Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Géolynx

Membre
  • Content Count

    50
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Lieu
    Sud-Ouest de la France

Recent Profile Visitors

456 profile views
  1. Géolynx

    Pli

    C'est un peu à toi de réfléchir par toi-même. La question que tu dois te poser est simple : est-ce que les éléments qui te sont fourni te permettent de déterminer le type du pli ? Si tu réponds à cette question, tu auras la réponse à ton problème et trouvé la subtilité de l'énoncé. Je te le répète une fois encore, comme pour d'autres posts, tu es dans l'enseignement supérieur. Donc les questions qui te sont posées nécessitent justification dans leur réponse et ces réponses ne sont plus binaires et la bonne réponse n'est pas toujours explicitée.
  2. Je rajoute aussi un petit truc pour reconnaître un pyroxène en lame mince : il y a des plans de clivages à 90°. Pour ce que l'on voit ce minéral que tu tentes de trouver, il n'y en n'a pas, donc cela ne peut pas être un pyroxène. Pareil pour les amphiboles, sauf que l'angle entre les plans de clivage est à 120°. A nouveau, comme on te le répète depuis déjà un moment, lis le contexte géologique qui t'a été fourni. Les teintes de biréfringence ne sont pas l'alpha et l'oméga de l'identification minéralogique en lame mince.
  3. Bonjour et bonne année 2021 ! Comme la fois d'avant, identifie sur des photos quelques cristaux qui correspondent à tes propositions et précise tes arguments d'identification, comme tu l'as fait pour la muscovite. Par ailleurs, n'oublie pas que tu regardes des photos de lame mince et que les minéraux ont des extinctions lorsqu'ils sont tournés sur la platine du microscope. Ainsi, sur une même photo, tu peux avoir un même minéral qui va prendre des teintes différentes en raison de leur extinction. Donc, attention à ne pas prendre trop au pied de la lettre les critères d'identif
  4. Je n'ai jamais dit que tout cela était faux . Ce que je cherchais à te dire, c'est qu'à un niveau d'études supérieures, tu ne peux plus te contenter de donner des réponses sans argumentation et ce pour n'importe quel exercice ou problème qui te sera donné. Comme je le disais dans un autre post, quand tu seras diplômé et puis embauché quelque part, ce genre de situation sera très probablement ton quotidien et tu devras résoudre les choses par toi-même à partir des outils et documents que tu auras à ta disposition. Pour revenir à l'exercice, je suis d'accord pour la muscovite. Un cri
  5. Pour savoir si tu as faux ou non, je te suggère de préciser quels sont les critères qui te permettent de déterminer la nature de ces minéraux. Ce n'est pas en donnant des réponses vaguement au pif et en demandant à des tiers si c'est juste ou faux que tu progresseras. Tu es dans une discipline scientifique, c'est à toi de donner des arguments en faveur de tes propositions et de les discuter. Là où je te donne une indication, car une personne inexpérimentée ne peut pas le savoir si l'indication n'est pas donnée, c'est au sujet de ta patate verte "c'est quoi ?" : le truc brun en LPNA
  6. Pour AMEDE, je confirme le message de Jean-François, les teintes des minéraux observées au microscopes n'ont rien à voir avec celles qu'ils présentent à l'oeil nu. Les minéraux comme les sulfures, ou même l'or, sont opaques et ne sont pas reconnaissables en LPNA ou LPA. Il faut passer par une observation en lumière réfléchie ou par microscopie électronique. Concernant la demande d'aide, je pense en effet que tout a été dit. Dans les études supérieures, la base du travail personnel, ce sont des recherches personnelles, ce n'est plus le collège ou le lycée où l'on est encadré. Lorsqu
  7. Je confirme, la seule conclusion à tout ceci est qu'un trou dans vos argiles, que ce soit un puits ou un forage, ne donnera rien, puisque les argiles sont peu perméable et très peu transmissives. Si vous voulez impérativement récupérer de l'eau souterraine, vous devez en effet faire appel à un hydrogéologue et vous préparer à creuser à un autre endroit ou bien plus profondément que les 23 m. Sinon, il vous reste l'alternative de récupérer les eaux de surface et de pluie si les conditions le permettent.
