Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Hornblende ? Pyroxène ?


Recommended Posts

Bonjour à tous,

Mon grand-père m'a donné ce minéral pour savoir de quoi il s'agissait. Il en avait pas mal mais il en a balancé à la déchetterie persuadé qu'il s'agissait d'amiante (ne me demandez pas comment il s'est mis ça en tête...).

C'est maintenant que c'est fait qu'il me demande de les identifier...

Il n'a aucune idée de la provenance ce qui ne simplifie pas les choses.

J'ai alors procédé à un test de dureté pour faire un premier tri. Le minéral n'est pas rayé par l'acier mais ne raye pas le verre. Donc une dureté vers 6,5.

Ma première idée en l'observant (avant de faire les tests) était le béryl. Mais du coup, la dureté est faiblarde.

En recherchant dans un bouquin des exemples de minéraux ressemblants, je suis tombé sur l'aegyrine avec une dureté de 6-6,5.

Je le sentais plutôt bien mais j'ai demandé à mon prof de petro endogène si il pouvait m'aider.

Sa première impression fut pour lui aussi le béryl, mais toujours ce fameux problème de dureté...

En revanche il semble plus sceptique sur l'aegyrine. Il m'a fait remarqué (j'aurai du le voir par moi-même si j'avais été un peu malin) que l'aegyrine est un pyroxène. La présence de quartz en grande quantité sur l'échantillon est donc étonnante...

Il m'a soumis l'idée que ce minéral pouvait être une hornblende. Du coup je suis un peu perdu...

En y réfléchissant cet après-midi, j'ai pensé à l'augite mais là encore c'est un pyroxène...

Je me retrouve donc avec 3 hypothèses :

Aegyrine : l'aspect, la dureté et la densité (j'ai pas fais de test mais mon prof m'a dit qu'à vue de nez mon minéral était assez dense) correspondent. Le quartz sur l'échantillon se serait formé après dans des conditions différentes.

Augite : Idem que pour l'aegyrine mais j'y crois moins quand même. Les photos que j'ai pu voir ressemblent moins je trouve.

Hornblende : Comme l'aegyrine, tout correspond bien. Si ce n'est la section basale qui me semble être octogonale au lieu d'hexagonale (mais le minéral étant très pris dans la gangue, je ne peux pas non plus être affirmatif à 100 %).

J'exclus le béryl qui ne correspond pas au niveau de la dureté.

Voici des photos :

post-21717-0-03636400-1421961354_thumb.j

post-21717-0-76882100-1421961356_thumb.j

post-21717-0-88463400-1421961355_thumb.j

Avez-vous un avis ? D'autres propositions ?

Auriez-vous d'autres idées de tests ? (je dois faire le test de la trace ce weekend car étant étudiant j'ai pas de porcelaine dans mon studio)

Merci d'avance pour votre aide,

Julien

Link to comment
Share on other sites

On dirait une gangue de chlorite & actinote surmontée par une serpentinite.

Provenance : Mont Chenaillet (près de Briançon)? En plus, j'ai récupéré du quartz blanc pas si loin, donc au point (la ligne) de contact entre l'ophiolite du Chenaillet et les endroits quartzeux on doit pouvoir trouver des échantillons comme ça. Enfin, c'est une supposition.

Link to comment
Share on other sites

Augite : Idem que pour l'aegyrine mais j'y crois moins quand même. Les photos que j'ai pu voir ressemblent moins je trouve.

Hornblende : Comme l'aegyrine, tout correspond bien. Si ce n'est la section basale qui me semble être octogonale au lieu d'hexagonale (mais le minéral étant très pris dans la gangue, je ne peux pas non plus être affirmatif à 100 %).

J'exclus le béryl qui ne correspond pas au niveau de la dureté.

Augite => Pyroxène

Aegyrine => Pyroxène

Augite => Amphibole

Cherche donc sur le prisme des angles à 45 ou 90°, si tu n'en trouves pas et si tu trouves des angles à 60 ou 120° c'est une amphibole ; sinon c'est un pyroxène.

Une chose est sure ce n'est pas un béryl puisque ton cristal ne montre pas de symétrie hexagonale (pas question en minéralogie de "section basale", encore moins "octogonale" mais de classes de symétries et de réseau ...).

