Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Matériel de géologie et outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

zunyite

Membre
  • Compteur de contenus

    2 034
  • Inscription

  • Dernière visite

3 abonnés

Visiteurs récents du profil

17 116 visualisations du profil
  1. ah ok ; ils sont sous traitants de codelco pour la nouvelle mine de diego de almagro!! (elle a du commencer d'ailleurs) probables belles mineralisations dans les deux premiers niveaux (clinoclase, brochantite, olivenite , atacamite, cyanotrichite....................)
  2. bonjour une idée de la mine qu'ils exploitent ? j'ai croisé des japonais dans le secteur mais sans savoir d'où ils venaient (pas difficile de savoir que ce sont des japonais...les seuls dans l'atacama qui ne saluent pas en rencontrant quelqu'un !!!!!)
  3. ok ; vu les réactions et le contexte sepiolite effectivement (colorée par le cuivre)
  4. faire un essais : devient blanc, pulvérulent en chauffant ?
  5. La mine, les affleurements et les minéraux de Villecun (34)

    dans du basalte s;s non mais dans des laves anciennes oui ( maroc, chili....) sinon une etude sur villecun serait interessante car en dehors des cupriféres du basalte (cuprite-malachite-cu natif) les structures filoniennes qui ont amimentées ces basaltes sont riches aussi en mineraux (Pb,Zn, Cu,S,As) mais en françe les analyses et les etudes ce n'est pas du tout une preocupation des labos!! pour les argiles : c'est un phénomène assez courant dans ce genre de basalte ( il y a eu forte circulation puisque le cuivre y est arrivé ; donc des fluides et altération
  6. La mine, les affleurements et les minéraux de Villecun (34)

    difficile à dire en fonction des photos !.........on ne voit pas bien l'allure des "fibres" bleues et le mineral blanc semble fe rosette de feuillets mais pas sûr ? (villecun dans basalte ou villecun dans quartz ??)
  7. l'observation naturaliste et faire une premiere "estimation" c'est tres bien (beaucoup ne le font pas) mais le titre et la question : determination de mes cailloux, mettre un nom..........ce n'est plus la même chose !
  8. La mine, les affleurements et les minéraux de Villecun (34)

    dans ce contexte basalte , sols pauvres et secs : halloysite
  9. je ne voudrais pas refroidir l'enthousiasme mais se lancer dans la détermination petrographique de visu....................c'est de la haute voltige sans filet!! Déja les minéraux bien exprimés, bien photographiés c'est délicat sans certains critères alors la pétrographie !!!!!! Sans aller jusqu'à des distinctions uniquement possibles avec du matériel d'analyse lourd, quand je vois le premier tableau (clé de détermination de quelques roches à l'oeil nu) ......le premier petrographe qui le voit a une crise cardiaque !!!! exemple : si je lis le tableau une roche à débit en feuillets, sans effervescence à l'acide , rouge, blanche ou verte et qui raye l'acier c'est une radiolarite !!!!!!! Ah bon !!! et toutes les autres dans ce cas ?????
  10. effectivement ce n'est pas tout à fait cela : sur le secteur il y a eu plusieurs phases (surtout sur la carrière de los azules sur un grand parement (miroir de fracture) une phase primaire filonienne "classique" avec gros cristaux de quartz et sulfures puis une seconde phase d'alteration/dissolution avec chapeau de fer et melange silice/oxydes de fer donnant un ensemble tres caverneux moulé sur les cristaux de quartz puis en phase terminale chrysocole, silicates cuprifères sur les parois de cette "roche" cet ensemble est assez courant sur les chapeaux de fer cuprifères des zones desertiques comme l'atacama
  11. les cristaux verts sont bien atacamite (pas signalée sur le site !) ; la partie interessante est plus à l'Est (dos adriana) : los azules a surtout beucoup de chrysocolle ; dos adriana c'est plus libethenite et brochantite (dans les oxydes de fer) la libethenite est en gerbes de baguettes vert olive pas en cristaux trapus vert foncé
  12. Les minéraux pyrénéens

    sur les echantillons d'urdach : uniquement des analyses "totale" par absorption atomique ; cela permet de comparer à conditions identiques differentes albitites ; par contre aucune parution......................pas tres copain avec les labos "officiels" ; seule différence detectée (et assez logique) la teneur en Mg supérieure (entre 2.4 et 3%)
  13. Les minéraux pyrénéens

    pour la base : these de Lola Pascal (sur le secteur lansac-saint arnac justement) pas mal de travaux de boulvais et pujol (université de Rennes) le dernier L’albitisation dans le granite de Lansac-St Arnac : paroxysme de la métasomatose sodique pyrénéenne au Crétacé Marion Guinault Erwan Hallot 1 Philippe Boulvais 1 Marc Poujol 1 Michel De Saint Blanquat 2 Philippe Rémy
  14. Les minéraux pyrénéens

    pour saint arnac : le contexte est tres différent metasomatose importante de part et d'autre d'une faille secondaire de la Nord Pyrénenne ; la particularité est que nous avons des chapelets de "lentilles' metasomatiques au sein d'un granite calcoalcalin et gneiss ayant des compositions tres variables à partir du même phénomène metasommatique ( lentilles purement albitites entre 7 et 10,5 % Na2O , des lentilles "mixtes" avec merasomatose sodique ET potassique : entre 4 et 7% K2O et 4 -7 Na2O , des lentilles potassiques (7-7,5 K2O) et même une lentille particulière, sub verticale avec auréole d'anorthosite et un coeur tres alcalin (20-24% Al2O3, 5-7% K2O 5-8% Na2O et 2-3% CaO ) Au point de vue metasomatose l'exemple regionnal pyrénéen le plus spectaculaire est celui de la vallée de l'ariège : Cela commence par des albitites (rocher du bari ) avec des lentilles tout de long de la vallée sur une vingtaine de km (jusqu'aux albitites de Petches) puis evolue progressivement par une metasomatose micacée pour arriver à une metasomatose magnesienne (Trimouns) sur une durée d' environ 30 Millions D'années
  15. la coupe semble assez intéressante ; par contre la partie carto pou les etudiants!!................... je connais peu leur niveaux en carto terrain mais dans ce contexte forestier avec une tectonique complexe et peu d'affleurements.....!!!!!ils vont s'amuser ! (ou beaucoup extrapoler-deviner )