Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2022, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 23>26 juin 2022

Les sorties comme si on y était !!!


Guest redsun
 Share

Recommended Posts

Guest redsun711

J'aborderais donc le sujet d'une manière différentes sur le sujet précédemment fermé, en demandant à chaque participant de nous compter une aventure lié à une sortie sur le terrain.

Peut être que certain commentaire atteindront des tailles importantes en écriture mais l'important est de ressentir vos histoires comme si on y était.

Si personne ne s'y oppose, merci de participer.

Link to comment
Share on other sites

C'était il ya trois ans. A chamonix, avec un membre du club de chamonix, nous sommes allés sur la moraine du glacier du tour. Les filons de quartz étaient dans des fentes tête- beche; et il y avait des plaques sur des rochers au milieu de l'arve (qui ne coulait pas beaucoup) :coucou!: .

Affairés à chercher nos cristaux, nous n'avons pas vu que le courant de la rivière était devenu plus important.

Nous avions laissé nos sacs au-dessus des rochers au bord de la rive ...

En fin d'après-midi, avec Frederic, nous avons eu toutes les peines du monde à retraverser la rivière qui gonflait. Nous avions de jolis quartz, mais arrivés à l'emplacement où nous avions laissés nos affaires !!! Stupeur, mon sac (avec portable argent cb) avait disparu et fred avait perdu des affaires aussi.

Nous avons scruté l'eau, nous avons longé la rive tout en redescendant dans l'espoir d'apercevoir le sac coincé par un rocher. Rien !!!

Résultat, je suis rentrée avec des quartz mais sans papiers. Heureusement que j'avais laissé un chéquier à l'htl et que j'avais réglé mon séjour à l'avance. Le lendemain, je suis allée au PGHM faire une déclaration de perte.

Les gendarmes de haute montagne n'arrêtaient pas de survoler l'arve à basse altitude et j'ai appris qu'un touriste anglais s'était tué en tombant dans l'eau le même soir ...Maleureusement son corps n'a jamais été retrouvé.

Mon sac non plus, mais cela nous apprendra à ne pas respecter les panneaux jaunes d'EDF qui prévient de la brusque montée des eaux sans crier gare..... Cette histoire, Benevolus doit s'en souvenir !!!!!

A+ Chantal

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir !

Il y a quelques années, un chantier important dans le port d'Anvers, une plaine de sable à perte de vue avec une grande "rigole" pleine d'eau, nous étions en juillet, il faisait étouffant et sans un souffle de vent !

Dans les flancs de cette "rigole" de la couche à dents de requins ! Donc tous en caleçon à prendre un bain dans cette eau pas très pure ni très propre, avec les tamis et les grattoirs pour gratter la couche et la tamiser dans l'eau.

Trouvé quelques pièces sympas, mais revenu à la maison avec du gravier de base jusque dans le slip...

Une autre fois occupés à fouiller dans le même chantier, un orage monstrueux arrive, des trombes d'eau laquelle n'arrivait plus à être absorbée par le sable et coulait par dessus ! La salopette trempée et l'eau qui descendait directement dans les bottes en caoutchouc ! Nous sommes restés imperturbables à tamiser et vu qu'il y avait de l'eau dans les bottes je me suis dit, plutôt que salir la voiture, gardons-les aux pieds et je les enlèverai chez moi. Arrivé je les enlève et je vide leur contenu dans un seau : ramené deux litres d'eau ! Un par botte !

L'essentiel est de s'amuser sur le terrain...

A +

Phil "Fossil"

Link to comment
Share on other sites

Cet été, au mois d'Août, on est partis en amoureux se balader sur la côte d'Opale et comme je ne rate jamais une occasion de rechercher quelques oursins, on fait un petit détour par Sangatte.

Comme le temps est beau et la marée basse, on décide de marcher le long de la plage en prospectant dans les galets voir si un micraster ne pointe pas le bout du nez...

Comme rien ne semblait apparaitre, je me suis approché seul de la falaise arrivé à Escalle, quand soudain, j'ai commencé à préter attention aux cris de mouette au dessus de ma tête.