A vue de nez, comme ça, ça ressemble à un pyroxène (le prisme me semble présenter une symétrie monoclinique), voire même de l'augite. Il faudrait des photos sous d'autres angles pour être sur.

Bonjour à tous,j'ai pas fais de test mais mon prof m'a dit qu'à vue de nez mon minéral était assez dense

Julien, une densité (même si ça ne sert à rien) ça ne se fait pas "à vue de nez" même par un prof :clin-oeil:

J'ai alors procédé à un test de dureté pour faire un premier tri. Le minéral n'est pas rayé par l'acier mais ne raye pas le verre. Donc une dureté vers 6,5.

Il te manque des tests là, tu ne peux pas être affirmatif :

- il n'est pas rayé par l'acier donc plus dur que l'acier ; est ce qu'il raye l'acier ?

- il ne raye pas le verre donc il est moins dur que le verre ; Est ce qu'il raye le verre ?

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

Me revoilà après être passé chez papy pour en récupérer d'autres ! :)

En comparant les minéraux les uns avec les autres, j'ai de nouveaux éléments. Dans le lot, il y a également d'autres minéraux. Je ne sais pas si ils viennent du même endroit mais en tous cas c'est la même personne qui les a ramassés. Peut être que ça vous donnera une idée plus précise du lieu...

Je mettrai les photos de ces autres minéraux demain, je n'avais pas mon appareil aujourd'hui et ça n'aurait pas fait avancer l'identification de mettre des photos pourries prises avec mon portable.

Alors visiblement vous partiriez pour une diopside malgache. Comment pouvez-vous, juste à partir d'une photo, dire que c'est malgache ? Elles ont un aspect particulier ? Je vois régulièrement sur le forum des gens qui identifient l'origine d'un minéral juste par des photos, c'est vachement impressionnant !

Julien, une densité (même si ça ne sert à rien) ça ne se fait pas "à vue de nez" même par un prof :clin-oeil:

Oui moi aussi ça m'a surpris de le voir me dire juste en ayant l'échantillon dans la main : « c'est dense ça peut correspondre à l'aegyrine ». C'est un prof qui nous demande d'être précis et rigoureux, c'était un peu paradoxal. Mais finalement, il semblerait qu'il n'était pas loin, j'ai calculé la densité d'un des nouveaux échantillons que j'ai rapportés et j'ai trouvé environ 3,4. L'aegyrine c'est entre 3,43 et 3,6.

Il te manque des tests là, tu ne peux pas être affirmatif :

- il n'est pas rayé par l'acier donc plus dur que l'acier ; est ce qu'il raye l'acier ?

- il ne raye pas le verre donc il est moins dur que le verre ; Est ce qu'il raye le verre ?

Je ne comprends pas ce que tu veux me dire. Si le minéral est plus dur que l'acier, il le raye forcément non ? En tous cas, j'ai refait les tests et il raye bien l'acier. Je confirme donc la dureté d'environ 6.

J'ai mesuré les angles entre les faces (comme l'angle a entre les faces 1 et 2 sur le schéma suivant) et je trouve environ 135°.

C'est donc le système monoclinique. Ca ne peut pas être de l'olivine (système orthorhombique).

post-21717-0-90701000-1422129406.jpg

Quelques échantillons montrent de beaux clivages. Et j'ai trouvé ça dans mon bouquin :

post-21717-0-65346700-1422129379_thumb.j

L'angle entre ces clivages (b sur le schéma) est d'environ 90° ce qui correspondrait à l'augite (dans mon livre).

Du coup, ça conforte l'hypothèse d'un pyroxène. Diopside ? Autre pyroxène ? Comment puis-je les différencier ?

Link to comment
Share on other sites

Ça correspond bien. En fait c'est l'angle entre les deux petites faces obliques qui correspond avec l'angle entre les clivages. Bon faut pas trop frimer non plus, si la proposition du diopside était liée à des observations, l'aspect des facettes, et des minéraux associés, le Madagascar est purement du au fait que c'est l'origine classique pour des pièces aussi grosses, il y a bien des endroits autres d'où il peut venir. J'attend avec impatience les autres échantillons !

