Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Tout sur le faciès des sables, argiles et lignites!


Recommended Posts

Dans un autre sujet, Pecos dit:"enfin, je dis tout ça, mais si la stratigraphie change aussi vite que la classification des fossiles, au gré des auteurs, je ne suis peut-être plus dans le coup… ;) " #17 icon_share.png

Dans le cas du calcaire de Clairoix, sa position stratigraphique ne change pas. Juste son âge et seulement pour la coupe de Clairoix. Un diachronisme est aussi envisageable pour ce faciès.

Bravo

Attention que la bête sud américaine ne viennent pas creuser dans ton nouveau tas de sable !

Pour les gens de cette catégorie, je fait le même usage de la sémantique qu'eux! Quand c'est moi qui fouille, c'est pour études et la sauvegarde! quand c'est eux, c'est évidement du pillage et un massacre effectué par des individus qui non aucune compétence dans les domaines de la paléontologie impliqué! :P

Au passage, ça fait un bout de temps que LALEX ne c'est pas connecté :gratte-tete: ???

Link to post
Share on other sites

Je pencais a LALEX pour ça, c'est marrant les associations d'idées Qu'on peut faire :suer:

EBOULEMENT CHEZ M. BARBE et Mme LEBRETON, DEDOMMAGEMENT AXA ASSURANCE

M. LEDRAPPIER donne lecture du rapport suivant :

Rappel des faits : En mai 2012, un éboulement est survenu dans la propriété de M. BARBE et Me LEBRETON, sis 21 rue Germaine SIBIEN à CLAIROIX.

Le bloc principal estimé à 1 200 tonnes est resté bloqué en équilibre et menaçait de tomber en contrebas sur trois habitations et d’endommager la chaussée sous laquelle se trouve une conduite de gaz.

Monsieur le Maire a fait évacuer les trois habitations et interdit le stationnement et la circulation des véhicules, piétons et vélos sur une partie de la rue Germaine SIBIEN. Parallèlement, il a demandé l’intervention du BRGM.

Le BRGM est venu sur place le 30 mai 2012 et a rendu un rapport d’expertise complet sur la situation concernant l’évaluation des risques et les mesures d’urgence à mettre en place.

M. BARBE et Me LEBRETON ont alors pris la décision de faire intervenir la Sté JB TERRASSEMENT pour procéder à l’arrimage du rocher principal par l’installation de câbles et de chaines sur des arbres de forte corpulence situés dans la zone supérieure.

Plusieurs rendez-vous ont eu lieu sur place avec des experts représentant l’assurance des propriétaires.

Une réunion de crise a été organisée le 14 juin 2012 en Mairie en présence des services de la Protection Civile de l’Oise, de M. Le Sous-Préfet de COMPIEGNE, des services de l’Agglomération de la Région de Compiègne et d’élus du Conseil Municipal de CLAIROIX.

Il est alors décidé que la commune devait faire intervenir une entreprise compétente, à sa charge, pour faire évacuer les roches menaçantes.

un fil sur l'ambre pas trop pourri! :desole: sisi, il y en a, pas beaucoup mais il y en a!http://www.geoforum.fr/topic/1226-ambre-et-argiles/

Un petit exemple de bidouille http://www.palaeodiversity.org/pdf/08/03Palaeodiversity_8-15_Poinar-Wake_4.pdf, au moins, il a inspirait Spielberg.

Link to post
Share on other sites

Une petite sélection de truque que j'aime :super:

PASSY A. 1824. — Note sur le succin de Noyers, Canton de Gisors, arrondissement des Andelys, Département de l’Eure. Note autographe, 2 p.

"La masse d'argile de Noyers a une certaine célébrité, due à ce qu'elle contient du sucin."