Imperturbable quand je cherche des fossiles :clin-oeil: , je m'étais juste dit qu'un prédateur avait du approcher de son nid et ses enfants ....

En fait, il ne m'a pas fallu longtemps pour m'apercevoir que le prédateur en question c'était ... MOI !!!!! Les hurlements d'alarmes avaient fini par alerter toute la fraterie qui se prélassait et se nourrissait dans les baches d'eau, et c'était alors une bonne vingtaine de mouettes qui se sont mises à nous poursuivre, tourner au-dessus de nos têtes, nous piquer du bec, et nous bombarder de guano :surpris:

Au final, pas un caca sur les cheveux ni de bobos, mais on est sur au moins d'avoir approché de record du monde du 500m au sprint sur sable et galets.

Moralité de l'histoire : Bien prendre garde de ne pas déranger la faune locale qui ne comprend pas votre entreprise de sauver les vestiges fossilifères de l'érosion :coucou!:

Link to comment
Share on other sites

Cette histoire, Benevolus doit s'en souvenir !!!!!

A+ Chantal

effectivement cela arrive souvent car il y a des dégraveurs dans les captages des eaux des glaciers d'Argentière du Tour et de la mer de Glace. Quand le bac de rétention est rempli de galets et de sable, il y a un système de pesage automatique et tout cela est renvoyé dans le lit du cours d'eau et ça fait du ménage. je me suis fait avoir dans le vallon de bérard alors que je cherchais (pas des cailloux) mais des truites !!!

Link to comment
Share on other sites

une sortie à Le Forêt avant que la carriére ne soit remblayée (snif)

je sentais bien que le sable était gluant mais bon an mal an j'arrivais à remonter les pieds, jusqu'au moment où les bottes se sont bloquées.

mon fils n'a eu que le temps de me rattraper avec sa veste...

une belle trouille

Link to comment
Share on other sites

Guest redsun711

un après midi de propecton comme tous les autres à l'exeption près...

trouillomètre à zéro,

adrenaline 200%

vitesse de srint maximale

IDIOT 1000 %

partis en balade prospection près de Mâcon,(ne me demandez pas ou)

avec un copain,et dans une carrière en exploitation en prime,et ouverte à l'heure ou nous y étions

nous voici donc harpentant un chemin longeant les falaises de la carrière afin

d'en éviter les responsables et camions qui circulaient.

soudain,une sonnerie retentis,le genre de sonnerie qui t'alertes d'un truc pas sympa.

mais nous,non.!!!

confiant nous continuons notre route.

et puis un peu plus tard on remarque que les camions rentrent au bercaille,que les buldozzer cessent

leurs travaux,que les petits véhicules et les hommes quittent le chantier.

pas grave,se dit on,tant mieux même...!!!

surement la fin de la journée.

plus tard,environ 15 à 20 minutes,

on arrive sur un affleurement de falaise,comme le bout de la carrière et on s'assoit devant une vue splendide

partagée entre la carrière et le paysage verdoyant des vignes,colines et champs.

perdus dans nos pensées,à rire d'une bétise que le copain venait de sortir à cet instant,je comtemple la nature.

et puis tout autour de nous,je remarque des petits tas de sable espacés de 2 à 3 mètres environ.

devant nous,derrière nous et sur les cotés.

au centre,comme des bache plastique et du fli électrique de petites sections.

je tourne la tête,coté nature puis en adoptant la position du penseur qui pense,

je me mets a penser à ce que celà pourrait être.

imaginant tout et n'importe quoi.

soudainement,une ampoule s'éclaire... :geoforum::ski:

rapide analyse de la situation... :surpris:

sonnerie retentissante...les travaux s'arrètent...tout le monde quitte le chantier... :froid:

je regarde le copain,lui faisant part de mes pensées,

lui,me regardant en haussant les épaules (genre de quoi il me parle lui)

et là réaction puis action...

cours,c'est un champ de mine

et nous voici détalant tel des lapins coursés par une meute de clébarts assoifés de sang.

trouillomètre à zéro et adrénaline booster à 200%.

ce jour ci,on n'en menait pas large et depuis je ne suis jamais retourné là bas.

j'en ai même oublié la localisation.

