Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

gb69

Membre
  • Content Count

    327
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by gb69

  1. Je ne suis pas sédimentologue, mais cette photo donne vraiment l'impression d'un glissement gravitaire de type "slump" (destabilisation de pente) qui ont lieu lorsque la roche est partiellement consolidée. Ces glissements forment couramment ce type de structures "en fourreaux", on peut en trouver de beaux exemples sur internet, vus selon différents angles : https://i.pinimg.com/originals/5b/ec/2e/5bec2e051bb5f811d83777b22b931af9.jpg https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTlfA0v2_lSn7dQG5EmUcgLnsKvdKbi-1emfFZsYU73_uLe5R5MJQ https://m.tau.ac.il/~shmulikm/Publications/Slumps-Lisan-Alsop&Marco JSG-2011.pdf Il serait intéressant de déterminer le sens de glissement de cette structure, qui permettrait de déterminer la paléo-orientation de la pente sous-marine. Ces évènement peuvent être déclenchés par des séismes, mais ils peuvent aussi se produire de manière spontanée. Bonne soirée, Guillaume
  2. Hello, un essai (pas tellement l'habitude de regarder des lames de ce type-là): 1LM1: pas seulement oxyde de fer à mon avis, mais ça ressemble plus à une argile à mon avis (ou qq chose du genre). aucune idée pour la matrice bleutée. 2LM1: le minéral blanc en haut est de la calcite. Je m'abstiens pour la pseudomorphose, les cristaux ont l'air très frais et zonés coeur-bordure en LPNA. Lame un peu fine, eventuellement... 1LM2: ce qui s'éteint en LPA est bien possiblement de la fluorite avec barytine autour. 2LM2: ok, mais pas de fluorine "allongée" ici. Ca n'est pas éteint. Baryte aussi, on voit que ça a le même relief que le reste. 3LM2: je dirais plutôt l'inverse: 1-fluorine, 2- bréchification par injection de baryte+quartz... pas vraiment de déformation dans la baryte, vu comme ça. autre lames: ok baryte. Bonne journée :)
  3. Hello, Ziraax, petites remarques, rapidement : Question 1 : très bien, mais ne t'arrête pas en plein hachurage! Par exemple, rien n'empêche que les conditions pression-température soient de 550°C et 2.2 GPa (et d'ailleurs c'est le cas au Mont Viso !), juste avant la limite quartz-coésite Question 2 : attention l'assemblage schiste bleu n'est pas bon... revérifie bien, tu peux le déduire toi-même... dans tous les cas pense qu'il peut aussi y avoir des minéraux accessoires, ex: plagioclase, quartz ... Question 3 : je ne parlerais pas de radicaux (OH), c'est quelque chose de bien différent, bref, pas dans un minéral ... éventuellement d'ions OH- Question 4 : ok Dans tous les cas, on voit que tu as compris :)
  4. Pour en finir avec les photos de ce week-end tout de même assez réussi, un autre morceau de corindon sur pargasitite: et puis des cubes de fluorite provenant des déblais de la mine de Marsanges: et des choses un peu plus colorées :
  5. Salut Araçuai et le sablais, je viens de faire des photos à la bino, et le test de l'aimant. Et: d'un, de très près, ça a l'air opaque (et la plupart des personnes à l'avoir regardé semblaient d'accord sur ce point - sacré reflet!), et ça attire fortement l'aimant... Donc, effectivement, ça semble être une magnétite. Petite déception, mais je suis curieux de savoir ce qui donne cette couleur franchement bleue à la magnétite... En compensation, quelques photos bino de l'autre saphir (orpaillé, celui-ci, le premier dans les tubes ci-dessus), qui lui, n'est pas attiré par l'aimant et raye le quartz (taille 2.5mm) : Ce qui est assez surprenant, c'est qu'il est bicolore bleu-bleu beaucoup plus sombre... les deux parties rayent bien le quartz. Merci pour votre aide en tous cas :)
  6. Alors, personne n'a d'idées concernant ce cristal bleu ??? En regardant à nouveau le Règne Minéral, j'ai vu une photo un peu plus ressemblante, qui semble confirmer ma première intuition... Bon sinon, d'autres photos : Une esthétique bombe du Coupet : Et puis, toujours du Haut Allier, un bout de pargasitite à rubis (lame mince en cours de préparation, si le corindon se laisse scier et polir ;-) )