  8. Les sources dont je dispose sont des articles des années 1990 et 2000, soit dans les dernières années de l'exploitation de la mine et celles qui suivent sa fermeture définitive. Ils n'ont pas été rédigés par des journalistes, mais par des géologues métallogénistes connaisseurs de l'ancien gisement et de la mine, dans des revues scientifiques et spécialisées. Toutes ces sources évoquent entre 30 et 40 t de réserve Au. Il peut cependant s'agir de réserves probables et non prouvées, vu que cela n'est pas précisé. L'activité minière dépendant de paramètres beaucoup plus nombreux que le
  9. Probablement une erreur, vu que toutes les sources à ma disposition tablent sur quelques 100-110 t d'or extraits pendant la totalité de l'exploitation. Les 63 t peuvent être de la quantité extraite dans une partie spécifique à une période donnée, mais j'ignore lesquelles alors. De nombreuses mines en France ont fermé pour des raisons autres que l'épuisement du minerai, notamment dans les années 80-90. Il y a eu des raisons de rentabilité liées au cours des métaux, à la concurrence internationale... Mais aussi des raisons plus réglementaires (renforcement des réglementations soci
  10. Les 30 à 40 t de réserve en Au sont connues depuis la fermeture de la mine, ce qui ne serait pas déconnant quand on sait que Salsigne a quand même produit plus 110 t d'Au au cours de son exploitation. Mais le problème restera en effet qu'il sera toujours accompagné de minerai d'arsenic qui devra être traité pour ne pas reproduire les erreurs du passé dont les riverais paient encore les pots cassés aujourd'hui.
  11. Bonjour. Une alternative aux schistes ardoisiers, mais qui s'en rapproche, serait une argilite noire s'il existe quelques niveaux dans le secteur. Les argilites peuvent présenter des litages très fins qui peuvent former des plans de débits rappelant la schistosité.
  12. Même bien avant ! L'or et le cuivre sont exploités depuis Chalcolithique et il existe de nombreux vestiges d'une industrie lithique (silex...) au cours du Néolithique.
  13. Il est vrai que la recherche en minéralogie classique en France est très largement délaissée, au profit de la cristallochimie et de la thermodynamique. On peut aussi déplorer que l'approche naturaliste ait perdu du terrain au profit de l'analytique et de la modélisation, mais elle n'a pas pour autant disparue. Par ailleurs, ce que je soulignais c'est que des zones avec un intérêt minéralogique certain ont également un intérêt pour d'autres disciplines de la géologie (pétrologie, tectonique...). Or, si ces zones deviennent inaccessibles pour ces chercheurs, alors oui, cela entrave l
  14. C'est une affirmation qu'il va falloir prouver. Pour sortir juste du système de la recherche scientifique en géologie, je peux certifier qu'il y encore pas mal de recherche en géologie qui est faite en France. Toutes les universités de France en sciences ont un laboratoire en sciences de la Terre et même si la discipline n'est arrosée de sous comme dans les pays anglo-saxons (encore que...), elle s'en sort mieux niveau financement que d'autres comme l'archéologie. En revanche, il faut reconnaître que la géologie "à l'ancienne" est moins plébiscitée depuis une trentaine d'année, mais elle n'est
  15. En effet, l'imprudence n'est pas bonne conseillère et cela énerve pas mal de propriétaires de terrain privés. Il faut se rappeler qu'en droit français, si jamais quelque chose vous arrive, c'est pour la pomme du propriétaire et il n'existe aucune décharge légale pour les absoudre de leur responsabilité légale. Par ailleurs, cela a aussi une conséquence non-négligeable : cela entrave le travail des scientifiques. Parce que oui, la plupart des zones avec des belles pièces minérales (notamment les anciennes mines) sont aussi des objets d'un grand intérêt scientifique pour les géologue
×
×
  • Create New...