Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Vente aux enchères de minéraux chez Rossini.
▲  Vente aux enchères de minéraux chez Rossini lundi 23 janvier  ▲

zunyite

Membre
  • Compteur de contenus

    1 791
  • Inscription

  • Dernière visite

2 abonnés

À propos de zunyite

  • Date de naissance

Contact Methods

  • ICQ
    0

Visiteurs récents du profil

15 542 visualisations du profil
  1. vaste question : cela dépend beaucoup de -nature du minerais ( ce qu'on appel le "porteur" de l'argent ) ainsi que la gangue -zone de traitement du minerais (energies accessibles.bois, gaz, electricité etc..) par la méthode des grecs anciens est peu onéreuse mais consomme énormément de bois (coupellation)
  2. sujet rémanent! -je confirme : les scientifiques ne sont pas intéressés - les sites doivent être signalés via un site ; le moins que l'on puisse dire c'est que personne ne se bouscule pour signaler ces sites!!! -une bonne solution qui n'est malheureusement que peu pratiquée............prospecter soi même et chercher de nouveaux sites ! c'est fou ce que l'on peut encore trouver de nos jours !! exemple : pour en revenir aux saphirs.......un site totalement inconnu, perdu dans les bois , des rubis de 1 à 4cm , sur gangue , un rubis tous les 5cm environ.............(bon ils ne sont pas gemmes mais bien cristallisés et bien rouges) et plein d'autres choses (zéolites, quartz, cassitérite, anatases , phosphates.) pour les sujets abordés ces dernières années
  3. simple : -pas d'autorisation possible -interdiction stricte de prélever, taper etc.. -amende en cas d'infraction
  4. je ne regarde pas ce genre d'émission mais je connais un prospecteur d'or australien (Français d'origine) qui prospecte de la même façon et qui trouve également DES pepites de cette taille ; les grosses sont mises au coffre à la banque pour la retraite et ne vend que les "petites" (avec un detecteur de métal on ne trouve pas les paillettes!!) pour vivre ( en moyenne 40/50000 dollars par saison)
  5. aucune chance de pouvoir observé des micros mineraux neogènes dans ce contexte !! possible si mortier et conditions favorables (pas un radier ) pour les scories : le type de scorie indique la technique de fonte et donc l'époque de fonte (approximative) ; tout à fait indépendant des micros mineraux de scories ! tenté sur les scories grecques immergées en mer du Laurion (donc connues au point de vue époque) : la croissance des minéraux était plus en rapport avec la quantité de matière disponible que le temps
  6. Petpignan est sur une plaine alluviale ; les alberes (pyrénées à 20 km) sont dans le metamorphisme et granite....alors les fossiles !!!
  7. dans ce cas prècis je ne vois pas comment utiliser la microminéralogie pour la datation : que sur le mortier mais y a t'il eu réellement recristallisation au sein du mortier ? dans tous las cas rien à observer sur le radier (trop immergé et impossible d'avoir des releves de rivière dans le temps ! par contre des lames minces sur le granite devrait situer l'origine de façon relativement prècise dans le massif ; mais sans historique des zones d'extractions.............!! (pour l'homme de cuivre, laboratoire de codelco de santiago )
  8. vu l'aspect et les clivages , pas un minerais mais probablement un silicate ; amphibole ferrugineuse
  9. a ma connaissance ce sont , à chaque fois, des recherches sur la croissance des cristaux appliquées à l'archéologie et non pas des techniques existantes appliquées ! c'est plus de la recherche minéralogique de labo appliquée à des sujets particuliers . ils sont rarement publiés en tant que tel (comme sur le mineur chilien) mais sur des resultats de labo (je ne crois pas d'ailleurs que ces travaux ont été publiés)
  10. A l'heure actuelle je ne pourrais pas répondre ! cela a été fait fait pour des datations de tombes egyptiennes (ancien empire) , sur des nécropoles turques et des travaux anciens grecs dans la zone du Laurion (fours de fonte et installations portuaires ) mais cela date ! A ma connaissance, les travaux les plus récent archéologie/microminéraux ont été réalisés sur une "momie" chilienne (un mineur inca "fossilisé" par des oxydes de cuivre dans une ancienne galerie sur des travaux autour de inca de oro
  11. intéressant ce document ! les batiments existent toujours , la source aussi : sulfatée, calcique, magnesienne , silicatée et ferrugineuse ok mais pas radio active ! (je ne sais pas qui a fait ces mesures ou si c'etait de la pub !!.........)
  12. le problème est classique (voir les messages précédents) souvent le mot datation est associé à des méthodologies sophistiquées et tres lourdes (ça fait plus sérieux) en cour circuitant des méthodes plus simples d'observations/deductions la néoformation en est un bon exemple : elle a été utilisée assez régulièrement mais de moins en moins.... quand je dis possible : par synthese en reconstituant au labo conditions identiques de formations (température/hygrométrie...la pression n'a pas d'influence dans ce cas) on peut assez facilement calculer la vitesse de formation de ces cristaux ; pour un peux qu'on obtiennent en plus des bandes de croissance il est relativement aisé d'obtenir des datations SI on peut reconstituer avec une relative prècision ces conditions de formation !
  13. c'est en principe possible MAIS...il y a un gros "mais" ; pour cela il faut avoir une idée relativement prècise des conditions température/hygrométrie durant toute la période de formation....................en archéolgie c'est pratiquement impossible des que l'on dépasse quelques centaines d'années ! on peut déduire plus ou moins les courbes de températures à partir des pollens (s'ils sont disponibles dans la zone étudiée!) mais l'hygrométrie....là c'est une autre question!!!
  14. c'est le principal problème du net : -une source d'information gigantesque et bien plus accessible que les anciennes bibliotheques spécialisées mais c'est un mélange allant du tres mauvais sinon expréssement faux pour créer des réactions induites voulues à du tres lourds qui aurait été inaccessible au commun des mortel autrement. mais quid du tri !!!!??????? pour un géologue, la question sur ce sujet ne merite même pas une fraction de seconde de reflexion : pas un problème d'esprit ouvert ou pas mais une simple réaction en fonction de données de bases incontestables , facilement verifiables (vitesse de sédimentation, formation des roches etc...) et des c...ries comme celle là ! pas le temps à ça mais je pense qu'une simple verification sur le web permettrait tres probablement de constater que les scientifiques chinois (pas plus bêtes que les autres) n'ont rien à voir là dedans !! Ce n'est pas parce que c'est reférencé comme tel sur le web que c'est vrais !!