  7. Salut Darna08, oui effectivement j'avais vu ce caillou à Sainte-Marie, et avait aussi fait une photo... En regardant à nouveau les photos après ce week-end en Haut-Allier, j'ai aussi pensé à ça... mais je ne suis pas certain que ça corresponde vraiment à la chimie de ces basaltes... Pas vérifié ceci dit. Si je récapitule un peu mes observations, ça donnerait : bleu légèrement irisé, transparent, fracture conchoidale, dureté pas testée, la taille fait environ 5mm... Pas eu plus de temps que ça pour faire des tests dessus malheureusement... En dernier recours je pourrai éventuellement passer l'échantillon au microscope électronique à la rentrée. Parmi les hypothèses sur la nature de ce caillou, je dirais, dans l'ordre de vraisemblance selon moi : - saphir - feldspathoïde type hauyne - plagioclase - verre volcanique... (même si j'y crois peu). - quartz (pour la cassure, et parce que ça m'a été suggéré, mais sans aucune conviction par ailleurs) Alors, qu'en pensez-vous ? Je vous rajoute une photo sous un autre angle: Ps: voici une copie d'une photo dans le RM sur les saphirs et rubis de France, du Mont Coupet, un saphir enchâssé dans sa gangue de basalte, mais bizarrement celui-ci est bien blanc sur la photo... -- Pour poursuivre un peu l'itinéraire minéralogique du week-end, un autre monument, la mine de Marsanges. Le carreau de la mine: Un peu plus haut, le fameux trou de Barlet, en bonne partie rebouché (on y trouve un peu de violet par-ci par-là...)
  8. Bonjour à tous, Comme promis, des photos des quelques trouvailles de ce week-end. Tout d'abord, trouvailles du Mont Coupet : Saphir orpaillé (taille 2.5mm) Saphirs orpaillés (taille ~2mm) La carrière du Mont Coupet : Dans les blocs de scories basaltiques près de la carrière, on a fait des trouvailles intéressantes : Enclave granitique dans le basalte, taille du caillou 9cm longueur Et ça... saphir en première intuition un peu folle, mais bon ça a l'air directement dans le basalte... Alors à votre avis, qu'est-ce ? Zoom : A côté, Mont Briançon... une des carrières : et un joli xénolithe péridotitique parmi les trouvailles :
  9. Ouaip, ça a bien l'air d'être du grenat, bien similaire à ce qui se trouve dans le coin, maintenant, pour en faire un bijou, je ne suis pas spécialiste. Ce qui est certain, c'est que ça restera noir et opaque quoi que tu en fasses (sauf vraiment à faire quelque chose d'ultra-fin)... Mais, bien poli sur les faces ça peut être joli à mon avis :)
  10. Salut tout le monde, et @Otolithe en particulier (réponse en MP, d'ailleurs ;-) ) merci pour les encouragement @Nanil pas de raison de se formaliser d'être géologue ou retraité ou quoi que ce soit, d'une part nous ne sommes pas tous géologues, d'autre part c'est la passion qui compte avant tout! :p On espère pouvoir poster les photos de nos découvertes ici maintenant qu'à force de recherches on commence à avoir un joli programme :)
  11. Bonjour à tous nous prévoyons avec des amis géologues (surmotivés !!) d'aller passer un week-end en Haut-Allier, du côté de Langeac-Brioude pour chercher des cailloux Nous sommes plutôt équipés pour de la recherche dans des haldes ainsi que dans les ruisseaux du coin au tamis et à la batée. Auriez-vous des conseils sur les endroits où il est possible d'aller ? MP possible si vous préférez... Merci d'avance à tous
  12. Hmmm... Pourquoi ACF.... Un AFM classique est très approprié à ce genre de cas
  13. gb69

    Obduction

    Je rejoins la discussion un peu tard, mais voilà ma petite contribution: -> l'obduction sensu stricto correspond au charriage de lithosphère océanique sur une lithosphère continentale. Ca n'arrive pas tout seul (problème de densité, la lithosphère océanique étant plus dense que la lithosphère continentale, c'est l'inverse qui normalement se produit : subduction classique type Andine. -> pour donner lieu à l'obduction (qui est la dernière étape d'un processus complexe), il faut tout d'abord initier une zone de subduction intra-océanique (du type de ce qu'on peut voir dans le Pacifique, les Mariannes par exemple), mais relativement proche d'un continent. Les conditions d'initiation de ces subductions sont encore très débattues, mais il paraît logique qu'elles se fassent le long d'hétérogénéités et fractures préexistantes (dorsale, faille transformante, transition océan-continent, ... ) -> la subduction océanique néo-formée donne lieu à un métamorphisme de la plaque inférieure, ce qu'on appelle la semelle métamorphique et qu'on retrouve régulièrement