Link to comment
Share on other sites

Guest redsun711

petite mésaventure qui aurait pu mal finir ence qui me concerne!!! :gratte-tete:

Partis le week end du 10/02/07,sous une pluie battante en compagnie de ma copine,je me prépare donc

à descendre de nouveau dans les profondes galleries et dépillages du gisement fluoré de Voltenne.

Premier filon,LES SAUGUETTES,

Première approche délicate car comme de nombreux filons de ce site,celui-ci n'échappant pas à la règle de l'érosion non plus,je me glisse

délicatement dans l'entrée partiellement éffondrée tout en scrutant l'horizon sombre.

Pas de nouveaux blocs à terre.Tant mieux !!! me dis je, mais non.!!!

Car dans une gallerie ou l'eau coule sans cesse,il faut dans l'absolut apporter une attention particulière au phénomène d'éboulements répétés.

Mais trop confiant comme à mon habitude,je continue donc mon scabreux périple.

Regardant à droite puis à gauche,à proximitée de ma dernière poche trouvé l'été dernier,aucun signe de rien.

Pas un indice minéralisé.

Et puis en remontant le long d'un des deux pilliers de soutient,j'observe une ouverture très brillante.

En m'approchant,heureuse surprise,une poche toute fraiche,avec plein de jolies choses à l'intérieur.

Grand sourire et fièr de moi,je me débarasse donc de mon sac,pour en réccupérer une massette et un burin.

En m'installant devant la poche,accroupit je me prépare donc à infliger la paroie de mon premier coup.

Ce que je fis d'ailleur avec grand intéret par ailleur.

Normal puisque sous mon nez se présentaient une poignée de jolis flottants de barytines recouverts d'un quartz de toute beautée.

Un peu comme ceux que j'avais trouvé un peu plus tot,5 mètres plus bas...

Et là,à la grande surprise de mon moi tout court,voici qu'un gros bloc de la parroie glisse rapidement et m'éjecte trois mètres plus loin,m'écartant par la m'm de sa trajectoire visant à s'éclater contre le pilier.

Grosse frayeure,pleins de bobos partout mais en VIE.

Les jolies barytines,elles, n'ont pas surveccus à la chutte du gros compère de fluo massive.

C'est pas bien grave,ce n'est pas ma première chute et pas le dernière non plus.

Je ressors donc de ce filon maudit et poursuis ma route en dirrection d'un prolongement horizontal de ce filon qui lui et ce avec certitude sera bien moin dangeureux pour moi.

Chose aussitot dite et faite.un peu plus loin,toujours dans un pilier,je redécouvre une autre poche de Barytine recouverte de quartz dont certains d'entres eux son biterminés.(photographie dans l'album Voltenne)

J'en retire deux jolies pièces dont une qui sera rajouté dans ma collection;quant à l'autre,pour ceux qui me connaissent,finira sur un salon quelquonque de vente sur le net.

Deuxième filon,RENE BIS

Je ne m'étallerais pas sur le sujet car moin passionnant qu'auparavant mais du point de vue découverte,

des merveilles sont encore sous nos petits pieds.

Dans ce filon seront extraits un échantillon de stalagtite de quartz ainsi que quelques fluorines soupoudrée de barytine.De couleur rose à vert avec quelques nuances de violet.

(voir album photo)

voilà,mon dernier compte rendu,et à bientot...

CETTE HISTOIRE,aux vues de la date,est très ressente donc avis

aux futures prospections dans le coin.

Ne touchez pas la parroie.

J'ai eu énormément de chance mais tout le monde n'en a pas.

Link to comment
Share on other sites

A coté de cela, pour moi, c'est de la broutille. Un doigt écrasé ; une belle arrachure de chair par un coup de marteau et moins rigolo, un doigt (pas le même) dans un état tel que j'ai eu un peu peur.

L'histoire est banale sauf si on est allergique aux piqüres de guêpes ou d'abeilles. L'an dernier, dans le Tarn, j'étais à la recherche d'agates de Montredon (certains connaissent sûrement) dans les broussailles et les fossés. Tellement occupé à zieuter les blocs de roches pour repérer les couches et les veines blanches signe d'agate que je n'ai pas prêter attention à un nid de guêpes niché dans les herbes au milieu des cailloux.