" La tourbe (argile plastique) qui se trouve dans le fond marécageux qui se voit au-dessous du village nommé Noyers, sur le bord de la rivière, dans laquelle il se trouve des morceaux d'ambre d'un jaune sale et de petites lames de gypses aiguillés, comme il se voit dans les tourbes de Picardie. "

"La première argile (fausse glaise, Brongniart) contient des coprolites, plus bas du fer sulfuré, puis dans l'argile même les lignites et le succin apparaissent. Les arbres fossiles semblent couchés dans le même sens, et l'argile porte l'empreinte de feuilles et de rameaux. Le succin est toujours parmi les lignites et quelquefois il conserve la trace de l'écorce à laquelle il était attaché. Le succin est de diverses couleurs, rougeâtre, jaune et lai- teux. Il est fragile; sa transparence est celle des résines végétales dont on ne peut le séparer.

On peut considérer l'argile plastique qui se trouve depuis Noyers, Neaufles, la forêt de Gisors, le Beauregard, Bazincourt, Amécourt et Hébécourt, comme un même gisement, séparé par la vallée de la Lévrière."

Essai sur la topographie géognostique du département de l’Oise par L. Graves, ancien secrétaire général de la préfecture de l’Oise, de la Société géologique de France.- Beauvais : Imprimerie Achille Desjardins, 1847. XV-804 lien directe pour le chapitre lignites, page 197: https://patrimoine.mines-paristech.fr/items/viewer/1400#page/Image+204/mode/2up

COMBES P. 1907. — Contribution à l’étude de la flore

éocène. Sur un bois fossile nouveau appartenant à l’étage sparnacien (Aulacoxylon sparnacense). Bulletin de la Société géologique de France sér. 4, 7: 28-29.

Link to post
Share on other sites

:siffler: La :vache: , là il va falloir s'accrocher et pas hésiter a poser des questions.

Bien moins spectaculaire, mais d'une grande importance pour la suite. des silex du Crétacé! Peu roulé ,voir même pas du tout. Mais d'ou peuvent ils bien venir? et qu'est ce que çà implique.

Les silex, d'où peuvent t'ils venir ? Et pourquoi seulement les silex ?

Comment étaient leurs dépôts (en lit, en vrac, branchus, mélangés à d'autres objets) ?

Leur dépôt est il contemporain des restes fossiles ?

Pourquoi les macro-restes de vertébrés ne sont t'ils pas brisés par les silex ?

Les vertébrés, jeunes, vieux, de tout ? quelles autres associations ?

Y a t'il un phénomène de condensation ou au contraire de concentration ?

A t'on fait des observations de reste de tempêtes, de courants forts, de tsunamis ?

Chez moi, ça impliquerai forcément des questions et le plus compliqué c'est pas d'y répondre de suite mais de les classer !

Bon courage naturellement ...

Link to post
Share on other sites

Merci! et du courage, il va m'en falloir pour répondre a tes 8 points d'interrogations!

Ces silex là, et la craie associer a certains d'entres eux, sont venus en radeaux de racines pour leurs petit déplacement latérale et viennent du crétacé mis a l'affleurement par le jeux, a la fin du paleocène, de l'anticlinal de la Bresle et d'un accident non encore répertorie(gros trait noire).

D'autres silex ont eu plus de chance, ils sont venues en crocodiles ou en oiseaux(gastrolithes)!

Pour les vertébrés, ils y a eu des bones beds de formés lors de lessivage de dépôt postérieurs. l'âge va du foétale au gérontologique.

avec quelques méchantes pathologies et de nombreuses prédations. Le matériel osseux de mammifères du deuxième chenal de le Quesnoy a une numérotation a quatre chiffres

Les courants étaient inconstant et même occasionnellement absent! Et Pour le catastrophisme, juste le feu et la canicule!

http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0086229. dans cette publi, il y a des coupes et des cartes.

La prochaine est pour cette été et est consacré au carnassiers, suivront les périssodactyles.

J'espére avoir en parti satisfait ta curiosité, caenozoic.

post-9679-0-37840500-1457195107.jpg

Link to post
Share on other sites

Merci de ta réponse pour ces compléments d'info,

L'article de Smith et al. est très bien.

Les silex en arrivage sur enchevêtrement végétal est une idée. Si ce sont quelques éléments erratiques alors ça peut être possible. Dans le cas contraire (dépôt régulier en lit par ex.) il faudra revoir ce mode de transport (cause hydrodynamique plus probables).