à la base des véritables ophiolites (qui elles sont globalement non-métamorphiques). Le métamorphisme est assez caractéristique car il se fait dans un contexte chaud (le manteau dans lequel pénètre la plaque plongeante est chaud car il a été déconnecté récemment de l'essentiel du flux mantellique venant de la base du manteau. Le refroidissement de ce manteau est cependant rapide (de l'ordre de quelques millions d'années). Le roches métamorphiques sont essentiellement des métabasites au faciès amphibolitique à granulitique de haute-pression, de l'ordre de 800±100°C et 8±2 kbar. Cela correspond à peu près au solidus de ces roches, ce qui explique que peu de roches de pressions supérieures soient retrouvées. En tout cas, pas d'UHP. Presque coupé du flux mantellique, le manteau de la plaque supérieure se refroidit rapidement, ce qui explique que certaines de ces roches de HT soient partiellement rétromorphosées en schistes bleus (en Turquie, par ex). -> l'ophiolite en tant que telle a très souvent le même âge que la semelle métamorphique et une signature géochimique dite de supra-subduction... Légèrement contre-intuitif, non ? En fait, des études récentes tendraient même à prouver que la semelle métamorphique se forme jusqu'à 10 millions d'années avant l'ophiolite... -> lorsque la lithosphère continentale de la plaque plongeante entre en subduction, on commence l'obduction proprement dite. Cela n'exclut pas une subduction du continent sous l'ophiolite, qui peut se traduire par du métamorphisme de haute-pression-basse-température (schistes bleus et éclogites, d'affinité continentale). Phénomène observé en Oman (sans UHP, ceci-dit). Voilà ce qu'est une véritable obduction. Après il y a des scénarios annexes, notamment qui impliquent d'accréter directement des morceaux d'ophiolite dans le prisme d'accrétion voire à la fosse, sans réel métamorphisme.... Le cas du Chenaillet selon moi, bien que je ne sois pas spécialiste du cas... Autre possibilité, la subduction et sous-plaquage des unités métamorphiques suivie de leur exhumation. Dans ces deux cas, l'utilisation du terme "obduction" n'est pas appropriée...
  14. Hmm ça a quand même une bonne tête de basalte en coussin, non ? Nord de la Corse (Corse Alpine), non ? Du genre la partie verte sur l'image qui suit :
  15. Hello, je suis un peu confus vis à vis de la couleur des minéraux sombres dans cette roches... Certaines photos les rendent bleus-noirs, d'autre semble les montrer seulement verts... Si grenat il y a, ça peut être ça: Il y a d'autres spots à côté, mais ils ont plus la couleur ocre de l'altération... Après peut-être que mes yeux veulent absolument en voir Je ne suis pas super fan de l'idée de métagabbro, je dirais putôt métabasalte bien recristallisé. Quant à la "bande de roche relique", ça a plutôt l'air d'être une veine post schiste-bleu rétro à micas/chlorites-riébeckite/actinote. La grande zone ocre a l'air connectée avec cette veine de part et d'autres... Eventuellement des carbonates (calcite/aragonite/ankérite) dans la veine? Le test HCl de jeanfrancois06 pourrait aider pour ça. J'ai par contre beaucoup de mal à croire que ça soit une brèche tectonique ... la cassure aiderait, mais je comprends que tu n'aies pas forcément envie :)
  16. Hello, comme dit Géologiste, ça ressemble effectivement pas mal à une prasinite éclogitique, rétro schiste bleu. Sur le deuxième zoom, il me semble qu'on voit au moins un grenat rouge (dans la partie dans l'ombre à droite), des jolies zones bien vertes (qui seraient probablement de l'omphacite, un clinopyroxène sodique), caractéristique d'une éclogite (Haute Pression = grande profondeur, Basse Température), reprise par la suite en schiste bleu à glaucophane (bleu à noir) qui vient grignoter l'omphacite. Mica, peut-être mais pas évident vue la photo. Le jaune= soit de la poussière, soit de l'oxydation tardive de tout ça... En cassant, l'intérieur doit être tout bleu et vert. Pas d'amiante là-dedans pour moi. Regarde d'un peu plus près, essaye éventuellement de faire une photo de ce supposé grenat :)
  17. Euh, du coup, plutôt massif des Aravis, je dirais :) Sinon d'accord pour les quartz 3 à 5, mais le 1-2, s'il ne raye pas le verre ne peut pas en être... Dur de voir ce que c'est du coup ... Tu dis qu'il y a des micas ?
