Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

histoire de la terre


matdu14
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous. J'aimerais poser quelques questions à laquelle je n'ai pas la réponse et dont je suis très intéresser. Je pense que ces questions pourront aussi servir à d'autres personnes notamment à ceux qui ne font pas de la paléontologie depuis longtemps.

- Pourquoi certains terrain datent d'un étage géologique et que par exemple à 300mètres plus loin on trouve une autre période géologique (d'après les cartes). Ou pourquoi les terrains ne datent pas de la même période exemple Bretagne ère primaire, Normandie secondaire et Bassin Parisien tertiaire?

-Pourquoi à certains endroit de France il n'y avais pas la mer à l'ère 2 secondaire comme la Bretagne alors que les 3/4 de la France y été recouvert?

-Pourquoi certaines falaises comme les vaches noires ne se trouve que sur quelques Km et s'arrête? Pourquoi ne continuent elle pas?

Voila les questions que je me pose afin de mieux comprendre l'histoire de la géologie des fossiles et de tout le restes.

Merci

Link to comment
Share on other sites

En fait dans ta question il y en a beaucoup pour tout aborder d'un seul trait.

Par exemple, les falaises qu'elles soient des Vaches Noires ou ailleurs ne sont que des mises à nues mécanique par l'action des marées et d'autres facteurs environnementaux, qui mettent à nues les couches, bien sur qu'elles se poursuivent dans les terres pour la plupart, et que l'érosion va en détruire une partie les faisant reculer, si il n'y avait rien derrière, ou autre choses cela se verrait.

Pour le reste tout est question de dépots sédimentaires conservés ou préservés jusqu'à nos jours, la Bretagne était certes un continent, mais il y a du avoir des dépots au moins continentaux, qui ont étés balayés et érodés avant de nous parvenir jusqu'à notre époque, de plus les autres roches situées en dessous ne favorisent probablement pas un placage idéal.

Link to comment
Share on other sites

Autre exemple: une partie du Massif-Central était une ile au secondaire, il fut fortement érodé et les petits éléments furent entrainés par les rivières et rejeté à la mer contribuant (entre autre) a la formation des dépôts secondaires dans les régions alentours comme la Vienne. L'érosion a continué son œuvre et par conséquent aujourd'hui on a des dépôts secondaires dans la Vienne et pas dans certaines parties du Massif-Central trop érodé. Par contre au tertiaire certains espaces comme le bassin de la Limagne ont accumulés des dépôts au tertiaire. Aujourd'hui ces dépôts sont en train de s'éroder ! Mais vu que chez nous on a des volcans (et oui un acteur de plus de la géomorphologie !), des coulées de laves, il arrive que l'érosion soit ralentie en certains points dans son action. Le dépôt tertiaire disparait peu à peu mais pas sous les "chapeau" de lave, ça forme des plateaux...

Tout ceci explique qu'on trouve du secondaire à un endroit, du tertiaire à l'autre, tout dépend des forces d'érosion dans chaque secteurs.

Link to comment
Share on other sites

Je te conseil de revoir un peu la géologie, Bretagne : pas que du primaire, Normandie pas que du secondaire , Bassin parisien pas que du tertiaire !!! (c'est un raccourci trop rapide ).

Regarde bien les falaises côtières, tu observeras les strates qui forment des ondulations du aux mouvement de la croute terrestre, dans les schistes de Nord Cotentin, tu as des charnières observable sur les plages, intéressant à observer ...

Enfin c'est un vaste sujet à étudier et quelques lignes ne suffirons surement pas !!!

Link to comment
Share on other sites

Salut, la lecture d'un bon livre... manuel de 5ème, un de 4ème, et un de 3ème serait déjà une approche dégrossissant le schmilblick. Ensuite je te conseille la lecture de Roches et paysages reflets de l'histoire de la Terre chez BRGM éditions Belin Pour la Science par François Michel 255pages bien illustrées pour 21 euros. Puis pour approfondir: Ce que disent les pierres de Maurice Mattauer Bibliothèque Pour la Science 144 pages illustrées de belles photos du monde entier ISBN 2-84245-001-9

www.editions-belin.com

ou www.pourlascience.com

Link to comment
Share on other sites

Questions bien typiques de ce qu'on entend lors des expos ou des excus de "vulgarisation"!

Fort recevables d'ailleurs...

