des fossiles et minéraux sur 37 km de côtes en Normandie, non ! >> Il faut participer à l'enquête d'utilité publique 🙂
>> https://www.registre-dematerialise.fr/4130/
Faites svp participer vos proches 🙂 Partagez svp ! >> Réseaux sociaux, courriels aux amis, etc. Plus que quelques jours...▲

Hématite recherche ses origines


Recommended Posts

Une hématite récupérée lors d'un échange il y a longtemps.

L'étiquette mentionne seulement un département : Ardèche.

Sans localisation plus précise.

Quelqu'un connaitrait un site ardéchois qui contienne ce genre de cristaux (qui font plutôt penser à de l'alpin)

Merci d'avance

Pascal

post-4887-0-52589000-1290604942_thumb.jp

Hematite - 13,7 x 9,0 mm - Luminar 63mm

Link to comment
Share on other sites

Je viens de faire un tour sur Mindat et sur google (wikipédia).

La paragénèse de Mindat est tout ce qu'il y a d'habituel pour un environnement basaltique.

Wikimachin stipule qu'il s'agit d'un plateau basaltique.

Mais, maintenant, j'ai un doute...surtout pour mon échantillon. :gratte-tete:

Les cristaux tabulaires sont sur une gangue de quartz...étonnant pour un tel environnement. :triste:

A suivre !

;)

Link to comment
Share on other sites

Photo de la gangue (j'étais en train de la faire quand tu as posté).

post-4887-0-36045500-1290620204_thumb.jp

champ un peu moins de 2 cm

Principalement quartz et feldspath (ou plagioclase). on note un litage des constituants. l'ouverture de la fissure décrit un angle d'environ 60° avec ce dernier.

la base est sciée (la tache plus sombre est due au mastic de collage, légèrement huileux)

Pascal

Link to comment
Share on other sites

Une hématite récupérée lors d'un échange il y a longtemps.

L'étiquette mentionne seulement un département : Ardèche.

Sans localisation plus précise.

Quelqu'un connaitrait un site ardéchois qui contienne ce genre de cristaux (qui font plutôt penser à de l'alpin)

Merci d'avance

Pascal

post-4887-0-52589000-1290604942_thumb.jp

Hematite - 13,7 x 9,0 mm - Luminar 63mm

Bonsoir Pascal,

Je pense à de l'Hématite des Alpes, j'ai trouvé ce genre là sur le glavier de Col de la Madeleine. Mais peut-être qu'il y en a dans l'Ardèche.

bonne soirée

Dédé

Link to comment
Share on other sites

pas d 'hématite de ce genre en 07 même si elle est présente dans le massif des coirons. si elle y est présente , elle ne ressemble pas du tout à ça.

j 'evoque une autre possibilité: l 'hématite est présente avec les quartz hématoîde de beaumont mais jamais en cristaux nets et rarement.

effectivement, ton echantillon evoque immanquablement une hématite du plan du lac(où je suis allé quelquefois par le passé) et la forme de la gangue semble le confirmer.

à retenir toutefois: se mefier des étiquetages et origines douteuses.

A+

Link to comment
Share on other sites

Guest Blackbird

Bonjour à t :P us,

Cela n'a peut-être rien à voir mais il y a en Ardèche des grotte avec peintures rupestres (grotte CHAUVET...), dans les études qui ont été faites sur la composition des pigments utilisés dans l'art Pariétal on a retrouvé des traces d'oxyde de fer (oligiste) et de manganèse qui ont été regroupé sous le terme général d'ocres, ainsi que la présence de charges constituées de feldspath potassiques et de biotite.

Les oxydes de fer sont regroupé en deux variétés les Anhydres et les Hydratés (goethite hydroxyde de fer, lépidocrocite...).

* Dans la variété anhydre on retrouve l'oligiste (sequioxyde de fer) ou hematite alphaFe3+ O, oxyde de fer (anhydre) minéral qui donne différentes tonalités allant du rouge vif au noir et également de l'ocre rouge après calcination de la goethite alphaFe3+O(OH) à environ 400° C (à noter que la mutation est irréversible puisque changement de système cristallin goethite hydroxyde de fer à structure cristalline orthorhombique et hematite oxyde de fer (anhydre) à structure cristalline rhomboédrique)

peut être une piste à suivre ?

A+grand%20sourire.gif

Link to comment
Share on other sites

...

de l'ocre rouge après calcination de la goethite alphaFe3+O(OH) à environ 400° C (à noter que la mutation est irréversible puisque changement de système cristallin goethite hydroxyde de fer à structure cristalline orthorhombique et hematite oxyde de fer (anhydre) à structure cristalline rhomboédrique)

...

En fait... non... car il peut y avoir des transitions/transformations parfaitement réversibles avec modification du système cristallin, ou simplement du groupe d'espace. L'irréversibilité est une question d'énergie réticulaire, c'est à dire de stabilité de la maille. L'hématite est tout simplement l'oxyde de fer le plus stable qui soit, donc impossible d'aller en arrière avec une hydratation même partielle dans les conditions normales de température et de pression...