L'apport en vertébrés. Beaucoup de vertébrés de toute taille, tout milieu, et tout âge, prédatés parfois pour certains mais pas au point d'être ingérés et disparaitre !

ça veux dire extraits du niveau sous jacent, très peu promené dans un temps très court puis protégés assez rapidement : par quoi ? (je veux dire par quel phénomène ?)

Quand on parle de vertébrés, on parle de faune ou de faunes ? Ses éléments sont ils vraiment tous contemporains ?

Loin de moi l'idée de remettre l'excellent travail nommé ci-dessus mais je reste partiellement sur ma faim quand aux explications sur les causes ou raisons géomorphologiques qui ont provoqués et modelés ce remarquable site.

Tout ça n'est que très personnel et n'engage que moi bien naturellement !

Link to post
Share on other sites

une relative contemporalité Contemporanéité. A part la faune marine remanier des sables de Bracheux d'une grande fraîcheur pour du remanier. Il n'y a pas eu de mélange de faunes continental d'âge différent sur les différents site. c'est pas fautes de pas les avoir chercher.

c'est bien des vagues d'échanges faunistiques entre les trois blocs continentaux, d'ou le pluriel.

il n'y a pas eu de granulo-classement des reste de vertèbrés.

pour les prédation, os et dents fondue, trous, reste osseux dans des coprolithes et même une patte d'oiseau en connexion avec les écaille de la peau :gratte-tete: ils avaient des gros problèmes de digestion les croco!

l'hydrodynamique était le plus simple mais ne colle pas avec quelques silex perdu au milieu de lignites et de résines qui bouge au moindre mouvement de l'eau.

j'apprécie beaucoup que tu m'épargne d'affirmer, merci a toi de demander un minimum de paramètres et données!!

Link to post
Share on other sites

Salut, les silex branchus proviennent d'un relief proche, entièrement d'accord. Ce paléorelief, on a déjà dû en discuter quelque part.

L'accident que tu places en SW-NE c'est à vérifier mais il y a du boulot pour cela et pourquoi pas !. J'avais en mémoire un relief sur le compartiment NW (à l'Ouest de cette faille hypothétique). Ces silex venaient du niveau à lignite ? dans ce cas leur distance de transport est très faible et on peut supposer un rivage abrupt et crayeux le long d'un estuaire disymétrique qui s'ouvre sur un golfe marin peu profond, avec latéralement des mangroves, des plages, des lagunes ... Paysages très complexes à dessiner sans établir des corrélations précises avec les autres sites connus dans le bassin.

Link to post
Share on other sites

Salut, Next50MY! Le paleo-relief est nommé la presque-ile de Margny les Compiègne dans le "Stratotype Lutétien" et il y a quelques plissements a l'Ouest:

http://www.persee.fr/doc/bagf_0004-5322_1944_num_21_163_7178 Philippe Pinchemel. Bulletin de l'Association de géographes français Année 1944 Volume 21 Numéro 163 pp. 61-67.(je sais, ça date un peut)

Haiyan Tong est la première a avoir envisagé une mosaïque d'environnements pour expliquer le nombre élevé de taxons de tortue.

​Ta description est chouette mais inclut des paramètres marin qui viennent plus tard pour ce secteur. Les dépôt sont fluviatile, la flore a une morphologie adapté a un milieu ouvert et il y a estivation, mais il n'est pas ridicule de penser également a une foret galerie et des bras mort.

Link to post
Share on other sites

une relative contemporalité Contemporanéité. A part la faune marine remanier des sables de Bracheux d'une grande fraîcheur pour du remanier. Il n'y a pas eu de mélange de faunes continental d'âge différent sur les différents site. c'est pas fautes de pas les avoir chercher.

c'est bien des vagues d'échanges faunistiques entre les trois blocs continentaux, d'ou le pluriel.

il n'y a pas eu de granulo-classement des reste de vertèbrés.

pour les prédation, os et dents fondue, trous, reste osseux dans des coprolithes et même une patte d'oiseau en connexion avec les écaille de la peau :gratte-tete: ils avaient des gros problèmes de digestion les croco!

l'hydrodynamique était le plus simple mais ne colle pas avec quelques silex perdu au milieu de lignites et de résines qui bouge au moindre mouvement de l'eau.

j'apprécie beaucoup que tu m'épargne d'affirmer, merci a toi de demander un minimum de paramètres et données!!