L'ennui est que les débutants commencent toujours par des "détails" ou des "constatations" et que nous, les chevronnés, nous appréhendons les choses dans leur globalité (enfin, nous essayons...) et leur "logique", démarche qui suppose, comme l'écrit André, de s'être astreint (car c'est une astreinte)à la lecture et à la compréhension des grands concepts que les géologues ont mis des siècles à construire!

Il y a bien longtemps qu'on a dit que tout débutant nous ramenait peu ou prou par ses questions aux balbutiements de la discipline, y compris dans ses errements, ses confusions, ses idées reçues...

Et c'est tout un art que de lui répondre patiemment en l'invitant à entreprendre lui-même une démarche d'apprentissage...

Là où nous ne voyons que zones d'ammonites, phénomènes de sédimentation et contours paléogéographiques, ils nous questionnent sur les escargots actuels trouvés en sortie, la couleur de chaque banc et l'altitude des affleurements par rapport à la mer...

Link to comment
Share on other sites

Je vais essayer de répondre à la première question. Comme l'on dit peu ou prou mes collègues, ce qu'on observe actuellement dans nos paysages est le résultats d'un histoire allant de quelques millions d'années à quelques milliards d'années.

Le moteur principal de la formation d'un paysage est l'érosion partant du principe que "tout ce qui sort de l'eau est usé" et que "il y a des dépots sur tout ce qui est sous l'eau" (c'est très approximatif, mais pour débuter c'est pas mal). S'il y a eu une mer, il y a 200 MA dont le fond était formé de roches datant de 350 MA., que la formation d'une chaîne de montagne a surélevé le tout, après érosion tu trouveras cote à cote des terrains de 350 et de 200 MA ce qui doit faire du primaire et du secondaire.

Pour la Bretagne c'est particulièrement compliqué, tu as au moins trois chaînes de montagnes imbriquées avec chaque fois érosion, dépôt, surrection ....

Serge

Link to comment
Share on other sites

Ok donc si j'ai bien compris une grosse partie des différents sols ce joue sur les mouvement du sol et surtout de l érosion qui a fait changer le paysage au cours des millions d'années laissant apparaitre les couches les plus vieilles car les plus récentes ont été supprimer par cette érosion

Link to comment
Share on other sites

Ca peut marcher comme ça, l'exemple du Grand Canyon du Colorado qui entaille sur plusieurs centaines de mètres est particulièrement marquant. J'ai quelque part une photo pyrenéenne où on voit le socle carbonifère sous le calcaire secondaire dans les gorges de St Engrace. Mais parfois il y a eu basculement des terrains et tout est au même niveau horizontal, c'est souvent le cas à grande échelle.

Serge

Link to comment
Share on other sites

Ok ;) j'ai une question un peu stupide mais comment certains fossiles ont pu rester vraiment intact avec les forces de pression des roches le temps et admettons qu une météorite est tomber voir plusieurs et qu elles ont arracher qd meme un peu le croute terrestre et ont fait bouger le sol. C est peut être un peu bête mais c est qd meme incroyable

Link to comment
Share on other sites

Alors pour la fossilisation, effectivement, il faut un ENORME coup de bol.

Pour résumer rapidement avec des mots simples :

Si tu as l'occasion d'observer dans l'actuel un cadavre d'animal ou un reste de plante, tu verras comment se passe le début. Il faut vraiment un enchainement de coups de chance pour qu'une bestiole soit préservée, oui. Dès la mort d'un animal, il se fait bouffer, il subit des intempéries. Déjà là, plus grand chose n'est en connexion au niveau du squelette, c'est plus simple pour une coquille d'escargot. Ensuite, il faut qu'il soit protégé de l'érosion, lui aussi (donc enfoui, par exemple), coup de bol.

Et puis, avec le temps, les pressions sous la roche, des phénomènes plus ou moins compliqués de recristallisation, etc... le morceau de bestiole devient lui-même de la pierre, ou simplement une empreinte.

Quelques millions d'années plus tard, l'érosion décape tout ce qui est au-dessus, et le fossile se retrouve à quelques centimètres sous nos pieds. Encore un coup de bol, si l'érosion avait été plus loin, le fossile serait disparu !

Nouveau coup de bol, tu es un être doué d'intelligence, ton espèce a créé internet, Geoforum, et des passionnés qui se baladent et gratouillent.

Coup de bol : l'un d'eux trouve le fossile, l'identifie, retrace une partie de son histoire... etc...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...