En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, une première piqüre sur la jambe et deux piqüres presque cote à cote sur l'index de la main droite. Me sachant allergique, direct retour à la voiture et petit comprimé antihistaminique et enduit pommade comme j'en ai l'habitude. Il faut dire que ce n'est pas la première fois que je me fais piquer en prospectant.

J'ai pensé : pas de soucis, je fais le traitement comme d'hab pendant deux à trois jours et plus de problèmes. Erreur profonde : trois piqüres, ce n'est pas une seule et deux côte à côte sur le doigt c'est pas pareil.

Résultat : au bout de trois jours, ma main était enflée grave et mon index ressemblant plus à un boudin qu'à un doigt; la peau commençait à éclater et de petites fissures sanguinolaient. Je dois avoir des photos quelque part mais c'est pas très cool.

J'ai fini par atterrir en urgence chez un medecin et vas-y pour des piqûres et des remèdes de cheval pour résoudre ce problème. Tout est rentré dans l'ordre.

Pour les amoureux du détail : je n'ai pas eut le temps de trouver des agates mais je n'ai pas dit mon dernier mot et j'y retourne cette année.

le sablais :gratte-tete:

Link to comment
Share on other sites

Et...voici la photo !!! :gratte-tete:

Je vous présente elephant man ! Et encore,plusieures heures après la piqure du medecin...!

Conduire en catastrophe sur les petites routes sinueuses du Tarn pour tenter de trouver un medecin en urgence avec un cas sérieux comme passagé, je vous jure que c'est pas de la tarte !

Remarquez, moi y'a deux ans à Valzergues dans l'Aveyron c'était pas mal non plus, 3 piqures aussi ! Heureusement que je ne suis pas allergique, mais bon sang ce que ca fait mal !!! Salo..... de gêpes !!!

post-1310-1173981130_thumb.jpg

Link to comment
Share on other sites

Guest Rémi BORNET

:gratte-tete:

Toujours avoir un aspi venin en sortie (enfin sauf en hiver... lol), ça limite bien ce genre d'effet, surtout quand l'injection de venin vient d'un reptile... :surpris: Il suffit de soulever le mauvais cailloux et clac... :sourire:

@+ :super:

Link to comment
Share on other sites

désolée, Rémi , mais aspivenin ne marche pas pour les morsures de serpents !! la morsure est trop profonde pour que la pompe soit efficace ! j'ai largement étudié le truc , j'ai une peur panique des serpents et je me balade souvent seule ou avec mon fils

sur les piqures de guèpes, abeilles , frelons, cela peut aider, mais en cas de réelle allergie , elle sera d'un piètre effet ! ( j'ai testé :gratte-tete: )

http://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_20...rsurevipere.htm

Link to comment
Share on other sites

:coucou!:

Tout à fait rémi un aspi venin doit figurer en bonne place dans la check-list du géologue (en hiver ou dans les galeries cela peut efectivement être superflu).

Je me souviens d' une prospection qui a tourné court dans les gorges du tarn, j'avais entendu parlé d' un affleurement où l' on pouvait récolter des ammonites. Sur le chemin première frayeur, j' ai réveillé une couleuvre de montpellier qui dépassait largement le mètre (je ne sais pas lequel des deux a fait le plus grand bond :grand sourire: ).

Arrivé sur le site je sors le marteau du sac, je retourne une pierre puis une autre et j' ai tout d' un coup l' impression que le pierrier bouge. Je relève la tête et j' aperçois une vipère (aspic je crois) foncer droit sur moi. Certains spécialistes disent qu'il est très exceptionnel de se faire agresser de la sorte mais l 'histoire est véridique. Le serpent a glisser sur le pierrier à une vitesse phénomènale à tel point que j'ai du empoigner le sac, faire un bond en arrière et piquer un sprint sur 500 mètres avant de reprendre mes esprits.

Bref pas de fossiles ce jour là, mais une belle peur et un état de déshydratation avancé (ça cogne dur dans les cevennes l' été, surtout en faisant la course :P ).