Fin de la parenthèse

Link to comment
Share on other sites

Guest Blackbird

Fin de la parenthèse :surpris::question:

Bonsoir à t :P us,

Salut Lionel,

Ce que j'ai voulu dire, c'est que la seule déshydratation de l'oxyde de fer ne suffit pas à faire changer l'ocre de façon irréversible, il se passe un autre phénomène lors de la calcination, en effet en plus de la déshydration de l'oxyde de fer, il s'effectue également un changement de structure cristalline des minéraux sous l'action de la chaleur ; sauf erreur de ma part avant le chauffage, c'est la goethite qui est responsable de la couleur ocre, donc un hydroxyde de fer qui a une structure cristalline orthorhombique or un fois le chauffage effectué, la couleur rouge foncée n'est plus du à la goethite mais à de l'hématite un oxyde de fer (anhydre) qui possède une structure cristalline rhomboédrique donc en fait le changement de couleur ocre jaune => ocre rouge n'est pas seulement du à la calcination mais également à un réarrangement de la structure cristalline et il est irréversible car une fois l'ocre rouge obtenu on ne peut plus revenir à la teinte ocre ( par une simple réhydratation ) ... Aux Hommes de l'Art !

A+ grand%20sourire.gif

* Tu as tout à fait raison Laurent ;)

Link to comment
Share on other sites

Ce que j'ai voulu dire, c'est que la seule déshydratation de l'oxyde de fer ne suffit pas à faire changer l'ocre de façon irréversible : non, c'est faux...

Il se passe un autre phénomène lors de la calcination, en effet en plus de la déshydration de l'oxyde de fer, il s'effectue également un changement de structure cristalline des minéraux sous l'action de la chaleur ; sauf erreur de ma part avant le chauffage, c'est la goethite qui est responsable de la couleur ocre, donc un hydroxyde de fer qui a une structure cristalline orthorhombique or un fois le chauffage effectué, la couleur rouge foncée n'est plus du à la goethite mais à de l'hématite un oxyde de fer anhydre qui possède une structure cristalline rhomboédrique : oui, c'est vrai !!!

donc en fait le changement de couleur ocre jaune => ocre rouge n'est pas seulement du à la calcination mais également à un réarrangement de la structure cristalline : non, c'est complètement faux ! le réarrangement structural pourrait être fortuit !!!

et il est irréversible car une fois l'ocre rouge obtenu on ne peut plus revenir à la teinte ocre par une simple réhydratation : oui c'est vrai !!!

En fait... tu mélanges tout, tu l'aurais évité avec des conceptions plus rigoureuse sur les mécanismes à l'origine de la couleur dans les solides ainsi que plus de détails sur les structures cristallines. Je ne peux pas te jeter la pierre, tout le monde ne fait pas une thèse sur la couleur ^^

On peut changer complètement de couleur sans changer de système cristallin et de façon encore plus restrictive, sans changer de groupe d'espace et même sans absolument aucune modification de la composition chimique (cas du composés CoMoO4). Autre contrexemple, Il existe une transformation cubique=>rhomboédrique dans le système Fe2O3 (maghémite=>hématite) accompagnée d'un fort bouleversement de la structure cristalline mais sans modification de la couleur ! Ce qui importe dans un changement de coloration, c'est le polyèdre de coordination (distorsion, géométrie), le degré d'oxydation des cations, la nature des anions présents dans le polyèdre de coordination, et pour finir un effet très fin qui joue sur la nature des liaisons chimiques à cause du mécanisme de liaison antagoniste. Le système cristallin et le groupe d'espace n'ont aucune importance, je dis bien aucune.

Dans la goethite la couleur ocre-jaune est due à une bande de transfert de charge oxygène-ferIII déplacée vers les hautes énergie du fait d'une augmentation de l'ionicité des liaisons fer-oxygène imputable à la présence de groupement OH (mécanisme de la liaison antagoniste). Après la déshydratation, de l'hématite rouge est obtenue, cependant les distances fer-oxygène et la régularité du polyèdre de coordination sont exactement les mêmes que dans la goethite. Par ailleurs le mécanisme de coloration de l'hématite est rigoureusement le même que dans la goethite, la différence de coloration est expliquée par la position de la bande transfert de charge oxygène-fer qui se retrouve à plus basse énergie dans l'hématite parce que les liaisons oxygène-fer ne subissent plus l'augmentation d'ionicité due à la présence des OH... Je n'ai pas besoin du système cristallin pour expliquer tout ça. Avec ce bref exposé on peut voir que la couleur est une sonde physico-chimique très locale, elle ne tient compte que des premiers et deuxièmes voisins des cations chromophores (les cations à l'origine de la couleur). La maille et sa symétrie sont parfaitement inutiles !

Quant à la réversibilité ton propos est la parfaite traduction vulgarisée du mien, tu as donc tout à fait compris ce point.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...