Salut Gael, ce n'est sans doute que du fluviatile certes ! Mais il reste ceci à vérifier : est-ce bien du remanié ?

c'est "pratique" le remaniement quand il y a des betes qui n'ont rien à faire là où elle se trouvent.

On attend la suite des publis avec impatience

Link to post
Share on other sites

Parmi les Chondrichtyens : Hypolophodon, Coupatezia, Paraorthacodus et aussi Edaphodon ne sont pas particulièrement des animaux fluviatiles même si ce sont des nomades opportunistes.



Jamais simple de tenter de reconstituer un paysage, c'est à dire une image figée, à partir d'une récolte de fossile.



C'est bien, d'essayer quand même !

Link to post
Share on other sites

est-ce bien du remanié ?

c'est "pratique" le remaniement quand il y a des betes qui n'ont rien à faire là où elle se trouvent.

On attend la suite des publis avec impatience

dans les dépôt fluviatiles, l'ichthyfaune de cachet marin est plus plus abondante que dans les sables a glauconie( phénomène de concentration) d'ailleurs, ils sont qualifié d'azoïque dans les notice du B.R.G.M.

Les ichthyofaunes du gisement à ambre de Le Quesnoy (Paléocène et Éocène du bassin de Paris, France)

http://lvdp.free.fr/strati/strati.htm

Jamais simple de tenter de reconstituer un paysage, c'est à dire une image figée, à partir d'une récolte de fossile. C'est bien, d'essayer quand même !

La, je suis assez optimiste pour le décor( topographie et végétation ).
Link to post
Share on other sites

dans les dépôt fluviatiles, l'ichthyfaune de cachet marin est plus plus abondante que dans les sables a glauconie( phénomène de concentration) d'ailleurs, ils sont qualifié d'azoïque dans les notice du B.R.G.M.

Si l'ichtyofaune de cachet marin est plus abondante dans les dépots fluviatiles que dans les niveaux glauconieux (donc marins) il y a des éléments pour ouvrir une piste environnementale ... peut être une nurserie ?

Ce sont des requins jeunes ou de petites taille ? aucune info sur ce point.

Respect pour le BRGM mais la notice est à oublier en partie car dépassée depuis des lustres.

Link to post
Share on other sites

OK merci pour la publi avec l'oncle Didier et le cousin Fabrice

clear.gifclear.gifclear.gif

https://www.researchgate.net/profile/Didier_Dutheil/publication/244484786_Les_ichthyofaunes_du_gisement_a_ambre_de_Le_Quesnoy_Paleocene_et_Eocene_du_bassin_de_Paris_France/links/0deec51d4035a74d5c000000.pdf?inViewer=0&pdfJsDownload=0&origin=publication_detail

Je pense que ce n'est pas remanié : mais qu'il s'agit au moins en partie de chenaux estuariens avec un complexe réseaux de levées, chenaux, mangroves qui succède à une plaine estuarienne. Probablement qu'il existe des chenaux purement fluviatiles, il faudrait voir en détail où se situent la faune dite marine remaniée des sables verts.

des variations latérales de l'un à l'autre. On ne peut pas faire une reconstitution paléogéographique fine sans prendre en compte l'ensemble des points de contrôle, analyse séquentielle et reconstitution avec un geomodel puissant, comme je t'ai déjà dit. Un peu le même scenario que Prémontré en fait (+ le gisement interdit, MDR), voir le(s) sujet dédié(s) sur le fofo....

De toute façon étant donné l'étendue des faciès à ambre et à vertébrés il ne s'agit pas d'un unique objet chenalisant mais d'un ensemble de corps sédimentaires très étendu comme c'est classique pour les estuaires, les deltas ou les plaines alluviales (sans doute une succession de ces 3 complexes dans cet ordre) . Ce qui laisse espérer d'autres découvertes similaires soit dans les alentours immédiats, soit latéralement à plusieurs dizaines de km avec des conditions similaires.