  18. Jolie trouvaille bien photogénique !!! Ca ne vient probablement pas de très très loin, mais d'où ...
  19. pour s'inscrire c'est trop tard ... alors "SOS urgence" me paraît mal placé ... M'enfin, au moins pour te renseigner, sans ordre aucun, et de manière non exhaustive : Paris 6, Paris 7, Grenoble, Lyon 1, Clermont Ferrand, Saint Etienne, Lille, Nice-Sophia Antipolis, Montpellier, Aix-Marseille, Toulouse, Orléans, Rennes, Nancy, Strasbourg, ENS Paris, Besançon, éventuellement Brest, Bordeaux, Angers, ... et j'en oublie sûrement ! Bonne journée
  20. Bonsoir joesph, désolé, mais là, si tu ne poses pas une question claire (avec une photo nette si besoin est), on va avoir beaucoup de mal à te répondre ... Du coup, ma réponse est : "Je ne sais pas ce que tu veux savoir, je ne peux pas te répondre", à toi de préciser ta question :-) A bientôt !
  21. Bonjour, J'avoue que la question n'est pas super claire et que l'orthographe et la police bizarre n'aident pas à comprendre la question ??? Peut-être parles-tu de chronologie relative sur des failles ? Si c'est le cas, voici un exemple de terrain qui va peut-être aider (merci Planet-Terre :-) ) : Ici on a un ensemble de failles, et on peut proposer une chronologie relative : - en bleu, la stratigraphie, c'est à dire les couches comme elles se déposent à l'horizontale - en jaune clair, jaune, orangé et orange une première génération de failles (normales) qui ont toutes à peu près la même orientation - en vert une génération de faille (inverse) qui décale les premières failles et est donc postérieure - en rouge, une faille au comportement plus complexe, qui semble interrompre la continuité des failles vertes (il faudrait le vérifier à plus grande échelle), a priori postérieure, et qui semble avoir joué en normale puis en inverse ... En fait il est probable que cette faille rouge ait été formée en même temps que la série des jaunes, mais réutilisée à peu près au moment où les vertes se sont formées. Cela aide-t-il ?
  22. Sur-évalué? Comment ont été faites ces analyses ? Pour les éléments majeurs ? Pour les traces ? Y a-t-il une raison pour que la silice soit surestimée ? Sinon, ça collerait pas mal a une diorite (cf figure suivante, ne fait pas attention aux points, c'est issu d'un article) ...
  23. Bonjour, ça a une tête de microgabbro, mais la texture n'aidera pas beaucoup à identifier l'origine du magma, en fait. Il y a plusieurs graphes de corrélation utilisés pour discriminer l'origine des magmas, souvent obtenus en renormalisant les données par rapport au manteau primitif, au MORB, à la chondrite. Le problème est que si tu ne travailles que sur ces huit éléments tu ne peux pas conclure grand chose ... Une grande partie de la chimie du magma est liée aux processus de différenciation, cristallisation fractionnée, et contamination dans la chambre magmatique, et ici tu n'as à mon avis pas assez d'éléments pour pouvoir dire quoi que ce soit ...
×
×
  • Create New...