Serge

Link to comment
Share on other sites

Les clivages :

post-21717-0-84657800-1422226317_thumb.j

En gros plan :

post-21717-0-89698500-1422226337_thumb.j

Maintenant les autres minéraux présents dans le seau. Pour rappel, je n'ai aucune certitude que ça vienne du même endroit (c'est possible étant donné que c'était dans le même lot mais c'est tout...).

post-21717-0-92650000-1422226372.jpg

post-21717-0-18992700-1422226374.jpg

Désolé pour la qualité des photos, ce n'est pas terrible, j'ai essayé de recadrer sur la partie la moins floue pour la deuxième.

Alors, comme on le voit bien sur la deuxième photo, il y a du quartz. Ca fait des veines de quartz prises dans un mélange de minéraux transparents brillants et d'autres verts. Je pense que les transparents ce sont de petits morceaux de quartz mais je ne sais pas pour les verts.

L'ensemble raye le verre facilement mais il n'est pas possible de les tester séparément du fait de leur petite taille. Je n'ai pas calculé de densité (je me suis dit que le quartz allait tout fausser).

post-21717-0-20079800-1422226371_thumb.j

Pour celui-ci, j'étais parti sur un ensemble azurite-malachite.

En regardant dans mon bouquin, je suis tombé sur le lapis-lazuli.

Il est écrit : « Cristaux de lazurite très rares, inclus dans la roche. Masses finement granuleuses, massives, comportant de petits cristaux de pyrite et veines de calcite. Roche composée de plusieurs minéraux dont la lazurite est le composant essentiel ; les autres minéraux sont la pyrite, la calcite, le diopside, l'haüyne, la sodalite, le mica. Se rencontre en métamorphisme de contact associé à des marbres. »

Du coup, en supposant que ce soit bien la même origine et qu'il s'agit bien de diopside ça nous orienterait plutôt vers de la lazurite (ou même Haüyne et sodalite) non ?

En tous cas, c'est rayé par l'acier donc dureté inférieure à 5,5. La lazurite, l'haüyne et la sodalite sont comprises entre 5 et 6 donc ça peut éventuellement fonctionner. L'azurite et la malachite c'est 3,5 – 4 donc là ça correspondrait bien...

Link to comment
Share on other sites

Bon pour le dernier, ça a de grandes chances d'être un truc à cuivre, sous l'azurite malachite tu risques d'entrevoir de la chalcopyrite fraiche. Le second avec les paillettes vertes est de la fuchsite. Quant aux autres diopsides, le fait qu'ils soient associés à du quartz me titille un peu, avec ce genre de taille beaucoup d'origines sont possibles et avec les autres minéraux rien ne se dégage.

Serge

Link to comment
Share on other sites

Ok merci pour ces identifications.

Je comprends que ça te titille, ça étonnait mon prof aussi et avec le recul voir autant de quartz avec des pyroxènes c'est paradoxal du fait de la série de Bowen...

Tant pis pour l'origine, c'est déjà pas mal d'en être arrivé là avec des minéraux qui devaient finir à la benne ! :clin-oeil:

Merci beaucoup pour l'aide apportée.

Link to comment
Share on other sites

Ne pas jeter au moins les diopsides, s'ils ne sont pas exceptionnels ils sont sympas !

Serge

Oui je lui ai dit de les garder ! Mais il en avait déjà jeté un seau avant que je les vois...

Bonjour,

Vu la couleur, je pencherais même pour un chrome-diopside.

Il existe plusieurs gisements dont les plus caractétristiques sont en Finlande ou au Brésil.

Ces deux pays ont donné des cristaux verts sur quartz assez ressemblants (voir les galleries Mindat par exemple).

Alain

Merci pour ces précisions. Après avoir fait un tour sur Mindat, j'ai trouvé deux gisements avec des cristaux sur du quartz assez ressemblants. Ces deux gisements sont en effet au Brésil et en Finlande. Cependant je dirai que l'origine est plutôt brésilienne : sur les photos du diopside finlandais, la couleur verte n'est pas tout à fait la même alors que le vert des brésiliens correspond parfaitement.

L'origine la plus probable est donc Araçuaí, Minas Gerais, Brésil

Les diopsides finlandais : Outokumpu, Finlande

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...