Mais allez y argumentez pour défendre votre modèle exclusivement fluviatile.

Ciao

Voici votre résumé pour que l'on comprenne bien le sujet :

Trois niveaux du gisement d’ambre de Le Quesnoy ont permis d’identifier, à partir de dents isolées, trois associations d’élasmobranches dans deux niveaux stratigraphiques non concordants. Des sables verts glauconieux ont livré une association de taxons typiques du Thanétien dont Megasqualus orpiensis, Palaeogaleus vincenti, Palaeohypotodus rutoti. Les deux autres associations, provenant des Argiles et Lignites du Soissonnais, d’âge Yprésien inférieur, reprennent la majorité de taxons trouvés dans le Thanétien à part deux taxons, Notidanodon cf. brotzeni et Rhinobatoidea indet. L’hypothèse la plus plausible est un remaniement de la faune des sables thanétiens dans les Argiles et Lignites du Soissonnais. La majorité des organismes qui composent les argiles et lignites correspondent à un faciès déposé dans des conditions continentales. A l’inverse, aucun taxon de cet environnement continental n’a été trouvé dans le Thanétien marin. Les Argiles et Lignites du Soissonnais du gisement de Le Quesnoy ne se sont pas déposés dans un domaine paralique.

Link to post
Share on other sites

pour ta ref sur le paleorelief, pas très récent en effet !

je doute que les auteurs de l'époque avaient toutes les cartes en main, mais tu peux faire un extrait du texte et des figures STP

"Le paleo-relief est nommé la presque-ile de Margny les Compiègne dans le "Stratotype Lutétien" et il y a quelques plissements a l'Ouest"

si c'est dans le bouquin sur le Lutétien, est ce que ça concerne la craie ou le relief à l'époque du Lutétien ?

Link to post
Share on other sites

OK merci pour la publi avec l'oncle Didier et le cousin Fabrice

"Tonton Didier," Tonton :pash: ,,, pourquoi je souris en imaginent la scène :sourire:

"étant donné l'étendue des faciès à ambre et à vertébrés il ne s'agit pas d'un unique objet chenalisant mais d'un ensemble de corps sédimentaires très étendu comme c'est classique pour les estuaires, les deltas ou les plaines alluviales (sans doute une succession de ces 3 complexes dans cet ordre) . Ce qui laisse espérer d'autres découvertes similaires soit dans les alentours immédiats, soit latéralement à plusieurs dizaines de km avec des conditions similaires."

_Pour moi, de Saint-Leu-d'Esserent a Thourotte, Ribécourt-(NE/SO), et sur plusieurs millions d'années. et je devrais faire une liste des spots(plus de dix).

Plusieurs niveaux ( Liste. )ont permis d’identifier, à partir de dents isolées, L'associations d’élasmobranches dans deux niveaux stratigraphiques non concordants. Des sables verts glauconieux ont livré une association de taxons typiques du Thanétien dont Megasqualus orpiensis, Palaeogaleus vincenti, Palaeohypotodus rutoti. et des reste squelettique sub-complets de tortue marine. Les deux autres associations, provenant des Argiles et Lignites du Soissonnais, d’âge Thanétien supérieur à Yprésien inférieur, reprennent la majorité de taxons trouvés dans le Thanétien à part deux taxons, Notidanodon cf. brotzeni et Rhinobatoidea indet. L’hypothèse la plus plausible est un remaniement de la faune des sables thanétiens dans les Argiles et Lignites du Soissonnais. La majorité des organismes qui composent les argiles et lignites paraisse correspondent à un faciès déposé dans des conditions continentales. A l’inverse, aucun taxon de vertébrés (des plantes)de cet environnement continental n’a été trouvé dans le Thanétien marin. Est-que les Argiles et Lignites du Soissonnais du gisement de Le Quesnoy ne se sont pas déposés dans un domaine paralique.