J' en profite pour vous dire que si vous passez par Le Rozier et si vous avez une demi-journée de disponible n' hésitez pas à faire le GR 6 entre Saint-Pierre des Tripiers et Le Rozier: sublime avec son belvèdère sur les gorges de la Jonte, les Arcs de St-Pierre, les petites grottes (grotte de l' homme mort avec ces cranes humains trépanés) et bien d'autres curiosités... :super:

Je me souviens aussi d' un très grand moment qui me rappelle le ressentit de ces scientifiques qui ont débarqué la première fois sur l' île de Jurassique Park. Toujours sur ce fameux GR 6 au petit matin à la sortie de Heylzas en direction de St-Pierre des Tripiers. Il y avait de la brume et nous avions l' impression mes amis et moi d' être suivi. Nous nous sommes retournés et là stupeur une vingtaine de vautour planaient juste au dessus de nos têtes, nous sommes restés bouches bées tant le spectacle était magnifique. Sincèrement un grand moment d' émotions que je souhaite à tous de connaître.

Link to comment
Share on other sites

désolée, Rémi , mais aspivenin ne marche pas pour les morsures de serpents !! la morsure est trop profonde pour que la pompe soit efficace ! j'ai largement étudié le truc , j'ai une peur panique des serpents et je me balade souvent seule ou avec mon fils

sur les piqures de guèpes, abeilles , frelons, cela peut aider, mais en cas de réelle allergie , elle sera d'un piètre effet ! ( j'ai testé :grand sourire: )

http://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_20...rsurevipere.htm

un remède de grand père qui a une efficacité relative (bien que tout le monde se mobilise contre): il faut approcher le bout d'une cigarette près de la piqûre celà atténue l'effet du venin. ceci est valable pour les piqures d'insectes. il faut savoir qu'en France il y a beaucoup moins de cas de morsures de vipères mortels que de piqûres de guèpes souvent en buvant une bière ou autre boisson à la bouteille.

Link to comment
Share on other sites

Guest Rémi BORNET
désolée, Rémi , mais aspivenin ne marche pas pour les morsures de serpents !! la morsure est trop profonde pour que la pompe soit efficace ! j'ai largement étudié le truc , j'ai une peur panique des serpents et je me balade souvent seule ou avec mon fils

sur les piqures de guèpes, abeilles , frelons, cela peut aider, mais en cas de réelle allergie , elle sera d'un piètre effet ! ( j'ai testé :super: )

http://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_20...rsurevipere.htm

:grand sourire:

En cas de morsure de serpent, il y a un embout adéquat sur les aspivenins... Et l'aspiration doit être effectuée pendant 5 minutes afin d'atténuer la douleur... et est environ 10 fois supérieure à une succion buccale (et beaucoup moins dangereuse aussi...) ce qui n'empèche en rien un passage à l'hosto obligé pour l'injection d'un sérum... Super efficace contre les piqûres de guêpes, frelons, scorpions, morsures d'araignées, scutigères, serpents, plantes urticantes, etc...

Dans les petites bestioles qui piquent et dont il faut se méfier il y a la chenille processionnaire (super dangereuse pour les chien) où l'aspivenin est inutile, et il y a aussi les vives dans le Sud... pour ceux qui fouillent dans le sable... :P

En mésaventure, il m'en est arrivé une cette semaine...

J'étais bien tranquillou sur une paroi en train d'extraire de la lussatite, j'étais bien calé (enfin je croyais), et j'ai glissé me retrouvant 2m plus bas... Dans ma chute la massette Estwing de 2,2 kilos et le burin m'ont échappé des mains... et glissé eux aussi le long de la paroi... bilan de l'opération, je me suis pris la massette sur la tête... et là aucune douleur !?! Par contre le lendemain j'avais une belle bosse... :coucou!:

@+

Link to comment
Share on other sites

En qualité d'animateur puis de directeur de centres de losirs ou de centre de vacances (les colos quoi !!!), je recommande toujours aux animateurs (y compris les organisations de personnes passionnées) de passer l'AFPS qui donne les vraies consignes et gestes de secours à réaliser en cas de morsure de n'importe quoi .....