"je doute que les auteurs de l'époque avaient toutes les cartes en main, mais tu peux faire un extrait du texte et des figures STP"

_Trop top, les vieux papiers! J'adore!

#91 icon_share.png

caenozoic

"Si l'ichtyofaune de cachet marin est plus abondante dans les dépots fluviatiles que dans les niveaux glauconieux (donc marins) il y a des éléments pour ouvrir une piste environnementale ... peut être une nurserie ?

Ce sont des requins jeunes ou de petites taille ? aucune info sur ce point."

_très probable pour quelques dents, pas a exclure. comment les distingué dans l'échantillonnage?

Link to post
Share on other sites

On ne peut pas faire une reconstitution paléogéographique fine sans prendre en compte l'ensemble des points de contrôle, analyse séquentielle et reconstitution avec un geomodel puissant, comme je t'ai déjà dit.

La, je suis assez optimiste et enthousiaste!

Link to post
Share on other sites

On manque pas d'enthousiasme, juste de temps hehehe.

La nurserie, why not, dans tous les cas la ligne de cote n'est pas loin.

=> soit on est dans la zone couverte par les fortes marées, ce qui peut faire office de remaniement mais on n'est dans le remaniement sub-immédiat

=> soit on est dans une zone côtière avec des tempêtes qui t'amènent des bebetes dans tes depots fluviatiles, mais je trouve un peu tordu

=> soit on a des moeurs exploratoires des elasmobranches et autres betes marines pour aller (par ex) croquer de la gentille bete d'eau douce, est ce que ça remonte les cours d'eau ces betes marines dans l'actuel ? pour faire des petits requins saumonés ?

=> autre hypothèse, c'est pas l'imagination qui manque :biere:

faut demander à ton tonton ce qu'il en pense

Link to post
Share on other sites

Next50MY

"soit on a des moeurs exploratoires des elasmobranches et autres betes marines pour aller (par ex) croquer de la gentille bete d'eau douce, est ce que ça remonte les cours d'eau ces betes marines dans l'actuel ? pour faire des petits requins saumonés ?"

_Pour les elasmobranche actuels qui barbotte dans l'eau douce: Potamotrygon Reticulatus, Himantura chaophraya, Carcharhinus leucas, poisson scie aussi, ETC...

Les milieux paraliques sont extrêmement diversifiés et ils sont en communication avec le milieu marin, donc un fleuve par définition est un milieu paralique, reste a définir le degré de connexion.

Tonton trouve que c'est "so frenchy" pour lui. L'Amérique pour tonton, il n'y plus que l'Amérique!

Link to post
Share on other sites

=> soit on a des moeurs exploratoires des elasmobranches et autres betes marines pour aller (par ex) croquer de la gentille bete d'eau douce, est ce que ça remonte les cours d'eau ces betes marines dans l'actuel ? pour faire des petits requins saumonés ?

Les requins sont très opportunistes et se trouvent partout où il y a de la nourriture. Même si c'est occasionnel, il suivent même les cours d'eau douces. Les raies, animaux inféodés au benthos, sont plutôt moins aventurières (oui je sais, ce sont des généralité, il y a des exceptions ... Potamotrygon) mais il y a actuellement une très grande quantité de raies exclusivement d'eau douce.

Pour l'idée de la nurserie, reste à effectuer des comptages sur les dents et effectuer une analyse morphométrique afin d'en extraire des "lots" de tailles différentes. C'est du boulot c'est certain mais pas insurmontable.

Les milieux paraliques sont extrêmement diversifiés et ils sont en communication avec le milieu marin, donc un fleuve par définition est un milieu paralique, reste a définir le degré de connexion.

Pour moi, seul l'estuaire d'un fleuve présente un milieu paralique. Mais la présence dynamique des marées est parfois très importante (dans un sens ou dans l'autre !)

Enfin, contrairement à ce qui est écrit dans la publication sur l'ichtyofaune de Le Quesnoy, la faune de requins ne représente pas ici de bons marqueurs biostratigraphiques ni indicateurs environnementaux.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.