Des organismes vous permettent de passer ces diplomes (attestations pour la plupart) : la Croix Rouges, les Sapeurs Pompiers, la FF2S, .... (je ne sais plus les noms des autres ...)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour:

Je voulais réagir , en tant que professionnel en carrière,au post de Redsun concernant son exploration d'une carrière en exploitation :

- il est évident que s'engager dans une carrière en exploitation, en activité, sans prevenir les responsables est pour le moins inconscient ! soit

- MAIS il y à manifestement faute grave de la part du boute feux : il est inconcevable qu'une personne, même des employés, puisse accéder à la zone de tir ! La zone est obligatoirement protégée par au moins une personne et tous les accès possibles fermés. D'autre part il ne doit pas s'écouler plus de 5 minutes entre le premier signal de tir (sonnerie) et le deuxième qui lui, accompagne la mise à feux. Les engins doivent être évacués avant le premier signal.

Ce genre de négligence de la part des uns et des autres est presque toujours mortelle!

Link to comment
Share on other sites

Guest redsun711

autrement dit,si je suis encore en vie,

c'est grace à une faute professionnelle ???

ah bah merci la faute alors.

merci merci merci merci encore et encore!!!!!!

Link to comment
Share on other sites

Pour ma part, d'inombrables experiences et emotions intenses vecues ces dernieres annees.

principalement de chaudes experiences qui se sont assez bien finies , mais parfois ce fut vraiment tendu.

Entre autres: une chute dans un puit de mine dans les alpes (4m de chute, quelques egratignures, de la chance); 1H avec le bras et la tete coincés sous un eboulement de blocs en maurienne (bilan: operation du poignet); une nuit entiere en solo et en teeshirt caché sous une vire pendant un orage effrayant en montagne (un bon coup de froid mais pas de foudroyage c'est l'essentiel); une chute en escaladant des blocs à sechilienne et en tombant face à face avec une vipere (indemne, miraculeux vu les 100m de gaz en dessous), une chute de blocs monumentales de pierres dans le secteur talefre (un pote à l'hopital et la grosse trouille).....et je ne sais combien de coupures, d'eclatages de doigts à coups de marteau, de tendinites et autres mal de dos et vertebres, de gadins dans des puits inondés....bref, les risques du metier...

En passant: les explosifs ne m'ont jamais posé de problemes. J'ai assisté à des tirs en carriere, sans parler des mines ou je pense en avoir vu suffisament pour etablir une stat' representative et fiable. Bilan: jamais de soucis, aucune situation reellement dangereuse. Si l'on sait de quoi il retourne, quo'n conait les regles d'utilisations et qu'on les respecte à la lettre, c'est tout à fait fiable. Le danger vient principalement de l'ignorance, l'inconscience et de l'habitude (qui induit un exces de confiance). Les accidents de caillouteux avec les explosifs sont systematiquement provoqués par des erreurs de manipulations de debutants....on peut utiliser des explosifs (sans en connaitre tous les dangers) pendant des annees, jusqu'au jour ou la charge vous pete à la gueule pacque vous faites n'importe quoi....c'est comme toute activité à risques connus, il faut s'informer serieusement.

Mais à quoi sert-il d'aborder une nouvelle fois ce theme? Maintes fois abordé dans de precedents topics, dont un en particulier rappelé par theo, il semble qu'on en soit toujours au meme niveau d'information....c'est un peu redondant....

Bon allez j'arrete de raler et de faire mon instit' de la prospection, mais comme disait l'autre, les convictions sont parfois plus dangereuses pour la verite que les mensonges... :grand sourire: encore et toujours decriés sans vraiment de raisons valables, une telle obstination à critiquer sans comprendre et/ou savoir de quoi il s'agit EN REALITE est désarmante pour moi....

Desole de legerement remuer ça dans un dossier pas conçu pour, theo, je ne veux pas faire le trublion inutillement.... :coucou!: j'en resterai la pour ce post.

Link to comment
Share on other sites

Vu les incidents (disons même les accidents) des uns et des autres, et la façon plutôt heureuse dont cela se termine (!!!), y aurait-il un bon dieu pour les caillouteux?? :question:

le sablais :surpris:

Je suppose que ceux pour qui cela s'est très mal terminé... ne sont plus là pour témoigner. :triste:

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...